[Drapeau du Maryland]
État du Maryland

Maryland

(USA)

Capitale: Annapolis
Population: 5,5 millions (est. 2003)
Langue officielle: anglais (de facto)
Groupe majoritaire: anglais (77,6 %)
Groupes minoritaires: espagnol (4,1 %), français (0,7 %), chinois (0,7 %), allemand (0,4 %), filipino (0,3 %), russe (0,3 %), vietnamien (0,2 %), italien (0,2 %), farsi (0,2 %), hindi (0,2 %), grec (0,1 %), arabe (0,1 %, etc.
Système politique: 7e État de l'Union américaine (USA)
Articles constitutionnels (langue): aucune disposition linguistique dans la Constitution de 1776 (modifiée)
Lois linguistiques: aucune loi linguistique, mais quelques lois ponctuelles à incidence linguistique dans l'Annotated Code of Maryland.

1 Situation générale

Le Maryland [MD] est un État de la côte est des États-Unis, en bordure de l'océan Atlantique, sur la baie de Chesapeake. Sa superficie est de 32 135 km², soit l'équivalent de la Belgique. Cet État est limité au nord par la Pennsylvanie, à l'ouest et au sud par la Virginie occidentale et la Virginie, à l'est par le Delaware. La capitale est Annapolis, mais la ville principale est Baltimore.

Le nom de Maryland («terre de Marie») a été donné en l'honneur de la reine Henrietta Maria (1609-1669), épouse de Charles Ier d'Angleterre. Le district de Columbia, siège de la capitale fédérale Washington, forme une enclave à l'ouest.

Avec sa population estimée à 5,5 millions en 2003, le Maryland compte une bonne proportion de citoyens parlant comme langue maternelle une autre langue que l'anglais. En effet, 77,6 % des habitants de l'État parlent l'anglais, contre 22,5 % pour une autre langue. La minorité la plus importante parle l'espagnol, mais elle ne représente que 4,1 % de la population. Suivent le français (0,7 %), le chinois (0,7 %), l'allemand (0,4 %), le filipino (0,3 %), le russe (0,3 %), le vietnamien (0,2 %), l'italien (0,2 %), le farsi (0,2 %), l'hindi (0,2 %), le grec (0,1 %), l'arabe (0,1 %, etc.

Langues du Maryland (US Census Bureau 2000) Population
(âgée de cinq ans ou plus)
%
Anglais

4 322 330

77,6 %
Espagnol 230 830 4,1 %
Français  42 835 0,7 %
Chinois  41 880 0,7 %
Allemand  23 795 0,4 %
Filipino (Tagalog)

18 490

0,3 %
Russe

17 585

0,3 %
Vietnamien  14 895 0,2 %
Italien

13 800

0,2 %
Farsi  11 950 0,2 %
Hindi  11 385 0,2 %
Grec 10 720 0,1 %
Arabe 10 460 0,1 %
Ourdou   8 200 0,1 %
Japonais   6 430 0,1 %

Toutes les autres langues

782 160 14,0 %
TOTAL

5 567 745

100 %

2 Bref historique

La région (baie de  Chesapeake) fut découverte en 1498 par Jean Cabot, mais exploré pour la première fois en 1603. Le territoire correspondant aux États du Maryland et du Delaware fut accordé en 1632 par Charles Ier d'Angleterre à Georges Calvert, lord Baltimore, puis à son fils Cecilius. La région fut nommée Maryland («terre de Marie») en l'honneur de la reine Henrietta Maria (1609-1669), épouse de Charles Ier d'Angleterre et fille de Henri IV de France. Cecilius Calvert, un catholique, fonda en 1633 une colonie appelée St Mary's sur la péninsule de Delmarva. Mais Cecilius Calvert dû demeurer en Angleterre et envoya son plus jeune frère, Leonard, accompagner les colons; ce dernier devint le premier gouverneur, établit le principe de la tolérance religieuse et institua un régime constitutionnel avec une Assemblée. La colonie fut d'abord peuplée en majorité de catholiques, mais, à la suite de la première révolution d'Angleterre (1642-1649), de nombreux puritains y émigrèrent. Devenus majoritaires, les puritains, emmenés par le Virginien William Claiborne (commerçant en fourrures), prirent le contrôle de la colonie en 1652, ce qui provoqua de longues luttes religieuses. Le droit de lord Baltimore sur la colonie fut rétabli en 1657 par Oliver Cromwell, Lord-Protecteur d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande (1653-1658). À la suite de la seconde révolution d'Angleterre (1688-1689) et de la déposition du roi Jacques II, les protestants prirent à nouveau le pouvoir dans le Maryland, qui devint alors une colonie royale. Mais les colons supportèrent mal la tutelle anglaise et le Maryland devint rapidement un foyer de résistance. L'activité anti-catholique persistera jusqu'au XIXe siècle lorsque de nouveaux immigrants catholiques viendront s'installer à Baltimore.

