kosovodrap.gif (2006 octets)

Kosovo

Loi sur la promotion et la protection des droits des communautés et de leurs membres au Kosovo

2008


La version française de cette loi n'est qu'un traduction du texte anglais, Law on the Promotion and Protection of the Rights of the Communities and their Members in Kosovo. En albanais: Ligji nr. 03/l-047 për mbrojtjen dhe promovimin e të drejtave të komuniteteve dhe pjesëtarëve të tyre.


 

Law No. 03/L-047 on the Promotion and Protection of the Rights of the Communities and their Members in Kosovo

Law No. 03/L-047
13 March 2008

Article 2

Identity

2.1 Communities and their members shall have the right to freely maintain, express and develop their culture and identity, and to preserve and enhance the essential elements of their identity, namely their religion, language, traditions and cultural heritage. In addition to the specific rights enumerated in this law, fundamental human rights shall be exercised freely and equally, including freedom of thought; of expression; of the media; of association and assembly; of religious belief and practice; and the right to manifest, in public or private, individually or in community with others, the cultural attributes of the respective community.

2.4 Persons belonging to communities have the right to have personal names recognized in their original form and in the script of their language as well as to revert to their original names if they have been changed. This includes the right to freely choose their given and family names and the names of their children, and the right to enter such names into public registries, personal identification and other official documents in their own language and script in accordance with the law.

Article 4

Language

4.1
The Albanian and Serbian languages and their alphabets are official languages of the Republic of Kosovo and have equal status in its institutions. The Turkish, Bosnian and Roma languages shall have the status of official languages at the municipal level or will be in official use in accordance with the Law on the Use of Languages.

4.2 Persons belonging to communities shall have the right to use freely and without interference the language of their community in private and in public, orally and in writing.

4.3 Persons belonging to communities shall have the right to freedom of expression, including the right to receive and impart information and ideas in the language of their respective community.

4.4 Persons belonging to communities subject to arrest or detention shall have the right to be informed promptly in a language she or he understands of the reason of her or his arrest and of the nature and cause of any accusation against her or him.

4.5 Persons belonging to communities shall have the right to defend themselves court in their language; if necessary the government shall provide them with the free assistance of an interpreter.

4.6 Persons belonging to communities shall have the right to display in their community language signs, inscriptions and other information of a private nature visible to the public.

4.7 In areas where persons belonging to communities represent a sufficient share of the population, traditional local names, street names and other topographical indications shall be also displayed in the respective non-majority language. This shall be governed by Law on the Use of Languages.

4.8 The use of language in relations between persons belonging to communities and the administrative authorities at the central and municipal levels, in relation to the courts, the media, and in education, shall be regulated by the Law on the Use of Languages.

4.9 Kosovo shall take affirmative measures to ensure that languages other than the official languages are preserved, maintained and promoted, and shall orient its conduct according to the European Charter for Regional and Minority Languages.

Article 6

Media

6.1 Communities and their members shall be guaranteed access to information without discrimination. Communities and their members shall have the right to create and use their own media, including for the purpose of providing information in their language through, inter alia, daily newspapers and wire services. Communities and their members shall have a reserved number of frequencies for electronic media in accordance with the law and international standards.

6.3 Communities shall have the right to community programming in their language in public broadcast media in accordance with the law. Such programming should cover both the activities of the respective community and other content of interest to it, extending to news, culture, sports and entertainment. Persons belonging to communities shall have a leading role in generating and presenting such programs.

6.4 Public broadcast media outlets shall ensure, at national and local levels, an adequate number of broadcast hours of programming in the languages of communities, including at peak viewing/listening times. The minimum number of community programming hours shall be prescribed by law.

6.5 The Government of Kosovo shall be obliged to take all measures within its powers to secure an international frequency plan that will allow the Kosovo Serb Community access to a licensed Kosovo-wide independent Serbian-language television channel operating effectively and without discrimination in accordance with law.

6.6 The free reception of cross-border broadcasts, whether direct or by means of retransmission or re-broadcasting, shall be guaranteed.

Article 8

Education

8.1 All persons belonging to communities shall have the right to receive public education at all levels in one of the official languages of Kosovo of their choice. Persons belonging to communities are entitled to pre-school, primary, secondary public education in their own language, even if it is not an official language. The Government of Kosovo shall establish reasonable and viable thresholds for establishing specific classes or schools operating in community languages. The minimum threshold for such classes or schools shall be lower than thresholds normally stipulated for educational institutions and classes. The maximum thresholds shall correspond with the established thresholds normally stipulated for school classes. This shall be regulated by law.

