Castillan ou espagnol ?

En Espagne, la langue espagnole est appelée soit castellano (ou castillan) soit español (ou espagnol). Le mot español sert à désigner la langue commune de l'Espagne et celle de nombreuses nations d'Amérique latine. Pour les Espagnols, le terme español semble plus recommandable que castellano pour éviter toute ambiguïté, car il réfère de manière univoque à la langue que parlent aujourd'hui plus de 400 millions de locuteurs dans le monde. De même, c'est la dénomination qui est internationalement utilisée (cf. angl. Spanish, all. Spanisch, fr. espagnol, ital. spagnolo, port. espanhol, cat. espanyol, suéd. spanska, polonais hiszpański, malais sepanyol, turc İspanyolca, etc.).

Bien que les mots espagnol et castillan soient synonymes, il est préférable de réserver le terme castillan pour parler du dialecte roman né au royaume de Castille durant le Moyen Âge ou au dialecte de l'espagnol qu'on parle actuellement dans cette région de la péninsule. En Espagne, on utilise le mot castillan quand on fait allusion à la «langue commune de l'État» par rapport aux autres langues co-officielles dans leur territoire autonome respectif, comme le catalan, le galicien ou l'euskera (basque). Dans un texte administratif (1998) du ministère argentin la Culture et de l'Éducation (voir le texte Accord-cadre pour l'enseignement des langues de 1998), on trouve cette distinction:
 

4. Español

Español es la denominación estándar utilizada por la mayoría de las constituciones latinoamericanas hispano-parlantes. Castellano es el término que refiere a una variedad regional del español.

4. L'espagnol

L'espagnol est l'appellation standard utilisée par la majorité des constitutions latino-américaines de langue espagnole. Le castillan est le terme qui renvoie à une variété régionale de l'espagnol.

Voici comment, de son côté, le Diccionario de dudas y dificultades de la lengua española (traduction: «Dictionnaires des doutes et des difficultés de la langue espagnole») — Madrid, Éditions Espasa Calpe, 1998, p. 202 — définit les deux termes:

 

Manuel SECO. Diccionario de dudas y dificultades de la lengua española, Madrid, Espasa Calpe, 1998, p. 202.

Castellano, del lat. Castellanus

1) adj. Natural de Castilla. 

2) adj. Perteneciente o relativo a esta región de España.

3) adj. Dicho de una gallina: De cierta variedad negra muy ponedora.

4) m. Lengua española, especialmente cuando se quiere introducir una distinción respecto a otras lenguas habladas también como propias en España.

5) m. Dialecto románico nacido en Castilla la Vieja, del que tuvo su origen la lengua española.

6) m. Variedad de la lengua española hablada modernamente en Castilla la Vieja.

Español, del prov. espaignol, y este del lat. mediev. Hispaniolus, de Hispania, España.

1) adj. Natural de España.

2) adj. Perteneciente o relativo a este país de Europa.

3) m. Lengua común de España y de muchas naciones de América, hablada también como propia en otras partes del mundo.
[traduction] Manuel SECO. Dictionnaire des doutes et des difficultés de la langue espagnole, Madrid, Espasa Calpe, 1998, p. 202.

Castillan, du latin Castellanus

1) Adj.: naturel à la Castille. 

2) Adj.: appartenant ou relatif à cette région de l'Espagne.

3) Adj.: se dit d'une poule : d'une certaine variété noire très pondeuse.

4) Nom: langue espagnole, spécialement quand on désire introduire une distinction en ce qui concerne d'autres langues parlées aussi comme des langues propres en Espagne.

5) Nom: dialecte roman né en Vieille-Castille d'où la langue espagnole tire son origine.

6) Nom: variété de la langue espagnole parlée aujourd'hui en Vieille-Castille.

Espagnol, du provençal espaignol et du latin médiéval Hispaniolus, de Hispania et España.

1) Adj.: ce qui est naturel à l'Espagne.

2) Adj.: appartenant ou relatif à ce pays d'Europe.

3) Nom: langue commune de l'Espagne et de nombreuses nations d'Amérique, parlée aussi comme langue propre dans d'autres parties du monde.

Bref, dans la langue courante, on peut employer indifféremment en Espagne les mots español et castellano.

