Hongrie
Hongrie

Décret no 32/1997 (XI-5)
sur la délivrance des directives en éducation préscolaire et dans l'enseignement auprès des minorités nationales et ethniques

Ce décret est une traduction de la version anglaise. Il présente en détails les directives dans l'enseignement préscolaire auprès des minorités nationales et ethniques.

 
MKM Decree 32/1997 (XI. 5.)
on the Issuance of the Guidelines for the Pre-School Instruction and School Education of National and Ethnic Minorities

On the basis of the authorization granted in Paragraph a) of Subsection (1) of Section 94 of Act LXXIX of 1993 on Public Education (hereinafter referred to as the "Public Education Act"), the Minister of Culture and Education hereby issues the following Decree:

Section 1

1) Pre-schools providing for the pre-school instruction of national and ethnic minorities (hereinafter referred to as "minority pre-school instruction") shall prepare or approve their instructional programs with due consideration of the guidelines for the pre-school instruction of national and ethnic minorities issued as Schedule No. 1 to this Decree.

2) Schools providing for the school instruction and education of national and ethnic minorities (hereinafter referred to as "minority school instruction and education") shall prepare or approve their pedagogical programs with due consideration of the guidelines for the school education of national and ethnic minorities issued as Schedule No. 2 to this Decree.

3) In the event that the requirements set forth in the local curriculum of a school providing minority school instruction and education can only be fulfilled by participation in non-obligatory class sessions, registration at the school shall, with the exception set forth in Subsection (4), represent an obligation to participate in such non-obligatory class sessions, provided that the attention of the teachers and parents was called to this fact in the school acceptance information, and in writing prior to registration.

4) Schools shall ensure the opportunity for pupils who do not participate in the non-obligatory class sessions to either begin or continue their studies. In the last month of the school year, the pupils or parents must submit a written notification if the pupil does not wish to participate in the non-obligatory class sessions or if the pupil desires to begin participation in the non-obligatory class sessions in the subsequent school year.

Section 2

1) In the event that there is no possibility of organizing minority instruction and education at the settlement based on the number of persons belonging to the minority in question, minority language instruction shall be organized within the framework of visiting other schools, simultaneously with the fulfillment of the general education requirements.

2) The provisions of Paragraph a) of Subsection (1) of Section 87 of the Public Education Act shall be applied in respect of minority instruction and education organized within the framework of visiting other schools, while the provisions of Paragraph d) of Subsection (6) of Section 27 and of Section 73 shall be applied in respect of the fulfillment of educational requirements.

Section 3

In minority school instruction and education, the classes may organize instruction of the minority language and subjects taught in the minority language, in accordance with the local curriculum, by breaking down into groups.

Section 4

With due consideration of Section 23 of the Act on Public Education, the operators of secondary and vocational secondary schools providing minority instruction and education may be permitted to approve a local curriculum on the basis of which the school prepares the pupils for a general education examination by the end of the 11th grade, provided that the 9th grade is organized as a language preparation year and the secondary school education is finished in the 13th grade. The school shall inform the applicants and parents prior to acceptance regarding the contents of the local curriculum.

Section 5

This Decree shall enter into force on the 8th day following its promulgation.

Décret 32/1997 (XI. 5.) du ministère de la Culture et de l'Éducation sur la délivrance des directives en éducation préscolaire et dans l'enseignement auprès des minorités nationales et ethniques

Sur la base de l'autorisation prévue au paragraphe a) de l'alinéa 1 de l'article 94 de la loi LXXIX de 1993 sur l'instruction publique (ci-après mentionnée «Loi sur l'instruction publique»), le ministre de Culture et de l'Éducation publie par la présente le décret suivant :

Article 1er

1) Les écoles préscolaires dispensant un enseignement préscolaire à l'intention des minorités nationales et ethniques (ci-après mentionné  comme «l'enseignement préscolaire des minorités») préparent ou approuvent leurs programmes d'instruction en tenant dûment compte des directives pour l'enseignement préscolaire des minorités nationales et ethniques publiées dans le Programme no 1 du présent décret.

2) Les écoles dispensant un enseignement et une formation scolaire aux minorités nationales et ethniques (ci-après mentionné comme «l'enseignement et la formation scolaire minoritaire») doivent préparer ou approuver leurs programmes pédagogiques en tenant dûment compte des directives pour la formation scolaire des minorités nationales et ethniques publiées dans le Programme no 2 du présent décret.

3) Dans le cas où les conditions énoncées dans le programme local d'une école dispensant un enseignement et une formation minoritaire ne pourraient pas être remplies par la participation à des sessions de cours non obligatoires, l'inscription à l'école, avec l'exception prévue au paragraphe 4, représente une obligation de participer à ces sessions de cours non obligatoires, à la condition que la consultation des enseignants et des parents a été présentée à ce fait dans l'information  scolaire d'acceptation et par écrit avant l'inscription.

4) Les écoles doivent prévoir la possibilité pour les élèves qui ne participent pas aux sessions de cours non obligatoires de commencer ou de poursuivre leurs études. Dans le dernier mois de l'année scolaire, les élèves ou les parents doivent présenter une déclaration écrite, si l'élève ne souhaite pas participer aux sessions de cours non obligatoires ou si l'élève désire commencer à participer aux sessions de cours non obligatoires dans l'année scolaire suivante.

Article 2

1) Dans le cas où il n'y a pas de possibilité d'organiser l'instruction et la formation des minorités d'après la réglementation fondée sur le nombre de membres appartenant à la minorité en question, l'enseignement des langues minoritaires doit être organisé en fréquentant d'autres écoles, simultanément avec la réalisation des exigences de la formation générale.

2) Les dispositions du paragraphe a) de l'alinéa 1 de l'article 87 de la Loi sur l'instruction publique doivent être appliquées à l'égard de l'enseignement et de la formation des minorités organisés en fréquentant d'autres écoles, alors que les dispositions du paragraphe d) de l'alinéa 6 de l'article 27 et de l'article 73 doivent être appliquées en ce qui concerne le respect des exigences en éducation.

Article 3

Dans l'enseignement et la formation scolaire de la minorité, les cours peuvent organiser l'enseignement dans la langue minoritaire et les matières enseignées dans cette langue, conformément avec les programmes locaux, en les séparant en divers groupes.

Article 4

En tenant dûment compte de l'article 23 de la Loi sur l'instruction publique, les administrateurs de l'enseignement secondaire et les écoles professionnelles secondaires dispensant un enseignement et une formation à l'intention des minorités peuvent être autorisés à approuver un programme d'études locales sur la base dont l'école prépare les élèves à un examen d'enseignement général à la fin de la 11e année, à la condition que la 9e année soit organisée comme une année de préparation linguistique et d'enseignement secondaire et soit terminé à la 13e. L'école doit informer les requérants et les parents avant l'acceptation du contenu du programme d'études local.

Article 5

Le présent décret entre en vigueur le 8e jour après sa promulgation.

Schedule No. 1 to MKM Decree 32/1997 (XI. 5.)

Guidelines for the Pre-School Instruction
of National and Ethnic Minorities

Introduction

The pre-school instruction of minorities is a part of the uniform instructional-educational system of Hungary, which implements its particular goals and attends to its duties in harmony with the National Basic Program for Pre-school Instruction issued by Government Decree 137/1996. (VIII. 28.) Korm.

The guidelines for the pre-school instruction of national and ethnic minorities (hereinafter referred to as "guidelines for minority pre-school instruction") set forth the basic principles for the special pedagogical work conducted in pre-schools providing for the instruction of national and ethnic minorities in Hungary.

The guidelines for minority pre-school instruction formulate the goals and duties of minority pre-school instruction. They cover the principles of organizing pre-school life, the forms of minority pre-school instruction and the developmental characteristics at the end of the pre-school phase.

The goals and duties of minority pre-school instruction

1. In accordance with the age characteristics of pre-school aged children and their individual level of development, minority pre-school instruction serves promotes awareness and learning of the minority language and culture and the transmission and development of cultural traditions.

2. It is a goal and duty of minority instruction to :

- ensure an environment for children where their mother tongue is spoken;
- preserve and develop the traditions and customs related to the life-style and culture of the minority;
- prepare the child for minority language instruction in the school system;
- facilitate the formation and development of a minority identity.

