République de Roumanie

Roumanie

Loi sur l'usage du roumain dans les institutions, relations et lieux publics

(Legea privind folosirea limbii romane in locuri,
relatii si institutii publice)

Loi 500/2004 dite «loi Pruteanu»

La loi 500/2004 est également appelée «loi Pruteanu», du nom de son initiateur (le sénateur George Pruteanu). Elle vise à protéger la langue roumaine de l'usage excessif de mots étrangers. Dans sa version initiale de novembre 1997, la violation des dispositions de la loi était considérée comme une infraction et elle devait être sanctionnée par une amende allant, par exemple, jusqu'à 1600 euros (ou plus de 1900 $US) ou encore par une amende représentant 5 à 20 fois le montant du salaire minimum brut en Roumanie; le texte prévoyait même de surtaxer de 25 % les publicités employant une langue étrangère. Mais le Parlement n'a pas suivi et la loi a fini par être adoptée dans une version passablement édulcorée.

La présente version française a été obtenue à partir des versions roumaine (Legea privind folosirea limbii romane in locuri, relatii si institutii publice) et anglaise (Act on the Use of the Romanian Language in Public Places, Relations and Institutions). Cette traduction n'a donc qu'une valeur informative. 

Legea privind folosirea limbii romane in locuri, relatii
si institutii publice

 

Bucuresti, 12 noiembrie 2004, Nr. 500

Parlamentul României adopta prezenta lege.

Articol 1

1) Orice text scris sau vorbit în limba româna, având caracter de interes public, în sensul prevazut la art. 2, trebuie sa fie corect din punctul de vedere al proprietatii termenilor, precum si sub aspect gramatical, ortoepic si, dupa caz, sub aspectul punctuatiei si ortografic, conform normelor academice în vigoare.

2) Orice text scris sau vorbit într-o limba straina, indiferent de dimensiuni, având caracter de interes public, trebuie sa fie însotit de traducerea sau adaptarea în limba româna.

Articol 2

În sensul prezentei legi, prin text cu caracter de interes public se întelege orice text care, în cadrul unor atributii de serviciu, este afisat, expus, difuzat sau rostit în locuri publice sau prin mijloace de informare în masa, având ca scop aducerea la cunostinta publicului a unei denumiri, a unei informatii sau a unui mesaj, cu continut direct sau indirect publicitar.

Articol 3

Emisiunile de televiziune transmise în limbi straine de posturile românesti sau emisiunile posturilor straine transmise sub licenta audiovizuala româneasca trebuie sa fie subtitrate în limba româna; în situatii de urgenta, se va recurge la traducerea simultana.

Articol 4

Denumirea, instructiunile si alte explicatii în limbi straine, relevante pentru consumatorul român, referitoare la produsele comerciale de provenienta straina, vor fi însotite de traducerea în limba româna, potrivit legislatiei în vigoare.

Articol 5

Nu fac obiectul prezentei legi:

a) denumirile marcilor înregistrate;
b) textele având caracter stiintific, literar-artistic, cultural si religios;
c) publicatiile redactate integral sau partial în limbi straine, inclusiv cele ale minoritatilor nationale;
d) programele difuzate pe cale radioelectrica, terestra sau prin satelit, preluate si difuzate prin serviciile de comunicatie audiovizuala prin cablu;
e) emisiunile de radiodifuziune transmise în limbile minoritatilor nationale;
f) emisiunile de televiziune transmise, în direct, în limbile minoritatilor nationale;
g) emisiunile având caracter religios, etnografic si de divertisment ale posturilor locale si regionale de televiziune în limbile minoritatilor nationale;
h) denumirile si instructiunile speciale, reglementate ca atare prin actele normative în vigoare;
i) enunturile rezultate din situatiile reglementate de actele normative privind drepturile persoanelor apartinând minoritatilor nationale de a-si pastra, dezvolta si exprima identitatea lor lingvistica;
j) textele având caracter sportiv.

Articol 6

În cazul textelor de interes public scrise în limbi straine, aflate la vedere în locuri publice sau difuzate prin mijloace de informare în masa, traducerea completa în limba româna trebuie sa aiba caractere de aceleasi dimensiuni cu cele ale textului în limba straina si sa faca parte integranta din ansamblul grafic respectiv.

Articol 7

1) Dispozitiile prezentei legi intra în vigoare în termen de 30 de zile de la publicarea ei în Monitorul Oficial al României, Partea I.

2) În termen de 30 de zile de la data intrarii în vigoare a legii, persoanele fizice sau juridice care au pus în circulatie texte de interes public, scrise sau înregistrate prin mijloace audiovizuale electronice, sunt obligate sa îndeplineasca cerintele prezentei legi.

