Pennsylvanie
État de la Pennsylvanie

Pennsylvanie

(USA)

Capitale: Harrisburg
Population: 12,2 millions (est. 2003)
Langue officielle: anglais (de facto
Groupe majoritaire: anglais (91,5 %)
Groupes minoritaires: espagnol (3,0 %), italien (0,6 %), allemand (0,5 %), français (0,4 %), chinois (0,3 %), russe (0,2 %), polonais (0,2 %), coréen (0,2 %), vietnamien (0,2 %), arabe (0,1 %), grec (0,1 %), hindi (0,0 %), etc.
Système politique: 2e État de l'Union américaine (USA)
Articles constitutionnels (langue): art. 3 de la Constitution de 1989 
Lois linguistiques: Code des procédures civiles (§ 185), l'Education Code ou Code d'éducation (§ 30),  la Dymally-Alatorre Bilingual Services Act, la Emergency Assistance Act, la Anti-Bilingual Initiative (1997), etc.

1 Situation générale

La Pennsylvanie [PA] est un État du nord-est des États-Unis, d'une superficie de 116 083 km² et riverain du lac Érié dans sa partie nord-ouest. L'État est bordé au nord par l’État de New York (122 310 km²), à l’est par le New Jersey (21 300 km²) et le Delaware (5133 km²), au sud par le Maryland (25 316 km²) et la Virginie occidentale (62 385 km²), et à l’ouest par l’Ohio (106 067 km²). La capitale de l’État est Harrisburg, les villes principales étant Pittsburgh et Philadelphie — cinquième ville des États-Unis par la population.

Le nom de Pennsylvania vient de l'adjonction du mot latin sylvania («forest» et de Penn (de William Penn), le fondateur de l'État et de la ville de Philadelphie.

L'État de la Pennsylvanie est massivement anglophone avec 91,5 % de la population. Seuls 3 % sont hispanophones, le reste parlant différentes langues immigrantes telles que l'italien (0,6 %), l'allemand (0,5 %), le français (0,4 %), le chinois (0,3 %), le russe (0,2 %), le polonais (0,2 %), le coréen (0,2 %), le vietnamien (0,2 %), l'arabe (0,1 %), le grec (0,1 %).

Langues de la Pennsylvanie (2000) Population
(plus de cinq ans)
%
Anglais 10 583 055  91,5 %
Espagnol  356 750  3,0 %
Italien

70 435

0,6 %
Allemand  68 670 0,5 %
Français (incluant le créole) 52 515 0,4 %
Chinois  42 790 0,3 %
Russe  32 185 0,2 %
Polonais  31 715 0,2 %
Coréen

25 980

0,2 %
Vietnamien

25 880

0,2 %
Arabe 19 555 0,1 %
Grec 17 345 0,1 %
Hindi  10 045 0,0 %
Langues africaines

9 670

0,0 %
Serbo-croate

8 645

0,0 %
Portugais 8 345 0,0 %
Toutes les autres langues 218 955 1,8 %
Total

11 555 535

100 %

2 Bref historique

Avant l'arrivée des Européens, la région était habitée par des tribus amérindiennes telles que les Delawares (Algonquins), les Susquehannocks (Algonquins), les Shawnees (Algonquins) et les Iroquois (Mohawks, Oneidas, Onondagas, Cayugas et Senecas).  Puis la baie de la Delaware fut explorée en 1609 par Henry Hudson, suivie par la Susquehanna en 1615 par le Français Étienne Brûlé.  Le territoire fut ensuite colonisé par les Suédois, ce qui constitue aujourd’hui l’État de Pennsylvanie, pour être ensuite temporairement contrôlé par les Hollandais en 1655, avant qu’ils ne soient eux-mêmes chassés par les Anglais en 1664.