3. In pre-schools providing minority language instruction it should be a goal to continuously develop the scope of communication in the minority language, in addition to creating a secure emotional environment for the child, taking into account the child's language proficiency. Pre-school teachers shall ensure basic language learning through imitation using regularly recurring communicative situations.

4. Language learning should be organized with variety, using systematically structured themes drawing on the minority culture and the culture of their mother country (literature, music, folk games). Depending on the language situations which develop the weekly and daily schedules of the groups should be designed flexibly in accordance with natural language learning processes.

Organization of Minority Pre-school Instruction

1. Minority pre-school instruction shall last from the child entering the pre-school until the commencement of school studies.

2. Pre-school teachers participating in minority pre-school instruction must speak the minority language and know the intellectual and physical culture, traditions and customs of the minority. Transmission of cultural goods is an important duty.

3. The children's life in the pre-school providing minority pre-school instruction shall generally be organized in the minority language. Efforts should be made so that the adults participating in caring for the children know and use the minority language (dialect).

4. The instructional work in minority pre-school facilitates cooperation with the family (parents, grandparents, etc.), with minority institutions and organizations, in particular in the fields of the development of the children's linguistic culture, understanding of traditions and the formation of a minority identity.

5. Pre-schools providing minority pre-school instruction shall have available aids for facilitating the use of the minority language and preservation of the minority culture.

6. The atmosphere of the pre-school should reflect the culture of the minority, its manner of living, customs, traditions and physical manifestations.

Forms of minority pre-school instruction

The forms of minority pre-school instruction shall be formulated according to the National Basic Program for Pre-school Instruction, and the minority language, literature, music and intellectual and physical culture shall be used for their content. Pre-school instruction should cover the transmission of minority traditions, customs and the formation and cultivation of minority culture.

Native language (minority language) pre-schools

The entirety of pre-school life in a native language pre-school is organized in the minority language. The native language (minority language) is used in the pre-school activities. Pre-schools instructing in a minority shall also provide the children with the opportunity to become familiar with the Hungarian language, with Hungarian literary and musical culture.

Bi-lingual pre-schools providing minority instruction

Bi-lingual pre-schools providing minority instruction facilitate the cultivation of both languages (the minority language and Hungarian). Both languages are used in the pre-school activities. The ratio of use of the two languages should be determined in the instruction program based on the linguistic knowledge of the children's group at the beginning of the pre-school period. Emphasis should be placed on cultivation of the minority language.

Pre-schools providing Gypsy cultural instruction

1. Gypsy minority pre-school instruction may be conducted -

a) in the minority language,
b) bi-lingually,
c) in the Hungarian language, within the framework of Gypsy cultural instruction.

2. Within the framework of Gypsy minority pre-school instruction, the pre-school instruction program should include the cultural, artistic and traditional values of the Gypsy minority. Gypsy games, poems, stories and songs should be specifically emphasized in the forms of activities. The distinctive world of color and form should be emphasized in visual instruction. Instruction of Gypsy dance culture should be a part of movement activities.

3. Gypsy minority pre-school instruction should prepare the children for successful progress in school in such a manner that it consciously builds upon the differences and similarities between Gypsy culture and the majority culture.

Developmental characteristics at the end of pre-school age

As a result of the process of family rearing and pre-school instruction -

a) the children should develop a positive emotional relationship to the minority culture and language;

b) in accordance with their age and individual abilities, the children should have a vocabulary which allows them to relate in the minority language the knowledge they have acquired;

c) the should be able to orient themselves in communicative situations;

d) the children should know the songs, stories, poems, tales and games drawn from the minority culture and/or the mother country (in the dialect as well in certain cases);

e) the children should know the customs, traditions and values of the physical culture of the local minority and learn to respect and honor these.

Programme no 1 au décret MKM 32/1997 (XI. 5)

Directives pour l'enseignement préscolaire
des minorités nationales et ethniques

Introduction

L'enseignement préscolaire des minorités est un élément du système d'éducation uniforme de la Hongrie, qui met en œuvre ses objectifs particuliers et s'occupe de ses fonctions en harmonie avec le Programme national de base pour l'enseignement préscolaire publié par le décret gouvernemental 137/1996 (VIII. 28)

Les directives pour l'instruction préscolaire des minorités nationales et ethniques (ci-après dénommé «directives pour la minorité d'âge préscolaire») énonce les principes de base pour le travail pédagogique particulier mené dans les écoles préscolaires pour dispenser l'instruction des minorités nationales et ethniques en Hongrie.

Les directives pour la minorité d'âge préscolaire formulent les objectifs et les obligations dans l'enseignement préscolaire aux minorités. Elles couvrent les principes de l'organisation de la vie préscolaire, les formes d'enseignement de la minorité d'âge préscolaire et les caractéristiques du développement à la fin de la phase préscolaire.

Les buts et les obligations
de l'enseignement minoritaire préscolaire

1. En conformité avec les caractéristiques d'âge des enfants d'âge préscolaire et leur niveau de développement, l'instruction préscolaire minoritaire sert à promouvoir la sensibilisation et l'apprentissage de la langue et de la culture de la minorité ainsi que la transmission et le développement des traditions culturelles.

2. Les objectifs et les obligations de l'éducation minoritaire sont:

- d'assurer un environnement pour des enfants où l'on parle leur langue maternelle;
- de préserver et de développer les traditions et les coutumes liées au style de vie et de la culture de la minorité;
- de préparer l'enfant pour l'instruction de la langue minoritaire dans le système scolaire;
- de faciliter la formation et le développement d'une identité minoritaire.

3. Dans l'instruction préscolaire de la langue minoritaire, ce doit être un objectif de développer en permanence la portée de la communication dans la langue minoritaire, en plus de créer un environnement affectif sûr pour l'enfant, en tenant compte de la maîtrise linguistique de l'enfant. Des enseignants du préscolaire doivent s'assurer que l'apprentissage de la langue de base soit fait par l'imitation en recourant régulièrement à l'aide des situations de communication.

4. L'apprentissage de la langue doit être organisé de diverses façons en utilisant systématiquement des thèmes structurés s'appuyant sur la culture des minorités et celle de leur pays d'origine (littérature, musique, jeux folkloriques). Selon les situations linguistiques qui se développent, les programmes hebdomadaires et quotidiens des groupes doivent être conçue de manière flexible en conformité avec les processus naturel d'apprentissage du langage.

Organisation de l'enseignement préscolaire minoritaire

1. L'enseignement préscolaire minoritaire doit durer de l'entrée de l'enfant au au préscolaire jusqu'au commencement de ses études scolaires.

2. Les enseignants du préscolaire participant à l'enseignement de la minorité préscolaire doit parler la langue de la minorité et connaître la culture intellectuelle et physique, les traditions et les coutumes de la minorité. La transmission des biens culturels constitue une obligation importante.

3. La vie des enfants dans le système préscolaire dispensant un enseignement minoritaire préscolaire doit généralement être organisée dans la langue de la minorité. Des efforts doivent être déployés pour que les adultes participant à des soins destinés aux enfants connaissent et emploient la langue minoritaire (ou dialecte).

4. Le travail d'enseignement en milieu préscolaire de la minorité facilite la coopération de la famille (parents, grands-parents, etc.) avec les établissements et les organisations minoritaires, en particulier dans les domaines du développement de la culture linguistiques des enfants, la compréhension des traditions et la formation d'une identité minoritaire.

5. Les écoles préscolaires dispensant un enseignement préscolaire doivent bénéficier des allocations disponibles pour faciliter l'emploi de la langue minoritaire et la conservation de la culture minoritaire.

6. L'atmosphère du préscolaire doit refléter la culture de la minorité, sa façon de vivre, ses coutumes, ses traditions et ses manifestations matérielles.

Les formes de l'enseignement préscolaire minoritaire

Les formes de l'enseignement préscolaire de la minorité doivent être formulées conformément au Programme national de base pour l'enseignement préscolaire et la langue de la minorité; la littérature, la musique et la culture intellectuelle et la culture matérielle doivent être employées pour leur contenu. L'instruction préscolaire doit couvrir la transmission des traditions de la minorité, ses coutumes ainsi que la formation et le développement de la culture de la minorité.

