Philippines

Loi créant la Commission de la langue filipino

1991

Cette loi créait la Commission de la langue filipino (Philippin de Komisyon SA Wikang), l'organisme officiel des Philippines de normalisation linguistique.

LAW NUM: RA07104
DATE : 08/14/91
TITLE : AN ACT CREATING THE COMMISSION ON THE FILIPINO LANGUAGE.

Republic Act no. 07104

An Act creating the Commission on the Filipino Language, prescribing its Powers, Duties and Functions, appropriating Funds therefor, and for other Purposes

Be it enacted by the Senate and House of Representatives of the Philippines in Congress assembled:

Section 1.

Short Title.

This Act shall be known as the "Commission on the Filipino Language Act".

Section 2.

Declaration of Policy.

Pursuant to the mandate of the Constitution, it is hereby declared to be a policy of the Government to ensure and promote the evolution, development and further enrichment of Filipino as the national language of the Philippines, on the basis of existing Philippine and other languages. To this end, the Government shall take the necessary steps to carry out the said policy.

Section 3.

Definition of Terms.

As used in this Act, the following terms are defined as follows:

a) Commission - refers to the Commission on the Filipino Language.

b) Chairman - refers to the Chairman of the Commission.

c) Filipino - refers to the national language of the Philippines.

d) Philippine languages -refer to the indigenous languages of the Philippines, including the national language and the regional and local languages.

e) Regional language - refers to the lingua franca or the commonly spoken language of a region.

f) Major language - refers to a language spoken and used by at least one-fiftieth (1/50) or two percent (2%) of all Filipinos, based on the most recent available data of the National Census Office.

g) Auxiliary language - refers to a particular language, spoken in certain places, which supports or helps the national and/or official languages in their assigned functions.

h) Other languages - refer to foreign languages, whether official or not, as long as they have influenced the indigenous languages and cultures to a certain degree.

i) Ethnolinguistic regions - refer to certain geographical areas where particular groups of people speak a common language.

j) Disciplines - refer to various fields of learning.

Section 4.

Creation of the Commission on the Filipino Language.

There is hereby created a commission to be known as the Commission on the Filipino Language, composed of representatives of various ethnolinguistic groups and different disciplines, which shall undertake, coordinate and promote researches for the development, propagation and preservation of Filipino and other Philippine languages and which shall be directly under the Office of the President.

Section 5.

Composition of the Commission.

The Commission shall be composed of eleven (11) commissioners, one of whom shall serve as Chairman. The commissioners shall represent the major Philippine languages, as defined in Section 3 of this Act: Tagalog, Cebuano, Ilocano, Hiligaynon and the major language of Muslim Mindanao; the Northern Cultural Communities; the Southern Cultural communities; and such other Philippine languages or ethnolinguistic regions as the Commission may decide upon: Provided, That at least four (4) of these commissioners shall also represent various disciplines.

The Chairman and two (2) of the commissioners shall serve on a full-time basis; the remaining eight (8) shall serve on a part-time basis and shall attend the regular and special meetings of the Commission.

Section 6.

Appointment and Qualifications of Commissioners.

The commissioners shall be appointed by the President, with the consent of the Commission on Appointments, from the list of nominees to be submitted by the different ethnolinguistic regions in the country. The President shall appoint from the eleven (11) commissioners the Chairman and the two (2) full-time commissioners. The President shall likewise appoint from the remaining eight (8) commissioners, four (4) commissioner who shall serve for a term of five (5) years and four (4) who shall serve for a term of three (3) years. In the absence of the Chairman, the commissioners shall choose a temporary or acting chairman from the two (2) full-time commissioners.

No one shall be appointed as commissioner unless he/she is a natural-born Filipino citizen, at least thirty (30) years old, morally upright and noted for his/her expertise in linguistics, the culture and the language of the ethnolinguistic region and the discipline he/she represents.

Section 7.

Term of Office.

The Chairman and the two (2) full-time commissioners shall serve serve for a term of seven (7) years. Four (4) of the remaining commissioners shall serve for a term of five (5) years and the four (4) other commissioners, for a term of three (3) years. The commissioners maybe reappointed for a maximum of one (1) term by the President with the consent of the Commission on Appointments.