William Penn

En 1681, une charte royale signée par Charles II d’Angleterre a permis d’attribuer la région à William Penn, fondateur, l’année suivante, de la colonie de Pennsylvanie et de la ville de Philadelphie. Sur les bases d’un gouvernement démocratique garantissant la liberté de culte et la protection de la propriété, Penn donna à la colonie une constitution qui devait inspirer celle des États-Unis.

La colonie fut peuplée par de nombreux immigrants protestants (anglais, allemands, hollandais, irlandais, français huguenots) et connut rapidement une prospérité reposant à la fois sur un développement économique constant et un modus vivendi unique en son genre avec les Amérindiens, ce qui a valu à cet État de devenir une sorte de «modèle» pour les autres colonies.


Independance Hall

En 1751, Benjamin Franklin fonda l’université de Pennsylvanie à Philadelphie; elle demeure aujourd’hui encore l’une des plus prestigieuses universités des États-Unis. La colonie de Pennsylvanie prit une part active au mouvement d’indépendance et fut le théâtre de batailles importantes telles que celles de Brandyvine, Germantown et Valley Forge. La Pennsylvanie fut le deuxième État à ratifier la Constitution des États-Unis et a intégré l’Union le 12 décembre 1787.

La Déclaration d'indépendance fut signée dans l'édifice de la Pennsylvania State House, devenue ensuite l'Independance Hall parce que la Constitution des États-Unis fut également signée dans ce bâtiment.

Une partie non négligeable des immigrants de cet État sont venus de l'Allemagne, surtout du Palatinat, et du Württemberg, mais aussi de l'Alsace et de la Suisse allemande. La plupart des colons parlaient le moyen allemand de l'Ouest ou le dialecte franconien; on croit que ces dialectes allemands se sont fusionnés dans l'allemand du Palatinat.  Entre 1683 et 1760, le nombre d'immigrants de langue allemande devait avoir atteint les 100 000; selon le recensement 1790, les Allemands constituaient plus de 25 % de la population de la Pennsylvanie. En 1776, le Congrès de Philadelphie avait autorisé la publication de ses procès-verbaux en anglais et en allemand; une version allemande de ces documents parut annuellement de 1786 à 1856. Ensuite, ce fut uniquement en anglais lorsque la proportion des germanophones diminua sensiblement.

En 1753, Benjamin Franklin (qui parlait l'anglais, le français, l'allemand, l'espagnol et l'italien, et un peu de gallois et de latin), avait déjà souligné la propension des germanophones à continuer à parler et à écrire l'allemand, ce qui les rendait imperméables à l'anglicisation.

Afin de mieux intégrer cette population immigrante, il suggéra de disperser ses membres sur l'ensemble du territoire et de tout faire pour les «anglifier» (angliciser). Benjamin Franklin écrivit aussi ce passage bien connu (1753):

Pourquoi devrions-nous laisser les rustres palatins déferler sur nos colonies et, en s'y concentrant, y établir leurs langues et leurs coutumes au détriment des nôtres? Pourquoi la Pennsylvanie, fondée par les Anglais, devrait-elle se changer en colonie d'étrangers, lesquels seront bientôt assez nombreux pour nous germaniser au lieu d'être par nous anglifiés, sans jamais être plus en mesure d'adopter notre langue et nos coutumes qu'ils ne sauraient acquérir la couleur de notre peau?

Bref, l'un des fondateurs des futurs États-Unis était déjà convaincu que les colonies, alors britanniques, devaient rester anglaises et qu'il fallait angliciser les nouveaux venus. Il savait aussi qu'une trop forte concentration d'immigrants de même origine et sur un même territoire nuisait nécessairement à leur «anglifying» (anglicisation). Aujourd'hui, les germanophones de la Pennsylvanie ne constituent que 0,5 % de la population. Certains des descendants d'origine allemande parlent encore le Pensilfaanisch (allemand pennsylvanien), une variété dialectale de l'allemand parlée par les communautés mennonites et amish des États-Unis et originaires du Palatinat et de la Suisse alémanique. Les germanophones ont fondé en 1891 une société dédiée à leur cause: la société pennsilfaanische de Pennsylvanie (Pennsylvania German Society).