La colonie du Maryland fut une des premières à se déclarer indépendante en 1776 et participa activement à la guerre de l'Indépendance. Le Maryland intégra l'Union le 28 avril 1788. Annapolis, la capitale actuelle du Maryland, fut la première capitale des États-Unis.  Cependant, Annapolis ne resta pas longtemps la capitale du pays. Le Maryland fit don d'une partie de son territoire au gouvernement fédéral pour qu'il en fasse la capitale que l'on connaît aujourd'hui: Washington DC. La ville de Washington fut ainsi nommée parce que George Washington habitait juste en face, à Mount Vernon, de l'autre côté du Potomac, en Virginie. En 1860, le Maryland comptait au moins quelque 87 000 esclaves, mais le Maryland ne fit pas sécession en 1861 et resta dans l'Union, car les industriels et les hommes d'affaires avaient des intérêts particuliers à adhérer à l'Union. L'opinion publique fut néanmoins fortement divisée entre le nord de l'État, industriel et abolitionniste, et le Sud, agricole et esclavagiste. Durant la guerre de Sécession, l'armée des confédérés envahit l'État à deux reprises, mais le général sudiste Robert E. Lee fut repoussé à la bataille décisive d'Antietam (17 septembre 1862).

Le Maryland connut au cours du XXe siècle une forte croissance économique et une industrialisation massive, qui s'accompagnèrent d'une urbanisation accélérée. L'État constitue aujourd'hui l'extrémité méridionale de la Mégalopolis. Il est confronté à des tensions urbaines et raciales de plus en plus vives.

3 La politique linguistique

La Constitution (1776, puis modifiée) du Maryland ne compte aucune disposition linguistique. Seul l'Annotated Code of Maryland révèle un certain nombre de dispositions d'ordre linguistique et de façon strictement ponctuelle. L'anglais est la langue officielle dans les faits (de facto), faute de l'avoir été par la loi (de jure).

3.1 L'Administration publique

L'État a senti le besoin de définir légalement certains termes décrivant la population non anglophone, notamment les catégories «Asiatique/Insulaire du Pacifique» et «Hispanique»:

§10.54.02.02

.02 Definitions.

A. The terms defined in COMAR 10.54.01.03 also apply to this chapter.

B. In this chapter, the following terms have the meanings indicated.

C. Terms Defined.

(1) "Asian/Pacific Islander" means a person having origins in any of the original peoples of the Far East, Southeast Asia, the Indian Subcontinent, or the Pacific Islands, and includes:

(a) China;
(b) Japan;
(c) Korea;
(d) The Philippine Islands; and
(e) Samoa.

(2) "Hispanic" means a person of:

(a) Mexican descent;
(b) Puerto Rican descent;
(c) Cuban descent;
(d) Central or South American descent; or
(e) Other Spanish culture or origin regardless of race.

§10.54.02.02

.02 Définitions

A. Les termes définis dans le COMAR [Code du Maryland] 10.54.01.03 s'appliquent aussi au présent chapitre.

B. Dans le présent chapitre, les termes suivants indiquent les significations signalées.

C. Termes définis.

(1) «Asiatique/Insulaire du Pacifique» désigne une personne ayant des origines pour chacun des peuples originaux de l'Extrême-Orient, de l'Asie du Sud-Est, du  sous-continent indien ou des îles du Pacifique et comprend :

(a) La Chine;
(b) Le Japon;
(c) La Corée;
(d) Les îles des Philippines; et
(e) Les Samoa.

