Famille eskimo-aléoute
(ou eskaléoute)


Groupe aléoute
 
aléoute

(700 loc.)
 

aléoute du sud-ouest de l’Alaska
 
 
 
 
 
 
 

Groupe eskimo 

 

 

yupik 
(16 000)


alutiiq
: côte sud-centrale de l'Alaska
 

yupik de l'Alaska central: côte de la mer de Béring 

yupik sibérien central: île alaskienne de Russie 

yupik naukanski: est de la péninsule des Tchouktches (Russie)  

yupik sirenikski: sud de la péninsule des Tchouktches (Russie)
 

 

 

 

inuit
(65 000)


inupiak
de l’Alaska
 

inuktun de l’Ouest canadien: mer de Beaufort, Arctique central  

inuktitut de l’Est canadien: Nunavut, baie d’Hudson, Nouveau-Québec 

inuinnaqtun: Nunavut et baie d'Hudson

itivimiut: côtes québécoises de la baie d'Hudson

tarramiut: baie d'Ungava (Québec)

kalaallisut (groenlandais): Groenland
 

 

Les langues de la famille eskimo-aléoute ne font pas partie des langues amérindiennes, mais constituent une famille propre qui compte deux groupes (aléoute et eskimo) pour une vingtaine de langues ou de dialectes parlés par quelque 65 000 locuteurs. Plusieurs linguistes parlent plutôt de dialectes parce ces idiomes forment un ensemble de parlers inuits avec d’autres tels que l'inuttut du Labrador à l’est, l'inuttitut de l'île de Baffin du Sud, l'inuktitut de l'île de Baffin du Nord, l’aivilik et le kivalliq du Keewatin (Ontario). Combiné aux variétés du groenlandais — le groenlandais de l'Ouest, le groenlandais de l'Est et le groenlandais de Thulé —, à ceux de l'Arctique occidental canadien — le natsilik, l’inuinnaqtun, l’inuvialuktun — et à ceux d'Alaska — l’inupiat du Nord, le malimiutun, le qawiaraq et le dialecte de Béring —, ce groupe forme une seule et même langue: l'inuit.

Ajoutons que d’autres langues parlées dans le sud-ouest de l'Alaska (États-Unis) et dans la péninsule de Tchoukotka à l'extrême nord-est de la Russie sont étroitement apparentées à l'inuit. Il s'agit des langues du sous-groupe yupit: le yupik central d'Alaska, l'alutiiq, le yupik sibérien central et le naukanski. On pourrait ajouter le sirenikski, pratiquement disparu, et l'aléoute parlé dans les îles aléoutiennes du sud-ouest de l’Alaska, ce dernier étant apparenté de façon plus lointaine aux langues précédentes. On obtient ainsi un total de sept langues (l'inuit inclus) appartenant toutes à la famille eskimo-aléoute et parlées dans quatre pays: la Russie, les États-Unis (Alaska), le Canada et le Danemark (Groenland).

 

Accueil: aménagement linguistique dans le monde