Section 8.

Vacancy.

In case a vacancy occurs prior to the expiration of the term of office of a commissioner, the replacement shall serve only the unexpired portion of the term of office that was vacated. The Commission shall, within thirty (30) days from the date the vacancy occurs, recommend to the President a replacement from the list of nominees submitted by the particular ethnolinguistic region affected by the vacancy, subject to the confirmation of the Commission on Appointments: Provided, That, in the event the Commission fails to make such a recommendation, the vacancy shall be filled up by the President, also from the said list of nominees and with the consent of the Commission on Appointments.

Section 9.

Compensation.

The Chairman and the two (2) full-time commissioners shall have the same rank, privileges, salary, allowances and other emoluments as the Chairman and members, respectively, of other constitutional commissions, which shall not be decreased during their term of office.

Each of the part-time commissioners shall receive his/her compensation in the form of an honorarium for every meeting he/she attends, at a rate to be determined by the Commission.

Section 10.

Rules of Procedures and Meetings.

The Commission shall adopt its own rules and procedures and shall hold sessions at least once a month or as often as the Commission deems necessary. A majority of the eleven (11) commissioners shall constitute a quorum for the transaction of business.

Section 11.

Organizational Structure.

- The Commission shall determine its organizational structure: Provided, That the technical personnel of the Commission shall be exempt from the rules and regulations of the Office of Compensation and/or eligibility requirements of the Civil Service Commission.

Section 12.

Director General.

There shall be a director general who shall be appointed by the Commission for a term of seven (7) years and who may be reappointed for a maximum of one (1) term. The Commission shall determine the powers, functions, duties and compensation of the director general.

Section 13.

The Secretariat.

There shall be a secretariat to be headed by the director general. The functions, duties and compensation of its personnel shall be determined by the Commission, upon the recommendation of the director general.

Section 14.

Powers, Functions and Duties of the Commission.

The Commission, pursuant to the pertinent provisions of the Constitution, shall have the following powers, functions and duties:

a) formulate policies, plans and programs to ensure the further development, enrichment, propagation and preservation of Filipino and other Philippine languages;

b) promulgate rules, regulations and guidelines to implement its policies, plans and programs;

c) undertake or contract research and other studies to promote the evolution, development, enrichment and eventual standardization of Filipino and other Philippine languages.

This will include the collation of works for possible incorporation into a multilingual dictionary of words, phrases, idioms, quotations, sayings and other expressions, including words and phrases from other languages now commonly used or included in the lingua franca;

d) propose guidelines and standards for linguistic forms and expressions in all official communications, publications, textbooks and other reading and teaching materials;

e) encourage and promote, through a system of incentives, grants and awards, the writing and publication, in Filipino and other Philippine languages, of original works, including textbooks and reference materials in various disciplines;

f) create and maintain within the Commission a division of translation which shall encourage through incentives, undertake and vigorously support the translation into Filipino and other Philippine languages of important historical works and cultural traditions of ethnolinguistic groups, laws, resolutions and other legislative enactments, executive issuances, government policy statements and official documents, textbooks and reference materials in various disciplines and other foreign materials which it may deem necessary for education and other purposes;

g) call on any department, bureau, office, agency or any instrumentality of Government or on any private entity, institution or organization for cooperation and assistance in the performance of its functions, duties and responsibilities;

h) conduct, at the national, regional and local levels, public hearings, conferences, seminars and other group discussions to identify and help resolve problems and issues involving the development, propagation and preservation of Filipino and other Philippine languages;

i) formulate and adopt guidelines, standards and systems for monitoring and reporting on its performance at the national, regional and local levels; and submit to the Office of the President and to Congress an annual progress report on the implementation of its policies, plans and programs;

j) appoint, subject to the provisions of existing laws, its officials and employees and such other personnel as are necessary for the effective performance of its functions, duties and responsibilities; and dismiss them for cause;

k) organize and reorganize the structure of the Commission, create or abolish positions, or change the designation of existing positions to meet the changing conditions or as the need therefor arises: Provided, That such changes shall not affect the employment status of the incumbents, reduce their ranks, decrease their salaries or result in their separation from the service; and

l) perform such other activities which are necessary for the exercise of the abovementioned powers, functions, duties and responsibilities.

