Royaume de Norvège
Royaume de Norvège

Norvège

Loi relative au Parlement same et autres questions
(Loi same)

Loi no 56 du 12 juin 1987

 

La présente version française de la loi no 56 du 12 juin 1987 (Loi relative au Parlement same et autres questions
concernant cette communauté
) est une traduction de la version anglaise (Act Concerning the Sami Assembly and Other Sami Matters), le texte norvégien original étant Lov om Sametinget og andre samiske rettsforhold (sameloven). Ce texte traduit ne vaut que pour sa fonction informative.

Act Concerning the Sami Assembly and Other Sami Matters
(The Sami Act)

Act No. 56 of 12 June 1987

Passed by the Odelsting on 29 May 1987 and by the Lagting on 3 June 1987.

Proposed by the Royal Ministry of Justice and the Police.

Chapter 1

General provisions.

Article 1-1

The purpose of the Act.

The purpose of the Act is to make it possible for the Sami people in Norway to safeguard and develop their language, culture and way of life.

Article 1-2

The Sami Assembly.

The Sami people are to have their own Sami Assembly elected by and among the Sami population all over this country.

Article 1-3

The annual report of the Sami Assembly.

The annual report of the Sami Assembly is to be sent to the King.

Article 1-4

The financial liability of the State.

The particular expenses falling upon county municipalities and municipalities in connection with elections to the Sami Assembly are to be covered by the State.

The King may issue regulations concerning the way in which the provision of the first paragraph is to be put into effect.

Article 1-5

The Sami language.

Sami and Norwegian are equal languages. They shall be languages with equal status pursuant to the provisions of Chapter 3.

Chapter 2

The Sami Assembly.

Article 2-1

The business and powers of the Sami Assembly.

The business of the Sami Assembly is any matter which in the view of the Assembly particularly affects the Sami people.

The Sami Assembly may on its own initiative raise and pronounce an opinion on any matter coming within the scope of its business. It may also on its own initiative bring a matter before public authorities and private institutions, etc. The Sami Assembly has the power of decision when this follows from other provisions in the Act or is otherwise laid down.

Article 2-2

Seeking the view of the Sami Assembly.

Other public bodies should give the Sami Assembly the opportunity to express an opinion before they make decisions on matters coming within the scope of the Sami Assembly.

Article 2-3

Method of election, time of election and term of election.

Election to the Sami Assembly is by direct ballot.

Proportional representation is to be the method of election when more than one list of candidates is approved in a constituency. In other cases election is by majority vote.

Elections are to be held on the same day as elections to the Storting.

The Sami Assembly is elected for a term of four years. The term of office is reckoned from the first of October in the election year.

Article 2-4

Constituencies and distribution of seats.

At elections to the Sami Assembly three members with alternates are to be elected from each of the following constituencies:

1. Varanger (Sør-Varanger, Nesseby, Vadsø, Vardø and Båtsfjord municipalities),

2. Tana (Tana, Berlevåg og Gamvik municipalities),

3. Karasjok (Karasjok municipality),

4. Kautokeino (Kautokeino municipality),

5. Porsanger (Porsanger, Lebesby, Nordkapp and Måsøy municipalities),

6. Alta/Kvalsund (Kvalsund, Hammerfest, Sørøysund, Alta, Hasvik and Loppa municipalities),

7. North Troms (Kvænangen, Nordreisa, Skjervøy, Kåfjord, Storfjord and Lyngen municipalities),

8. Mid Troms (Karlsøy, Tromsø, Balsfjord, Målselv, Bardu, Lenvik, Berg)

9. South Troms (Sørreisa, Dyrøy, Salangen, Lavangen, Gratangen, Skånland, Ibestad, Harstad, Bjarkøy and Kvæfjord municipalities),

10. Northern Nordland (Andøy, Øksnes, Bø, Sortland, Hadsel, Vågan, Flakstad, Moskenes, Værøy, Røst, Lødingen, Tjelsund, Evenes and Narvik municipalities),