(2) «Hispanique» désigne une personne :

(a) De descendance mexicaine;
(b) De descendance portoricaine;
(c) De descendance cubaine;
(d) De descendance de l'Amérique centrale ou de l'Amérique du Sud; ou
(e) D'une autre culture d'origine espagnole indépendamment de la race.

Le Maryland dispose d'un Office of Refugee Affairs (Bureau des affaires aux réfugiés) dont le rôle est, entre autres, d'«encourager les nouveaux Américains à apprendre l'anglais»:

EXECUTIVE ORDER no. 01.01.1996.18

C. The Office [Maryland Office of Refugee Affairs] shall:

[...]

(4) Encourage New Americans to learn English and work to increase the availability of programs of English instruction for adults;

§ 07.06.08.01

.01 Purpose.

The purpose of the Refugee Resettlement Services Program is to provide adjustment services such as employment services, English language and vocational training, cultural orientation and other services to individuals residing in Maryland who are refugees, have been granted asylum, or are victims of a severe form of trafficking in persons, so that they may become economically and socially self-sufficient as quickly as possible.

ARRÊTÉ EXÉCUTIF 01.01.1996.18

C. Le Bureau [des affaires aux réfugiés] doit :

[...]

(4) encourager les nouveaux Américains à apprendre l'anglais et à travailler pour augmenter la disponibilité des programmes d'enseignement en anglais pour les adultes;

§ 07.06.08.01

.01 Objectif

L'objectif du Programme des services de réinstallation aux réfugiés est de fournir des services d'adaptation comme des services d'emploi, d'anglais et de formation professionnelle, d'orientation culturelle et d'autres services aux individus résidant dans le Maryland, lesquelles sont des réfugiés, des demandeurs d'asile ou victimes d'une forme sévère de trafic des personnes, afin qu'ils puissent devenir économiquement et socialement autosuffisants aussi rapidement que possible.

Comme dans de nombreux États américains, l'obtention d'un permis de pratique professionnelle, surtout dans le domaine de la santé, exige préalablement la connaissance de l'anglais. Il en est ainsi pour les infirmiers et les infirmières:


§10.27.01.09

.09 Licensure by Endorsement.

A. An applicant licensed to practice registered nursing or practical nursing in another state, territory, or country is eligible for licensure without examination if the applicant:

(1) Submits an application on a form the Board requires;

(2) Pays the required fee;

(3) Submits the following verifications directly to the Board from the appropriate authority:

[...]

(e)
Oral competency in the English language;

§10.27.01.09

.09 Permis d'exercice par endossement

A. Un candidat qualifié pour pratiquer la profession d'infirmier ou rendre des soins pratiques et reconnu dans un autre État, territoire ou  pays a droit au permis d'exercice sans examen si le candidat :

(1) Soumet une demande selon les formes exigées par le Conseil;

(2) Paie les honoraires demandés;

(3) Soumet les vérifications suivantes directement au Conseil de l'autorité concernée :

[...]

(e)
Sa compétence orale en anglais;

3.2 La justice

Les tribunaux, comme partout aux États-Unis, n'utilisent que l'anglais lors de la procédure. Cependant, il est possible de recourir aux soins d'un interprète lorsque le justiciable ne connaît pas l'anglais.

§ 09.01.02.15

.15 Interpreters.

A. If a party or witness cannot readily hear, speak, or understand the spoken or written English language, and applies to the administrative unit in advance of the hearing for the appointment of a qualified interpreter to assist that party or witness, the administrative unit shall appoint a qualified interpreter to provide assistance during the hearing.

B. With the approval of the administrative unit, a party who intends to offer the testimony of a witness who cannot readily hear, speak, or understand the spoken or written English language, may arrange for a qualified interpreter to assist the witness.

C. An interpreter shall take an oath or affirm that the interpreter will accurately translate.

§ 10.01.03.19

.19 Appointment of Interpreter.

A. If a party or witness cannot readily hear, speak, or understand the spoken English language, the hearing examiner may appoint a qualified interpreter to provide assistance during a hearing.

B. Costs of an interpreter may be charged to the party on whose behalf the interpreter is obtained.

§ 09.32.06.02

.02 Appointment of Interpreter.