Les années 1860 ont vu le véritable essor industriel de la Pennsylvanie, grâce au développement d’un important réseau de transport (canaux, routes, chemins de fer), de l’exploitation minière et de la métallurgie. La Pennsylvanie peut ainsi être considérée comme le berceau du grand capitalisme (Carnegie, Schwab). Depuis la fin des années vingt, les besoins en main d’œuvre sont en partie pourvus par une immigration noire en provenance des États du sud du pays. Beaucoup d'immigrants de langue allemande ont quitté la Pennsylvanie pour l'Indiana et l'Ohio.

3 La politique linguistique

L'État de la Pennsylvanie n'a pas proclamé l'anglais comme langue officielle. Même la Constitution ne traite pas de cette question. Cela signifie que l'anglais est la langue officielle dans les faits (de facto).

3.1 La justice

Les procès se déroulent normalement en anglais, mais il est possible de recourir à un interprète lorsqu'un citoyen ne comprend pas la langue du tribunal; il doit en ce cas en faire la demande et la cour nomme un interprète. Cependant, il faut être capable de lire, écrire, parler et comprendre l'anglais pour devenir membre d'un jury:

§ 4502. 

Qualifications of jurors.

Every citizen of this Commonwealth who is of the required minimum age for voting for State or local officials and who resides in the county shall be qualified to serve as a juror therein unless such citizen:

1)  is unable to read, write, speak and understand the English language;
[...]

§ 4502

Compétences des jurés

Tout citoyen de ce Commonwealth en âge de voter pour désigner les représentants officiels de l'État ou de sa circonscription et qui réside dans le comté sera compétent pour être juré, à moins:

1) qu'il ne soit incapable de lire, d'écrire, de parler et de comprendre l'anglais.

[...]

3.2 L'Administration publique

L'État de la Pennsylvanie n'utilise que l'anglais dans ses services auprès de la population. Il existe néanmoins certains paragraphes des Pennsylvania Consolidated Statutes (Lois consolidées de la Pennsylvanie) qui prescrivent l'emploi de l'anglais. Par exemple, il faut savoir l'anglais pour obtenir un permis de conduite:

§ 231.31.

Qualifications of drivers.

(b)
(1) Can read and speak the English language sufficiently to converse with the general public, to understand highway traffic signs and signals in the English language, to respond to official inquiries and to make entries on reports and records. [...]

§ 31.22.

Age and experience.

No person may drive, nor shall any motor carrier require or permit any person to drive, any motor vehicle unless such person has the following minimum qualifications:

(1) Age of at least 21 years.

(2) Experience in driving some type of motor vehicle, including private automobiles, for not less than one year, including experience through the four seasons.

(3) Familiarity with the provisions of § 31.23 (relating to compliance).

(4) Ability to read and speak the English language sufficiently to understand highway traffic signs and signals and directions given in English and to respond to official inquiries.

§ 231.31

Aptitudes des conducteurs

(b)
(1) Peut lire et parler l'anglais suffisamment pour converser avec le grand public, comprendre les panneaux de signalisation routière et les signaux en anglais, répondre aux enquêtes officielles et rédiger des déclaration dans les rapports ou registres.  [...]

§ 31.22

Âge et expérience

Nul ne peut conduire un véhicule à moteur ni permettre à quiconque de conduire un véhicule automobile à moins que cet individu n'ait les qualifications minimales suivantes :

(1) Être âgé d'au moins 21 ans.

(2) Avoir une expérience dans la conduite de ce type de véhicule automobile, incluant les automobiles privées, pour pas moins d'un an, comprenant une expérience durant les quatre saisons.

(3) D'avoir la connaissance des dispositions du paragraphe § 31.23 (en rapport avec la conformité).

(4) Être capable de lire et parler l'anglais suffisamment pour comprendre les signes de la circulation routière, les signaux et les instructions données en anglais et répondre aux demandes officielles.

