République du Kazakhstan

Kazakhstan

Loi sur les langues

(1997-2013)

La Loi sur les langues a été adopté en 1997, mais elle a subi de nombreuses modifications, notamment en 2005, 2006, 2007, 2008, 2011, 2012, 2013. Les articles 24 et 25 ont surtout été modifiées et ajoutées en 2013. Le titre original en kazakh est le suivant: Қазақстан Республикасының Тіл туралы Заңы.

CHAPITRE I - Dispositions générales
CHAPITRE II - Langues dans les organisations gouvernementales et non gouvernementales et dans les administrations locales
CHAPITRE III - Langues dans les domaines de l'éducation, de la science, de la culture et des médias
CHAPITRE IV - Langues dans les toponymes des localités, des noms propres et des informations visuelles
CHAPITRE V - La protection juridique des langues
CHAPITRE VI - L'emploi des langues dans les relations avec les pays étrangers et les organisations internationales

Chapter 1.

General provisions

Article 1.

Basic definitions, used in this Law

In this Law shall be used the following basic definitions:

1. diaspora – part of people (ethnic group), living outside of the country of its historical origin;

2. onomastics –a branch of linguistics, that studies the proper names, history of their origin and transformation;

3. onomastic Commission - an advisory and consultative body that elaborates proposals on formation of unified approaches on the naming and renaming of administrative-territorial units, components settlements, airports, ports, railway stations, subway stations, bus stations, coach stations, physiographic and other objects of government property on the territory of the Republic of Kazakhstan, refinement and change of the transcription of their names and assigning the proper names of persons to state legal entities, legal entities with the participation of the state, as well as to the restoration and preservation of historical names as an integral part of the historical-cultural heritage of the Republic of Kazakhstan;

4. spelling - proofing, system of rules that determine a uniform way of speech (words and grammatical forms) in writing;

5. the Republican terminological Commission - an advisory and consultative body that elaborates proposals in the field of terminological vocabulary of Kazakh language in all sectors of the economy, science, technology and culture;

6. toponymy - section of onomastics, studying names of geographical objects, patterns of their occurrence, change and functioning;

7. transliteration - letter-by-letter transmission of texts and individual words of one graphics system using another graphics system;

8. authorized body - central executive body that carry out guidance and cross-sector co-ordination in the scope of languages development.

Article 2.

Subject of regulation of this Law

1) The subject of regulation of this Law shall be social relations arising in connection with the use of languages in activities of governmental, non-governmental organizations and local government.

2) This Law shall not regulate the use of languages in interpersonal relations and in religious associations.

Article 3.

The legislation on languages in the Republic of Kazakhstan

1) The legislation on languages in the Republic of Kazakhstan shall be based on the Constitution of the Republic of Kazakhstan, shall consist of this Law, other regulatory legal acts of the Republic of Kazakhstan regarding the use and development of languages.

2) The legislation on languages shall apply to citizens of the Republic of Kazakhstan, foreigners and persons without citizenship, permanently residing in the Republic of Kazakhstan.

Article 4.

State language of the Republic of Kazakhstan

1) State language of the republic of Kazakhstan shall be Kazakh language.

2) State language shall be the language of public administration, legislation, judicial and administrative procedure, acting in all fields of public relations on the territory of the state.

3) The duty of every citizen of the Republic of Kazakhstan shall be the mastery of the state language that shall be the most important factor in the consolidation of the people of Kazakhstan.

4) The government and other governmental, local representative and executive bodies shall be obliged to:

- fully develop the state language in the Republic of Kazakhstan, strengthen its international authority;
- create all necessary organizational, material and technical conditions for unrestricted and free mastery of the state language by all citizens of the Republic of Kazakhstan;
- assist to Kazakh diaspora in preservation and development of their native language.

Article 5.

The use of Russian language

In governmental organizations and local government on a level with Kazakh language officially shall be used Russian language.

Article 6.

The state care of languages

1) Every citizen of the Republic of Kazakhstan shall be entitled to use their native language, freely choose the language of communication, upbringing, education and creative work.

2) The state shall promote conditions for the study and development of languages of Kazakhstan people.

3) In places of compact residence of national groups upon carrying out of measures can be used their languages.

Article 7.

Inadmissibility of prevention to the functioning of languages

1) In the Republic of Kazakhstan shall not be permitted infringements of rights of citizens according to their language.

2) Actions of officials, hindering the functioning and learning the state and other languages in Kazakhstan, shall entail liability in accordance with the laws of the Republic of Kazakhstan.