8.2 In municipalities in which there are an insufficient number of pupils to make education available in a non-official community language, the Government of Kosovo has an obligation to offer alternatives, including subsidized transport to an area where such schooling is being offered, distance learning, roving teaching arrangements or offers of boarding.

8.3 The Republic of Kosovo shall guarantee the existing facilities for professional training and higher education at university level in community languages. In accordance with an expressed need and financial viability, the Government of Kosovo shall provide further higher education and professional training programs in community languages.

8.5 Schools that teach in the Serbian Language may apply curricula or textbooks developed by the Ministry of Education of the Republic of Serbia upon notification to the Kosovo Ministry of Education, Science and Technology according to procedures established in the Law on Local Education.

8.6 The university of the Mitrovicë/Mitrovica North shall be an autonomous public institution of higher learning. The municipality of Mitrovicë/Mitrovica North shall have authority to exercise responsibility for this Serbian language university as governed by law.

8.7 In relation to cases other than those referred to in paragraph 8.5 of this Article, the Government of Kosovo shall establish integrated curricula in community languages that are not an official language, as well as education standards for all aspects of education and shall monitor and enforce the quality of the delivery of education in community languages. Educational establishments operating in a community language that is not an official language can design school programs in their own way, while complying with the overall framework of the integrated curriculum and meeting standards of achievements stipulated by the Government. Moreover, communities shall be entitled in cooperation with the Government to generate educational modules concerning their own culture, history and traditions.

8.8 In its arrangements for teacher training, the Government of Kosovo shall ensure that sufficient qualified personnel are available to fulfill obligations under paragraph 7 of this Article. Teacher training for those seeking to teach in community languages shall be conducted in the relevant languages. In selecting suitable candidates, the authorities shall be mindful of the need to have education in community languages delivered by qualified speakers of that language, preferably by native speakers.

8.9 The Government of Kosovo shall ensure that heads and teachers of public educational institutions operating in community languages are mainly representatives of such communities and are fully familiar with the identity of the relevant community.

8.10 In primary and secondary schools where the language of instruction is not an official language, pupils shall also learn an official language of their choice in accordance with the law.

Article 10

Health

10.1 The Republic of Kosovo shall take necessary measures to ensure that persons belonging to communities shall have equal access to health care without discrimination.

10.2 The Republic of Kosovo shall take special measures to ensure that satisfactory health care services are provided to persons belonging to socially and economically vulnerable communities.

10.3 Medical safety instructions shall be available in the relevant community languages.

10.4 The Republic of Kosovo shall recognize medical qualifications attained abroad, in particular of qualifications of persons speaking community languages, provided that such medical qualifications are in conformity with international standards of accreditation, based on applicable law.

10.5 Information related to health care education, including information about rights and obligations and entitlements of communities and their members, shall be displayed and provided in the languages of the respective communities.

Article 12

Community Consultative Council

12.3 The Community Consultative Council shall meet once a month. It may create specialist working groups on issues such as education, employment, social provision, culture, language and other related issues that may meet more often.

Loi no 03/L-047 sur la promotion et la protection des droits des communautés
et de leurs membres au Kosovo

Loi no 03/L-047
Le 13 mars 2008

Article 2

L'identité

2.1 Les communautés et leurs membres ont librement le droit de maintenir, d'exprimer et développer leur culture et leur identité, et de préserver et d'améliorer les éléments essentiels de leur identité, notamment leur religion, leur langue, leurs traditions et leur patrimoine culturel. En plus des droits spécifiques énoncés dans la présente loi, les droits fondamentaux de l'Homme doivent être exercés de façon libre et égale, y compris la liberté de pensée; d'expression; des médias; d'association et de réunion; de croyance religieuse et de pratique; et le droit de manifester, en public ou en privé, individuellement ou en communauté avec d'autres, les attributs culturels de la communauté concernée.

2.4 Les personnes appartenant à des communautés ont le droit d'avoir des patronymes reconnus selon leur forme originale et l'alphabet de leur langue, ainsi que de revenir à leurs noms d'origine s'Ils ont été modifiés. Ce droit comprend celui de choisir librement leur nom d'origine de famille ainsi que le nom de leurs enfants, et le droit d'inscrire ces noms dans les registres publics, les cartes d'identification personnelle et tout autre document officiel dans leur langue et leur écriture, en conformité avec la loi.

