Le sorabe

Lusace (Allemagne)

La langue sorabe, une langue slave de l'Ouest proche du polonais et du tchèque, est parlée par quelque 100 000 locuteurs dans le sud-est du Brandebourg et le nord-est de la Saxe, soit près des frontières de la Pologne et de la République tchèque, dans une petite région d'environ 2500 km2 (alors que le Brandebourg et la Saxe atteignent ensemble quelque 47 400 km2) appelée la Lusace (en all.: Lausitz) et divisée entre la Basse-Lusace au nord (Brandebourg) et la Haute-Lusace au sud (Saxe). Tous les Sorabes (ou Sorbes) parlent aussi l’allemand, le taux de bilinguisme étant près de 100 %.

La langue sorabe se subdivise en deux variétés littéraires ayant leur propre alphabet latin (avec des signes diacritiques différents): le haut-sorabe (en Saxe: au sud) et le bas-sorabe (au Brandebourg: au nord). C’est, à l’heure actuelle, la seule langue slave qui se soit maintenue à l’intérieur de l’ère germanique malgré la pression assimilatrice de l’allemand; en effet, le sorabe s’est conservé contre vents et marées depuis 1000 ans à l’intérieur des frontières allemandes. Bien qu’ils aient été victimes d’une intense germanisation dans le passé, notamment de la part des nazis qui avaient interdit tout usage public du sorabe, les Sorabes parlent encore leur langue et tiennent à la conserver.

La Haute-Lusace au sud (en Saxe) et la Basse-Lusace au nord (dans le Brandebourg) compte près de 490 000 habitants, mais seulement de 60 000 à 100 000 (maximum) Sorabes utiliseraient encore le sorabe comme langue maternelle, dont quelque 20 000 au Brandebourg (Basse-Lusace) et 40 000 en Saxe (Haute-Lusace); environ 35 000 Sorabes maîtriseraient la langue sorabe, oralement et par écrit.

Rappelons que les deux Länder du Brandebourg et de la Saxe, faisaient partie avant 1990 de l’ex-République démocratique allemande (RDA). On peut visualiser la carte illustrant l'aire sorabe en Allemagne.

 

 

Page précédente

Allemagne


 

Accueil: aménagement linguistique dans le monde