Loi sur la langue polonaise

(7 octobre 1999)

La Loi sur la langue polonaise a été adoptée en polonais (7 octobre 1999). Cette présente version française a été traduite de l'anglais (Act on the Polish Language) par M. François Gauthier. La loi a été modifiée en 2003 pour introduire des règles détaillées sur les examens de polonais que doivent subir les ressortissants étrangers domiciliés en Pologne. Le titre de la loi en polonais est le suivant: Ustawa z dnia 7 października 1999 r. o języku polskim (Loi du 7 octobre 1999 sur la langue polonaise).

The Parliament of the Polish Republic:

taking into consideration that the Polish language is a constituting element of the Polish national identity and national culture,

having considered the Polish historical experience that foreign rulers and occupants repressed the Polish language and endeavoured to denationalise the Polish nation,

having realised that it is inevitable to safeguard national identity in today's global environment,

having understood that the Polish culture helps create a unified and culturally varied Europe and that it can be preserved and developed only if the Polish language is preserved,

having adopted the idea, that the protection of the language is the responsibility of all Polish bodies and public institutions, as well as all Polish citizens,

hereby adopts this law.



Article 1

This law refers to the protection of the Polish language, its use in public and legal action on the territory of the Polish Republic.

Article 2

This law is not contradictory to:

1/ legal regulations about the relations between the state and churches and other organisations practising religious cults and rituals,

2/ legal regulations about the rights of national minorities and ethnical groups.

Article 3

The protection of the Polish language is based on the following principles:

1/ users apply and use the Polish language in its codified standard, make effort to improve their language proficiency, and endeavour to establish conditions for the optimum development of the language as a tool of human communication,

2/ fight against the vulgarisation of the language,

3/ spread of knowledge about language and its role in culture,

4/ honour to regional expressions and dialects, and their preservation,

5/ support of the Polish language world-wide,

6/ support of the Polish language teaching in Poland and abroad.

2. All bodies of the Public Administration, and institutions and organisations taking part in the public life shall protect the Polish language.

3. The Minister of Education shall publish decrees and regulations to determine the process of state exams for foreigners who apply for an official statement of Polish language proficiency.

Article 4

The Polish language shall be used as an official language at:

1/ Polish Constitutional bodies,

2/ local self-government and related institutions to the extent of their public duties,

3/ local bodies of Public Administration,

4/ public institutions,

5/ bodies, institutions and offices subordinate to bodies stated in paragraphs 1/ and 3/, which are responsible for carrying out and putting into practise tasks and duties assigned by their superior bodies, as well as by state bodies, to the extent of their public duties,

6/ other bodies of self-government and bodies of social, professional, co-operative and other entities to the extent of their public duties.



Article 5

Entities which execute public duties on the territory of the Polish Republic shall act in the Polish language, should not special regulations require otherwise.

2. The paragraph 1 above refers also to documents addressed to bodies specified in the Article 4 of this Act..

Article 6

All international agreements shall also be concluded in the Polish language and have a Polish version which shall be used as a basis for legal interpretation, if not required otherwise by special regulations.

Article 7

On the territory of the Polish Republic, the Polish language shall be used in all legal action between Polish entities as well as in cases when one of the parties is Polish. Specifically, this paragraph refers to names of goods and services, advertisements, instructions for use, information about properties of goods and services and warranty terms and conditions, invoices, bills and receipts.

2. A Polish entity, for the purpose of this law, is:

1/ an individual with permanent residence in the Polish Republic,

2/ a legal entity or a branch office without legal status which operates on the territory of the Polish Republic.

3. It is forbidden to use foreign expressions in legal action in the Polish Republic with the exception of personal names.

4. Foreign description of goods and services, bids and advertisements used in legal action, as specified in the Article 7, paragraph 1, shall also be accompanied by a Polish version.

5. Duties, as specified in paragraphs 1, 3, and 4, shall be controlled and reviewed by the Trade Inspectorate and Office for the Protection of Competition and Consumers.

Article 8

If a Polish entity is one of the parties who conclude an agreement which will be executed in the Polish Republic, the agreement shall be concluded in the Polish language.

2. An agreement concluded and written in the Polish language may be accompanied by its version(s) in a foreign language(s). If not agreed otherwise, the Polish version is used as an overruling version in case of future interpretations.

3. Should there be concluded an agreement which does not comply with the paragraphs 1 and 3 of this Article, this agreement is in breach with the Civil Code, Clause 74, Article 1, paragraph 1 and Clause 74, Article 2: no agreement written in a foreign language is a valid legal act, as specified in the Clause 74, Article 2 of the Civil Code.

Article 9

The Polish language shall be used for education and examination purposes and in theses at all types of public and private schools, at state and private universities and other educational institutions, if not required otherwise by special regulations.

