La «Grande-Louisiane»

Dans sa plus grande extension (1720), la Louisiane française comprenait la plus grande partie des États-Unis actuels, incluant à partir de 1717 le Pays des Illinois (Haute-Louisiane) au sud des Grands Lacs. Quant au Pays-d'en-Haut, il avait été rattaché officiellement au Canada en 1671.

Au moment du traité de Paris de 1763, le Pays-en-Haut ainsi que le Pays des Illinois (Haute-Louisiane) furent cédés à l'Angleterre en même temps que le Canada. Lors de la vente de la Louisiane aux États-Unis (1803), le sud du Pays-d'en-Haut était déjà devenu un territoire américain (territoire de l'Indiana et territoire du Michigan), ainsi que la Haute-Louisiane (Ohio et Kentucky). En 1812, ce fut la partition: l'ancienne Louisiane de 2,2 millions de kilomètres carrés fut réduite au douzième de sa superficie pour laisser la place à plusieurs futurs États et à l'État de la Louisiane actuelle (134 382 km²).

Voir aussi la carte de 1804. La plupart des noms des États américains de l'ancienne Louisiane portent des appellations amérindiennes qui ont été données par les Français.

Page précédente

Louisiane - Les États-Unis

 

Nouvelle-France

Accueil: aménagement linguistique dans le monde