Langue maternelle (langue minoritaire) au préscolaire

La totalité de la vie préscolaire dans une langue maternelle du préscolaire est organisée dans la langue minoritaire. La langue maternelle (langue minoritaire) est employée dans les activités préscolaires. L'enseignement préscolaire destiné à une minorité doit aussi donner la possibilité aux enfants à l'occasion de devenir familiers avec la langue hongroise, ainsi que la littérature et la culture musicale hongroise.

Écoles préscolaires bilingues dispensant un enseignement minoritaire

Les écoles préscolaires bilingues dispensant l'enseignement minoritaire facilitent la culture des deux langues, la langue minoritaire et le hongrois. Les deux langues sont employées dans les activités préscolaires. La proportion dans l'emploi des deux langues doit être déterminée dans le programme d'enseignement basé sur les connaissances linguistiques du groupe d'enfants au commencement de la période préscolaire. L'accent doit être mis sur la culture de la langue minoritaire.

Écoles préscolaires dispensant un enseignement culturel tsigane

1. Une école préscolaire de la minorité tsigane peut recevoir une instruction:

a) dans la langue de la minorité,
b) bilingue,
c) en hongroise, dans le cadre d'un enseignement culturel tsigane.

2. Dans le cadre de l'enseignement préscolaire de la minorité tsigane, le programme d'enseignement préscolaire doit inclure les valeurs culturelles, artistiques et traditionnelles de la minorité tsigane. Les chansons, les poèmes, les histoire set les jeux tsiganes doivent être particulièrement soulignés dans les activités pédagogiques. Le monde distinctif des couleurs et des formes doit être souligné dans l'enseignement visuel. L'enseignement de la culture de la danse tsigane doit constituer une partie des activités de mouvement.

3. L'enseignement préscolaire de la minorité tsigane, doit préparer les enfants à obtenir des progrès scolaires de façon à ce qu'ils se construisent consciemment sur les différences et les similitudes entre la culture tsigane et la culture majoritaire.

Caractéristiques du développement à la fin de l'âge préscolaire

À la suite du processus d'éducation familiale et de l'enseignement préscolaire :

a) les enfants doivent développer une relation affective positive à la culture et la langue de la minorité;

b) conformément à leur âge et leurs capacités individuelles, les enfants doivent posséder un vocabulaire qui leur permet de raconter dans la langue minoritaire les connaissances qu'ils ont acquises;

c) les enfants doivent être en mesure de s'orienter eux-mêmes dans des situations de communication;

d) ) les enfants doivent connaître les chansons, les histoires, les poèmes, les contes et les jeux tirés de la culture de la minorité et/ou de la mère-patrie (dans le dialecte aussi, le cas échéant);

e) les enfants doivent connaître les coutumes, les traditions et les valeurs de la culture physique de la minorité locale et apprendre à les respecter et les honorer.


 

 
Schedule No. 2 to MKM Decree 32/1997 (XI. 5.)

Guidelines for the School Education
of National and Ethnic Minorities

PART I

GENERAL PROVISIONS

Introduction

Schools providing minority school instruction and education implement their goals in harmony with the provisions of the National Basic Curriculum and the guidelines for the school education of national and ethnic minorities (hereinafter referred to as the "guidelines for minority school education") set forth in Government Decree 130/1995. (X. 26.) Korm. As a part of Hungarian public education, minority education achieves the general aims and duties of school instruction and education while also ensuring instruction of the minority language, study in the minority language, familiarization with history, intellectual and material culture of the minority, cultivation and creation of traditions, the development of self-identity and the understanding and exercise of minority rights.

Minority education facilitates members of national and ethnic minorities in finding, preserving and cultivating their identity, accepting that they are different, accepting and displaying to others the values of the minority and developing stronger ties to the community.

In institutions providing minority education and instruction the following goals should be aimed at:

a) to make clear to pupils the advantages of linguistic and cultural wealth and to help them develop a realistic perception of nationality and the minority,

b) that pupils recognize the manifestations of prejudices and rejection, and understand the background and dangers of such phenomena, of the violation of civil and minority rights.

Forms of minority education

1. Due to the various linguistic conditions and cultural characteristics of the national and ethnic minorities living in Hungary, minority education may be organized according to the following forms:

a) native language education,
b) bi-lingual minority education,
c) language training minority education,
d) academic improvement education for the Gypsy minority,
e) inter-cultural education.

2. Several educational forms may be integrated into the pedagogical program of schools providing minority instruction and education.

Native language education

1. With the exception of Hungarian language and literature, in native language education the education and instructional work takes place in the minority language. The pedagogical program includes the teaching schedule for the native language and literature subjects and for ethnography.

2. In native language education the 9th grade may be organized as an intensive language preparation grade, the goal of which is to prepare the pupil for commencing studies within the framework of native language secondary education. Participating pupils spend at least 70% of the mandatory number of class hours studying the minority language in the 9th grade. Following completion of the 13th grade the pupil may take the school-leaving examinations.

3. If the native language education is taking place in a six-year secondary school program, the language preparation takes place in the 7th and 8th grade. The pupils spend at least 30% of the mandatory class hours studying the language. Instruction of subjects in the native language begins in the 9th grade at the latest. Education begins in the 7th grade and ends with the 12th grade.

Bi-lingual minority education

1. Bi-lingual minority education contributes to the achievement of minority education goals by providing a deeper understanding of the language and using the language as a language of instruction. This form allows the school to use the language in real-life situations and ensures the development of a balanced bi-lingual ability. The pedagogical program includes the teaching schedule for the native language and literature subjects and for ethnography.

2. In bi-lingual minority education the minority language and the Hungarian language are languages of instruction and are both subjects as well. The subjects taught in the minority language are defined in the school's pedagogical program. The ratio of the minority language and subjects taught in the minority language may vary from institution to institution and from grade to grade. With the exception of Hungarian language and literature all subjects may be taught in the minority language.

3. Within the framework of bi-lingual education, at least three of the subjects specified in the pedagogical program (with the exception of the native language and literature) must be taught in the minority language and must amount to at least 50% of the total weekly class hours. Bi-lingual education may be extended to include all subjects under the condition that the language of instruction be the minority language for at least 50% of the total weekly class hours. The regulations on language preparation grades must also be applied in this form of bi-lingual minority education.

Language training minority education

1. Language training minority education contributes to the achievement of minority education goals by teaching the language and instructing the subjects of the literature and minority ethnography.

2. Language training minority education can be conducted in two forms:

a) Traditional language training education, in which the language of instruction is Hungarian; instruction of the minority language and literature shall be conducted within class hours starting from the 1st grade. Instruction of the minority language and literature shall amount to at least 4 hours of the mandatory weekly class hours, and five hours a week for German language training schools. With the exception of German language training schools, the mandatory weekly hours dedicated to instruction of minority language and literature may be distributed between various grades or between weeks during a particular grade, under the condition that the number of obligatory hours is no less than 3 hours per week in any grade.

b) Extended language training minority education, the goal of which is to prepare for bi-lingual forms or native language forms of minority education. Study of the minority language and literature is conducted at the same time as instruction in the minority language. The minority language and literature shall be taught for at least 5 hours per week. Study of at least three subjects in the minority language must be made possible. Instruction of the minority language and literature and the classes held in the minority language account for at least 35% of the weekly class hours. The extended language training form may commence in the 1st grade and finish by the 8th grade.

Academic improvement education for the Gypsy minority

1. Academic improvement education for the Gypsy minority ensures familiarization with Gypsy cultural values and the teaching of information on the history, literature, arts, music, dance culture and traditions of the Gypsy minority. Instruction in the Gypsy language is a non-obligatory element of this program, but depending on the needs of the parents, it ensures instruction of the form of Gypsy language spoken by the parents. The education facilitates the academic success of Gypsy pupils in school and reduces any disadvantages which may be present. It ensures instruction on the situation, rights, organizations and institutions of the Gypsy minority. Using pedagogical tools it facilitates the integration of the Gypsy minority, without any expectation of assimilation.