Article 10

Notices and information in offices, public institutions and public transportation shall be written in the Polish language.

2. Names and texts in the Polish language may also be accompanied by their versions translated into foreign languages in cases and to the extent, as specified by a responsible minister.

Article 11

Articles 5–7, 9 and 10 do not refer to:

1/ personal names,

2/ foreign-language newspapers, magazines, books, computer software with the exception of instructions and descriptions,

3/ educational and scientific activities at universities and schools with a foreign educational language or at multi-lingual schools, teachers of foreign languages or other subjects, if specified in special regulations,

4/ scientific and artistic activities,

5/ generally accepted scientific and technical terminology,

6/ brand names, trademarks and other trade and service names.



Article 12

The Language Council (further “the Council” only) shall function as an advisory and decision-making institution and shall detect issues in accordance with the Article 34 of the Act from 25 April 1997 on the Polish Academy of Sciences (Coll. of Laws no. 75, item 469 and no. 141, item 943, as well as from, 1999 no. 49, item 484).

2. The Council shall submit a Report on the Protection of the Polish Language to the Sejm and Senate at least once in two years, based on the principles specified in the Article 3.

Article 13

Initiated by the Minister of Education, Minister of Culture, the Chair of the Polish Academy of Sciences or by itself, the Council may submit a regulation about the use of the Polish language in public and legal action. The Council also adopts any spelling and punctuation guidelines.

2. Scientific and artistic organisations and universities may approach the Council for advice in respect of the language use.

Article 14

Bodies, as specified in the Article 4, may approach the Council for advice in case of serious doubts regarding the language use related to the scope of their activities.

2. Manufacturers, importers and distributors may approach the Council for advice if they do not have a suitable name for their products or services.



Article 15

An entity, which, in a legal action, uses names of goods and/or services, bids, advertisements, instructions for use, information about goods and services, warranty terms, invoices, bills and receipts exclusively in a foreign language without Polish version, may be charged a fine.

2. The fine, as specified in the paragraph 1, may not exceed 100,000 zlotys and shall be transferred to the account of the Fund for the Support of Creativity, founded in accordance with the Article 111 of the Act from 4 February 1994 on Authorship Rights and related regulations (Coll. of Laws no. 24, item 83 and no. 43, item 170, as well as from 1997 no, 43, item 272 and no. 88, item 554).



Article 16

The Press Act from 26 January 1984 (Coll. no. 5, item 24, from 1988 no. 41, item 324, from 1989 no. 34, item 187, from 1990 no. 29, item 173, from 1991 no. 100, item 442, from 1996 no. 114, item 542, and from 1997 no. 88, item 554 and no. 121, item 770) is amended as follows:

1/ in the Article 12, paragraph 1, sentence 2, the period in the end of the sentence is replaced by a comma and the following sentence 3 is added: “3/ try to use the language correctly and avoid use of vulgarisms.”

2/ in the Article 25, paragraph 4, the following sentence is added: “At the same time, it is obliged to care for correct use of the language in all press materials and avoid language vulgarisation.”

Article 17

The Act from 29 December 1992 on Radio and Television (Coll. from 1993 no. 7, item 34, from 1995 no. 66, item 335 and no. 142, item 701, from 1996, no. 106, item 496, as well as from 1997, no. 88, item 554 and no. 121, item 770) is amended as follows:

1/ void

2/ in the Article 21, paragraph 1, the following sentence is added under 6a: “6a/ spreading the knowledge of the Polish language,”.

Article 18

The Decree on the State Language and the Language Used in Government and self-government Administrative bodies (Coll. no. 57, item 324) is abolished.

Article 19

This law becomes effective 6 months after its publishing.

Le Parlement de la république de Pologne,

Considérant que la langue polonaise est un élément constitutif de l’identité et de la culture nationales polonaises;

ayant tenu compte du fait qu’au cours de l’histoire de la Pologne des dirigeants étrangers et des occupants ont réprimé la langue polonaise et entrepris de dénationaliser la nation polonaise;

ayant compris qu’il est inévitable de sauvegarder l’identité nationale dans l’environnement mondial actuel;

ayant compris que la culture polonaise aide à créer une Europe unifiée et culturellement diverse, et qu’elle ne peut être préservée et développée que si la langue polonaise est préservée;

et ayant adopté l’idée que la protection de la langue est la responsabilité de toutes les institutions et tous les organismes publics ainsi que de tous les citoyens de Pologne,

cette loi est par la présente adoptée.



Article 1er

La présente loi porte sur la protection de la langue polonaise et son utilisation en public et dans les actions en justice sur le territoire de la république de Pologne.