Chapitre I

Dispositions générales

Article 1er

Notions principales employées dans la présente loi

Les notions suivantes sont utilisées dans la présente loi :

1. Diaspora : partie des citoyens (groupe ethnique) vivant à l'extérieur du pays de leur origine historique;

2. Onomastique : partie des études linguistiques sur les noms propres, l'histoire de leur origine et de leurs transformations;

3. Commission onomastique :
organisme de conseil et de consultation qui élabore des propositions sur la formation d'approches unifiées pour nommer et renommer les unités territoriales administratives, les parties d'infrastructures, les aéroports, les ports, les gares, les stations de métro, les gares routières, les objets physiographiques et autres des propriétés du gouvernement sur le territoire de la république du Kazakhstan, l'amélioration et le changement de transcription de leurs noms et l'attribution des noms propres des personnes aux entités juridiques de l'État, les entités juridiques avec la participation de l'État, ainsi que la restauration et la préservation des noms historiques en tant que partie intégrante du patrimoine historique et culturel de la république du Kazakhstan;

4. Orthographe : épellation ou système de règles fixant l'uniformité des façons d'exprimer le discours (mots et formes de grammaire) par écrit;

5. Commission terminologique de la République : organisme conseilleur et consultatif qui élabore des propositions dans le domaine du vocabulaire terminologique de la langue kazakhe dans tous les secteurs de l'économie, de la science, de la technologie et de la culture;

6. Toponymie : partie de l'onomastique étudiant les noms de lieux géographiques, la régularité de leur origine, leurs changements et leur fonctionnement;

7. Translittération : expression mot à mot des textes et mots particuliers d'un système graphique au moyen d'un autre;

8. Organisme autorisé : organisme exécutif central qui assure l'orientation et la coordination intersectorielle dans le domaine du développement des langues.

Article 2

Objet de réglementation de la présente loi

1) L'objet de réglementation de la présente loi concerne les relations sociales provenant de la conjonction de l'usage des langues dans les activités administratives de l'État, les organisations non gouvernementales et les organismes d'autonomie locale.

2) La présente loi ne réglemente pas l'usage des langues dans les relations entre les individus et les associations religieuses.

Article 3

La législation sur les langues dans la république du Kazakhstan

1) La législation sur les langues dans la république du Kazakhstan est basée sur la Constitution de la république du Kazakhstan, ce qui comprend la présente loi, ainsi que d'autres actes normatifs et juridiques liés à l'usage et le développement des langues.

2) La législation sur les langues s'applique aux citoyens de la république du Kazakhstan, aux étrangers et aux personnes apatrides résidant de manière permanente dans la république du Kazakhstan.

Article 4

La langue officielle de la république du Kazakhstan

1) La langue officielle de la république du Kazakhstan est le kazakh.

2) La langue officielle est la langue de gestion de l’État, de la législation, de la justice et de l'administration, et fonctionne dans tous les domaines des relations sociales sur la totalité du territoire de l'État.

3) Tout citoyen de la république du Kazakhstan doit maîtriser la langue officielle en tant que facteur principal de l’unité des citoyens du Kazakhstan.

4) Le gouvernement, les autres organismes de l’État, les instances représentatives et exécutives locales sont dans l’obligation:

- de développer au maximum la langue officielle de la république du Kazakhstan, en consolidant ainsi son pouvoir international;
- de créer toutes les conditions organisationnelles nécessaires, matérielles et techniques, pour l'apprentissage non limité et libre de la langue officielle par tous les citoyens de la république du Kazakhstan;
- de prêter assistance à la diaspora kazakh dans le maintien et le développement de sa langue maternelle.

Article 5

L'emploi de la langue russe

Dans les administrations gouvernementales et les collectivités territoriales, le russe est utilisé comme langue officielle à côté du kazakh

Article 6

La vigilance de l'État pour les langues

1) Chaque citoyen de la république du Kazakhstan a le droit d'employer sa langue maternelle, de choisir librement sa langue de communication, d'éducation, d'enseignement et de création.

2) L'État veille aux conditions pour l'étude et le développement des langues des peuples du Kazakhstan.

3) Dans les endroits où sont concentrés les groupes nationaux, leurs langues peuvent être employées dans la conduite de leurs activités.

Article 7

Interdiction d'empêcher fonctionnement des langues

1) La violation des droits du citoyen en matière linguistique est interdite dans la république du Kazakhstan.

2) Les actes des fonctionnaires empêchant le fonctionnement et l'apprentissage de la langue nationale et d'autres langues représentées au Kazakhstan entraînent leur responsabilité dans l'application de la législation de la république du Kazakhstan.

Chapter 2.

Language in governmental and non-governmental
organizations and local government

Article 8.

The use of languages

1) Language of work and the proceedings of governmental bodies, organizations and bodies of local government of the Republic of Kazakhstan shall be the state language, on a level with Kazakh officially shall be used Russian language.

2) In work of non-governmental organizations shall be used state language and other languages if necessary.

Article 9.

Language of acts of governmental bodies

Acts of governmental bodies shall be developed and adopted in state language, and if appropriate, their development can be conducted in Russian with the provision, if possible, of its translate into other languages.

Article 10.

Language of maintaining documents

1) The conduct of the accounting, statistical, financial and technical documentation in the system of governmental bodies, organizations of the Republic of Kazakhstan, regardless from the form of ownership, shall be provided in state and Russian languages.

2) Participants of the regional financial center of Almaty shall be entitled to maintain documentation in state and (or) Russian and (or) English languages.

Article 11.

Language of responses to appeals of citizens

Responses of governmental and non-governmental organizations to appeals of citizens and other documents shall be given in state language or in the language of appeal.

Article 12.