2. In academic improvement education for the Gypsy minority, instruction in the cultural fields of Gypsy ethnography and abilities promoting successful academic advancement must be taught. In addition to this, depending on the level of knowledge of the pupils, their abilities, their ethno-cultural background and their academic prospects, at least three of the following fields should be included:

a) subject development;
b) development of minority identity;
c) development of socialization and communication abilities;
d) continuously organized Gypsy cultural activities;
e) development of individual talents.

3. a) For instruction of the Gypsy language the provisions of traditional minority education shall be applied.

b) In the event that the Gypsy language is not taught at the school, the pedagogical fields selected by the school shall be taught within the framework of at least 4 class hours per week, in accordance with the provisions of Point 2.

c) In addition to the provisions of Paragraphs a)-b), differentiated ability development classes, which may be organized within the framework of day-care centers or in the classrooms, shall be ensured in academic improvement and talent development education for the Gypsy minority amounting to at least three class hours per week.

Inter-cultural education

1. Inter-cultural education can be organized by schools implementing any of the forms listed under Paragraphs a)-d) of Title 1 "forms of minority education" (hereinafter referred to as "minority education" for the purpose of this Title) for those pupils who are not taking part in the minority education in the school in question.

2. The goal of inter-cultural is to teach pupils not participating in minority education and pupils participating in minority education together about the culture of the particular minority, within the framework of non-obligatory class hours.

3. The non-obligatory class hours may be organized for transmission of ethnographic cultural materials. The subject taught in the various cultural fields, in particular Our World and Environment, the Arts, and Lifestyle, should specifically contain the cultural heritage and presence of the minority and should present its customs as equal with the majority culture and should furthermore discuss the knowledge of the particular minority to an appropriate extent.

4. Based on the needs of the parents, participants in inter-cultural education may be introduced to the particular minority language as a spoken language within the framework of separate class hours.

5. In jointly organized non-obligatory class hours the proportion of pupils participating in minority education may not be lower than the proportion of those not participating in minority education.

6. Inter-cultural education may be organized if this does not prevent minority education.

The content requirements of minority education

The content requirements of minority education draw on the requirements of the National Master Curriculum as a basis, expand upon these requirements, thereby ensuring that pupils participating in minority education programs can prepare for the basic education and school-leaving examinations and for commence studies in higher education with the same opportunities as pupils not participating in such programs. In addition to this minority education prepares the pupils for the general education examinations in the subjects of the minority language and literature and ethnography (history, geography, culture) and, with due consideration of the minority language, literature and ethnographic requirements set forth in the examination regulations for the school-leaving exams, for the school-leaving examinations. The pedagogical programs of schools taking part in any form of minority education should contain instruction of the minority language, literature and ethnography in the system from the 1st grade up.

Native language (minority language) and literature

1. Instruction of the native language (minority language), literature and culture plays a key role in minority education. Knowledge of the language contributes to the formation of a minority identity and enables the understanding of the minority's literary values. The language acts a catalyst for the community and as a binding element which holds it together. This duty can be fulfilled by teaching of the minority ethnography and culture together.

2. Instruction of the minority language is aimed at the development of practical language ability, oral and written understanding of the minority language and use of the language at the level of cultivated everyday speech. The central task of literary instruction is to familiarize the pupils with the literature of the minority and the mother country, to awaken an interest in literature (reading) and to inspire and reinforce the desire to read in the native language (minority language).

3. Teaching of the native language (minority language) and literature orients itself to the forms of minority education.

a) Within the forms of traditional and extended language training, the local curriculum for the minority language and literature shall be formulated on the basis of the general developmental requirements for minority language and literature and the detailed requirements set forth for each individual minority group as issued simultaneously in the respective minority language and in the Hungarian language as a part of this Decree. The basis for establishing the requirements shall be the age group characteristics of the pupils and the detailed requirements for spoken languages set forth in the National Master Curriculum, with due consideration of the goals and content of minority education. The detailed requirements for each individual minority group shall be formulated by the end of the 4th grade as well. Instruction of the minority language and literature shall start from the 1st grade.

b) Within the forms of native language (minority language) and bi-lingual education the local curriculum for the minority language and literature shall be prepared on the basis of the general developmental requirements for minority language and literature and the detailed requirements following the approach and structure of the NMC (National Master Curriculum) as set forth for each individual minority group and issued simultaneously in the respective minority language and in the Hungarian language as a part of this Decree. Native language (minority language) instruction shall begin starting from the 1st grade.

The relationship between Hungarian language and literature and the minority native language

With due respect to the fact that the goal of minority education is the preservation and reinforcement of minority identity, in the course of integrating the general developmental and detailed requirements for Hungarian language and literature in the school's pedagogical program and the local curriculum it should be taken into account that, from the perspective of minority national identity, the attachment may be to the culture, language and literature of a different nation.

Minority studies

1. The subject of minority studies shall contain information on the culture, history and traditions of the mother countries of the individual minority groups, and their broader language communities. The general developmental requirements and the detailed requirements set forth for each individual minority group and issued simultaneously in the respective minority language and in the Hungarian language as a part of this Decree shall be related to several educational fields of the National Master Curriculum (in particular Native Language and Literature, Mankind and the Environment, Environmental Awareness, Our World and Environment, the Arts) and shall conform to the contents and structure of such fields.

2. The general subject fields of minority studies:

a) the minority language and physical and intellectual culture

- language use characteristics, including dialects and language forms,
- visual culture (architectural monuments, creative arts, applied arts, folk art, film),
- singing, music and dance culture (musical heritage, theater, dance and games),
- traditions, old and new customs, cultural goods, crafts, economic life, holidays and symbols,
- information on sociological aspects and settlement geography.

b) The minority's role in history and the development of culture and its civilization

- the history and literature of the minority group in Hungary, the history of the mother country or other linguistically-related countries and literary periods; geography of the linguistic mother country or countries,
- educational and cultural history, current events,
- groups of the minority living in other countries.

c) Minority and civil rights

- minority rights, domestic and international legal framework,
- the minority group's institutional system,
- international relations.

3. Minority studies may be conducted as an independent subject or as integrated into the educational fields of the National Master Curriculum, and it is necessary that it occur as out-of-class activities as well (e.g. study groups, vacation camps, excursions, folk singing and dancing groups, playhouses, theater groups, musical groups). Collection work, creative activities and individual or group research projects related to physical and intellectual culture are of enhanced pedagogical value. Emphasis should be placed on minority-related content in instruction which is integrated into certain subjects, in the case of singing-music, dance and drama instruction.

4. For individual minority groups, the minority studies requirements may be formulated more demandingly in the bi-lingual and native language forms than in the language training form. In the event that minority studies are instructed as an independent subject, the language of instruction should be the minority language; if it is integrated, it may be the minority language, Hungarian or both.

5. The requirements of minority studies shall be coordinated with the requirements set forth in native language (minority language) and literature instruction and the other educational fields.

Programme no 2 au décret MKM 32/1997 (XI. 5)

Directives pour l'enseignement
des minorités nationales et ethniques

PARTIE I

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Introduction

Les écoles offrant un enseignement et une formation scolaire minoritaire doivent mettre en œuvre leurs objectifs en harmonie avec les dispositions du Programme national de base et les directives pour l'enseignement destiné aux minorités nationales et ethniques (ci-après dénommées les «Directives pour l'enseignement destiné à la minorité») énoncées dans le décret gouvernement 130/1995. (X. 26.) Korm. Dans le cadre de l'enseignement public hongrois, l'éducation des minorités atteint les objectifs et les devoirs généraux de l'enseignement et de la formation scolaire tout en assurant l'enseignement de la langue minoritaire, l'étude de cette langue, la familiarisation avec l'histoire, la culture intellectuelle et matérielle de la minorité, la culture et la création des traditions, le développement de sa propre identité et de la compréhension et l'exercice des droits des minorités.

L'éducation des minorités incite les membres des minorités nationales et ethniques dans la recherche, la préservation et la culture de leur identité, l'acceptation de leurs différences, en témoignant à d'autres les valeurs de la minorité et le développement de liens plus solides avec la communauté.

Dans les établissements dispensant un enseignement et une formation minoritaire, les objectifs suivants devraient viser :

a) à faire comprendre aux élèves les avantages de leurs richesses linguistiques et culturelles, et les aider à développer une perception réaliste de la nationalité et de la minorité,

b) à ce que ces élèves reconnaissent les manifestations de préjugés et de rejet, et comprennent le contexte et les dangers de ces phénomènes, en violation des droits civils et des droits de la minorité.

