La famille nilo-saharienne
(ou nilotique)

Groupe Langues
Soudanais central lendu, mangbetu, efe, logo, omi, moru, bongo, baka, foru, bargimi, sara, etc.
Soudanais oriental dinka, nuer, aka, shilluk, otuho, nara, kadaru, mursi, didinga, lengo, endo, nubien (nobiin, dongolawi, kenzi, kenuzi-dongola, midob, birgid, etc.), temein, etc.
Fur fur, amdang, mimi, etc.
Komuz gumuz, koman, gulé, komo, kwama, opuuo, uduk, etc.
Songhaï méridional songhaï (1 million), korandje, tadaksahak, tassawaq, dendi, djerma, zarma, etc.
Maban karanga, kendeje, mabang, maba, marfa, masalit, runga-kibet, etc.
Saharien berti, bideyat, dazaga, zaghawa, kanouri, kanembou, toubou, etc. 
   
La famille nilo-saharienne ou nilotique comprend près d'une dizaine de groupes linguistiques dans lesquels sont répartis près de 200 langues parlées par quelque 26 millions de personnes résidant principalement au Niger, au Soudan, en Éthiopie, au Tchad et au Congo-Kinshasa. Ce groupe de langues est en concurrence directe avec les langues chamito-sémitiques et les langues nigéro-congolaises, voire les langues bantoues (plus vers le sud-est).

Le groupe soudanais central accapare à lui plus de 60 langues et 20 millions de locuteurs; le lendu, parlé au Congo-Kinshasa (RDC), dépasse 750 000 locuteurs et en Ouganda par plus de 10 000. 

Le groupe soudanais oriental compte près d'une centaine de langues parlées surtout au Soudan du Sud et en Éthiopie.

Dans le groupe songhaï, le songhaï (env. un million), le korandje, le tadaksahak, le tagdal, le tasawaq, le dendi et le zarma dépassent le million de locuteurs. 

Quant aux langues des groupes maban (maba, marfa, masalit, etc.), fur (Soudan et Tchad) et komuz, elles demeurent, au point de vue du nombre de leurs locuteurs, très marginales.  

Il existe aussi deux groupes (berta et kumana) ne comptant qu'une langue chacun (berta et kumana).

Dernière mise à jour: 01 janv. 2016

Page précédente

Familles linguistiques

Accueil: aménagement linguistique dans le monde