Language in the Armed Forces and law enforcement agencies

In the Armed Forces of the Republic of Kazakhstan, as well as in all types of military and paramilitary forces, organizations of the state control and supervision, the legal protection of citizens and law enforcement agencies shall be ensured the functioning of the state and Russian languages.

Article 13.

Language of court proceeding

Legal proceedings in the Republic of Kazakhstan shall be conducted in state language, and in legal proceedings on a level with state language shall be used Russian language or other languages if necessary.

Article 14.

Language of process on cases concerning administrative offences

Process on cases concerning administrative offences shall be carried on in state language and in other languages if necessary.

Article 15.

Language of transactions

1) All transactions of individuals and legal entities in the Republic of Kazakhstan, committed in writing, shall be in state and Russian languages with the application, if necessary, of translation into other languages.

2) Transactions with foreign individuals and legal entities, committed in writing, shall be in state and on mutually acceptable language.

3) Participants of regional financial center of Almaty shall be entitled to make transactions in state and (or) Russian and (or) English languages.

Chapitre II

Langues dans les organisations gouvernementales et non gouvernementales
et dans les administrations locales

Article 8

L'emploi des langues

1) Les langues de travail et les langues administratives dans les organismes de l’État et ceux des collectivités territoriales de la république du Kazakhstan sont le kazakh et le russe comme étant officiellement employé à côté de la langue kazakh.

2) Dans le travail des organisations non gouvernementales, l'État peut exiger, si cela est nécessaire, l'emploi d'autres langues.

Article 9

Langue des actes des organismes de l'État

Les actes des organismes de l’État sont rédigés et adoptés dans la langue officielle et, si cela s’avère nécessaire, ils peuvent être en russe et en fournissant autant que possible la traduction de ceux-ci en d'autres langues.

Article 10

Langue de gestion de la documentation

1) Les registres de gestion de la documentation statistique, financière et technique dans le système des instances nationales et des organismes de la république du Kazakhstan, indépendamment des formes publiques, sont rédigés dans la langue officielle et le russe.

2) Les participants du centre financier régional d'Almaty ont le droit de conserver la documentation dans les langues officielles et (ou) en russe et (ou) en anglais.

Article 11

Langues des réponses aux demandes des citoyens

Les réponses des organisations gouvernementales et non gouvernementales aux demandes des citoyens, ainsi que d'autres documents, doivent être publiées dans la langue officielle ou dans la langue de la demande.

Article 12

Langue dans les Forces armées et instances chargées de faire respecter la loi

L'emploi de la langue officielle et du russe est assuré dans les Forces armées de la république du Kazakhstan, de même que dans toutes les unités militaires et militarisées, les organismes de commande et d'inspection de l'État, de la protection légale des citoyens et dans les instances chargées de faire respecter la loi.

Article 13

Langue de la procédure

La procédure judiciaire dans la république du Kazakhstan doit se dérouler dans la langue officielle, l'emploi du russe et d'autres langues étant, en cas de besoin, également applicable dans la procédure.

Article 14

Langue de la procédure dans les infractions administratives de la loi

La procédure dans les infractions administratives à la loi sont conduites dans la langue officielle et, si cela s’avère nécessaire, également en d'autres langues.

Article 15

Langue des transactions

1) Toutes les transactions des personnes physiques et morales dans la république du Kazakhstan effectuées par écrit doivent être dans la langue officielle et en russe, la traduction dans d'autres langues étant jointe dans les cas jugés nécessaires. 

2) Les transactions avec des personnes morales étrangères sont rédigées par écrit, puis présentées dans la langue officielle et une langue mutuellement acceptable pour les parties.

3) Les participants du centre financier régional d'Almaty auront le droit de faire des transactions dans la langue officielle et/ou en russe et/ou en anglais.

Chapter 3.

Language in the field of education, science,
culture and mass media

Article 16.

Language in the field of education

1) In the Republic of Kazakhstan shall be provided creation of children's pre-school organizations operating in state language, and in places of compact residence of national groups in their languages.

2) Language of education, upbringing in children's homes and equated to them organizations shall be defined by local executive bodies, taking into account national composition of their population.

3) The Republic of Kazakhstan shall ensure acquisition of primary, basic secondary, general secondary, technical and professional, post-secondary, higher and postgraduate education in state, Russian and, if necessary and possible, in other languages. In educational institutions state language and Russian language shall be compulsory academic subjects and shall be included in the list of disciplines, included in the document on education.

Article 17.

Language in the field of science and culture

1) In the Republic of Kazakhstan in the filed of science, including the design and thesis defence, shall be ensured functioning of state and Russian languages.

2) Cultural events shall be held in state and in other languages if necessary.

Article 18.

Language of print and mass media

1) The Republic of Kazakhstan shall ensure functioning of state and other languages in printed editions and mass media.

2) With the purpose of creation necessary language environment andproper functioning of state language, the volume of television and radio programs on TV, radio channel, regardless of their ownership forms, in state language on time must not be less than total volume of television and radio programs in other languages.

