La famille austro-asiatique
 
GROUPE NOMBRE DE LANGUES LANGUES
Môn-khmer   132 méridionales: langues asliennes, môniques, nicobaraises;
orientales: khmer, langues peariques, bahnariques et katuiques
septentrionales:
langues khasiques, khmuiques, palaungiques, viétiques (vietnamien et muong).
Munda 21 Nord: santali, mundari, korku, bhumij, ho, etc.
Sud: kharia, juang, gotob, remo, sora,
etc.

Les langues de la famille austro-asiatique comptent plus de 150 langues disséminées un peu partout dans le Sud-Est asiatique:  en Inde, au Vietnam, au Cambodge, au Laos, en Birmanie, en Chine, dans la péninsule de Malaisie et dans les îles de Nicobar en Inde. On compte un peu moins de 100 millions de locuteurs, mais le vietnamien (80 millions) du Vietnam et le khmer (13 millions) du Cambodge, les deux seules langues du groupe à avoir acquis un statut de langue officielle, rassemblent 92 % des locuteurs de cette famille.
 

La famille austro-asiatique est répartie en deux groupes linguistiques: le groupe môn-khmer (Sud-Est asiatique: Cambodge, Laos, Vietnam et Malaisie) et le groupe munda (Inde).

Le groupe môn-khmer constitue le groupe linguistique le plus important de la famille austro-asiatique. On distingue les langues môn-khmer méridionales (asliennes, môniques et nicobaraises), les langues môn-khmer orientales (khmer, peariques, bahnariques, katyuiques) et les langues môn-khmer septentrionales (khasiques, khmuiques, palaungiques, viétiques et palyu). Le vietnamien (80 millions) et le muong (1,2 million) font partie des langues viétiques et demeurent les rares langues môn-khmer à être parlées par plus d'un millions de locuteurs.

Le groupe munda est le second groupe dans lequel on trouve notamment le santali (6 millions dans le nord de l'Inde, au Bangladesh, au Népal et au Bhoutan), le mundari (1,5 million dans l'État du Jharkhand en Inde), le korku (0,5 million, langue isolée dans l'État de Madhya Pradesh), etc.

Pour résumer, si l'on fait exception du vietnamien (80 millions) et du khmer (13 millions), la quasi-totalité des langues austro-asiatiques est parlée par des populations très faibles en nombre. À part quelques-unes (santali et mundari), elles sont pratiquement toutes en voie d'extinction, à l'exception des langues nicobaraises isolées dans de petites îles dans le golfe du Bengale.

Dernière mise à jour: 01 janv. 2016

Page précédente

Familles linguistiques

Accueil: aménagement linguistique dans le monde