Dans les hôpitaux, les registres des dossiers des patients doivent être lisibles, précis, complets, rédigés en anglais et maintenus en des formulaires standardisés ou sous forme électronique: 

§ 715.23.

Patient records.

(e) Patient file records, information and documentation shall be legible, accurate, complete, written in English and maintained on standardized forms or electronically.

§ 715.23

Registres des patients

(e) Les registres des dossiers,  l'information et la documentation sur les patients doivent être lisibles, précis, complets, rédigés en anglais et maintenus en des formulaires standardisés ou sous forme électronique.

On peut même lire dans les Lois consolidées de la Pennsylvanie ce petit paragraphe sur l'emploi des chiffres romains et arabes:

Chapter 100

Rules of construction

Rule 104

Numerals.

The Roman numerals and Arabic numerals shall be deemed parts of the English language.

Chapitre 100

Règles de construction

Règle 104

Les chiffres

Les chiffres romains et les chiffres arabes sont considérés comme faisant partie de la langue anglaise.

3.3 L'éducation

Toutes les écoles régulières de l'État doivent assurer un enseignement en anglais. Le paragraphe 13-1327 (extrait) précise bien que tout enfant en âge de fréquenter l'école obligatoire, y compris les enfants d'immigrant en âge de fréquenter l'école obligatoire, doivent fréquenter une école de jour où les matières et les activités prescrites dans les normes du Conseil d'éducation de l'État sont dispensées en anglais:

§ 13-1327

Compulsory school attendance.

[...] Except as hereinafter provided, every child of compulsory school age having a legal residence in this Commonwealth, as provided in this article, and every migratory child of compulsory school age, is required to attend a day school in which the subjects and activities prescribed by the standards of the State Board of Education are taught in the English language. [...]

§ 13-1327

Présence obligatoire à l'école

[...] Sauf pour ce qui est prévu ci-après, tout enfant en âge de fréquenter l'école obligatoire et résidant légalement dans ce Commonwealth, tel que stipulé dans le présent article, et tout enfant d'immigrant en âge de fréquenter l'école obligatoire doivent fréquenter une école de jour où les matières et les activités prescrites dans les normes du Conseil d'éducation de l'État sont dispensées en anglais. [...]

Dans les écoles primaires, l'enseignement de l'anglais est obligatoire comme matière avec la littérature, la composition, les mathématiques, les sciences comme la biologie et la chimie, puis la géographie, les études sociales, l'histoire du monde et l'histoire des États-Unis et de la Pennsylvanie. Il est possible d'offrir un enseignement dans une langue moderne à n'importe quelle année du primaire. Au secondaire, il est prévu l'enseignement de deux langues étrangères (au choix): le français, l'allemand, le latin, le russe, ou l'espagnol:

§ 4.25.

Languages.

(a) Every school district shall provide instruction in at least two languages in addition to English, at least one of which shall be a modern language, and at least one of which shall be offered in a minimum 4-year sequence in the secondary program (middle level and high school).

(b) World language instruction under subsection (a) may be offered beginning at any grade level, including the elementary grades.

§ 4.25

Langues

(a) Chaque district scolaire dispensera l'enseignement dans au moins deux langues en plus de l'anglais, dont l'une au moins sera une langue moderne et au moins l'une de celles-ci offrira un minimum de quatre années dans le programme secondaire (niveau moyen et lycée).

(b) Il est possible d'offrir un enseignement dans une langue du monde en vertu de l'alinéa (a) commençant à n'importe quel niveau d'enseignement, incluant le primaire.

Cela dit, l'enseignement obligatoire des langues étrangères constitue un cas rarissime aux États-Unis, ce qui est tout à l'honneur de la Pennsylvanie.

L'État a prévu un enseignement bilingue pour les enfants dont la langue maternelle n'est pas l'anglais dans le but de faciliter l'apprentissage et la maîtrise de l'anglais :

§ 4.26.