Chapitre III

Langues dans les domaines de l'éducation, de la science,
de la culture et des médias

Article 16

Langues dans le domaine de l'éducation

1) Le fonctionnement des établissements scolaires destinés aux enfants préscolaires est assuré dans la langue officielle dans la république du Kazakhstan ainsi que, dans les zones d'habitation réservées aux groupes nationaux, dans leur langue maternelle.

2) La langue d'enseignement dans les jardins d'enfant et des organisations similaires est reconnue par les organismes locaux exécutifs en ce qui a trait à la composition ethnique de la population scolaire.

3) L'enseignement supérieur secondaire et secondaire spécial est assuré en république du Kazakhstan dans la langue officielle, en russe et, si cela est nécessaire et possible, en d'autres langues. La langue officielle et la langue russe constituent des matières obligatoires, et les établissements scolaires publics et privés doivent enseigner ces matières dans les programmes éducatifs.

Article 17

Langues dans le domaine de la science et de la culture

1) L'emploi de la langue officielle et du russe est assuré dans la république du Kazakhstan dans le domaine de la science, y compris la conception et la défense de thèses.

2) Les activités culturelles sont conduites dans la langue officielle et, si c'est nécessaire, en d'autres langues.

Article 18

Langues de la presse et des médias

1) Le fonctionnement de la langue officielle et des autres langues est assuré en ce qui a trait aux imprimés et aux médias dans la république du Kazakhstan.

2) Afin de favoriser les médias nécessaires et le fonctionnement de la langue officielle à son maximum, le volume des émissions de télévision et des stations de radio en kazakh, sans tenir compte de leurs formes de propriété publique, ne doit pas être moindre en durée que le volume total des émissions en d'autres langues.

Chapter 4.

Language in the names of settlements, proper nouns,
visual information

Article 19.

The order of usage of place names, names of organizations

1) Traditional, historically established Kazakh names of administrative-territorial units, the constituent parts of settlements as well as other physiographic objects in other languages must be played according to the rules of transliteration.

2) Names of governmental organizations, their structural units shall be given in state and Russian languages. Name of joint, foreign organizations - with transliteration in state and Russian languages.

Article 20.

Spelling of personal names, patronymics and surnames

Spelling of personal names, patronymics, surnames in official documents must correspond to the legislation and regulatory legal acts of the Republic of Kazakhstan.

Article 21.

Language of requisites and visual information

1) Texts of seals and stamps of governmental bodies shall contain their names in state language.

2) Texts of seals, stamps of organizations, irrespective from forms of property, shall be made in state and Russian languages.

3) Forms, signs, announcements, advertisements, catalogues, price lists, and other visual information shall be in state and Russian languages and in other languages if necessary.

4) Commodity labels (tabs) with special information, marking, instructions to goods produced in Kazakhstan must contain the necessary information in state and Russian languages.

5) Commodity labels (tabs) with special information, marking, instructions to the goods of foreign production shall be provided with the translation into state and Russian languages at the expense of means of importing organizations.

6) All texts of visual information shall be in the following order: left or top-to – in state, right or on bottom - in Russian, shall be written in the same size letters. When the need arises, the texts of visual information can be provided additionally in other languages. Herewith the font size must not exceed requirements established by regulatory legal acts. Oral information, announcements, advertisements shall be in state, Russian and in other languages if necessary.

Article 22.

Language in the field of communications

In the field of communications within the Republic of Kazakhstan shall be ensured functioning of state and Russian languages. Postal - telegraph departure outwards of the Republic of Kazakhstan shall be produced according to international rules.

Chapitre IV

Langues dans les toponymes des localités, des noms propres
et des informations visuelles

Article 19

Procédure pour l'usage des toponymes et des noms d'organismes

1) Les noms traditionnels kazakh et historiquement formés dans les localités habitées, rues, places, aussi bien que d'autres lieux géographiques, doivent être reproduits en d'autres langues, en conformité avec les règles de translittération.

2) Les noms des organismes nationaux et des subdivisions administratives doivent être rédigés dans la langue officielle et en russe. Les noms des entreprises collectives et des organisations étrangères sont donnés avec la translittération dans la langue officielle et en russe.

Article 20

Orthographe des noms personnels, patronymes et noms de famille

L'orthographe des noms personnels, des patronymes et des noms de famille dans les documents officiels doit respecter la législation et les actes normatifs de la république du Kazakhstan.

Article 21

Langue de l'environnement et de l'information visuelle

1) Le texte des cachets et des timbres des organismes de l’État doivent contenir des dénominations dans la langue officielle.

2) Le texte des cachets et des timbres des entreprises, indépendamment de leurs formes de propriété publique, sont rédigés dans la langue officielle et le russe.

3) Les documents, les enseignes, la publicité, les avis, les tarifs et autres informations visuelles sont rédigés dans la langue officielle et le russe et, si cela s’avère nécessaire, également en d'autres langues.

4) Les étiquettes avec des renseignements particuliers, les inscriptions, les modes d’emploi des produits fabriqués au Kazakhstan doivent contenir toute information nécessaire dans la langue officielle et la langue russe.

5) Les étiquettes avec des renseignements particuliers, les inscriptions et les modes d’emploi des produits fabriqués à l’étranger seront accompagnés, aux frais des organisations d'importation, de la traduction dans la langue officielle et de la langue russe.