Les formes d'enseignement minoritaire

1. En raison des diverses conditions linguistiques et des caractéristiques culturelles des minorités nationales et ethniques vivant en Hongrie, l'enseignement minoritaire peut être organisé selon les formes suivantes :

a) l'enseignement de la langue maternelle,
b) l'enseignement bilingue des minorités,
c) l'enseignement et la formation des minorités linguistiques,
d) l'enseignement du perfectionnement scolaire pour la minorité tsigane,
e) l'enseignement interculturel.

2. Plusieurs formes d'enseignement peuvent être intégrés dans le programme pédagogique des établissements d'enseignement dispensant une instruction et une formation minoritaires.

Enseignement de la langue maternelle

1. À l'exception de la langue et la littérature hongroise, l'enseignement de la langue maternelle et du matériel didactique ont lieu dans la langue minoritaire. Le programme pédagogique comprend le programme d'enseignement pour la langue maternelle et des matières de littérature et d'ethnographie.

2. L'enseignement de la langue maternelle de la 9e année peut être organisé comme un niveau de préparation linguistique intensive, dont le but est de préparer l'élève à entreprendre des études dans le cadre de l'enseignement secondaire de la langue maternelle. Les élèves participants consacrent au moins 70 % du nombre obligatoire d'heures de classe à l'étude de la langue minoritaire au cours de la 9e année. À l'issue de la 13e année, l'élève peut prendre part aux examens de fin d'études.

3. Si l'enseignement de la langue maternelle se déroule dans un programme d'études secondaires de six ans, la préparation linguistique doit avoir lieu dans les classes de 7e et de 8e années. Les élèves consacrent au moins 30 % des heures de classe obligatoires à l'étude de la langue. L'enseignement des matières dans la langue maternelle commence au plus tard à la 9e année. L'instruction commence à la 7e année et se termine la 12e année.

Enseignement minoritaire bilingue

1. L'enseignement minoritaire bilingue contribue à la réalisation des objectifs de l'éducation des minorités en leur fournissant une compréhension plus profonde de la langue et de son emploi comme langue d'instruction. Cette forme d'enseignement permet à l'école d'employer la langue dans des situations de vie réelles et assure le développement d'un bilinguisme équilibré. Le programme pédagogique inclut le programme d'enseignement pour la langue maternelle et les matières de littérature et d'ethnographie.

2. Dans l'instruction minoritaire bilingue, la langue de la minorité et la langue hongroise constituent des langues d'enseignement et sont tous les deux des matières enseignées. Ces matières enseignées dans la langue minoritaire sont définies dans le programme pédagogique de l'école. La proportion de la langue minoritaire et des matières enseignées dans cette langue peut varier d'un établissement à l'autre et d'une année à l'autre. À l'exception de la langue et de la littérature hongroises, toutes les matières peuvent être enseignées dans la langue de la minorité.

3. Dans le cadre de l'enseignement bilingue, au moins trois des matières mentionnées dans le programme pédagogique (à l'exception de la langue maternelle et de la littérature) doivent être dispensées dans la langue de la minorité et atteindre au moins 50 % du total des heures de classe hebdomadaires. L'enseignement bilingue peut être prolongée pour inclure toutes les matières à la condition que la langue d'instruction soit la langue minoritaire pour au moins 50 % du total des heures de classe hebdomadaires. La réglementation sur les niveaux de préparation linguistique doit aussi être appliquée dans cette forme d'éducation bilingues des minorités.

Éducation de l'apprentissage linguistique minoritaire

1. L'éducation de la formation linguistique minoritaire contribue à la réalisation des objectifs de l'enseignement minoritaire en apprenant la langue et s'instruisant des matières de la littérature et de l'ethnographie minoritaires. 

2. L'éducation de la formation linguistique minoritaire peut être réalisée selon deux formes :

a) L'éducation de la formation linguistique traditionnelle, dans laquelle la langue d'instruction est le hongrois; l'instruction de la langue et la littérature de la minorité doit être effectuée dans les heures de classe à partir de la 1re année. L'instruction de la langue et de la littérature de la minorité doit être d'au moins quatre heures du temps obligatoire des cours hebdomadaires et de cinq heures par semaine pour les écoles de formation linguistique allemande. À l'exception de ces dernières, les heures obligatoires hebdomadaires consacrées à l'instruction de la langue et de la littérature de la minorité peuvent être distribuées entre les diverses classes ou semaines pendant une année donnée, à la condition que le nombre d'heures obligatoires n'est pas moins de trois heures par semaine dans une année.

b) L'éducation de l'apprentissage linguistique prolongé, dont le but est de préparer à des formules bilingues ou formules de langue maternelle de l'enseignement minoritaire. L'étude de la langue et de la littérature de la minorité est effectuée en même temps que l'enseignement dans la langue minoritaire. La langue et la littérature de la minorité doivent être enseignées pendant au moins cinq heures par semaine. L'étude d'au moins trois matières dans la langue de la minorité doit être rendue possible. L'instruction de la langue et de la littérature de la minorité, ainsi que les classes tenues dans la langue minoritaire doit représenter au moins 35 % des heures de classe hebdomadaires. La formule de l'apprentissage linguistique prolongé peut commencer à la 1re année et se terminer à la 8e année.

Amélioration de l'enseignement pour la minorité tsigane

1. L'amélioration de l'enseignement pour la minorité tsigane assure la familiarisation avec les valeurs culturelles et l'enseignement de l'information sur l'histoire, la littérature, les arts, la musique, la culture de danse et les traditions de la minorité tsigane. L'instruction dans la langue tsigane est un élément non obligatoire de ce programme, mais en fonction des besoins des parents elle assure l'enseignement une instruction de la langue tsigane parlée par les parents. L'éducation favorise la réussite scolaire des élèves tsiganes à l'école et réduit les inconvénients qui peuvent se présenter. Elle assure un enseignement sur la situation, les droits, les organisations et les établissements de la minorité tsigane. Grâce à l'emploi d'outils pédagogiques, elle facilite l'intégration de la minorité tsigane, sans aucun désir d'assimilation.

2. Dans l'amélioration de l'enseignement pour la minorité tsigane, l'enseignement dans le domaine culturel de l'ethnographie des Tsiganes et des capacités de promouvoir de bons progrès scolaires doit être dispensé. De plus, en fonction du niveau de connaissances des élèves, de leurs capacités, de leurs origines ethnoculturelles et de leurs perspectives scolaires, au moins trois des domaines suivants doivent être inclus:

a) le développement de la discipline;
b) le développement de l'identité minoritaire;
c) le développement de la socialisation et des capacités de communication;
d) des activités culturelles continuellement organisées;
e) le développement des talents individuels.

3. a) Pour l'instruction de la langue tsigane, les dispositions concernant l'éducation minoritaire traditionnelle doivent être appliquées.

b) Dans le cas où la langue tsigane n'est pas enseignée à l'école, les champs pédagogiques sélectionnés par l'école doivent être enseignés dans le cadre d'au moins quatre heures de cours par semaine, conformément aux dispositions du point 2.

c) Outre les dispositions des paragraphes a) et  b), les classes de développement de capacités différenciées, qui peuvent être organisées dans le cadre des garderies ou dans les salles de classe, doivent être assurée dans l'amélioration de l'enseignement et le développement des talents pour la minorité tsigane pour au moins trois heures de cours par semaine.

Enseignement interculturel

1. L'enseignement interculturel peut être organisé par les écoles mettant en œuvre chacune des conditions inscrites aux paragraphes a) à d) du Titre 1 «Conditions d'enseignement pour les minorités" (ci-après mentionné comme "Enseignement minoritaire" selon les objectifs du présent titre) à l'intention des élèves qui ne participent pas à l'enseignement minoritaire dans une école donnée.

2. L'objectif de l'interculturel est d'enseigner à la fois aux élèves ne participant pas à l'enseignement minoritaire et à ceux participant à l'enseignement minoritaire la culture de la minorité concernée, dans le cadre des heures de classe non obligatoires pour les élèves.