Section 15.

Franking Privilege.

The publications of the Commission, such as dictionaries, vocabularies, grammars, pamphlets, circulars, leaflets and all other similar printed matter shall enjoy the use of the mails free of postage.

Section 16.

Transfer of Existing Agency.

All personnel, records, assets, equipment, funds and properties belonging to the Institute of Philippine Languages under Executive Order No. 117 are hereby transferred to the Commission, which shall execute, administer, handle and dispose of such assets, properties and appropriations, in accordance with the provisions of this Act. All research, dictionaries, publications and other intellectual outputs of the Institute are likewise deemed transferred to the Commission.

The Commission shall effect the transfer herein provided in a manner that will ensure the least disruption of on-going programs of the Institute. The qualified and necessary personnel of the Institute shall be transferred to and be absorbed by the Commission: Provided, That the tenure, rank, salaries and privileges of such personnel are not reduced or adversely affected:

Provided, further, That, in the period prior to the actual assumption of duties by the Commission and its functioning as such, all officers and employees of the Institute shall continue to exercise all their functions and discharge all their duties and responsibilities:

Provided, finally, That the existing Institute of Philippine Languages shall be deemed abolished upon the organization of the Commission, its actual assumption of its duties and its functioning as such.

Section 17.

Appropriations.

The funding requirements necessary to carry out the provisions of this Act shall be charged to the current fiscal year appropriations of the
Institute of Philippine Languages. Thereafter, such sum as may be necessary is hereby authorized to be appropriated in the General Appropriations Act of the year following its enactment into law.

Section 18.

Promulgation.

This Act shall be promulgated in Filipino and in English and shall be translated into the regional languages of the Philippines. In case of doubt, the Filipino version shall be binding.

Section 19.

Separability Clause.

In the event any provision of this Act or the application of such provision is declared invalid, the remainder of this Act or the application of the said provision shall not be affected thereby.

Section 20.

Repealing Clause.

All laws, presidential decrees, executive orders or parts thereof that are inconsistent with the provisions of this Act are hereby repealed or amended accordingly.

Section 21.

Effectivity.

This Act shall take effect after fifteen (15) days following its complete publication in the Official Gazette or in one (1) newspaper of general
circulation.

Approved,

Ramon V. Mitra
Speaker of the House of President of the Senate Representatives

Jovito R. Salonga
President of the Senate

This bill which is a consolidation of Senate Bill No. 209 and House Bill No. 21280, was finally passed by the Senate and the House of Representatives on June 6, 1991.

CAMILO L. SABIO
Secretary General
Secretary of the Senate

EDWIN P. ACOBA
House of Representatives

Approved: August 14, 1991

CORAZON C. AQUINO
President of the Philippines

LOI NO RA07104
DATE : 14 août 1991
TITRE : LOI CRÉANT LA COMMISSION DE LA LANGUE FILIPINO

Loi de la République no 07104

Loi créant la Commission sur la langue filipino, prescrivant ses pouvoirs, obligations et fonctions, et prévoyant des fonds appropriés et pour d'autres fins

Il est décrété par le Sénat et la Chambre des représentants des Philippines en Congrès réuni :

Article 1

Titre bref

La présente loi doit être désignée comme la «Loi sur la Commission de la langue filipino».

Section 2

Déclaration de la politique

Conformément au mandat de la Constitution, il est par la présente déclaré une politique du gouvernement dans le but d'assurer et de promouvoir l'évolution, le développement et davantage d'enrichissement du filipino comme la langue nationale des Philippines, sur la base des langues philippines existantes et des autres langues. À cette fin, le gouvernement prend les mesures nécessaires pour mener à bien cette politique.

