(République de Chine)

Taiwan

Loi fondamentale sur les peuples aborigènes

(2015)

The Indigenous Peoples Basic Law (2015)

Article 1

This Law is enacted for the purposes of protecting the fundamental rights of indigenous peoples, promoting their subsistence and development and building inter-ethnic relations based on co-existence and prosperity.

Article 2

Definitions:

1)
Indigenous peoples: refer to the traditional peoples who have inhibited in Taiwan and are subject to the state’s jurisdiction, including Amis tribe, Atayal tribe, Paiwan tribe, Bunun tribe, Puyuma tribe, Rukai tribe, Tsou tribe, Saisiyat tribe, Yami tribe, Tsao tribe, Kavalan tribe, Taroko tribe and any other tribes who regard themselves as indigenous peoples and obtain the approval of the central indigenous authority upon application.

2) Indigenous person: refers to any individual who is a member of any of indigenous peoples.

3) Indigenous peoples’ regions: refer to areas approved by the Executive Yuan upon application made by the central indigenous authority where indigenous peoples have traditionally inhabited, featuring indigenous history and cultural characteristics.

4) Tribe: refers to a group of indigenous persons who form a community by living together in specific areas of the indigenous peoples’ regions and following the traditional norms with the approval of the central indigenous authority.

5) Indigenous land: refers to the traditional territories and reservation land of indigenous peoples.

Article 7

The government shall protect indigenous peoples’ rights to education by upholding the principles of versatility, equality, and reverence in accordance with the will of indigenous peoples. The relevant issues shall be stipulated by laws.

Article 8

1) Governments of municipal cities and counties where indigenous peoples’ regions are located shall establish specialized units in charge of indigenous affairs. Other county (city) governments may establish specialized units or have specialized personnel in charge of indigenous affairs.

2) Heads of agencies in charge of indigenous affairs in the preceding paragraph shall be indigenous persons.

Article 9

1) The government shall establish special unit responsible for indigenous languages researches and indigenous languages proficiency evaluation system in order to actively engage in the promotion of indigenous languages development.

2) The government shall provide preferential measures for indigenous peoples or hold special civil service examinations designed for indigenous peoples whereunder the relevant laws and regulations may require beneficiaries or candidates to pass the afore-mentioned evaluation or have proficiency in indigenous languages.

3) The development of indigenous languages shall be stipulated by law.

Article 11

The government shall restore the traditional names of indigenous tribes, rivers and mountains in indigenous peoples’ regions in accordance with the will of indigenous peoples.

Article 12

1) The government shall protect indigenous peoples’ rights and access to broadcast and media, establish indigenous peoples’ cultural affairs foundation and formulate plans to establish indigenous-languages broadcast media and institutions exclusively for indigenous peoples.

2) Issues related to the establishment of the afore-mentioned foundation shall be stipulated by laws.

Article 23

The government shall respect indigenous peoples’ rights to choose their life style, customs, clothing, modes of social and economic institutions, methods of resource utilization and types of land ownership and management.

Article 30

1) The government shall respect tribal languages, traditional customs, cultures and values of indigenous peoples in dealing with indigenous affairs, making laws or implementing judicial and administration remedial procedures, notarization, mediation, arbitration or any other similar procedure for the purpose of protecting the lawful rights of indigenous peoples. In the event that an indigenous person does not understand the Chinese language, an interpreter who speaks the tribal language shall be provided.

2) For the purpose of protecting indigenous peoples’ rights and access to the judiciary, indigenous peoples’ court or tribunal may be established.

La loi fondamentale sur les peuples aborigènes (2015)

Article 1er

La présente loi est promulguée dans le but de protéger les droits fondamentaux des peuples aborigènes, de promouvoir leur subsistance et leur développement et de construire des relations interethniques fondées sur la coexistence et la prospérité.