3. Les heures de classe non obligatoires peuvent être organisées pour la transmission de documents ethnographiques culturels. La matière enseignée dans les divers domaines culturels, en particulier «Notre monde et son environnement», les arts et le style de vie, doit spécifiquement contenir le patrimoine culturel et la présence de la minorité, et doit présenter ses coutumes comme étant égales avec la culture de la majorité et en outre débattre sur la connaissance de la minorité particulière de façon appropriée.

4. À la demande des parents, les participants à l'enseignement interculturel peuvent être familiarisés avec la langue d'une minorité donnée en tant que langue parlée dans le cadre des heures de classe distinctes.

5. Dans les heures de classe organisées conjointement de manière non obligatoire, la proportion des élèves participant à l'enseignement minoritaire ne doit pas être inférieure à ceux qui ne participent pas à l'enseignement minoritaire.

6. L'enseignement interculturel peut être organisé s'il n'empêche pas l'enseignement minoritaire.

Les exigences relatives à l'éducation des minorités

Les exigences relatives aux contenu de l'éducation des minorités doivent s'appuyer sur celles du Programme d'études national de base et développer ces besoins en garantissant ainsi que les élèves participants à ces programmes destinés aux minorités puissent se préparer pour l'éducation fondamentale et les examens de fin d'études, et commencer des études pour l'enseignement supérieur avec les mêmes possibilités que les élèves ne participant pas à ces programmes. De plus, cette éducation minoritaire doit préparer les élèves aux examens de l'enseignement général dans les matières concernant la langue et la littérature minoritaires ainsi que l'ethnographie (l'histoire, la géographie, la culture) et, en tenant dûment compte de la langue minoritaire, des exigences de la littérature et de l'ethnographie énoncées dans les règlements des examens de fin d'études. Les programmes pédagogiques des écoles participant à toute forme d'enseignement destiné aux minorités doivent contenir l'instruction de la langue minoritaire, la littérature et l'ethnographie selon la procédure du système à partir de la 1re année. 

Langue maternelle (langue minoritaire) et littérature

1. L'instruction de la langue maternelle (langue minoritaire), de la littérature et de la culture joue un rôle clef dans l'instruction des minorités. La connaissance de la langue contribue à la formation d'une identité minoritaire et permet la compréhension des valeurs littéraires de la minorité. La langue agit comme un catalyseur pour la communauté et comme un élément obligatoire qui en assure la liaison. Cette obligation peut être satisfaite par l'enseignement simultané de l'ethnographie et de la culture minoritaires.

2. L'instruction de la langue minoritaire vise le développement des possibilités pratiques de la langue, la compréhension orale et écrite de la langue minoritaire et son emploi au niveau du discours cultivé quotidien. La tâche centrale de l'enseignement littéraire est de familiariser les élèves avec la littérature de la minorité et la mère patrie afin d'éveiller un intérêt à la littérature (lecture) ainsi qu'inciter et renforcer le désir de lire dans la langue maternelle (langue de minorité).

3. L'enseignement de la langue maternelle (langue de minorité) et de la littérature doit orienter vers les formes d'instruction des minorités.

a) Dans les formules d'apprentissage linguistique traditionnel et prolongé, le programme d'études local pour la langue et la littérature minoritaire doit être  formulé sur la base des exigences générales pour le développement de la langue et de la littérature minoritaire ainsi que des exigences détaillées prévues pour chaque groupe minoritaire particulier, tel qu'il est diffusé simultanément dans la langue de la minorité concernée et en hongrois, dans le cadre du présent décret. La base pour établir les exigences doivent correspondre aux caractéristiques du groupe d'âge des élèves et des exigences détaillées pour les langues parlées énoncés dans le Programme national principal, en tenant compte des objectifs et du contenu de l'instruction destinée aux Les exigences détaillées pour chaque groupe minoritaire particulier doivent être formulées à la fin de la 4e année, et l'instruction dans la langue et la littérature minoritaires doit débuter à partir de la 1re année.

b) Dans les formules de langue maternelle (langue de minorité) et d'enseignement bilingue, le programme d'études local pour la langue et la littérature minoritaire doit être préparé sur la base des exigences générales pour le développement de la langue et de la littérature minoritaire ainsi que sur les exigences détaillées d'après l'approche et la structure du Programme national principal tel qu'il est présenté pour chaque groupe minoritaire particulier et diffusé simultanément dans la langue minoritaire et en hongrois, dans le cadre du présent décret. L'Instruction dans la langue maternelle (langue minoritaire) doit débuter à partir de la 1re année.

Le rapport entre le hongrois et la langue maternelle
et la littérature de la minorité

Avec le respect dû au fait que l'objectif de l'éducation destinée aux minorités est la préservation et le renforcement de l'identité minoritaires, dans le cadre de l'intégration reliées aux exigences générales de développement et détaillées à l'égard de la langue et de la littérature hongroises dans le programme pédagogique et le programme local de l'école, il doit être tenu  compte du fait que, du point de vue de l'identité des minorités nationales, l'attachement à la culture, la langue et la littérature peut être celui d'une nation différente.

Les études sur les minorités

1. L'objet des études sur les minorités doit contenir des informations sur la culture, l'histoire et les traditions du pays d'origine chez les différents groupes minoritaires, ainsi que de leurs communautés linguistiques plus étendues. Les exigences générales reliées au développement et celles plus particulières établies pour chaque groupe minoritaire et diffusées simultanément dans la langue de la minorité respective et en hongrois dans le cadre du présent décret sont liées à plusieurs domaines de l'éducation du Programme national principal (en particulier, la langue et la littérature autochtones, les humanités, l'environnement et la sensibilisation à l'environnement, Notre Monde et l'environnement, les arts) et elles doivent être conformes au contenu et à la structure de ces domaines.

2. Les objectifs généraux des études sur les minorités sont:

a) La langue de minorité et culture physique et intellectuelle

- les caractéristiques d'emploi de la langue, y compris les dialectes et les formes de langue,
- la culture graphique (monuments architecturaux, arts créateurs, arts appliqués, art populaire, film),
- le chant, la musique et la culture chorégraphique (héritage musical, théâtre, danses et jeux),
- les traditions, anciennes et nouvelles coutumes, biens culturels, métiers, vie économique, fêtes et symboles,
- l'information sur les aspects sociologiques et géographie de la population.

b) Le rôle des minorités dans histoire et le développement de leur culture et de leur civilisation

- l'histoire et la littérature des groupes minoritaires en Hongrie, l'histoire de la mère-patrie ou d'autres pays linguistiquement reliés et les périodes littéraires; la géographie linguistique de la mère-patrie ou du pays,
- l'histoire de l'éducation et de la culture, les actualités,
- les groupes minoritaires vivant dans d'autres pays.

c) Minorités et droits civils

- les droits des minorités, le cadre juridique national et international, 
- le système institutionnel des groupes minoritaires,
- les relations internationales.

3. Les études sur les minorités peuvent être présentées comme une matière indépendante ou intégrée dans les matières du Programme d'études national principal et il est nécessaire qu'elles aient lieu aussi comme des activités parascolaires (par exemple, des groupes d'études, des camps de vacances, des excursions, des groupes de chantant et de danse, des maisons de jeux pour enfants, des groupes de théâtre, des groupes de musique). Le travail de collecte, les activités de création et des projets de recherche individuels ou collectifs reliés à la culture physique et intellectuelle ont une valeur pédagogique de renforcement. L'accent doit être mis sur des contenus liés aux minorités dans l'enseignement intégré dans certaines matières dans le cas de la musique de chant, de la danse et de la dramaturgie.

4. Pour différents groupes minoritaires, les exigences des études sur les minorités peuvent être formulées plus de manière plus prononcée selon les formules bilingues de langue maternelle et les cours de formation linguistique. Au cas où les études sur les minorités sont présentées comme une matière indépendante, la langue d'enseignement doit être celle de la minorité; si elles sont intégrées, la langue peut être celle de la minorité, le hongrois ou les deux.

5. Les exigences des études sur les minorités doivent être en coordination avec celles présentées dans la langue maternelle (langue minoritaire) et l'enseignement de la littérature ainsi que les autres disciplines en éducation.