(1) In an appeals hearing, if a party or witness is deaf or mute, and because of this impediment cannot readily understand or communicate the spoken language, or if the party or witness is unable to communicate in the English language, the party or witness may apply to the agency for the appointment of a qualified interpreter to assist that person. The scheduling authority may appoint an interpreter on its own motion.

§ 09.01.02.15

.15 Interprètes

A. Si une partie ou un témoin ne peut pas entendre, parler ou comprendre aisément l'anglais parlé ou écrit, et s'adresse au préalable à l'unité administrative en vue de l'audience pour la demande d'un interprète qualifié, l'unité administrative, dans le but de venir en aide à ladite partie ou audit témoin, doit nommer un interprète qualifié lors de l'audience. 

B. Avec l'approbation de l'unité administrative, une partie qui a l'intention de présenter le témoignage d'un témoin ne pouvant pas entendre, parler ou comprendre aisément  l'anglais parlé ou écrit, peut prendre des dispositions pour qu'un interprète qualifié vienne en aide au témoin.

C. Un interprète doit prêter serment ou affirmer qu'il fera une traduction fidèle.

§ 10.01.03.19

.19 La nomination d'un interprète

A. Si une partie ou un témoin ne peut pas entendre, parler ou comprendre aisément l'anglais parlée anglais, l'interrogateur de l'audience peut nommer un interprète qualifié pour lui venir en aide lors de l'audience.

B. Les frais d'interprétariat peuvent être assumés par la partie au nom de laquelle la défense par l'interprète est obtenue.

§ 09.32.06.02

.02 Nomination d'un interprète


(1) Dans un procès en appel, si une partie ou un témoin est sourde ou muette et que, en raison de cet obstacle, une personne ne peut pas comprendre ou communiquer aisément oralement, ou si la partie ou le témoin est incapable de communiquer en anglais, cette personne peut s'adresser au bureau pour faire nommer un interprète qualifié pour lui venir en aide. L'autorité peut pourvoir, de son propre chef, à la nomination d'un interprète.

Plus précisément, il ne s'agit pas d'un droit linguistique accordé aux non-anglophones, mais une pratique destinée à faciliter la procédure judiciaire.

3.3. L'éducation

Toutes les écoles publiques de l'État dispensent leur enseignement en anglais, la langue officielle. Compte tenu des prescriptions de la législation fédérale sur l'éducation bilingue, le Maryland accorde la possibilité aux non-anglophones de recevoir leur enseignement, sur une base transitoire, à la fois dans leur langue maternelle et en anglais. En effet, l'Annotated Code of Maryland définit un certain nombre de mots ou expressions relatifs à l'éducation bilingue: «Programme d'éducation bilingue», «Programme d'anglais comme langue seconde (ESL)» ou «Programme d'anglais pour les locuteurs en d'autres langues (ESOL)», «Enquête linguistique maison», «Scolarité interrompues» et «Compétence non anglaise ou limitée en anglais (NEP/LEP)».

§ 13A.05.07.02

.02 Definitions.

A. In this chapter, the following terms have the meanings indicated.

B. Terms Defined.

(1) "Bilingual education program" means one in which students receive instruction in their native language as well as in English.

(2) "English as a Second Language (ESL) program" or "English for Speakers of Other Languages (ESOL) program" means a program in which the students are instructed only by means of English using established methodologies for developing second language skills.

(3) "Home language survey" means one or more questions posed to parents and students upon entering a local school system in order to determine the language or languages spoken in the home.

(4) "Interrupted schooling" means a student comes to a Maryland public school with an interruption of 6 or more months in schooling in the student's home country.

(5) "Non-English or limited-English proficient (NEP/LEP)" means a student who:

(a) Was born outside the United States or whose native language is not English;

(b) Comes from an environment where a language other than English is dominant; or

(c) Is an American Indian or Alaskan Native and comes from an environment where a language other than English has had a significant impact on the student's level of English language proficiency.

§ 13A.05.07.02

.02 Définitions

A. Dans le présent chapitre, les termes suivants indiquent les significations.

B. Termes définis.

(1) «Programme d'éducation bilingue» désigne celui dans lequel les élèves reçoivent l'enseignement dans leur langue maternelle ainsi qu'en anglais.