Article 2

Définitions

1) Peuples autochtones: se réfère aux peuples traditionnels qui ont été soumis à la juridiction de l'État, y compris la tribu des Amis, la tribu des Atayal, la tribu des Paiwan, la tribu des Bunun, la tribu des Puyuma, la tribu des Rukai, la tribu des Tsou et la tribu des Yami. La tribu des Tsao, la tribu des Kavalan, la tribu des Taroko et toutes les autres tribus qui se considèrent comme des peuples aborigènes doivent obtenir l'approbation de l'autorité autochtone centrale sur demande.

2) Personne aborigène: désigne toute personne qui est membre de l'un des peuples aborigènes.

3) Régions des peuples aborigènes: réfère aux régions approuvées par le Yuan exécutif sur demande de l'autorité centrale aborigène où les peuples autochtones ont traditionnellement habité, avec l'histoire et les caractéristiques culturelles aborigènes.

4) Tribu: désigne un groupe de personnes aborigènes qui forment une communauté en vivant ensemble dans des zones spécifiques des régions des peuples aborigènes et en respectant les normes traditionnelles avec l'approbation de l'autorité aborigène centrale.

5) Terres autochtones: désigne les territoires traditionnels et les terres de réserve des peuples aborigènes.

Article 7

Le gouvernement doit protéger les droits des peuples autochtones à l'éducation en soutenant les principes de la polyvalence, de l'égalité et du respect, conformément à la volonté des peuples aborigènes. Les questions pertinentes doivent être énoncées par des lois.

Article 8

1) Les administrations des municipalités urbaines et des comtés où sont situées les régions des peuples aborigènes doivent créer des unités spécialisées en charge des affaires autochtones. Toute autre administration de comté (ville) peut créer des unités spécialisées ou disposer de personnel spécialisé en charge des affaires autochtones.

2) Les responsables d'agence chargés des affaires autochtones dans le paragraphe précédent doivent être des personnes aborigènes.

Article 9

1) Le gouvernement doit créer une unité spéciale chargée des recherches sur les langues aborigènes et sur un système d'évaluation des compétences en langues aborigènes afin de s'engager activement dans la promotion du développement des langues aborigènes.

2) Le gouvernement doit prévoir des mesures préférentielles pour les peuples aborigènes ou organiser des examens spéciaux dans la fonction publique destinés aux peuples aborigènes, sous réserve que les lois et règlements pertinents puissent exiger que les bénéficiaires ou les candidats passent l'évaluation susmentionnée ou maîtrisent les langues aborigènes.

3) Le développement des langues aborigènes doit être précisé par règlement.

Article 11

Le gouvernement doit rétablir les noms traditionnels des tribus, des rivières et des montagnes indigènes dans les régions des peuples aborigènes, conformément à la volonté de ces peuples.

Article 12

1) Le gouvernement doit protéger les droits des peuples aborigènes et l'accès à la radiodiffusion et aux médias, établir la base des affaires culturelles des peuples aborigènes et élaborer des programmes pour créer des médias et des institutions en langue autochtone exclusivement destinés aux peuples aborigènes.

2) Les questions liées à la création de la fondation susmentionnée doivent être précisées par règlement.

Article 23

Le gouvernement doit respecter les droits des peuples aborigènes à choisir leur mode de vie, leurs coutumes, leurs vêtements, leurs modes d'institutions sociales et économiques, leurs méthodes d'utilisation des ressources et leurs types de propriété et de gestion.

Article 30

1) Le gouvernement doit respecter les langues tribales, les coutumes traditionnelles, les cultures et les valeurs des peuples indigènes dans les affaires aborigènes, adopter des lois ou mettre en œuvre des procédures judiciaires et administratives correctrices telles la notarisation, la médiation, l'arbitrage ou toute autre procédure similaire dans le but de protéger les droits légitimes des peuples aborigènes. Dans le cas où une personne aborigènes ne comprend pas la langue chinoise, un interprète parlant la langue tribale doit être prévu.

2) Dans le but de protéger les droits des peuples aborigènes et l'accès à la justice, une cour ou un tribunal des peuples aborigènes peut être créé.

Page précédente


Taiwan

Accueil: aménagement linguistique dans le monde