Article 3

Définition des termes

Tels qu'ils sont employés dans la présente loi, les termes suivants sont définis comme suit :

a) Commission : renvoie à la Commission de la langue filipino.

b) Président-directeur : envoie au président de la Commission.

c) Filipino : renvoie à la langue nationale des Philippines.

d) Langues philippines : revoient aux langues indigènes des Philippines, y compris la langue nationale et les langues régionales et locales.

e) Langue régionale : renvoie à la langue véhiculaire ou généralement à la langue parlée dans une région.

f) Langue principale : renvoie à une langue parlée et utilisée par au moins un-cinquantième ou deux pour cent de tous les Philippins, sur la base des données disponibles les plus récentes du Bureau du recensement national.

g) Langue auxiliaire : renvoie à une langue particulière parlée dans certains endroits, qui soutient ou aide les langues nationales et/ou officielles dans leurs fonctions.

h) Autres langues : renvoie aux langues étrangères officielles ou non, en autant qu'elles ont influencé les langues et les cultures indigènes à un certain degré.

i) Régions ethnolinguistiques : renvoie à certains secteurs géographiques où des groupes particuliers des locuteurs parlent une langue commune.

j) Disciplines : renvoie à différents domaines de l'apprentissage.

Article 4

Création de la Commission de la langue filipino

Il est par la présente créé une commission désignée comme la Commission de la langue filipino, composée des représentants de divers groupes ethnolinguistiques et de différentes disciplines, laquelle doit entreprendre, coordonner et promouvoir des recherches sur le développement, la propagation et la préservation du filipino et d'autres langues philippines, et qui est sous la responsabilité directe du Bureau du président.

Article 5

Composition de la Commission

La Commission est composée de onze commissaires, dont l'un servira comme président-directeur. Les commissaires doivent représenter les principales langues philippines, tel qu'il est défini à l'article 3 de la présente loi : le tagalog, le cebuano, l'ilocano, le hiligaynon et la langue principale du Mindanao musulman; les Communautés culturelles du Nord; les Communautés culturelles du Sud; et d'autres langues philippines ou des régions ethnolinguistiques, comme la Commission peuvent en décider : à la condition qu'au moins quatre de ces commissaires représentent aussi diverses disciplines.

Le président-directeur et deux des commissaires doivent occuper une poste à plein temps; les huit autres doivent être occupés à temps partiel et assister aux réunions ordinaires et extraordinaires de la Commission.

Article 6

Nomination et qualifications des commissaires

Les commissaires seront désignés par le président, avec le consentement de la commission sur les nominations, parmi la liste des candidats soumis par les différentes régions ethnolinguistiques dans le pays. Le président désigne parmi les onze commissaires le président-directeur et deux commissaires à plein temps. Le président désigne de même à partir des huit commissaires, quatre commissaires qui exerceront un mandat de cinq ans et quatre qui exerceront un mandat de trois ans. En absence du président-directeur, les commissaires choisissent un président-directeur provisoire ou suppléant parmi les deux commissaires à plein temps.

Nul ne doit être désigné comme commissaire à moins qu'il ne soit citoyen philippin d'origine, âgé d'au moins trente ans, honnête moralement et reconnu pour son expertise dans la linguistique, la culture et la langue de la région ethnolinguistique et la discipline qu'il représente.

Article 7

Mandat du bureau

Le président-directeur et deux commissaires à plein temps exercent un mandat de sept ans. Quatre des commissaires restants exercent un mandat de cinq ans et quatre des autres commissaires, un mandat de trois ans. Les commissaires peuvent être renommés pour un maximum d'un mandat par le président avec le consentement de la Commission sur les nominations.

Article 8

Poste vacant

En cas de vacance avant l'expiration de la durée du mandat d'un commissaire, le remplaçant doit exercer ses fonctions uniquement pour la portion restante du mandat qui a été écourtée. La Commission doit, dans les trente jours à compter de la date de la vacance, recommander au président un remplaçant parmi la liste des candidats soumis par la région ethnolinguistique particulière concernée par le poste vacant, sous réserve de la confirmation par la Commission sur les nominations : à la condition que, en ce cas, la Commission ne réussisse pas à faire une telle recommandation, le poste vacant doit être comblé par le président, également parmi la liste des candidats et avec le consentement de la Commission sur les nominations.