11. Mid Nordland (Ballangen, Tysfjord, Hamarøt, Steigen, Sørfold, Bodø, Fauske, Skjerstad, Saltdal, Gildeskål, Beiarn and Meløy municipalities),

12. The South Sami area (the municipalities in the country of Nordland from and including Rana and Rødøy and southwards, the counties of North Trøndelag and South Trøndelag and the municipality of Engerdal in the county of Hedmark),

13. South Norway (the counties of Møre and Romsdal, Sogn og Fjordane, Hordaland, Rogaland, West Agder, East Agder, Telemark, Buskerud, Vestfold, Akershus, Østfold, Oppland, Hedmark (except Engerdal municipality) and Oslo.

Article 2-5

The right to vote.

All persons having the right to vote in municipal elections in the constituency and who on polling day are included in the Sami electoral register (cf [section] 2-6) have the right to vote at elections to the Sami Assembly.

Article 2-6

Sami electoral register.

All persons who provide a declaration to the effect that they consider themselves to be Sami, and who either

a. have Sami as the language of the home, or

b. have or have had a parent or grandparent with Sami as the language of the home

may demand to be included in a separate register of Sami electors in their municipality of residence.

Article 2-7

Eligibility and right to propose candidates.

All persons who are included in the Sami electoral register in the constituency are entitled to stand for election to the Sami Assembly. Those standing for election must also be included in the population register as being resident in the constituency on polling day. Administrative staff of the Sami Assembly are not however entitled to stand for election.

All persons who are included in the Sami electoral register in the constituency have the right to propose candidates in the constituency. A proposal for a list of candidates must be signed by at least 15 Sami with the right of proposal.

Article 2-8

Obligation to accept election and grounds for exemption.

All those who are entitled to stand for election to the Sami Assembly are under an obligation to accept election unless they are exempted in accordance with the rules contained in the second paragraph.

The right to claim exemption from election may be exercised by all those who:

a. have reached the age of sixty by the end of the election year, or

b. have served as members of the Sami Assembly during the last four years, or

c. prove to the constituency Sami electoral board that they will not be able to fulfil their obligations as members of the Sami Assembly without undue difficulty.

Article 2-9

Exemption and retirement during the Assembly's term of office.

Members of the Sami Assembly who are unable to fulfil the obligations of their office without undue difficulty may on application be relieved of their office by the Sami Assembly for a specified period of time, or for the rest of its term of office.

Members who lose the right to vote in accordance with [section] 53 of the Norwegian Constitution, or who join the administrative staff of the Sami Assembly, retire from the Sami Assembly for the rest of its term of office.

Article 2-10

Electoral authority.

The Sami Assembly is the highest electoral authority at elections to the Sami Assembly.

Article 2-11

Addition electoral provisions.

The King may issue additional provisions concerning elections to the Sami Assembly.

Article 2-12

The administration of the Sami Assembly.

The Sami Assembly is to have its own administration. Administrative staff are to be appointed by the Sami Assembly.

Article 2-13

Languages of negotiations.

At meetings of the Sami Assembly all persons have the right to speak Sami or Norwegian in accordance with their own wish.

Article 2-14

Rules of procedure.

The Sami Assembly issues regulations concerning the summoning and order of business of the Sami Assembly.

Chapter 3

The Sami language.

Article 3-1

Definitions.

In this chapter the following definitions shall apply:

1. The administrative area for the Sami language means the municipalities of Karasjok, Kautokeino, Nesseby, Porsanger, Tana and Kåfjord.

2. Public body means any state or municipal body.

3. Local public body in the administrative area means any municipal, county or state body serving an area which includes a municipality or a part of a municipality in the administrative area for the Sami language.

4. Regional public body in the administrative area means any county or state body serving an area which wholly or partly includes several of the municipalities in the administrative area for the Sami language, but which is nevertheless not nationwide.

Article 3-2

Translation of rules, announcements and forms.

Acts and Regulations of particular interest to the whole or parts of the Sami population shall be translated into Sami.

Announcements from public bodies which are particularly addressed to the whole or parts of the population in the administrative area shall be made in both Sami and Norwegian.