6) Tous les textes d'information visuelle seront placés dans l'ordre suivant: à gauche ou au-dessus, dans la langue officielle; à droite ou en-dessous, en langue russe, et l’égalité dans la taille des lettres est exigée. Si cela est nécessaire, il est possible, les textes d’information visuelle peuvent être complétés en d'autres langues. Dans ce cas, la taille de la police de texte ne doit pas excéder les exigences indiquées par les actes juridiques réglementaires. Les informations orales, la publicité et les annonces doivent être dans la langue officielle et en russe et en d'autres langues si cela est nécessaire

Article 22

Langues dans le domaine des communications

Dans le domaine des communications au sein de la république du Kazakhstan le fonctionnement dans la langue officielle et en russe doit être assuré. La poste et le câble vers l'extérieur de la république du Kazakhstan doivent être conformes aux normes internationales.

Chapter 5.

Legal protection of languages

Article 23.

Governmental protection of languages

1) State and all other languages in the Republic of Kazakhstan shall be under governmental protection. Government bodies shall create necessary conditions for functioning and development of these languages.

2) Development of languages shall be provided by documents of the system of state planning of the Republic of Kazakhstan, providing priority of state language and the phased transition of office work in Kazakh language.

3) List of professions, specialty and positions that require the knowledge of state language in a certain amount and in accordance with the qualification requirements shall be established by the laws of the Republic of Kazakhstan.

Article 24.

Responsibility for violation of legislation on languages

1)
The chief executive officers of governmental bodies or executive secretaries or other officials, determined by the President of the Republic of Kazakhstan, as well as individuals and legal entities that guilty for violation of legislation of the Republic of Kazakhstan on languages, shall bear responsibility in accordance with the laws of the Republic of Kazakhstan.

2) Refusal by an official to adopt appeals of individuals and legal entities, motivated by ignorance of state language, any interference in use of state and other languages in the field of their functioning, as well as violation of requirements on location of details and visual information shall entail responsibility provided for by laws of the Republic of Kazakhstan.

Article 24-1.

Competence of the Government of the Republic of Kazakhstan

The Government of the Republic of Kazakhstan shall:

1. create the Republican terminological and onomastic Commission;

2. approve the standard provision on regional onomastic commissions and onomastic commissions of the cities of republican significance and the capital;

3. perform other functions assigned to him by the Constitution, this Law, other laws of the Republic of Kazakhstan and acts of the President of the Republic of Kazakhstan.

Article 25.

Competence of authorized body

Authorized body shall:

1. provide realization of unified governmental policy in the field of languages development;

2. is excluded by the Law of the Republic of Kazakhstan dated 03.07.2013 No. 124-V (shall be enforced upon expiry of ten calendar days after its first official publication).

3. carry out the control over observance of the legislation of the Republic of Kazakhstan on languages in central and local executive bodies of oblasts, cities of republican significance and the capital;

4. give recommendations on elimination of violations of requirements established by the legislation of the Republic of Kazakhstan on languages shall make proposals to relevant bodies on application of disciplinary measures to officials, guilty for violation of the legislation of the Republic of Kazakhstan on languages;

5. organize informational, methodological support of activities for implementation of unified state policy in the field of languages development;

5-1. ensure activities of the Republican terminological and onomastic commissions;

6. coordinate activities of onomastic commissions;

7. develop and approve the forms of mandatory departmental reports, checklists, and criteria for assessing the degree of risk, semi-annual auditing plans in accordance with the Law of the Republic of Kazakhstan «On state control and supervision in the Republic of Kazakhstan»;

8. exercise other powers provided for by this Law, other laws of the Republic of Kazakhstan, acts of the President of the Republic of Kazakhstan and the Government of the Republic of Kazakhstan.

Article 25-1.

Competence of onomastic commissions

1)
competence of the Republican onomastic committee shall be:

1. development of recommendations and proposals on issues of onomastics;

2. issue of conclusions on naming, renaming of oblasts, regions and cities, as well as refining and changing of transcription of their names;

3. issuance of conclusions on assignment of names to airports, ports, railway stations, subway stations, bus stations, coach stations, physiographic and other objects of state ownership on the territory of the Republic of Kazakhstan, as well as renaming, refining and changing of transcription of their names and assigning proper names of persons to state legal entities, legal entities with the participation of the state;

4. issuance of conclusions on naming, renaming of districts in a city, the constituent parts of cities of regional significance, as well as refining and changing transcription of their names;

5. agreed conclusions of onomastic commissions of cities of republican significance and the capital on naming, renaming of districts, the constituent parts of cities of Republican significance, capital as well as refining and changing transcription of their names.

2) Competence of regional onomastic commissions shall be:

1. Issuance of conclusions on naming, renaming of villages, settlements, rural districts, as well as refining and changing transcription of their names;

2. Issuance of conclusions on naming, renaming of constituent parts of cities of regional significance, town, village, rural district, as well as refining and changing the transcription of their names.

3. Competence of onomastic commissions of cities of republican significance, capital shall refer issue of reports by naming, renaming of districts in cities, the constituent parts of cities of republican significance, capital as well as refining and changing the transcription of their names after coordination with the republican onomastic commission.