Article 9

La rémunération

Le président-directeur et les deux commissaires à plein temps ont le même rang, les mêmes privilèges, rémunérations, allocations et autres honoraires respectivement comme président et membres, et d'autres commissions constitutionnelles, qui ne doivent pas être réduites au cours de leur mandat.

Chacun des commissaires à temps partiel doit recevoir son indemnité sous forme d'honoraires pour chacune des réunions auxquelles il assiste, à un taux à être déterminé par la Commission.

Article 10

Les règles de procédures et des réunions

La Commission adopte ses propres règles et procédures, et tient ses réunions au moins une fois par mois ou aussi souvent que la Commission le considère nécessaire. Une majorité d'onze commissaires constitue un quorum pour le fonctionnement des affaires courantes.

Article 11

La structure organisationnelle

La Commission détermine sa structure organisationnelle : à la condition que le personnel technique de la Commission soit exempté des
règles et règlements du Bureau d'indemnisation et/ou des critères d'admissibilité de la Commission de recrutement dans la fonction publique.

Article 12

Le directeur général

Il doit y avoir un directeur général qui est nommé par la Commission pour un mandat de sept ans et qui peut être renommé pour un maximum d'un seul mandat. La Commission détermine les pouvoirs, les fonctions, les obligations et la rémunération du directeur général.

Article 13

Le secrétariat

Il doit y avoir un secrétariat sous la responsabilité du directeur général. Les fonctions, les obligations et la rémunération de son personnel sont déterminées par la Commission, sur recommandation du directeur général.

Article 14

Pouvoirs, fonctions et obligations de la Commission

La Commission, conformément aux dispositions pertinentes de la Constitution, jouit des pouvoirs, fonctions et obligations suivants :

a) Élaborer des politiques, plans et programmes pour assurer davantage de développement, d'enrichissement, de propagation et de préservation du filipino et des autres langues philippines;

b) Édicter des règles, règlements et directives pour mettre en œuvre ses politiques, plans et programmes;

c) Entreprendre ou recevoir des recherches et autres études pour promouvoir l'évolution, le développement, l'enrichissement et la normalisation éventuelle du filipino et des autres langues philippines.

Ceci comprend la collecte des travaux pour une incorporation éventuelle dans un dictionnaire multilingue de mots, expressions, idiomes, dictons, énonciations et autres expressions incluant des mots et expressions des autres langues maintenant employées couramment ou incluses dans la langue véhiculaire;

d) Proposer des lignes directrices, des normes linguistiques et des expressions dans toutes les communications officielles, publications, manuels et autres lectures et documents pédagogiques;

e) Encourager et promouvoir, grâce à un système de primes, des subventions et des bourses, l'écriture et la publication, en filipino et en d'autres langues philippines, d'œuvres originales, y compris des manuels et documents de référence dans diverses disciplines;

f) Créer et maintenir dans la Commission un service de traduction qui encourage par des primes, entreprend et soutient vigoureusement la traduction en filipino et en d'autres langues philippines d'importants ouvrages historiques et les traditions culturelles de groupes ethnolinguistiques, des lois, des résolutions et autres textes législatifs, des éditions exécutives, des déclarations de politique gouvernementale et des documents officiels, des manuels et documents de référence dans diverses disciplines et autres documents étrangers que ladite commission peut juger nécessaires à des fins éducatives et autres;

g) Rappeler à un ministère, un bureau, un service, une agence ou toute institution gouvernementale ou une entité privée, un établissement ou une organisation de coopération et d'aide dans le cadre de ses fonctions, ses obligations et responsabilités;

h) Diriger, aux niveaux national, régional et local, des auditions publiques, des conférences, des séminaires et autres discussions de groupe pour identifier et aider à résoudre des problèmes et des questions concernant le développement, la propagation et la préservation du filipino et des autres langues philippines;

i) Formuler et adopter des lignes directrices, des normes et des systèmes de suivi en faisant rapport sur leurs exécutions aux niveaux national, régional et local; et soumettre au Bureau du président et au Congrès un compte rendu annuel de la mise en œuvre de ses politiques, plans et programmes;