Forms for use with respect to a local or regional public body in the administrative area shall be available in both Sami and Norwegian. The King will issue more detailed rules concerning the implementation of this provision.

Article 3-3

Right to reply in Sami.

Any person who contacts a local public body in the administrative area in Sami has a right to a reply in Sami. However this does not apply to oral approaches to public servants carrying out duties outside the office of the body concerned.

Any person who contacts a regional public body in the administrative area in writing in Sami has a right to a written reply in Sami. The King may in special cases make exemptions for particular regional public bodies.

Article 3-4

Extended right to use Sami in the legal system.

To courts with jurisdictions which wholly or partly include the administrative area the following rules concerning the use of Sami additionally apply:

1. Any person has the right to submit processual writes [sic] with annexures, written evidence or other written submissions in Sami. If the court is to transmit the submission to an opposite party, it makes provision for translation into Norwegian. Translation may be dispensed with if the opposite party consents.

2. Any person has the right to contact the court orally in Sami provided the legal procedure legislation allows for oral instead of written submission. If the court is under an obligation to take down the submission in writing, the person putting forward the submission may demand that it be taken down in Sami. Such a demand does not waive any time limit. The second and third sentences of [section] 3-4 (1) apply correspondingly.

3. Any person has the right to speak Sami in court. If any person who does not speak Sami is to participate in the proceedings, use is made of an interpreter appointed or approved by the court.

4. When a party makes application for this, the presiding judge may decide that the language of the proceedings shall be Sami. The second sentence of [section] 3-4 (3) applies correspondingly.

5. If the language of the proceedings is Sami, the presiding judge may decide that the court record shall also be kept in Sami. The court makes provision for translation into Norwegian.

6. The court makes provision for court records that are written in Norwegian to be translated into Sami when a party so demands. Such a demand does not waive any time limit.

To the police and prosecuting authority serving an area which wholly or partly includes the administrative area, the following rules concerning the use of Sami additionally apply:
1. Any person has the right to speak Sami during interrogation at the office of the body concerned.

2. Any person has the right to use Sami when submitting an oral report and a notice of appeal.

To the Prison Service's institutions in Troms and Finnmark the following rules concerning the use of Sami additionally apply:
1. [Section] 3-5 applies correspondingly to inmates.
2. Inmates have the right to use Sami to one another and to their family.
3. Inmates have the right to use Sami for oral notice of appeal to the prison authority.
Article 3-5

Extended right to use Sami in the health and welfare sectors.

Any person wishing to use Sami to safeguard his or her interests vis-a-vis local and regional public health and welfare institutions in the administrative area has the right to be dealt with in Sami.

Article 3-6

Individual ministration by the Church.

Any person has the right to individual ministration by the Church in Sami in the parishes of the Church of Norway in the administrative area.

Article 3-7

The right to leave for educational purposes.

Employees of a local or regional public body in the administrative area have a right to leave with pay in order to acquire knowledge of Sami when the body has a need for such knowledge. This right may be made conditional upon the employee's undertaking to work for the body for a certain time after such educational provision. The King will issue more detailed rules concerning the implementation of these provisions.

Article 3-8

The right to be taught Sami.

Any person has the right to be taught Sami. The King may issue more detailed rules concerning the implementation of this provision.

The rules contained in and issued pursuant to the Primary and Lower Secondary Education Act and the Upper Secondary Education Act apply to instruction in and through the medium of Sami in primary and lower secondary schools and in upper secondary schools.

Article 3-9

Sami in the municipal administration.

The municipal council may decide that Sami shall have equal status with Norwegian in the whole or parts of the municipal administration.

Article 3-10

Extension of the scope of the provisions.

The King may determine that the provisions of this chapter which are limited to local or regional public bodies in the administrative area shall also wholly or partly apply to other public bodies or to private legal persons when they make decisions on behalf of the state or a municipality.

Article 3-11

Appeal.

If a public body does not follow the provisions of this chapter, the person whom the case directly concerns may appeal to the body which is immediately above the body the appeal concerns. The county governor is the appellate authority when the appeal concerns municipal or county bodies.

