Règles 
typographiques 5

Les abréviations


N.B.: Ces règles respectent, pour l'essentiel, celles élaborées par l'Imprimerie nationale de France, mais aussi celles en usage par l'Office québécois de la langue française. En cas de divergences, les deux normes sont présentées.

Définition

L'abréviation est le retranchement de lettres dans un mot à des fins d'économie d'espace et de temps. Il n’existe que trois règles abréviatives en français.

Règles générales:

1) Le procédé abréviatif le plus courant consiste à couper le mot après la première consonne et à faire suivre celle-ci d'un point.

M. = monsieur
p. = page
ou pages
n. c. = nom commun

2) Le second procédé abréviatif consiste à couper un mot après la première syllabe mais avant une voyelle, de façon à ce que l'abréviation se termine toujours par une consonne. Le mot ainsi abrégé doit être suivi d'un point.

déc. (décembre) inv. (invariable) fém. (féminin)

3) Le troisième procédé consiste à retrancher des lettres médianes d’un mot ou à ne garder que la première et la dernière lettre du mot. Dans ce cas, les mots abrégés ne sont jamais suivis d'un point puisque la dernière lettre de l'abréviation correspond à la dernière lettre du mot écrit au complet.

Dr (docteur) dépt (département)
QC (Québec) mouvnt (mouvement)

Règles particulières:

1) Aucun pluriel dans les abréviations, sauf Mmes (mesdames), MM. (Messieurs), Mlles (mesdemoiselles), Drs (docteurs), Mes (maîtres), nos (numéros ).

2) En fin de phrase, on ne termine jamais par une abréviation, sauf s’il s’agit de l’abréviation etc. :

Allez voir votre docteur.
NON: Allez voir votre Dr.
J'ai acheté des tomates, des champignons, des oignons, etc.

3) On conserve les traits d'union dans l'abréviation: N.-B. (Nouveau-Brunswick), c.-à-d. (c'est-à-dire).

4) On n'abrège pas un nombre composé de plusieurs chiffres: de 7000 à 8000 personnes (et non pas de 7 à 8000).

5) Dans un texte, on n'abrège pas un millésime:

l'année scolaire 2003-2004 (et non pas l’année scolaire 03-04);
le congrès de 2005
(et non pas le congrès de 06).

6) Pour l'expression abrégée d'une décennie à l’intérieur d’un texte, on doit recourir aux lettres, non aux chiffres:

la décennie soixante-dix,
la décennie quatre-vingt
(sans -s) et non: la décennie 70, la décennie 80.

7) Les termes premier et première doivent, pour leur part, être abrégés par les deux dernières lettres des mots premier (masculin en -er) et et première (féminin en -re):

1er (< premier)
1re (< première)

À partir du nombre 2 et des suivants, on écrit simplement le -e final en exposant (pas de -me, de -ème ou de -ième) :

2e place
XIXe siècle

8) Les titres de civilité s'abrègent seulement s'ils sont suivis d'un nom propre ou d'un titre désignant une fonction ou un état, et lorsqu’on ne s’adresse pas à la personne concernée.

Nous avons eu la visite de M. Roussel.
J'ai rencontré Mme la présidente.

9) On évite les abréviations latines en usage dans les documents scientifiques anglo-saxons.

v.g. (verbi gratia) [par exemple] > p. ex.
vs (versus) [en face, vis-a-vis, contre] > on n'abrège pas
ca. (circa) [aux environs de] > circa (sans point abréviatif)

10) Point abréviatif et point final se confondent, ils ne peuvent s’employer l’un à la suite de l’autre.

Laitman, J.T. «L’origine du langage» dans La Recherche, Paris, no 181, octobre 1986, p. 164.


Dernière mise à jour: 02 janv. 2016

Page précédente

 

Règles typographiques

Accueil: aménagement linguistique dans le monde