Article 4

La langue

4.1
Les langues albanaise et serbe ainsi que leur alphabet sont les langues officielles de la république de Kosovo, et elles ont un statut égal dans ses institutions. Les langues turque, bosniaque et rom ont le statut de langues officielles au niveau municipal ou elles sont d'usage officiel, en conformité avec la Loi sur l'emploi des langues.

4.2 Les personnes appartenant à des communautés ont le droit d'utiliser librement et sans ingérence la langue de leur communauté en privé et en public, oralement et par écrit.

4.3 Les personnes appartenant aux communautés ont le droit à la liberté d'expression, y compris le droit de recevoir et de diffuser des informations et des idées dans la langue de leur communauté concernée.

4.4 Les personnes appartenant à des communautés en état d'arrestation ou de détention ont le droit d'être informé rapidement dans une langue qu'elles comprennent des motifs de leur arrestation et de la nature et de la cause de l'accusation portée contre elles.

4.5 Les personnes appartenant aux communautés ont le droit de se défendre devant tribunal dans leur langue; s'il est nécessaire, le gouvernement doit leur fournir gratuitement l'assistance d'un interprète.

4.6 Les personnes appartenant aux communautés ont le droit d'afficher dans leur langue des affiches communautaires, des inscriptions et toute autre information de nature privée visible en public.

4.7 Dans les zones où des membres appartenant à des communautés représentent une part suffisante de la population, les dénominations traditionnelles locales, les noms des rues et les autres indications topographiques doivent également être affichés dans la langue de la minorité concernée. La Loi sur l'emploi des langues doit réglementer ce droit.

4.8 L'emploi de la langue dans les relations entre les membres appartenant à des communautés et les autorités administratives aux niveaux central et municipal doit être réglementée par la Loi sur l'emploi des langues en ce qui concerne les tribunaux, les médias et l'éducation.

4.9 Le Kosovo doit prendre des mesures positives pour veiller à ce que d'autres langues que les langues officielles soient préservées, maintenues et promues, et il doit orienter sa conduite conformément à la Charte européenne des langues régionales et minoritaires.

Article 6

Les médias

6.1 Les communautés et leurs membres doivent avoir la garantie de l'accès à l'information, sans discrimination. Les communautés et leurs membres ont le droit de créer et d'utiliser leurs propres médias, y compris dans le but de fournir des informations dans leur langue grâce, entre autres, à des journaux quotidiens et à des agences de presse. Les communautés et leurs membres doivent avoir un certain nombre de fréquences réservées pour les médias électroniques en conformité avec la loi et les normes internationales.

6.3 Les communautés ont le droit à la programmation communautaire dans leur langue dans les médias audiovisuels publics, en conformité avec la loi. Ces émissions doivent couvrir à la fois les activités de la communauté concernée et d'autres contenus selon ses intérêts, y compris les nouvelles, la culture, les sports et le divertissement. Les membres appartenant à des communautés ont un rôle prépondérant dans l'élaboration et la présentation de ces programmes.

6.4 Les médias de radiodiffusion public doivent assurer, aux niveaux national et local, un nombre suffisant d'heures de diffusion de la programmation dans les langues des communautés, y compris en période de pointe de visionnement ou d'écoute. Le nombre minimal d'heures de programmation communautaire est prévue par règlement.

6.5 Le gouvernement du Kosovo est tenu de prendre toutes les mesures en son pouvoir pour garantir un plan de fréquences au niveau international, qui permet à la communauté serbe du Kosovo l'accès à une licence l'échelle du Kosovo d'une chaîne indépendante de télévision en langue serbe fonctionnant de manière efficace et sans discrimination, conformément à la loi.

6.6 La libre réception des émissions transfrontalières, qu'elles soient directes ou par des moyens de retransmission ou de réémission, doit être garantie.

Article 8

L'éducation

8.1 Toutes les personnes appartenant à des communautés ont le droit de recevoir une instruction publique à tous les niveaux dans l'une des langues officielles du Kosovo, selon leur choix. Les membres appartenant à des communautés ont le droit à l'éducation publique préscolaire, primaire, secondaire dans leur propre langue, même si elle n'est pas une langue officielle. Le gouvernement du Kosovo doit établir des seuils raisonnables et viables pour établir des catégories spécifiques ou des écoles dispensant un enseignement dans les langues communautaires. Le seuil minimal pour ces classes ou ces écoles doit être inférieure aux seuils normalement prévus pour les classes et les établissements d'enseignement. Les seuils maximaux doivent correspondre aux seuils établis normalement prévus pour les classes scolaires, ce qui doit être réglementé par règlement.