Nationwide Sami organisations and nationwide public bodies with tasks of particular relevance for the whole or parts of the Sami population also have the right of appeal in such cases. The same applies in cases in which no single person is individually affected.

Article 3-12

Sami Language Council.

A Sami Language Council is to be established. The Sami Assembly appoints the members of the council and determines who shall be the president and vice-president of the council.

The King will issue more detailed rules concerning the composition, organisation, term of office, tasks, etc., of the council.

Loi relative au Parlement same et autres questions
concernant cette communauté
(Loi same)

Loi no 56 du 12 juin 1987

Adoptée par l'Odelsting, le 29 mai 1987, et par le Lagting, le 3 juin 1987.

Proposée par le ministère de la Justice royale et de la Police.

Chapitre 1

Dispositions générales

Article 1-1

Objectif de la loi

L'objectif de la loi est de permettre aux Sames de Norvège de sauvegarder et de développer leur langue, leur culture et leur mode de vie.

Article 1-2

Assemblée same

Les Sames doivent avoir leur propre Assemblée same élue par la population same dans tout le pays.

Article 1-3

Rapport annuel de l'Assemblée same

Le rapport annuel de l'Assemblée same doit être acheminé au roi.

Article 1-4

Responsabilité financière de l'État

Les dépenses particulières tombant sur des municipalités de comté et des municipalités dans le rapport(connexion) avec des élections à l'Assemblée same doivent être couvertes par l'État.

Le Roi peut publier des règlements concernant la voie dans laquelle la disposition du premier paragraphe doit être exécutée.

Article 1-5

Langue same

Le same et le norvégien sont des langues officielles égales. Ils doivent être langues au statut égal, conformément aux dispositions du présent chapitre III.

Chapitre II

L'Assemblée same

Article 2-1

Travaux et pouvoirs de l'Assemblée same

Les travaux de l'Assemblée same est une question qui du point de vue de l'Assemblée concerne en particulier les Sames.

L'Assemblée same peut de sa propre initiative soulever et se prononcer sur un avis sur toute question relevant de la juridiction de ses travaux. Elle peut aussi de sa propre initiative présenter une question devant les autorités publiques et les institutions privées, etc. L'Assemblée same a le pouvoir de décision quand celle-ci respecte d'autres dispositions dans la présente loi ou ce qui en est établi.

Article 2-2

Recherche du point de vue de l'Assemblée same

D'autres organismes publics doivent donner à l'Assemblée same l'occasion d'exprimer un avis avant de prendre des décisions sur des questions sous la juridiction de l'Assemblée same.

Article 2-3

Modalité, moment et mandat d'élection

L'élection à l'Assemblée same se fait par bulletin direct.

La représentation proportionnelle doit être la méthode d'élection quand plus d'une liste de candidats est approuvé par un organisme d'élection. Dans les autres, l'élection se fait par vote à la majorité.

Les élections doivent être tenues le même jour que les élections au Storting.

L'Assemblée same est élue pour un mandat de quatre ans. Le mandat d'office commence à partir du 1er octobre de l'année d'élection.

Article 2-4

Circonscriptions électorales et distribution des sièges

Aux élections de l'Assemblée same trois membres en alternance doivent être élus dans chacune des circonscriptions électorales suivantes:

1. Varanger (les municipalités de Sør-Varanger, Nesseby, Vadsø, Vardø et Båtsfjord),

2. Tana (les municipalités de Tana et Berlevåg og Gamvik),

3. Karasjok (la municipalité de Karasjok),

4. Kautokeino (la municipalité de Kautokeino),

5. Porsanger (les municipalités de Porsanger, Lebesby, Nordkapp et Måsøy),

6. Alta/Kvalsund (les municipalités de Kvalsund, Hammerfest, Sørøysund, Alta, Hasvik et Loppa),

7. Nord-Troms (les municipalités de Kvænangen, Nordreisa, Skjervøy, Kåfjord, Storfjord et Lyngen),

8. Mid Troms (Karlsøy, Tromsø, Balsfjord, Målselv, Bardu, Lenvik et Berg),

9. Sud-Troms (les municipalités de Sørreisa, Dyrøy, Salangen, Lavangen, Gratangen, Skånland, Ibestad, Harstad, Bjarkøy et Kvæfjord),