4. Local representative and executive bodies’ decision on naming, renaming, as well as refining and changing of transcription of names of administrative-territorial units, the constituent parts of settlements shall be accepted only at presence of positive conclusion of relevant onomastic commissions.

Article 25-2.

Competence of local executive body of an oblast, city of republican significance, capital

Local executive body of an oblast, city of republican significance, capital shall:

1) is excluded by the Law of the Republic of Kazakhstan dated 03.07.2013 No. 124-V (shall be enforced upon expiry of ten calendar days after its first official publication);

2. exercise control over compliance with the legislation of the Republic of Kazakhstan on languages by territorial branches of central executive bodies and regional executive bodies;

2-1. carry out control over observance of the legislation of the Republic of Kazakhstan on languages in part of location of details and visual information;

3. give recommendations on elimination of violations of requirements provided for by the legislation of the Republic of Kazakhstan on languages, apply measures of administrative influence on the basis and according to the procedure provided for by the legislation of the Republic of Kazakhstan on administrative violations;

3-1. develop and approve an annual audit plans in accordance with the Law of the Republic of Kazakhstan «On state control and supervision in the Republic of Kazakhstan»;

4. carry out complex of measures of regional significance directed to development of state and other languages;

5. provide activity of regional onomastic commission, onomastic commissions of city of republican significance, the capital;

6. perform in the interests of local public administration other powers assigned to local executive bodies by the legislation of the Republic of Kazakhstan.

Article 25-3.

Competence of local executive body of a district (city of regional significance)

Local executive body of a district (city of regional significance) shall:

1. is excluded by the Law of the Republic of Kazakhstan dated 03.07.2013 No. 124-V (shall be enforced upon expiry of ten calendar days after its first official publication);

2. carry out activities of district (city of regional significance) level, aimed at the development of the state and other languages;

3. make proposals to executive authorities of regions on naming and renaming of villages, settlements, rural districts, as well as changing in their transcription;

4. carry out in the interests of local public administration other powers assigned to local executive bodies by the legislation of the Republic of Kazakhstan.

Article 25-4.

State control over observance of the legislation of the Republic of Kazakhstan on languages

1) State control over observance of the legislation of the Republic of Kazakhstan on languages shall be provided in the form of inspections and other forms.

2) Inspection shall be carried out in accordance with the Law of the Republic of Kazakhstan "On state control and supervision in the Republic of Kazakhstan".

3) Other forms of state control shall be implemented in accordance with this Law.

Article 25-5.

Criteria of onomastic work

Criteria of onomastic work on naming and renaming of administrative-territorial units, components settlements, airports, ports, railway stations, subway stations, bus stations, coach stations, physiographic and other objects of state ownership in the territory of the Republic of Kazakhstan, as well as refining and changing of the transcription of their names and assigning proper names of persons by state legal entities, legal entities with participation of the state shall be:

1. accounting of historical, geographic, natural and cultural particularities;

2. compliance with norms of literary language;

3. single assignment of the same title to settlements, parts of settlements within one administrative-territorial unit;

4. renaming, changing of assigned proper name of a person not earlier than ten years from the date of naming, assigning (changing) of a name;

5. assignment of proper names of outstanding state and public figures, figures of science, culture and other persons that deserve well of the Republic of Kazakhstan and the world community not earlier than five years from the date of their death.

Article 26.

Is excluded by the Law of the Republic of Kazakhstan dated 20.12.2004 No. 13 (shall be enforced from 01.01.2005).

Chapitre V

La protection juridique des langues

Article 23

Protection gouvernementale des langues

1) La langue officielle et les autres langues de la république du Kazakhstan sont protégées par l'État. Les instances de l'État doivent prévoir les conditions nécessaires pour le fonctionnement et le développement de ces langues.

2) Le développement des langues est assuré par le Programme de l'État prévoyant la priorité de la langue officielle et un transfert d'étape par étape du travail administratif dans la langue kazakhe.

3) La liste des professions, spécialités et postes exigeant la connaissance de la langue officielle dans un certain volume en conformité avec les exigences de qualification est identifiée par les lois de la république du Kazakhstan.

Article 24

Responsabilité des infractions dans la législation sur les langues

1) Les premiers dirigeants des instances de l'État, les organismes de toute forme de propriété publique, aussi bien que des personnes morales juridiques et des personnes physiques, qui sont reconnus coupables de violer la législation de la république du Kazakhstan, portent la responsabilité dans l'application des lois de la république du Kazakhstan.

2) Le refus d'un fonctionnaire d'accepter les demandes des citoyens justifiés par leur ignorance de la langue officielle ou d'autres langues, de même que de tout empêchement pour employer la langue officielle et d'autres langues dans le domaine de leur fonctionnement, impliquera la responsabilité prévue par la législation de la république du Kazakhstan.

Article 24-1

Compétences du gouvernement de la république du Kazakhstan

Le gouvernement de la république du Kazakhstan doit:

1. créer la Commission terminologique et onomastique de la République;

2. approuver les dispositions types sur les commissions onomastiques régionales et les commissions onomastiques des villes importantes de la république et de la capitale;

3. exercer d'autres fonctions qui lui sont assignées par la Constitution, la présente loi, d'autres lois de la république du Kazakhstan et les décrets du président de la république du Kazakhstan.