 

PART II

REQUIREMENTS

Native language (minority language) and literature
(Instruction language and bi-lingual educational forms)

General developmental requirements

The requirements for native language and literature are the same as the general developmental requirements for the educational field of Native language and literature summarized in the 10 points of the National Master Curriculum, with the difference that such points apply to the minority language and literature in question and in the 10th point the instructional material related to the literature of the given language which is mandatory for instruction in all schools must be indicated. Following special requirements listed below must be fulfilled in all schools:

In the native language and bi-lingual educational forms, material related to world literature may be taught in the minority language.

Grades 1-6

1. Preparation of language skills required for cooperation and cultivated linguistic behavior. Developing awareness that communication is an individual and social value and that the culture of speech is an important element of interpersonal and social understanding.

a) Pupils should recognize the significance of the given language as a communicative tool for thoughts, feelings and intentions.

b) Pupils should use proper word intonation, feel the different kinds of sentences and the various modes of intonation, depending on the intent of the speech act. The sounds of the given language should be articulated properly, the relation and differences between the spoken sounds and the written letters should be clear.

c) Pupils should be able to participate in conversations and arguments.

d) Ability to formulate questions and answers, adding information to what is heard; cooperation with partners in conversations.

e) Narration of everyday experiences.

2. Learning to produce written texts which comply with the written standards of the native language and minority language.

a) Development of orderly writing skills and speed.

b) Pupils should be able to apply the basic structural grammatical elements of the given language.

c) Ability to properly take dictation.

d) Self-revision and correction should occur with an increasing degree of independence.

a) Développement des compétences ordonnée par écrit et de la vitesse.
b)
c) capacité à bien prendre de la dictée.
d) L'auto-révision et la correction devrait se produire avec un degré croissant d'indépendance.

3. Development of text comprehension, which represents understanding of the essential content of everyday and literary types of texts.

a) Ability to read out loud and silently at an appropriate speed.

b) Enrichment of the pupil's active vocabulary with the knowledge from the works which are read and presentation of the material read (explanation of the message of the work, expression of life situations, feelings, and human relationships).

4. Knowledge of the literature appropriate for the age group, awareness of the folk poetry and literary works of the given minority as a tool of self-expression.

a) A desire to read should develop within the pupil and they should feel that they are able to perceive the intellectual and emotional perspective of the given minority though the literary works.

b) Pupils should understand their own belonging and the relation of their immediate environment to the given minority and through this, their belonging to a people.

Grades 7-10

1. Preparation of language skills required for cooperation and cultivated linguistic behavior.

a) Development of a deeper ability and need to communicate in the given language.

b) Pupils should be able to use their native language (minority language) in all situations as a communicative tool. Recognition of the advantages of bi-lingualism.

c) Ability to recognize the relation between the contents of a speech act and the intention of the speaker.

2. Learning to produce written texts which comply with the written standards of the native language and minority language.

a) Pupils should use written language as an instrument of self-expression.

b) Pupils should consciously apply the phonological, morphological and syntax rules of the given language.

c) Ability to use the grammatical structures and categories of the given language.

d) Ability to use a style and form appropriate to the situation and intention when writing texts.

3. Development of text comprehension, which means understanding the everyday texts and literary works.

a) Pupils should know the formation and development of the native language (minority language) literature.

b) Know about the lives of the most important writers and poets and their works. Be familiar with the artists and works belonging to the given ethnic group.

c) Pupils should be able to independently analyze works and express their opinion on such.

Minority language and literature
(Traditional and extended language training minority education forms)

General developmental requirements

Grades 1-6

1. Oral comprehension, oral expression skills

a) Pupils should have the confidence to speak in their native language and this speech confidence and self-confidence should be continuously enhanced.

b) Pupils should understand and be able to follow simple instructions of the teacher.

c) Pupils should be able to ask questions in a simple manner, to answer and provide information and to make requests in speech situations.

d) Pupils should be able to complete listening comprehension exercises and be able to request assistance in the event of difficulties.

e) Pupils should learn and be able to recite several songs, rhymes, and poems in the given language.

2. Reading comprehension skills

a) Awaken an interest in the culture of the ethnic group.

b) Recognize and understand known written words and expressions. Express such understanding by actions, words or in writing.

c) Ability to read a text in the given language as appropriate for the age group.

d) Ability to emphasize certain simple information in a text.

e) Pupils should have experience in silently reading texts consisting of simple, known linguistic elements.

3. Writing skills

a) Pupils should be able to copy a simple text in the given language and to take simple dictation properly.

b) Pupils should be able to write simple, factual information in the given language.

c) Pupils should be able to write a continuous text consisting of a few sentences based on a pattern (dialogue, message, greeting card, introduction).

Grades 7-10

1. Oral comprehension, oral expression skills

a) Pupils should be able to use the given language in everyday communication situations.

b) Pupils should be able to formulate what they have to say in a form that is appropriate for the content.

c) Pupils should be able to start and hold a conversation, give account of their experiences and give and receive information.

2. Reading comprehension skills

a) Pupils should be able to understand and process a more complex text (with the aid of the teacher during class or as a home reading assignment).

b) Pupils should be familiar with some literary works (poems, short novels, narrations, novels) from the culture of the given language.

c) Pupils should have the desire to read in the minority language.
d) Pupils should be able to read out loud from any of the kinds of texts which are studied (with proper intonation and presenting the emphasis of the text).

3. Writing skills

a) Pupils should be able to apply the basic linguistic and grammatical rules of the given language and be able to draw comparisons between Hungarian and the minority language.

b) Pupils should be familiar with the intellectual culture of the minority and with the advantages of bi-lingualism via works about the culture of the given ethnic group. They should be able translate simple texts, in accordance with their level of knowledge.

c) Pupils should be able to present in writing the essential elements and message of certain literary works.

Minority studies
(For all education forms)

General developmental requirements

Grades 1-6

1. Pupils should be able to draw on knowledge about the ethnic group from various sources, to be familiar with the minority bonds of the family and environment and to know the particular features of music, traditional culture and language usage.

2. Pupils should know the national symbols and holidays of the minority.

3. Pupils should know the regional and national location of the minority.

Grades 7-10

1. Pupils should know the outstanding events in the cultural life of the minority (mother country), the national and regional festivals, personalities and works. Pupils should be able to draw on information from a variety of sources.

2. Pupils should know the history and demographics of the mother country.

3. Pupils should know the history of the minority in Hungary and critical turning points with their history.

4. Pupils should know the Hungarian system of minority and human rights. Pupils should be able to formulate opinions and discuss issues affecting the minority. Pupils should develop their own opinion about events and situations affecting the minority.

5. Pupils should know the extent of the minority outside of the mother country.

6. Pupils should know the international relations of the given minority.

Source: Office for National and Ethnic Minorities in Hungary

PARTIE II

EXIGENCES

Langue maternelle (langue minoritaire) et littérature
( Langue d'enseignement et formes bilingues en éducation)

Exigences générales liées au développement

Les exigences relatives pour la langue maternelle et la littérature sont les mêmes que les exigences générales de développement pour la matière Langue maternelle et littérature résumée dans les 10 points du Programme d'études national principal, à la différence que ces points s'appliquent à la langue et la littérature minoritaire en question et dans le point 10 comme matière d'enseignement liée à la littérature de la langue donnée, qui est obligatoire pour l'enseignement dans toutes les écoles où c'est prescrit. Les exigences particulières énumérées ci-dessous doivent être satisfaites dans toutes les écoles:

Dans la langue maternelle et les formules bilingues en éducation, il est possible d'utiliser le matériel pédagogique lié à la littérature mondiale dans la langue de la minorité.

Années 1 à 6

1. Préparation des compétences linguistiques requises pour la coopération et le comportement linguistique soigné. Développer la conscience que la communication est une valeur individuelle et sociale et que la culture d'expression est un élément important de la compréhension interpersonnelle et sociale.

a) Les élèves doivent reconnaître l'importance de la langue donnée comme un outil de communication pour les pensées, les sentiments et les intentions.

b) Les élèves doivent employer l'intonation correcte d'un mot, sentir les différentes sortes de phrases et les divers modes d'intonation, selon l'intention de l'acte de la parole. Les sons de la langue donnée doivent être articulés correctement, la relation et les différences entre les sons utilisés et les lettres écrites doivent être claires.

c) Les élèves doivent être capables de participer aux conversations et aux argumentations.

d) Ils doivent pouvoir formuler des questions et des réponses, en ajoutant l'information à qu'ils entendent; coopérer avec leurs partenaires dans des conversations.

e) Ils doivent raconter des expériences quotidiennes.