10. Nordland du Nord (les municipalités de Andøy, Øksnes, Bø, Sortland, Hadsel, Vågan, Flakstad, Moskenes, Værøy, Røst, Lødingen, Tjelsund, Evenes et Narvik),

11. Mid Nordland (les municipalités de Ballangen, Tysfjord, Hamarøt, Steigen, Sørfold, Bodø, Fauske, Skjerstad, Saltdal, Gildeskål, Beiarn et Meløy),

12. Zone same du Sud (les municipalités dans le comté de Nordland y compris Rana et Rødøy et vers le sud les comtés de Nord-Trøndelag et de Sud-Trøndelag et la municipalité d'Engerdal dans le comté de Hedmark),

13. Norvège du Sud (les comtés de Møre et Romsdal, Sogn og Fjordane, Hordaland, Rogaland, Ouest-Agder, Est-Agder, Telemark, Buskerud, Vestfold, Akershus, Østfold, Oppland, Hedmark (sauf la municipalité d'Engerdal) et Oslo.

Article 2-5

Droit de vote

Toutes les personnes ayant le droit de vote aux élections municipales dans la circonscription électorale et qui, le jour du scrutin, sont inscrits dans le registre électoral same (cf. l'art. 2-6) ont le droit de voter aux élections à l'Assemblée same.

Article 2-6

Registre électoral same

Toutes les personnes qui fournissent une déclaration selon laquelle elles se considèrent comme des Sames et qui aussi:

a. ont le same comme la langue parlée à la maison, ou
b. ont ou ont eu un parent ou un grand-parent ayant le same comme langue parlée à maison,

peuvent exiger d'être inscrites dans un registre distinct d'électeurs sames dans leur municipalité de résidence.

Article 2-7

Admissibilité et droit de proposer des candidats

Toutes les personnes inscrites dans le registre électoral same dans la circonscription électorale ont le droit de se présenter aux élections de l'Assemblée same. Les candidats aux élections doivent également être inscrits dans le registre de la population comme résidents dans la circonscription électorale le jour du scrutin. Le personnel administratif de l'Assemblée same n'a cependant pas le droit de se présenter aux élections.

Toutes les personnes inscrites dans le registre électoral same dans la circonscription électorale ont le droit de proposer des candidats dans la circonscription électorale. Toute proposition pour une liste de candidats doit être signée par au moins 15 Sames ayant le droit de se proposer.

Article 2-8

Obligation d'accepter l'élection et motifs d'exemption

Tous ceux qui ont le droit de se présenter aux élections de l'Assemblée same sont dans l'obligation d'accepter le résultat de l'élection, sauf s'ils en sont exemptés, conformément aux dispositions contenues au paragraphe 2.

Le droit de réclamer une exemption à l'élection peut être exercé par tous ceux qui:

a. ont atteint l'âge de soixante ans à la fin de l'année d'élection, ou
b. ont servi comme membres de l'Assemblée same au cours des quatre dernières années, ou
c. ont prouvé au conseil électoral de la circonscription qu'ils ne seront pas capables de remplir leurs obligations sans difficultés en tant que membres de l'Assemblée same.

Article 2-9

Exemption et retrait durant le mandat de l'Assemblée same

Les membres de l'Assemblée same qui sont incapables de remplir les obligations de leur fonction sans difficulté excessive peuvent sur demande être relevés de leur fonction par l'Assemblée same pendant une période une période de temps ou pour le reste de leur mandat.

Les membres qui perdent le droit de vote conformément à l'article 53 de la Constitution norvégienne ou qui appartiennent au personnel administratif de l'Assemblée same doivent se retirer de l'Assemblée same pour le reste de leur mandat.