Cependant, dans tous les textes juridiques de l’Espagne, que ce soit pour l'État espagnol ou les différentes Communautés autonomes, le seul terme utilisé pour désigner la langue officielle de l’État espagnol est castellano (castillan). Lorsqu’on utilise une expression telle que langue(s) espagnole(s), c’est pour désigner l’une des langues parlées en Espagne, ce qui comprend aussi bien le catalan, le galicien que le basque, qui sont désignées comme des «langues espagnoles». À l’article 3 de la Constitution espagnole, on peut lire les dispositions suivantes:  
 
Artículo 3

1) El castellano es la lengua española oficial del Estado. Todos los españoles tienen el deber de conocerla y el derecho a usarla.

2) Las demás lenguas españolas serán también oficiales en las respectivas Comunidades Autónomas de acuerdo con sus Estatutos.

Article 3

1) Le castillan est la langue espagnole officielle de l'État. Tous les Espagnols ont le devoir de le connaître et le droit de l'utiliser.

2) Les autres langues espagnoles seront également officielles dans les différentes Communautés autonomes en accord avec leurs Statuts. 

Ainsi, toutes les langues parlées en Espagne (castillan, andalou, catalan, galicien, basque, etc.) sont des langues «espagnoles», c'est-à-dire «relatives à l'Espagne», ce qui peut paraître quelque peu abusif pour des étrangers. Néanmoins, certains États de l'Amérique du Sud emploient également le terme castellano pour désigner la langue espagnole: la Bolivie, le Pérou, le Paraguay. Les autres utilisent plutôt le terme español.

Lorsque la Constitution de 1978 fut rédigée, il y eut trois positions véhiculées aux Cortès Generales, qui comprennent le Congrès des députés (Congreso de los diputados) et le Sénat (Senado) formant le Parlement. Un groupe minoritaire tenait au mot «español» employé seul. Un groupe majoritaire préférait les termes «español» et «castellano» comme synonymes. Il y avait également un autre groupe provenant des organismes linguistiques officiels des régions bilingues, qui préféraient le seul terme de «castellano». Ainsi, les mots tels que «catalán», «vasco», «gallego» et «castellano» dérivent tous des noms de région et n'en mettent aucun en valeur. C'est cette position politique qui a prévalu.

La même année, la Real Academia Española (Académie royale espagnole) avait adressé une pétition officielle aux Cortès pour qu'on ajoute cette phrase à l'article 3 : 

Artículo 3

Entre todas las lenguas de España, el castellano recibe la denominación de español o lengua española, como idioma común a toda la nación.

Article 3

Parmi toutes les langues d'Espagne, le castillan reçoit la dénomination d'espagnol ou de langue espagnole, comme idiome commun à toute la nation.

L'Académie royale espagnole fondait cette pétition sur la base de sept considérations, dont la troisième reposait sur la synonymie ressentie par la plupart de la population et attestée dans les définitions des dictionnaires courants. Selon l'Académie, la Constitution ne devait pas cesser de reconnaître le fait évident que, dans l'usage et le sentiment de la majorité des Espagnols, le nom de la langue commune est celui d'espagnol (ou langue espagnole), utilisé comme synonyme parfait avec le mot castillan (ou langue castillane); cette synonymie reprise dans tous les dictionnaires espagnols ne saurait être ignorée par la Constitution.

Mais l'argumentation de l'Académie ne fut pas retenue par les membres des Cortès Generales, qui se replièrent sur une stratégie plus politique. C'est que le mot espagnol (ou langue espagnole), bien qu'il ait été perçu préférable au mot castillan dans son sens général, ne conviendrait plus si cette langue est mise en rapport avec les autres langues de la péninsule (basque, galicien, catalan, etc.); par exemple, la majorité des Catalans utilisent le terme castillan lorsqu'ils opposent ce terme à catalan. Beaucoup d'Espagnols regrettent aujourd'hui ce choix, mais le mot castillan doit être obligatoirement utilisé dans tous les textes juridiques.  Fait à noter, le dictionnaire de l'Académie royale espagnole porte le titre de Diccionario de la lengua española. Tous les documents de cette académie font référence à la «lengua española», jamais à la «lengua castellana» ou au «castellano».

REMARQUE: on peut consulter une page Web (en espagnol ou en castillan) sur la question des termes espagnol et castillan, en cliquant ICI, s.v.p.

Dernière mise à jour: 11 déc. 2015

Page précédente

 

Espagne

Accueil: aménagement linguistique dans le monde