ESOL[English as a Second Language].

Every school district shall provide a program for each student whose dominant language is not English for the purpose of facilitating the student’s achievement of English proficiency and the academic standards under § 4.12 (relating to academic standards). Programs under this section shall include appropriate bilingual-bicultural or English as a second language (ESL) instruction.

§ 4.26

ALS [Anglais langue seconde]

Tout district scolaire doit dispenser un programme pour tout étudiant dont la langue dominante n'est pas l'anglais dans le but de faciliter la réalisation de la maîtrise en anglais et des standards scolaires conformément au § 4.12 (relatifs aux normes scolaires). Les programmes conformes au présent paragraphe doivent comprendre un enseignement bilingue et biculturel approprié ou en anglais langue seconde (ESL).

Par ailleurs, le paragraphe 14.22 des Lois consolidées de la Pennsylvanie précise que le district scolaire doit communiquer avec les parents en anglais et, si cela est nécessaire, dans la langue maternelle de l'enfant:

§ 14.22.

Public awareness.

(c) Each school district shall assure that communications with parents or with exceptional students or eligible young children are in English and, if appropriate, in the native language or other mode of communication used by the parents.

§ 14.22

Conscience sociale

(c) Tout district scolaire s'assure que les communications avec les parents ou avec les élèves exceptionnels ou les jeunes enfants admissibles sont en anglais et, s'il est approprié, dans la langue maternelle ou d'autre mode de communication employée par les parents.

3.4 Les entreprises privées

La législation de cet État demeure peu développée à l'égard des entreprises privées. Ici et là, on oblige bien les médecins, les ingénieurs, les dentistes à connaître l'anglais, mais rien de plus. Le paragraphe 1.269 autorise même que les étiquettes apposées aux colis des produits peuvent être imprimées dans une langue étrangère, mais l'inscription de contrôle et le numéro de l'établissement doivent dans tous les cas apparaître en anglais:

§ 1.269.

Labels in foreign languages.

Labels to be affixed to packages of product may be printed in a foreign language and may show the statement of the quantity of contents in accordance with the foreign usage. Other deviations from the form of labeling required by this subchapter may be approved for such product by the Department if the requirements of this subchapter apply. The inspection legend and the establishment number shall in all cases appear in English but in addition, may appear literally translated in a foreign language.

§ 1.269

Étiquettes en langues étrangères

Les étiquettes devant être apposées aux colis des produits peuvent être imprimées dans une langue étrangère et peuvent indiquer une déclaration sur la quantité du contenu conformément à l'usage étranger. D'autres différences sur la forme d'étiquette exigée par la présent sous-chapitre peuvent être approuvées pour un produit par le Département si les exigences du présent sous-chapitre sont applicables. L'inscription de contrôle et le numéro de l'établissement doivent dans tous les cas apparaître en anglais, mais ils peuvent en plus être traduits mot à mot dans une langue étrangère.

Quoi qu'il en soit, les affaires de l'État se déroulent normalement en anglais, du Parlement aux cours de justice, en passant par les services administratifs et les services de santé. Cependant, comparativement à d'autres États, la Pennsylvanie semble tolérante en ce qui a trait aux écoles bilingues et aux langues étrangères. Mieux, l'État oblige les jeunes à apprendre deux langues étrangères. Pourtant, la Pennsylvanie est un État officiellement unilingue anglais (de facto) et l'anglais est la langue maternelle de 91,5 % de la population. En somme, la politique linguistique de cet État correspond à une politique sectorielle.

Dernière mise à jour: 12 mai, 2010
 
 

Les États-Unis d'Amérique

 
(1) Les États-Unis: situation générale
(2) La politique linguistique fédérale
(3) Les États américains: présentation générale
(4) Liste des États disponibles
(5) Bibliographie

 

- Amérique du Nord -

Accueil: aménagement linguistique dans le monde