Article 2-10

Autorité électorale

L'Assemblée same est l'autorité électorale la plus élevée aux élections de l'Assemblée same.

Article 2-11

Dispositions électorales additionnelles

Le roi peut émettre des dispositions additionnelles relativement aux élections de l'Assemblée same.

Article 2-12

Administration de l'Assemblée same

L'Assemblée same doit avoir sa propre administration. Le personnel administratif doit être désigné par l'Assemblée same.

Article 2-13

Langues des délibérations

Aux réunions de l'Assemblée same toutes les personnes ont le droit de parler le same ou le norvégien, conformément à leur libre choix.

Article 2-14

Règles de procédure

L'Assemblée same émet des règlements concernant la convocation et l'ordre du jour de l'Assemblée same.

Chapitre III

La langue same

Article 3-1

Définitions

Dans le présent chapitre les définitions suivantes s'appliqueront :

1. «District administratif pour la langue same» désigne les municipalités de Karasjok, Kautokeino, Nesseby, Porsanger, Tana et Kåfjord.

2. «Organisme public» désigne tout organisme de l'État ou d'une municipalité.

3. «Organisme public local dans le district administratif» désigne une municipalité, un comté ou un organisme national desservant un district qui comprend une municipalité ou une partie d'une municipalité dans le district administratif pour la langue same.

4. «Organisme public régional dans le district administratif» désigne un comté ou un organisme national desservant un district qui comprend en totalité ou en partie plusieurs des municipalités dans le district administratif pour la langue same, mais qui n'est cependant pas dans tout le pays.

Article 3-2

Traduction de règlements, communications et formulaires

Les lois et règlements d'intérêt particulier en totalité ou en partie pour la la population same doivent être traduits en same.

Les communications des organismes publics qui sont adressées particulièrement en totalité ou en partie à la population dans le district administratif doivent être en same et en norvégien.

Les formulaires pour l'emploi concernant un organisme public local ou régional dans le district administratif doivent être disponibles en same et en norvégien. Le roi doit .mettre des règlements plus détaillées pour la mise en oeuvre de la présente disposition.

Article 3-3

Droit de recevoir une réponse en same

Quiconque entre en contact avec un organisme public local dans le district administratif en same a droit de recevoir une réponse en same. Cependant, cette mesure ne s'applique pas aux communications orales avec des fonctionnaires exerçant des fonctions à l'extérieur du bureau de l'organisme concerné.

Quiconque entre en contact avec un organisme public régional dans le district administratif par écrit en same a le droit de recevoir une réponse écrite en same. Le roi peut, dans des cas particuliers, prévoir des exemptions pour des organismes publics régionaux particuliers.

Article 3-4

Droit élargi d'employer le same dans le système judiciaire

Pour les tribunaux ayant des juridictions qui comprennent totalement ou en partiellement le district administratif, les modalités suivantes concernant l'usage du same s'appliquent en plus:

1. Quiconque a le droit de présenter une procédure écrite avec des annexes, un témoignage écrit ou tout autre présentation rédigée en same. Si le tribunal doit transmettre la proposition à une partie adverse, il prévoit une traduction en norvégien. La traduction peut être abandonnée si la partie adverse y consent.

2. Quiconque a le droit de communiquer oralement avec la cour en same à la condition que la procédure judiciaire permette d'être tenue oralement plutôt qu'avec une soumission écrite. Si la cour est dans l'obligation de prendre la soumission écrite, la personne qui présenter la demande peut exiger qu'elle soit prise en same. Une telle requête n'interdit pas un délai. Les paragraphes 2 et 3 de l'article 3-4 (1) s'appliquent également.

3. Quiconque a le doit de parler same à la cour. Si quelqu'un qui ne parle pas same doit participer à la procédure, un interprète est désigné et approuvé par la cour.

4. Lorsqu'une partie fait la demande à ce sujet, le juge peut décider que la langue de la procédure soit en same. Le paragraphe 2 de l'article 3-4(3) s'applique également.

5. Si la langue de la procédure est le same, le juge peut décider que le compte rendu de l'audience soit aussi maintenu en same. La cour prend les dispositions pour la traduction en norvégien.