Article 25

Compétences de l'organisme autorisé

L'organisme autorisé doit:

1. assurer la réalisation d'une politique gouvernementale unifiée dans le domaine du développement des langues;

2. est exclue par la loi de la république du Kazakhstan du 03.07.2013 n° 124-V (sera exécutoire à l'expiration de dix jours du calendrier après sa première publication officielle).

3. effectuer le contrôle du respect de la législation de la république du Kazakhstan sur les langues dans les organes exécutifs centraux et locaux des oblasts, des villes importantes de la république et de la capitale;

4. faire des recommandations sur l'élimination des infractions à propos des prescriptions établies par la législation de la république du Kazakhstan sur les langues et faire des propositions aux organismes concernés concernant l'application de mesures disciplinaires aux fonctionnaires coupables d'infraction à la législation de la république du Kazakhstan sur les langues;

5. organiser un appui informationnel et méthodologique concernant les activités pour la mise en œuvre de la politique nationale unifiée dans le domaine du développement des langues;

5-1. assurer les activités des commissions terminologiques et onomastiques de la république;

6. coordonner les activités des commissions onomastiques;

7. élaborer et approuver les formulaires des rapports ministériels obligatoires, les listes de contrôle et les critères d'évaluation du degré de risque, les plans d'audit semestriels, conformément à la loi de la république du Kazakhstan «sur le contrôle et la supervision de l'État dans la république du Kazakhstan» ;

8. exercer tout autre pouvoir prévu par la présente loi, les autres lois de la république du Kazakhstan, les décrets du président de la république du Kazakhstan et du gouvernement de la république du Kazakhstan.

Article 25-1

Compétences des commissions onomastiques

1) Les compétences du comité onomastique de la république doivent être :

1. l'élaboration de recommandations et de propositions sur les questions onomastiques;

2. l'émission de conclusions sur la dénomination, le redésignation des oblasts, des régions et des villes, ainsi que l'amélioration et la modification de la transcription de leurs noms;

3. la publication de conclusions sur l'attribution de noms aux aéroports, aux ports, aux gares, aux stations de métro et de bus, aux gares routières, aux objets physiographiques et autres objets appartenant à l'État sur le territoire de la république du Kazakhstan, ainsi que le changement de nom, la transcription de leurs noms et l'attribution des noms propres des personnes à des entités juridiques de l'État, des entités juridiques avec la participation de l'État;

4. la publication de conclusions sur la dénomination, le changement de nom des districts d'une ville, les parties constituantes des villes importantes régionale, ainsi que l'amélioration et la modification de la transcription de leurs noms;

5. les conclusions concertées des commissions onomastiques des villes importantes de la république et de la capitale sur la nomination, la redésignation des districts, des parties constituantes des villes importantes, de la capitale ainsi que l'amélioration et la modification de la transcription de leurs noms.

2) Les compétences des commissions onomastiques régionales doivent être les suivantes:

1. Transmission des conclusions sur la dénomination ou la redésignation des villages, des agglomérations, des districts ruraux, ainsi que l'amélioration et la modification de la transcription de leurs noms;

2. Transmission des conclusions sur la dénomination ou la redésignation des parties constituantes des villes régionales importantes, des villes, villages et districts ruraux, ainsi que l'amélioration et la modification de la transcription de leurs noms.

3. La compétence des commissions onomastiques des villes importante de la république ou de la capitale doit renvoyer la question des rapports en nommant, en renommant des districts dans les villes, les parties constituantes des villes importantes de la république et de la capitale, aussi bien que d'améliorer et de changer la transcription de leurs noms après une entente avec la commission onomastique de la république.

4. La décision des représentants locaux et des organismes exécutifs concernant la dénomination, la redésignation, l'amélioration et la modification de la transcription des noms des unités territoriales administratives, des parties constituantes des établissements ne sera acceptée qu'en cas de conclusion positive des commissions onomastiques pertinentes.

Article 25-2

Compétences de l'organisme exécutif local d'une oblast, d'une ville importante de la république et de la capitale

L'organisme exécutif local d'une oblast, d'une ville importance de la république et de la capitale doit:

1. est exclu par la loi de la république du Kazakhstan du 03.07.2013 n° 124-V (sera exécutoire à l'expiration de dix jours du calendrier après sa première publication officielle);

2. exercer un contrôle sur la conformité avec la législation de la république du Kazakhstan sur les langues en fonction des divisions territoriales des organismes exécutifs centraux et des organismes exécutifs régionaux;

2-1. effectuer un contrôle sur la conformité avec la législation de la république du Kazakhstan sur les langues dans le cadre de l'emplacement des particularités et de l'information visuelle ;

3. formuler des recommandations sur l'élimination des infractions aux prescriptions linguistiques prévues par la législation de la république du Kazakhstan, appliquer des mesures ayant un impact administratif sur la base et conformément à la procédure prévue par la législation de la république du Kazakhstan sur les infractions administratives;

3-1. élaborer et approuver une vérification des plans annuels, conformément à la loi de la république du Kazakhstan « sur le contrôle par l’État et le contrôle dans la république du Kazakhstan » ;

4. réaliser un ensemble de mesures importante au plan régional axées sur le développement de la langue officielle et des autres langues;

5. fournir les activités de la commission onomastique régionale, des commissions onomastiques des villes importantes de la république et de la capitale;

6. exécuter dans l'intérêt de l'administration publique locale les autres pouvoirs attribués aux organismes exécutifs locaux par la législation de la république du Kazakhstan.