Articol 8

În termen de 30 de zile de la intrarea în vigoare a prezentei legi, ministrul culturii si cultelor stabileste, prin ordin, masurile necesare pentru aplicarea prevederilor prezentei legi.

Articol 9

La data intrarii în vigoare a prezentei legi, orice dispozitii contrare se abroga.

Aceasta lege a fost adoptata de Parlamentul României, cu respectarea prevederilor articolului 75 si ale articolului 76 alineatul (2) din Constitutia României, republicata.

Presedintele Camerei Deputatilor

Valer Dorneanu

Presedintele Senatului

Nicolae Vacaroiu

Loi sur l'usage du roumain dans les relations,
institutions et lieux publics

Bucarest, le 12 novembre 2004, no 500

Le Parlement de la Roumanie adopte la loi suivante :

Article 1er

1) Tout texte écrit ou parlé en langue roumaine, ayant un caractère d’intérêt public dans le sens prévu par l’article 2, doit être correct du point de vue des propriétés des termes [employés], de la grammaire, de la prononciation et, selon les cas, de la ponctuation et de l’orthographe, conformément aux normes académiques en vigueur.

2) Tout texte écrit ou parlé en langue étrangère, quelles qu’en soient les dimensions, ayant un caractère d’intérêt public, doit être accompagné de sa traduction ou de son adaptation en langue roumaine.

Article 2

Dans le sens de la présente loi, par texte ayant un «caractère d’intérêt public», on entend tout texte qui, dans le cadre de fonctions de service, est affiché, exposé, diffusé ou prononcé dans l’espace public ou à travers les médias, dans le but d’apporter à la connaissance du public une dénomination, une information ou un message à contenu directement ou indirectement publicitaire.

Article 3

Les émissions de télévision transmises par les chaînes roumaines ou sous licence audiovisuelle roumaine en langues étrangères, doivent être sous-titrées en roumain ou, en situation d’urgence, doublées en traduction simultanée.

Article 4

Les dénominations, les instructions et les autres explications en langues étrangères, intéressant le consommateur roumain et concernant les produits commerciaux en provenance de l’étranger, doivent être accompagnées de leur traduction en roumain, conformément à la législation en vigueur.

Article 5

Ne font pas l’objet de la présente loi:

a) les dénominations des marques enregistrées;
b) les textes à caractère scientifique, littéraire-artistique, culturel ou religieux;
c) les publications intégralement ou partiellement rédigées en langue étrangère, y compris celles des minorités nationales;
d) les programmes diffusés par voie radioélectrique, terrestre ou par satellite, transmis et diffusés par les services de communication audiovisuelle par câble;
e) les émissions radiodiffusées dans les langues des minorités nationales;
f) les émissions de télévision transmises en direct dans les langues des minorités nationales;
g) les émissions à caractère religieux, ethnographique et de divertissement des chaînes locales et régionales de télévision dans les langues des minorités nationales;
h) les dénominations et instructions spéciales, réglementées comme telles par les décrets et règlements en vigueur;
i) les énoncés qui résultent des situations réglementées par les décrets et règlements en vigueur concernant les droits des personnes appartenant aux minorités nationales, de sauvegarder, développer et exprimer leur identité linguistique;
j) les textes à caractère sportif.

Article 6

Dans le cas des textes à caractère d’intérêt public écrits en langues étrangères, placés en vue dans l’espace public ou diffusés à travers les médias, la traduction complète en langue roumaine doit avoir des caractères de mêmes dimensions que ceux du texte en langue étrangère, et faire partie intégrante de la mise en page respective.

Article 7

1)
Les dispositions de la présente loi entreront en vigueur dans un délai de trente jours à compter de sa publication au Journal officiel de la Roumanie, dans la partie 1.

2) Les personnes physiques ou morales qui ont mis en circulation des textes ayant un caractère d’intérêt public, écrits ou enregistrés par des moyens audiovisuels électroniques, seront obligées d’accomplir les dispositions de la présente loi dans un délai de trente jours à compter de la date d’entrée en vigueur de la loi.

Article 8

Dans un délai de trente jours à compter de la date d’entrée en vigueur de la présente loi, le ministre de la Culture et des Cultes établira, par décret, les mesures nécessaires pour l’accomplissement des dispositions de la présente loi.

Article 9

À la date d’entrée en vigueur de la présente loi, toutes dispositions contraires sont abrogées.

Cette loi a été adoptée par le parlement de la Roumanie en conformité avec les dispositions de l’article 75 et de l’article 76 alinéa (2) de la Constitution roumaine, republiée.

Le président de la Chambre des députés

Valer Dorneanu

Le président du Sénat

Nicolae Vacaroiu

Page précédente

 

Roumanie

Accueil: aménagement linguistique dans le monde