Règles
typographiques 3

L'emploi des traits d'union


N.B.: Ces règles respectent, pour l'essentiel, celles élaborées par l'Imprimerie nationale de France, mais aussi celles en usage par l'Office québécois de la langue française. En cas de divergences, les deux normes sont présentées.

Le trait d’union sert à distinguer certains préfixes, à unir les éléments de plusieurs mots composés, notamment dans les nombres et les noms propres et à relier les syllabes d’un mot divisé en fin de ligne.

1 L’emploi des préfixes standards

Un préfixe est un élément placé à l'avant d'un mot pour former un autre mot: cohabiter, antichambre, demi-litre. Le préfixe ne s'emploie pas tout seul; il s'ajoute nécessairement à un mot ou à un radical. Ou bien il est suivi d'un trait d'union (un sous-main) ou bien il est soudé au mot ou au radical (antidérapant).

une arrière-cour
un sous-main
un pneu antidérapant
un autoportrait

1) Les adverbes composés avec les préfixes au-, ci-, là- et parfois avec par-.

au-dessus, ci-joint, là-bas, par-dessus

2) Les mots formés des préfixes après-, arrière-, avant-, demi-, mi-, outre-, sans-, semi-, sous-, vice-.

l'après-guerre, une arrière-cour, un avant-goût, une demi-journée, à la mi-hauteur, une lettre d'outre-mer, un sans-cœur, un appareil semi-automatique, un pays sous-développé, un vice-président

3) On n’emploie pas de trait d’union pour les mots formés des préfixes archi-, bi-, co- ré-, post-, mono-, multi-, pluri-, pré-, pro-, super-, mini-.

archiduc, bimoteur, coéquipier, préclassique, postface, monoculture, multimédia, pluriforme, supernova, minijupe

N.B.: On peut néanmoins écrire co-officiel (deux o de suite), mais pas dans coopérant, coordonnateur, coopération, etc.

2 Le trait d’union «ambivalent dans anti-, micro-, macro-, non-, quasi-

On sait que la transcription des nombres en lettres supposent l’emploi du trait d’union lorsque chacun des éléments est inférieur à cent: dix-neuf, trente-trois, soixante-dix, quatre-vingt-deux. De plus, le trait d’union ne doit pas être employé avec les nombres reliés par la préposition et.

avec trait d’union = anti- (+ voyelle -i et nom propre): anti-inflation; anti-Clinton, anti-Québec
sans trait d’union = anti (+ autre lettre): anticyclone, antiadhésif

avec trait d’union = micro- (+ voyelle): micro-ordinateur
sans trait d’union = micro (+ consonne): microfilm

avec trait d’union = macro- (+ voyelle): macro-économie
sans trait d’union = macro (+ consonne): macromolécule

avec trait d’union = auto- (+ voyelle): une auto-école
sans trait d’union = auto (+ consonne): autopropulsé

avec trait d’union = non- (+ nom/infinitif): le non-paiement, un non-retour
sans
trait d’union = non (+ adjectif): une somme non payée

avec trait d’union = quasi- (+ nom/infinitif): la quasi-totalité
sans
trait d’union = quasi- (+ adjectif): c’est quasi terminé

3 Le trait d'union et les nombres

On sait que la transcription des nombres en lettres supposent l’emploi du trait d’union lorsque chacun des éléments est inférieur à cent: dix-neuf, trente-trois, soixante-dix, quatre-vingt-deux. De plus, le trait d’union ne doit pas être employé avec les nombres reliés par la préposition et.

Règle 1 

Quand chacun des éléments d’un nombre est inférieur à cent, il prend un trait d'union, sauf s'il est joint par la conjonction et.

Dix-sept ans déjà!
À soixante et un ans, elle était encore vigoureuse.
Quatre-vingt-dix-huit romans ont été vendus.

Règle 2 

Les nombres cent et mille ne sont jamais précédés ni suivis d'un trait d'union.

Ce meuble de prix vaut bien sept mille deux cent cinquante dollars.
Ce dictionnaire contient très exactement cinquante mille trois cent quatre mots.

4 Le trait d'union et la majuscule

L'emploi du trait d’union a un effet sur l’emploi de la majuscule ou de la minuscule. C’est pourquoi il est préférable de rappeler l’emploi du trait d’union et de la majuscule.