2. Apprendre à produire des textes écrits conformes aux normes écrites de la langue maternelle et de langue de la minorité.

a) Développer des compétences méthodiques d'écriture et de vitesse.

b) Les élèves devraient être en mesure d'appliquer les éléments structurels de base grammaticale de la langue donnée.

c) Pouvoir faire correctement une dictée.

d) L'autorévision et la correction doivent se produire avec un degré croissant d'indépendance.

3. Développement de la compréhension de texte, qui représente la compréhension du contenu essentiel de la vie quotidienne et des types de textes littéraires.

a) Avoir la capacité de lire à haute voix et silencieusement à une vitesse appropriée.

b) Enrichir le vocabulaire actif de l'élève avec la connaissance des œuvres lues et la présentation du matériel de lecture (explication du message de l'œuvre, expression de situations de vie, sentiments et relations humaines).

4. Connaissance de la littérature appropriée par tranche d'âge, conscience de la poésie populaire et des œuvres littéraires de la minorité comme outil d'expression libre.

a) Le goût de la lecture doit se développer chez l'élève qui doit estimer être capable de percevoir le point de vue intellectuel et affectif de la minorité au moyen des œuvres littéraires.

b) Les élèves doivent comprendre leur propre appartenance et leur relation avec l'environnement immédiat à la minorité, et ce, par leur appartenance à un peuple.

Années 7 à 10

1. Préparation des compétences linguistiques requises pour la coopération et le comportement linguistique soigné.

a) Développer une capacité plus profonde et avoir besoin de communiquer dans une langue donnée.

b) Les élèves doivent être capables d'employer leur langue maternelle (langue de la minorité) dans toutes les situations comme outil de communication. Identification des avantages du bilinguisme.

c) Avoir la capacité de reconnaître la relation entre le contenu d'un acte de parole et l'intention du locuteur.

2. Apprendre à produire des textes écrits conformes aux normes écrites de la langue maternelle et de langue de la minorité.

a) Les élèves doivent employer la langue écrite comme instrument d'expression libre.

b) Les élèves doivent consciemment appliquer les règles phonologique, morphologiques et syntaxiques d'une langue donnée.

c) Avoir la capacité d'employer les structures grammaticales et les catégories de la langue donnée.

d) Avoir la capacité d'employer un style et une forme approprie à la situation et à l'intention en écrivant des textes.

3. Le développement de la compréhension du texte, ce qui signifie la compréhension des textes courants et littéraires.

a) Les élèves doivent connaître la formation et le développement de la langue maternelle (langue de la minorité) et de la littérature.

b) Ils doivent connaître la vie des écrivains les plus importants, ainsi que les poètes et leurs œuvres; se familiariser avec les artistes et les œuvres appartenant au groupe ethnique donné.

c) Les élèves doivent être en mesure d'analyser de façon autonome les œuvres et exprimer leur opinion sur celles-ci.

Langue et  littérature de la minorité
(Formes traditionnelles et étendue de la langue minoritaire et apprentissage)

Exigences générales liées au développement

Années 1 à 6

1. Compréhension orale, compétences de l'expression orale.

a) Les élèves doivent avoir l'assurance de parler dans leur langue maternelle et cette confiance de la parole en soi doit être constamment améliorée.

b) Les élèves doivent comprendre et être capables de suivre des instructions simples de la part de l'enseignant.

c) Les élèves doivent être capables de poser des questions de façon simple, de répondre et de fournir de l'information, et faire des demandes selon le contexte du discours.

d) Les élèves doivent être en mesure de faire des exercices de compréhension orale et de demander de l'aide en cas de difficultés.

e) Les élèves doivent apprendre et être capables de réciter des chansons, comptines et poèmes dans la langue donnée.

2. Habiletés en compréhension de textes

a) Éveiller l'intérêt à la culture du groupe ethnique.

b) Reconnaître et comprendre les expressions et mots connus écrits. Exprimer cette compréhension par des actes, des paroles ou par écrit.

c) Avoir la capacité de lire un texte dans une langue donnée en fonction du groupe d'âge.

d) Avoir la capacité de faire ressortir certaines informations simples dans un texte.

e) Les élèves doivent posséder une expérience de la lecture silencieuse d'un texte comprenant des éléments linguistiques simples et connus.

3. Habiletés en expression écrite

a) Les élèves doivent être en mesure de copier un texte simple dans une langue donnée et de faire correctement une dictée simple.

b) Les élèves doivent être capables d'écrire des informations simples et factuelles dans une langue donnée.

c) Les élèves doivent être capables d'écrire un texte continu constitué de quelques phrases et basé sur un modèle (dialogue, message, carte de vœux, introduction).

Années 7 à 10

1. Compréhension orale et habiletés en expression orale

a)  Les élèves devraient être en mesure d'utiliser la langue donnée dans les situations de communication courantes.

b) Les élèves doivent être en mesure de formuler ce qu'ils ont à dire sous une forme qui convient pour le contenu.

c) Les élèves doivent être en mesure de commencer et de tenir une conversation, de rendre compte de leurs expériences, de donner et de recevoir des informations.

2. Compréhension de textes

a) Les élèves doivent être capables de comprendre et de traiter un texte plus complexe (avec l'aide de l'enseignant en classe ou d'une lecture à domicile).

b) Les élèves doivent se familiariser avec certaines œuvres littéraires (poèmes, courts romans, récits, narrations) en fonction de la culture de la langue donnée.

c) Les élèves doivent avoir le désir de lire dans la langue de la minorité.

d) Les élèves doivent être capables de lire à haute voix chacun des types de textes qui sont étudiés (avec l'intonation appropriée et la présentation d'importance du texte).

3. Expression écrite

a) Les élèves doivent être en mesure d'appliquer les règles linguistiques et grammaticales de base de la langue donnée et être en mesure d'établir des comparaisons entre la Hongrie et la langue de la minorité.

b) Les élèves doivent se familiariser avec la culture intellectuelle de la minorité et avec les avantages du bilinguisme au moyen des œuvres sur la culture du groupe ethnique donné. Ils doivent aussi être en mesure de traduire des textes simples, en conformité avec leur niveau de connaissances.

c) Les élèves doivent être capables de présenter par écrit les éléments essentiels et le message de certaines œuvres littéraires.

Études sur les minorités
(Toutes les formes d'enseignement)

Exigences générales liées au développement

Années 1 à 6

1. Les élèves doivent pouvoir s'appuyer sur des connaissances relatives au groupe ethnique provenant de diverses sources, se familiariser avec les obligations et de l'environnement des familles de la minorité, et de connaître les particularités de la musique, de la culture traditionnelle et l'emploi de la langue.

2. Les élèves doivent connaître les symboles et les congés nationaux de la minorité.

3. Les élèves doivent connaître les localisations régionales et nationales de la minorité.

Années 7 à 10

1. Les élèves doivent connaître les événements marquants dans la vie culturelle de la minorité (mère patrie), les festivals nationaux et régionaux, les personnalités et leurs œuvres. Les élèves doivent être en mesure de s'appuyer sur des informations provenant de diverses sources.

2. Les élèves doivent connaître l'histoire et les caractéristiques démographiques de la mère patrie.

3. Les élèves doivent connaître l'histoire des minorités en Hongrie et les points tournants de leur histoire.

4. Les élèves doivent connaître le système hongrois des minorités et des droits de l'homme. Les élèves doivent être capables de formuler des opinions et discuter de questions touchant les minorités. Les élèves doivent développer leur propre opinion sur des événements et des situations concernant la minorité.

5. Les élèves doivent connaître l'importance des minorités à l'extérieur de la mère patrie. 

6. Les élèves doivent connaître les relations internationales de la minorité concernée.

Source : Bureau pour Minorités Nationales et Ethniques en Hongrie

Dernière mise à jour: 12 déc. 2015

 
Page précédente

 

Hongrie

 Accueil: aménagement linguistique
dans le monde