6. La cour prend les dispositions pour que les comptes rendus de l'audience rédigés en norvégien soient traduits en same lorsqu'une partie le demande. Une telle demande n'implique pas de ne pas prévoir de délai.

Pour les poursuites judiciaires de la police et des autorités desservant un district qui comprend entièrement ou partiellement un district administratif, les mesures suivantes concernant l'utilisation du same s'appliquent en plus:

1. quiconque a le droit de parler same pendant l'interrogatoire au bureau de l'organisme concerné.

2. quiconque a le droit d'employer le same en soumettant un avertissement oral et une note d'appel.

Pour les établissements pénitenciers dans le Troms et le Finnmark, les modalités suivantes concernant l'usage du same s'appliquent en plus:

1. l'article 3-5 s'applique également aux détenus.
2. les détenus et leur famille ont le droit d'employer le same.
3. les détenus ont le droit d'utiliser le same pour les avis oraux et les appels à l'autorité pénitencière.

Article 3-5

Droit élargi d'employer le same dans les domaines de la santé et et de l'aide sociale

Quiconque souhaite employer le same dans le but de sauvegarder ses intérêts par rapport à la santé publique locale et régionale ainsi que dans les établissements de l'aide sociale dans le district administratif a le droit de fonctionner en same.

Article 3-6

Traitement particulier de l'Église

Quiconque a le droit à un traitement particulier de la part de l'Église en same dans les paroisses de l'Église de la Norvège situées dans le district administratif.

Article 3-7

Droit de quitter ses fonctions à des fins éducatives

Les employés d'un organisme public local ou régional dans le district administratif ont le droit de quitter leur fonction en étant payés afin d'acquérir la connaissance du same lorsque l'organisme a besoin d'une telle connaissance. Ce droit peut être fait conditionnel à l'employé qui qui s'engage à travailler pour l'organisme pendant un certain temps après une telle mesure éducative. Le roi publiera des règlements plus détaillés concernant la mise en oeuvre de ces dispositions.

Article 3-8

Droit de recevoir son instruction en same

Quiconque a le droit de recevoir son instruction en same. Le roi peut émettre des règlements plus détaillées concernant la mise en oeuvre de la présente disposition.

Les règles contenues et émises conformément à la Loi sur l'éducation primaire et secondaire du premier cycle et la Loi sur l'éducation secondaire du second cycle s'appliquent à l'enseignement dans les établissements primaires et secondaires du same.

Article 3-9

Le same dans l'administration municipale

Le conseil municipal peut décider que le same aura un statut égal au norvégien dans l'administration municipale en totalité ou en partie.

Article 3-10

Extension de la portée des dispositions

Le roi peut décider que les dispositions du présent chapitre, limité aux organismes publics locaux ou régionaux dans le district administratif en totalité ou en partie, s'appliqueront aussi à d'autres organismes publics ou aux personnes morales légales quand ils prennent des décisions de la part de l'État ou d'une municipalité.

Article 3-11

Appel

Si un organisme public ne respecte pas les dispositions du présent chapitre, la personne concernée directement peut interjeter appel de l'organisme qui est immédiatement au-dessus de l'organisme d'appel. Le gouverneur de comté est l'autorité d'appel quand le pourvoi concerne un organisme municipal ou un organisme de comté.

À travers tout le pays, les organisations sames et nationales ainsi que les organismes publics d'intérêt particulier concernant en totalité ou en partie l'ensemble du pays, la population same a aussi le droit d'appel dans de tels cas. La même mesure s'applique dans les cas dans lesquels aucune personne seule n'est individuellement affectée.

Article 3-12

Conseil de la langue same

Un Conseil de la langue same doit être créé. L'Assemblée same désigne les membres du conseil et détermine qui sera le président et le vice-président.

Le roi émettra des règlements plus détaillés concernant la composition, l'organisation, le mandat, les tâches, etc., du conseil.

  Page précédente

Norvège

Accueil: aménagement linguistique dans le monde