Règle 1 

Tous les noms et adjectifs faisant partie du spécifique d’une dénomination prennent généralement le trait d’union et la majuscule initiale.

les États-Unis [pays]
la Haute-Gatineau
[région]
le village de Saint-Eusèbe-Ouest 
la municipalité de Saint-Georges-de-Cacouna
la province de la Nouvelle-Écosse
le fleuve Saint-Laurent
le boulevard René-Lévesque 
l’église Saint-Michel-de-Vaudreuil
le centre Georges-Pompidou 
la Maison-Blanche

Note. - Mais on écrit, en anglais, sans le trait d’union: New York, Nova Scotia, New Brunswick, St. John River, South Gut St. Ann’s, etc.

Règle 2 

Les mots composés désignant un peuple (ou un groupe ethnique) ou un gentilé (habitants d'une ville, d'une région, d'un pays) sont reliés par un trait d'union quand ils sont formés soit de deux noms ou de deux adjectifs, soit d’un nom ou d’un adjectif précédés d'un nom de point cardinal (nord, sud, est, ouest).

les Franco-Manitobains [deux noms]
les Anglo-Québécois [deux noms]
la société canadienne-française [deux adjectifs]
les Baie-Comiens [deux noms: gentilé de Baie-Comeau]
la frontière franco-allemande [deux adjectifs]
une Nord-Coréenne [nom + point cardinal]
la société nord-américaine [adjectif + point cardinal]

Règle 3 

Les mots composés désignant un peuple (ou un groupe ethnique) ou un gentilé (habitants d'une ville, d'une province, d'un pays) ne sont pas reliés par un trait d'union quand ils sont formés à la fois d'un nom et d'un adjectif. Conséquemment, seuls les noms prennent la majuscule initiale, l’adjectif conservant la minuscule.

les Canadiens français [N + adj.]
les Basques français [N + adj.]
les Français basques [N + adj.]
les Suisses romands [N + adj.]

5 Le tiret et les tirets sur cadratin

Il convient de distinguer le trait d’union [-] du tiret [—]. Il arrive que certaines personnes ne fassent pas cette distinction, et ce, d'autant plus qu'il est généralement difficile de les indiquer directement avec le clavier, contrairement au trait d’union, et il faut recourir à des solutions de contournement. Le trait d’union ne doit pas être utilisé en lieu et place du tiret, car il sert à relier les mots composés (porte-clés, ouvre-bouteille ou tire-bouchon) et pour servir de coupure des mots (longs) en fin de ligne. En réalité, le trait d'union est un signe typographique reliant deux éléments d'un mot, alors que le tiret correspond à un signe de ponctuation utilisé pour mettre en évidence un groupe de mots ou une phrase. Le tiret est utilisé pour les énumérations et surtout pour les incises de façon analogue aux parenthèses.

On distingue le tiret cadratin ([ — ] ou tiret long et le tiret demi-cadratin [ – ] ou tiret moyen; le tiret court est associé au trait d'union. Un tiret demi-cadratin est légèrement plus long qu'un trait d'union et un tiret cadratin est le double d'un tiret demi-cadratin. Pour des raisons esthétiques, il est généralement préférable d'utiliser un tirer demi-cadratin plutôt qu'un tiret cadratin.

Règle 1

Si l'on veut utiliser un tiret dans une énumération, on met un point après le signe d'énumération et un tiret demi-cadratin :

                    III. – Ponctuation            A. – Signes        1. – Principes

Règle 2

Lorsqu'ils servent à isoler un membre de phrase, les tirets sur cadratin prennent un espace sécable avant et après ceux-ci. Ils se ponctuent de la même façon que les parenthèses, mais le second tiret disparaît lorsqu'il se trouve en fin de phrase.

À la mort d'Édouard d'Angleterre en 1066, son cousin, le duc de Normandie, appelé alors «Guillaume le Bâtard» – il était le fils illégitime du duc de Normandie Robert le Magnifique et d'Arlette, fille d'un artisan préparant des peaux –, fit valoir ses droits sur le trône d'Angleterre.

Les colonies américaines furent donc profondément révoltées de constater que le gouvernement britannique concédait des droits à un peuple qu'ils combattait depuis 150 ans – les «papistes canadiens». 

N.B.: Il peut arriver que, pour des raisons techniques (ou d'ordre informatique), il ne soit pas possible d'utiliser des espaces insécables. En ce cas, il est préférable d'éviter les espaces.


Dernière mise à jour: 02 janv. 2016

Page précédente

 

Règles typographiques

Accueil: aménagement linguistique dans le monde