Article 25-3

Compétence de l'organisme exécutif local d'un district (ville régionale importante)

L'organisme exécutif local d'un district (ville régionale importante) doit:

1. est exclu par la loi de la république du Kazakhstan du 03.07.2013 n° 124-V (sera exécutoire à l'expiration de dix jours du calendrier après sa première publication officielle);

2. mener des activités au niveau du district (ville régionale importante) visant le développement de la langue officielle et des autres langues;

3. faire des propositions aux autorités exécutives des régions sur la dénomination et le changement de nom des villages, des agglomérations, des districts ruraux, ainsi que sur la modification de leur transcription;

4. exercer, dans l'intérêt de l'administration publique locale, d'autres pouvoirs attribués aux organisme exécutifs locaux par la législation de la république du Kazakhstan.

Article 25-4

Contrôle de l'État sur la conformité avec la législation de la république du Kazakhstan sur les langues

1) Le contrôle de l'État sur la conformité avec la législation de la république du Kazakhstan en matière de langues doit être assuré sous la forme d'inspections et d'autres formes.

2) L'inspection doit être effectuée conformément à la loi de la république du Kazakhstan sur le contrôle et la supervision de l'État dans la république du Kazakhstan.

3) D'autres formes de contrôle de l'État doivent être mises en œuvre conformément à la présente loi.

Article 25-5

Critères des travaux onomastiques

Les critères des travaux onomastiques sur la dénomination et le changement de nom des unités territoriales administratives, des parties d'infrastructures, des
aéroports, des ports, des gares, des stations de métro et de bus, des gares routières, des objets physiographiques et autres objets sur le territoire de la république du Kazakhstan ainsi que l'amélioration et le changement de la transcription de leurs noms et l'attribution des noms propres des personnes par les entités juridiques de l'État, les personnes morales avec la participation de l'Etat doivent être les suivantes:

1. la comptabilité des particularités historiques, géographiques, naturelles et culturelles;

2. le respect des normes de la langue littéraire;

3. l'assignation unique d'une même appellation à des établissements, à des parties d'établissements à l'intérieur d'une unité territoriale administrative;

4. la redésignation, le changement de nom propre attribué à une personne au plus tôt dix ans après la date de la dénomination, l'attribution ou le changement de nom;

5. l'attribution des noms propres venant des personnalités et figures publiques, des personnalités scientifiques, culturelles et d'autres personnes qui méritent bien de la république du Kazakhstan et de la communauté mondiale au plus tôt cinq ans après la date de leur décès.

Article 26

Est exclu par la loi de la république du Kazakhstan du 20.12.2004 n° 13 (sera exécutoire à partir du 01.01.2005).

Chapter 6.

The use of languages in relations with foreign countries
and international organizations

Article 27.

Language in international activities

1) Activity of diplomatic missions of the Republic of Kazakhstan and representative offices in the Republic of Kazakhstan at international organizations shall be carried out in state language with usage of other languages if necessary.

2) Bilateral international treaties of the Republic of Kazakhstan with foreign governments shall be concluded in state language of the Republic of Kazakhstan and other languages agreed upon by the parties.

3) Bilateral international treaties of the Republic of Kazakhstan with international organizations and multilateral international treaties of the Republic of Kazakhstan shall be concluded in languages that are defined by agreement of the negotiating parties.

4) Official receptions and other events with representatives of other States in the Republic of Kazakhstan shall be carried out in state language with translation into other languages.

The President of the Republic of Kazakhstan

Chapitre VI

L'emploi des langues dans les relations avec les pays étrangers
et les organisations internationales

Article 27

Langue des activités internationales

1) Les activités des représentations diplomatiques de la république du Kazakhstan et de celles des organisations internationales doivent être mises en œuvre dans l'emploi de la langue officielle et, si cela est nécessaire, en d'autres langues.

2) Les traités internationaux bilatéraux de la République du Kazakhstan signés avec des gouvernements étrangers doivent être conclus dans la langue officielle de la république du Kazakhstan et dans toute autre langue convenue entre les parties.

3) Les traités internationaux bilatéraux de la république du Kazakhstan avec les organisations internationales et les traités internationaux multilatéraux de la république du Kazakhstan doivent être conclus dans des langues définies par accord des parties aux négociations.

4) Les réceptions officielles et autres activités avec les représentants d'autres États dans la république du Kazakhstan sont menées dans la langue officielle avec une traduction dans d'autres langues.

Le président de la république du Kazakhstan

Page précédente

 

Kazakhstan

Accueil: aménagement linguistique dans le monde