j) Nommer, sous réserve des dispositions des lois existantes, ses fonctionnaires, employés et autres membres du personnel nécessaires pour s'acquitter efficacement de ses fonctions, obligations et responsabilités; et les révoquer si besoin est;

k) Organiser et réorganiser la structure de la Commission, créer ou abolir des postes, changer la désignation des postes existants pour répondre à l'évolution des conditions ou lorsque le besoin s'en fait sentir à cet effet: à la condition que ces changements n'affectent pas le statut d'emploi des titulaires, ni ne réduisent leur niveau, diminuent leur salaire ou aboutissent à la suppression de leur service; et

l) Pratiquer toute autre activité nécessaire pour l'exercice des pouvoirs mentionnés ci-dessus, ainsi que les fonctions, obligations et responsabilités.

Article 15

Privilège d'affranchissement

Les publications de la Commission, comme les dictionnaires, les lexiques, les grammaires, les brochures, les circulaires, les prospectus et autres imprimés similaires bénéficient de l'usage du courrier sans affranchissement.

Article 16

Transfert des agences existantes

Tout le personnel, les registres, les actifs, l'équipement, les biens et les propriétés appartenant à l'Institut des langues philippines en vertu du décret présidentiel no 117 sont par la présente transférés à la Commission, qui doit assurer l'exécution, administrer, gérer et disposer de ces actifs, propriétés et fonds, conformément aux dispositions de la présente loi. Toute le recherches, les dictionnaires, les publications et autres productions intellectuelles de l'Institut sont de même réputés être transférés à la Commission.

La Commission doit effectuer le transfert prévu par les présentes de façon à assurer le moins de perturbation des programmes en cours de l'Institut. Le personnel qualifié et nécessaire de l'Institut est transféré et absorbé par la Commission :

À la condition que, de plus, dans la période antérieure à la prise en charge effective des fonctions par la Commission et de son fonctionnement en tant que tel, tous les responsables et les employés de l'Institut puissent continuer à exercer toutes leurs fonctions et de s'acquitter de toutes leurs obligations et responsabilités;

Enfin, à la condition que l'actuel Institut des langues des Philippines soit considéré comme supprimé dès l'organisation de la Commission, lors de l'accession effective de ses fonctions et de son fonctionnement.

Article 17

Crédits

Les besoins de financement nécessaires pour mener à bien les dispositions de la présente loi doivent être imputées sur les crédits de l'exercice en cours de l'Institut des langues des Philippines. Par la suite, la somme qui peut être nécessaire doit être autorisée en vertu de la Loi sur les crédits généraux de l'année suivant sa promulgation.

Article 18

Promulgation

La présente loi est promulgué en filipino et en anglais, et traduite dans les langues régionales des Philippines. En cas du doute, la version filipino prévaut. 

Article 19

Claude de séparabilité

Dans le cas où une disposition de la présente loi ou l'application de cette disposition est déclarée invalide, le reste de la présente loi ou l'application de ladite disposition ne doit pas être affecté.

Article 20

Article abrogatoire

Toutes les lois, tous les décrets présidentiels, tous les arrêtés ou parties de ceux-ci, qui sont incompatibles avec les dispositions de la présente loi sont abrogés ou modifiés en conséquence.

Article 21

Entrée en vigueur

La présente loi entre en vigueur quinze jours après sa publication complète dans le Journal officiel ou dans un journal à grand tirage.

Approuvé,

Ramon V. Mitra
Porte-parole du président de la Chambre des représentants au Sénat

Jovito R. Salonga
Président du Sénat

Le Sénat a finalement adopté ce projet de loi qui est une consolidation du projet de loi du Sénat no 209 et du projet de loi de la Chambre no 21280 et la Chambre des représentants le 6 juin 1991.

CAMILO L. SABIO
Secrétaire général
Secrétariat général du Sénat

Edwin P. ACOBA
Chambre des représentants

Approuvé : le 14 août 1991

CORAZON C. AQUINO
Président des Philippines

 Dernière mise à jour: 27 déc. 2015

 

Page précédente

Philippines


 

Accueil: aménagement linguistique
dans le monde