Article 2

La présente loi n’entre pas en contradiction avec:

1/ les dispositions juridiques concernant les relations entre l’État et les Églises ainsi que d’autres organisations pratiquant des cultes et rites religieux;

2/ les dispositions législatives concernant les droits des minorités nationales et des groupes ethniques.

Article 3

1) La protection de la langue polonaise s’appuie sur les principes suivants :

1/ Les usagers emploient la langue polonaise selon son code normatif, font des efforts pour améliorer leurs compétences langagières et entreprennent d’établir des conditions favorisant le développement optimal de la langue comme outil de communication humaine.

2/ Ils combattent la vulgarité langagière.

3/ Ils diffusent les connaissances concernant la langue et son rôle culturel.

4/ Ils respectent les expressions et dialectes régionaux et les efforts de préservation.

5/ Ils soutiennent la langue polonaise dans le monde entier.

6/ Ils soutiennent l’enseignement de la langue polonaise en Pologne et à l’étranger.

2) Tous les organismes de l’Administration publique ainsi que les institutions et organisations participant à la vie publique protégeront la langue polonaise.

3) Le ministre de l’Éducation publiera des décrets et des règlements afin de déterminer le processus des examens d’État destinés aux étrangers qui demandent une déclaration officielle de compétence en langue polonaise.

Article 4

La langue polonaise sera employée comme langue officielle dans :

1/ les organismes constitutionnels polonais;

2/ les administrations autonomes locales et les institutions connexes, dans le cadre de leurs obligations publiques;

3/ les organismes locaux de l’administration publique;

4/ les institutions publiques;

5/ les organismes, les institutions et les bureaux subordonnés aux organismes énumérés aux paragraphes 1/ et 3/, qui sont responsables de l’exécution des tâches et responsabilités assignées par les organismes dont ils relèvent, de même que dans les organismes d’État, dans le cadre de leurs obligations publiques;

6/ d’autres organismes d’autonomie gouvernementale, ainsi que dans des entités à caractère social, professionnel, coopératif et autres, dans le cadre de leurs obligations publiques.



Article 5

1) Les entités qui exécutent des tâches publiques sur le territoire de la république de Pologne le feront dans la langue polonaise, sauf disposition contraire d’un règlement spécial.

2) Le paragraphe 1 ci-dessus porte aussi sur les documents adressés aux organismes énumérés à l’article 4 de la présente loi.

Article 6

Toutes les ententes internationales seront également conclues en langue polonaise et comporteront une version polonaise qui servira de base à l’interprétation juridique, sauf disposition contraire d’un règlement spécial.

Article 7

1) Sur le territoire de la république de Pologne, on emploiera la langue polonaise pour toute activité de nature légale entre entités polonaises, ainsi que dans les cas où l'une des parties est polonaise. Plus spécifiquement, ce paragraphe s’applique aux noms des biens et des services, aux annonces, aux instructions d’utilisation, aux renseignements sur la propriété des biens et des services, aux conditions de garantie, aux factures et aux reçus.

2) Aux fins de la présente loi, est considérée comme une entité polonaise :

1/ toute personne résidant en permanence dans la république de Pologne;

2/ une personne morale ou une succursale sans statut juridique qui est exploitée sur le territoire de la république de Pologne.

3) Il est interdit d’utiliser des expressions étrangères dans les activités de nature légale en république de Pologne, à l’exception des noms de personnes.

4) Les descriptions étrangères de biens et de services, les soumissions et les annonces utilisées dans les activités de nature légale, telles que précisées à l’article 7, paragraphe 1, doivent également être accompagnées d’une version polonaise.

5) Les obligations, telles que spécifiées aux paragraphes 1, 3 et 4 seront contrôlées et revues par le Bureau d’inspection commerciale et le Bureau de protection de la concurrence et des consommateurs.

Article 8

1) Si une entité polonaise est partie à un accord à être exécuté dans la république de Pologne, ledit accord doit être conclu en langue polonaise.

2) Un accord conclu et rédigé en polonais peut être accompagné de sa ou de ses versions en langue(s) étrangère(s). Sauf convention contraire, la version polonaise a préséance en cas d’interprétation future.

3) Si un accord conclu ne respecte pas les paragraphes 1 et 3 du présent article, il enfreint le Code civil, clause 74, article 1, paragraphe 1, et clause 74, article 2 : aucun accord écrit dans une langue étrangère n’a valeur légale, tel que le spécifie la clause 74, article 2, du Code civil.

Article 9

La langue polonaise sera utilisée aux fins de l’éducation et des examens, ainsi que dans les thèses de toute nature des écoles publiques et privées, dans les universités d’État et dans les universités privées, et dans tout établissement d’enseignement, sauf disposition contraire d’un règlement spécial.

Article 10

1) Tout avis et toute information destinés aux bureaux, aux établissements publics et aux transports publics seront rédigés en langue polonaise.

