République du Mali
Mali

DÉCRET N° 159 PG-RM (1982)

Fixant l'alphabet pour la transcription des langues nationales

 

Le décret du 19 juillet 1982 comprend deux tableaux (non présentés ici) :

I. Alphabet des langues nationales du Mali
II. Valeur phonétique des lettres de l'alphabet.

Les langues nationales reconnues à l'article 1er sont les suivantes: le bambara (bamanan), le bobo (bomu), le bozo, le dogen (dogo-so), le peul (fulfulde), le soni (soninké), le songhoy (sonoy), le sénoufo-minianka (syenara-mamara), le tamasheq (tamalayt).

PRÉSIDENCE DU GOUVERNEMENT

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DU GOUVERNEMENT

RÉPUBLIQUE DU MALI

DÉCRET N° 159 PG-RM (1982)

Fixant l'alphabet pour la transcription de langue nationales

Le président du Gouvernement,

Vu la Constitution ;

Vu l'Ordonnance n° 20/CMLN du 20 avril 1970 portant réorganisation de l'enseignement en république du Mali ;

Vu l'Ordonnance n° 38 CMLN du 11 novembre 1970 fixant la liste des Directions nationales ;

Vu l'Ordonnance n° 60 CMLN du 21 octobre 1975 portant création de la Direction nationale de l'Alphabétisation fonctionnelle et de la linguistique appliquée ;

Vu le Décret n° 305 du 14 novembre 1981 portant organisation de la Direction nationale de l'Alphabétisation fonctionnelle et de la linguistique appliquée ;

Vu le Décret n° 85/PG du 26 mai 1967 fixant l'alphabet pour la transcription des langues nationales mandingue, peul, songhoy et tamasheq ;

Vu le Décret n° 151/PG-RM du 6 juillet 1962 portant nomination des membre du gouvernement ;

STATUANT EN CONSEIL DES MINISTRES,

DÉCRÈTE

Article 1er

L'alphabet figurant au tableau I est adopté pour la transcription des langues nationales suivantes : bambara (bamanan), bobo (bomu), bozo, dogen (dogo-so), peul (fulfulde), soni (soninke), songhoy (sonoy), sénoufo-minianka (syenara-mamara), tamasheq (tamalayt).

Article 2

L'ordre alphabétique commun à ces langues est celui du tableau I.

Article 3

La valeur phonétique des lettres de cet alphabet est indiquée par le tableau II.

Article 4

La longueur des voyelles ou des consonnes est indiquée par le redoublement de la lettre correspondante à la voyelle orale ou à la consonne simple.

Article 5

La voyelle nasale est transcrite par la voyelle orale suivie de la consonne nasale « n ».

Article 6

Les règles d'orthographe et de notation des tons feront l'objet pour chacune des langues d'un arrêté du ministre de l'Éducation nationale.

Article 7

Sont et demeurent abrogées toutes dispositions antérieures contraires, notamment le décret n° 85/PG du 26 mai 1967 fixant l'alphabet pour la transcription des langues nationales mandingue, peul, songhoy et tamasheq.

Article 8

Le ministre de l'Éducation nationale est chargé de l'application du présent décret qui sera enregistré et publié au Journal officiel de la république du Mali.

Koulouba, le 19 juillet 1982

Le ministre de l'Éducation nationale

Lieutenant-colonel Sékou Ly

Le président du gouvernement,

Général Moussa Traoré
 



 

Page précédente

Mali

Accueil: aménagement linguistique dans le monde