Argentine

Loi nationale sur les Affaires indigènes
Ley Nacional de Asuntos Indígenas, 23.302

No 23.302

(30 septembre 1985)

La Ley Nacional de Asuntos Indígenas de l'Argentine, no 23.302, est une loi promulguée le 30 septembre 1985 par le Parlement fédéral. Seules deux dispositions de cette loi portent sur la langue des peuples indigènes argentins, les articles 16 et 17. Ces articles sont reproduits ici en version française (traduction de Jacques Leclerc).

Artículo 16.

La enseñanza que se imparta en las áreas de asentamiento de las comunidades indígenas asegurarán los contenidos curriculares previstos en los planes comunes y además, en el nivel primario se adoptará una modalidad de trabajo consistente en dividir el nivel en dos ciclos: en los tres primeros años, la enseñanza se impartirá en la lengua indígena materna correspondiente y se desarrollará como materia especial el idioma nacional; en los restantes años, la enseñanza será bilingüe. Se promoverá la formación y capacitación de docentes primarios bilingüues, con especial énfasis en los aspectos antropológicos, lingüisticos y didácticos, como asimismo la preparación de textos y otros materiales, a través de la creación de centros y/o cursos especiales de nivel superior, destinados a estas actividades. Los establecimientos primarios ubicados fuera de los lugares de asentamiento de las comunidades indígenas, donde existan niños aborígenes (que sólo o predominantemente se expresen en lengua indígena) podrán adoptar la modalidad de trabajo prevista en el presente artículo.

Artículo 17.

A fin de concretar los planes educativos y culturales para la promoción de las comunidades indígenas se implementarán las siguientes acciones:

a) Campañas intensivas de alfabetización y postalfabetización;

b) Programas de compensación educacional;

c) Creación de establecimientos de doble escolaridad con o sin albergue, con sistemas de alternancias u otras modalidades educativas, que contribuyan a evitar la deserción y a fortalecer la relación de los centros educativos con los grupos comunitarios: y

d) Otros servicios educativos y culturales sistemáticos o asistemáticos que concreten una auténtica educación permanente. La autoridad de aplicación promoverá la ejecución de planes educativos y culturales para asegurar el cumplimiento de los objetivos de esta ley, asesorará en la materia el ministerio respectivo y a los gobiernos provinciales y los asistirá en la supervisión de los establecimientos oficiales y privados.

Article 16

L'enseignement dispensé dans les zones d'installation des communautés indigènes doit s'assurer des contenus des programmes prévus dans les programmes communs et également, au niveau primaire, une modalité de travail est adoptés en divisant le niveau en deux cycles : durant les trois premières années, l'enseignement est dispensé dans la langue maternelle indigène concernée et celle-ci est considérée comme une matière spéciale de la langue nationale; durant les autres années, l'enseignement doit être sous forme bilingue. La formation et la qualification des enseignants bilingues au primaire est encouragée, avec un accent particulier pour les aspects anthropologiques, linguistiques et pédagogiques, ainsi que l'élaboration de textes et autres documents par l'intermédiaire de la création d'établissement et/ou de cours spéciaux de niveau supérieur, destinés à ces activités. Les établissements primaires situés à l'extérieur des lieux d'installation des communautés indigènes, là où il existe des enfants aborigènes (qui s'expriment seulement ou principalement dans une langue indigène) peuvent adopter la modalité de travail prévue dans le présent article.

Article 17

Afin de concrétiser les programmes éducatifs et culturels pour la promotion des communautés indigènes, les actions suivantes sont mises en œuvre :

a) Des campagnes intensives d'alphabétisation et de post-alphabétisation;

b) Des programmes de compensation éducative;

c) La création d'établissements de double scolarité avec ou sans pension, avec des systèmes d'alternances ou d'autres modalités éducatives, qui contribuent à éviter l'abandon et à renforcer la relation des établissements d'enseignement avec les groupes communautaires; et

d) D'autres services éducatifs et culturels systématiques ou non systématiques, qui effectuent une formation permanente authentique. Les autorité doivent favoriser la mise en œuvre de programmes éducatifs et culturels afin d'assurer le respect des objectifs de la présente loi, conseiller le ministère concerné et les gouvernements provinciaux dans les matières en question et les assister dans la supervision des établissements d'enseignement officiels et privés.


 

Page précédente

Argentine

Accueil: aménagement linguistique dans le monde