2) Les noms et les textes en langue polonaise pourront aussi être accompagnés de leurs versions traduites en langues étrangères sur demande d’un ministre responsable pour les cas et dans les limites qu’il précisera.

Article 11

Les articles 5 à 7, 9 et 10 ne s’appliquent pas :

1/ aux noms de personnes;

2/ aux journaux, magazines, livres et logiciels en langues étrangères, à l’exception des instructions et des descriptions;

3/ aux activités éducatives et scientifiques dans les universités et les écoles où l’enseignement est donné dans une langue étrangère, aux écoles multilingues et aux enseignants de langues étrangères ou à d’autres sujets précisés dans un règlement spécial;

4/ aux activités scientifiques et artistiques.

5/ à la terminologie scientifique et technique généralement acceptée;

6/ aux noms commerciaux, marques de commerce et autres noms de services.



Article 12

1) Le Conseil de la langue (ci-après appelé « le Conseil ») fonctionnera comme un organisme consultatif et de prise de décisions, et déterminera les enjeux en vertu de l’article 34 de la Loi sur l’Académie polonaise des sciences du 25 avril 1997 (Répertoires des lois, no 75, article 469, et no 141, article 943, de même que de 1999, no 49, article 484).

2) Le Conseil soumettra un rapport sur la protection de la langue polonaise au Sejm et au Sénat au moins une fois tous les deux ans, conformément aux principes énoncés à l’article 3.

Article 13

1) À l’initiative du ministre de l’Éducation, du ministre de la Culture, du président de l’Académie polonaise des sciences ou de sa propre initiative, le Conseil peut proposer un règlement concernant l’utilisation de la langue polonaise en public et dans les actions en justice. Le Conseil adopte également toutes les directives relatives à l’orthographe et à la ponctuation.

2) Les organisations scientifiques et artistiques, ainsi que les universités peuvent s’adresser au Conseil pour obtenir des avis concernant l’utilisation de la langue.

Article 14

1) Les organismes précisés à l’article 4 peuvent s’adresser au Conseil pour se faire conseiller en cas de doutes sérieux concernant l’utilisation de la langue eu égard à la portée de leurs activités.

2) Les fabricants, les importateurs et les distributeurs peuvent s’adresser au Conseil pour se faire conseiller s’ils n’ont pas de noms appropriés pour leurs produits ou leurs services.



Article 15

1) Toute entité qui, dans le cadre d’une transaction légale, utilise exclusivement des noms de produits ou de services, des soumissions, des annonces, des instructions d’utilisation, des renseignements concernant des biens et des services, des conditions de garantie, des factures et des reçus dans une langue étrangère, sans version polonaise, peut être condamnée à une amende.

2) Conformément aux dispositions du paragraphe 1, l’amende ne peut pas excéder 100 000 zlotys [environ 24 900 $ US] et sera versée au compte en faveur du Fonds de soutien à la créativité créé en vertu de l’article 111 de la Loi sur le droit d’auteur et ses règlements connexes du 4 février 1994 (Répertoires des lois, no 24, article 83, et no 43, article 170, de même que de 1997, no 43, article 272, et no 88, article 554).



Article 16

La Loi sur la presse du 26 janvier 1984 (Répertoire de lois, no 5, article 24, de 1988, no 41, article 324, de 1989, no 34, article 187, de 1990, no 29, article 173, de 1991 no 100, article 442, de 1996, no 114, article 542, et de 1997, no 88, article 554, et no 121, article 770) est modifiée comme suit :

1/ À l’article 12, paragraphe 1, phrase 2, le point à la fin de la phrase est remplacé par une virgule et la phrase 3 suivante est ajoutée: «3/ essaie d’utiliser la langue correctement et d’éviter l’utilisation de vulgarismes. »

2/ À l’article 25, paragraphe 4, la phrase suivante est ajoutée: « En même temps, il est obligé de prendre soin d’utiliser correctement la langue dans tous les documents de presse et d’éviter la vulgarité langagière. »

Article 17

La Loi sur la radio et à la télévision du 29 décembre 1992 (Répertoire des lois de 1993, no 7, article 34, de 1995, no 66, article 335, et no 142, article 701, de 1996, no 106, article 496, de même que de 1997, no 88, article 554, et no 121, article 770, est modifiée comme suit :

1/ Abrogé.

2/ À l’article 21, paragraphe 1, la phrase suivante est ajoutée sous 6a : « 6a/ diffusant la connaissance de la langue polonaise, ».

Article 18

Le décret sur la langue officielle et la langue d'usage au gouvernement et dans les organismes d'administration autonomes (coll. no 57, point 324) est supprimé.

Article 19

La présente loi entre en vigueur six mois après sa publication.

Page précédente


Accueil: l'aménagement linguistique dans le monde