La Nouvelle Russie

Novorossia

La dénomination «Nouvelle Russie» (ou Novorossia en russe > Новороссия) est un territoire annexé par Catherine II au XVIIIe siècle (1764). Le territoire comprenait alors les steppes du sud de l'Empire russe, située entre la mer d'Azov et le long de la mer Noire, ce qui correspond actuellement au sud de l'Ukraine, incluant la région du Kouban situé à l'est de la Crimée, mais sans les autres territoires qui seront annexées plus tard. Toutes ces régions étaient habitées dès le XIIIe siècle par les Tatars, qui devinrent vassaux de l'Empire ottoman.

Les autres territoires furent cédés par les Ottomans à la Russie impériale: la Tauride (Crimée) en 1774 et la Méotide en 1783, le Yédisan (aujourd'hui la Transnistrie) en 1792, la Bessarabie et le Boudjak en 1812. Aussitôt les annexions officialisées, les Russes y installèrent des colons et fondèrent de nombreuses villes: Odessa, Tiraspol, Nikopol, Kherson, Théodosia, Eupatoria, Sébastopol, Simferopol, Melitopol, Stavropol, etc. En plus des Slaves, l'Empire russe établit aussi des Allemands, des Arméniens, des Bulgares, des Serbes et des Grecs, qui tous fuyaient l'Empire ottoman. 

Dernière mise à jour: 13 déc. 2015


 

Page précédente

Ukraine

Accueil: aménagement linguistique dans le monde