8.2 Dans les municipalités où le nombre d'élèves est insuffisant pour rendre l'instruction accessible dans une langue non officielle à une communauté, le gouvernement du Kosovo est tenu d'offrir des solutions de rechange, y compris le transport subventionné à un endroit où un tel enseignement est offert, l'enseignement à distance, des modalités d'enseignement itinérant ou des offres d'embarquement.

8.3 La république du Kosovo doit garantir les installations existantes pour la formation professionnelle et l'enseignement supérieur au niveau universitaire dans les langues des communautés. Conformément à un besoin exprimé et à la viabilité financière, le gouvernement du Kosovo doit fournir la formation continue supérieure et des programmes de formation professionnelle dans les langues des communautés.

8.5 Les écoles qui enseignent en serbe peuvent demander des programmes ou des manuels élaborés par le ministère de l'Éducation de la république de Serbie lors de l'annonce au ministère de l'Éducation, de la science et de la Technologie du Kosovo, selon les procédures établies dans la Loi sur l'éducation locale.

8.6 L'Université de Mitrovicë/Mitrovica-Nord est un établissement public autonome dans l'enseignement supérieur. La municipalité de Mitrovicë/ Mitrovica-Nord a le pouvoir d'exercer sa juridiction à cette université en ce qui a trait à la langue serbe tel qu'il est prévu par la loi.

8.7 En ce qui concerne les cas autres que ceux visés au paragraphe 8.5 du présent article, le gouvernement du Kosovo doit élaborer des programmes intégrés dans les langues des communautés, qui ne sont pas une langue officielle, ainsi que des normes d'enseignement pour tous les aspects de l'éducation, et il doit surveiller et faire respecter la qualité de l'éducation dans les langues des communautés. Les établissements dispensant un enseignement dans une langue des communautés, qui n'est pas une langue officielle, peuvent élaborer des programmes scolaires, à leur manière, tout en respectant le cadre général du programme d'études intégré et du respect des normes de réalisations prévues par le gouvernement. En outre, les communautés ont le droit, en coopération avec le gouvernement, de générer des modules d'enseignement concernant leur propre culture, leur histoire et leurs traditions.

8.8 Dans ses mesures concernant la formation des enseignants, le gouvernement du Kosovo veille à ce qu'il y ait suffisamment de personnel qualifié disponible pour s'acquitter des obligations prévues au paragraphe 7 du présent article. La formation des enseignants pour ceux qui cherchent à enseigner dans les langues communautaires doit être effectuée dans les langues pertinentes. Dans la sélection des candidats appropriés, les autorités doivent être conscientes de la nécessité d'obtenir une instruction dans les langues des communautés dispensée par des locuteurs qualifiés de cette langue, de préférence par des locuteurs originaires.

8.9 Le gouvernement du Kosovo veillent à ce que les directeurs et les enseignants des établissements d'enseignement publics œuvrant dans les langues des communautés soient les représentants principaux de ces communautés et soient parfaitement familiarisés avec l'identité de la communauté concernée.

8.10 Dans les écoles primaires et secondaires où la langue d'enseignement n'est pas une langue officielle, les élèves doivent aussi apprendre une langue officielle de leur choix, conformément à la loi.

Article 10

La santé

10.1 La république du Kosovo doit prendre les mesures nécessaires pour assurer que les membres appartenant à des communautés aient un accès égal aux soins de santé, sans discrimination.

10.2 La république du Kosovo doit prendre des mesures particulières pour s'assurer que des services de santé satisfaisants soient dispensés à des membres appartenant à des communautés socialement et économiquement vulnérables.

10.3 Les consignes de sécurité médicale doivent être disponibles dans les langues pertinentes des communautés.

10.4 La république du Kosovo doit reconnaître les compétences médicales obtenues à l'étranger, en particulier les qualifications des individus parlant les langues des communautés, à la condition que ces compétences médicales soient en conformité avec les normes internationales d'accréditation, fondées sur le droit applicable.

10.5 Les informations relatives à l'éducation des soins de santé, y compris les informations sur les droits et obligations, ainsi que les droits des communautés et de leurs membres, doivent être affichées et dispensées dans les langues des communautés concernées.

Article 12

Le Conseil consultatif communautaire

12.3 Le Conseil consultatif communautaire se réunit une fois par mois. Il peut créer des groupes de travail spécialisés sur des questions telles que l'éducation, l'emploi, les prestations sociales, la culture, la langue et d'autres questions connexes qui peuvent se présenter plus souvent.

Page précédente

Kosovo

Accueil: aménagement linguistique dans le monde