(2) «Programme d'anglais comme langue seconde (ESL)» ou «Programme d'anglais pour les locuteurs en d'autres langues (ESOL)» désigne un programme dans lequel les élèves reçoivent leur instruction seulement au moyen de l'anglais en employant des méthodologies établies pour le développement des habiletés de langue seconde.

(3) «Enquête linguistique maison» désigne une ou plusieurs questions posées aux parents et aux élèves admis à un système scolaire local afin de déterminer la langue ou les langues parlées à la maison.

(4) «Scolarité interrompues» désigne le fait qu'un élève fréquente une école publique du Maryland avec une interruption de six mois ou plus pour poursuivre ses études dans son ancien pays.

(5) «Compétence non anglaise ou limitée en anglais (NEP/LEP)» désigne un élève qui :

(a) Est né à l'extérieur des États-Unis ou dont la langue maternelle n'est pas l'anglais;

(b) Vient d'un milieu où une autre langue que l'anglais est dominante; ou

(c) Est un Amérindien ou un indigène de l'Alaska et est issu d'un milieu où une autre langue que l'anglais a eu un impact significatif sur le niveau de la maîtrise de l'anglais de l'élève.

Le Maryland State Department of Education impose un programme particulier pour les élèves non anglophones ou de compétence limitée en anglais.  Un élève qui a été identifié comme NEP/LEP (ayant une compétence non anglaise ou limitée en anglais) doit recevoir un programme d'anglais langue seconde (ESL) approprié ou des services bilingues et être évalué chaque année pour l'écoute, la conversation, la lecture et l'écriture en anglais pour déterminer son statut de connaissance de la langue anglaise (LEP):

§ 13A.05.07.03

.03 Programs for Non-English and Limited-English Proficient Students.

A. Each local school system shall establish ESL or bilingual education programs for those students who have been identified as NEP/LEP by means of a home language survey as well as an assessment of English listening, speaking, reading, and writing skills that is considered reliable by the Maryland State Department of Education.

[...]

C. A student who has been identified as NEP/LEP shall:

(1) Receive appropriate ESL or bilingual services; and

(2) Be evaluated each year in listening, speaking, reading, and writing English to determine LEP status.

D. Local school systems shall adopt policies and procedures to ensure that there is an ESL or bilingual education program and that the program meets the requirements of this chapter.

§ 13A.05.07.03

.03 Programmes pour les élèves non anglophones ou de compétence limitée en anglais

A. Tout système scolaire local doit prévoir un Programme d'anglais comme langue seconde (ESL) ou un programmes d'éducation bilingue pour les élèves qui ont été identifiés comme ayant une compétence non anglaise ou limitée en anglais (NEP/LEP) au moyen d'une enquête linguistique maison ainsi que d'une évaluation de l'écoute, de la conversation, de la lecture et des habiletés d'écriture en anglais, lesquelles sont considérées fiables par le Département d'éducation de l'État du Maryland.

[...]

C. Un élève qui a été identifié comme NEP/LEP doit :

(1) Recevoir un Programme d'anglais langue seconde (ESL) approprié ou des services bilingues; et

(2) Être évalué chaque année pour l'écoute, la conversation, la lecture et l'écriture en anglais pour déterminer son statut LEP.

D. Les systèmes scolaires locaux doivent adopteront une politique et des procédures pour s'assurer qu'il y a un ESL ou un programme d'éducation bilingue et que le programme réponde aux exigences du présent chapitre.

On compte plus de 15 250 élèves (LEP) dans le Maryland. L'État accorde 500 $ à chaque élève admissible, pour une période de deux  années, sous forme de bourses d'études.

Le Maryland est un État de langue anglaise, à l'instar de tous les autres États américains. La politique linguistique n'a rien de particulier, car elle correspond à une pratique strictement sectorielle destinée à assurer une intégration progressive de tous les «nouveaux Américains». Il faut aussi préciser que le Maryland ne fait que se conformer de façon minimale à la législation fédérale, sans rien accorder de droits particuliers aux minorités résidant dans l'État.

Dernière mise à jour: 16 avril, 2010
 

 

- Amérique du Nord -