Région autonome des Açores

Les Açores

Região Autónoma dos Açores 

(Portugal)

 

Capitale: Ponta Delgada
Population: 241 763 hab. (est. 2006)
Langue officielle: portugais
Groupe majoritaire: portugais (plus de 93 %)
Groupes minoritaires: espagnol, anglais, russe, ukrainien, etc. (5,8 %)
Système politique: région autonome du Portugal
Articles constitutionnels (langue):
art. 7, 9, 11, 74 et 78 de la Constitution portugaise du 12 décembre 2001; art. 124 de la Loi 2/2009 du 12 janvier sur le statut politique et administratif de la Région autonome des Açores.
Lois linguistiques: Arrêté normatif no 274/1984 du 31 décembre (Téléphoniste de 2e classe); Décret réglementaire régional no 43/1984/A du 4 décembre (Assistants d'opérations aéroportuaires); Décret législatif régional no 5/1986/A du 18 janvier (Prévention du tabagisme); Arrêté no 33/1987 du 21 juillet (Programmes de cours); Arrêté no 75/1988 du 18 octobre (Primauté des textes); Arrêté no 33/1988 du 21 juin (Soumissionnaires; Arrêté normatif no 211/1990 du 23 octobre (Règlement d'entrée et d'accès aux concours pour les postes de personnel du secrétariat régional du Tourisme et de l'Environnement); Décret réglementaire régional no 9/1990/A du 9 mars (Assistants d'opérations aéroportuaires); Arrêt normatif no 113/1992 du 19 juin (Acquisitions fondamentales à acquérir au jardin d'enfant); Décret no 58/1997 du 15 octobre; Arrêté no 9/1999 du 4 mars (Règlement sur l'aide à accorder dans le contexte de la conservation de l'identité culturelle des communautés); Déclaration de rectification no 34/2001 du 6 décembre ; Arrêté no 71/2003 du 21 août (Cours d'alphabétisation); Arrêté normatif no 41/2005 du 7 juillet (Règlement pour l'attribution du financement dans le contexte de la disposition 3,2,1);  Décret législatif régional no 12/2005/A du 16 juin (Animation socioculturelle).

1 Situation générale

Les Açores (en portugais: Açores) est un archipel (superficie: 2333 km²) du Portugal (92 391 km²), situé dans l'Atlantique à environ 980 km de Lisbonne, 400 km de Gran Canaria (Canaries), 1500 km du Maroc et 3900 km de la côte est de l'Amérique du Nord. Cet archipel constitue, depuis 1976, une région autonome du Portugal, dont Ponta Delgada est la capitale. Du fait que l'archipel bénéficie du statut de «région autonome» du Portugal, il est rattaché à l'Union européenne en tant que «région ultrapériphérique».
 
La région autonome des Açores possède son propre exécutif et une assemblée législative locale. Le siège du gouvernement local est situé à Ponta Delgada, sur l'île de São Miguel. L'État portugais est représenté par le «représentant de la République» à Angra do Heroísmo sur l'île de Terceira, considérée comme la capitale historique. Sur la même île, se trouve une base aérienne américaine (Lajes Field).
L'archipel des Açores est composé de trois groupes d'îles de petite superficie. Dans les îles de l'Ouest, on trouve Corvo (17 km²) et Flores (141 km²). Dans le sous-archipel du Centre, les îles de Faial (173 km²), Pico (444,8 km²), São Jorge (237,5 km²), Graciosa (61 km²) et Terceira (402,2 km²). Dans les îles de l'Est, São Miguel (744 km²) et Santa Maria (97 km²).

L'archipel des Açores fait partie de la Macaronésie, un ensemble géographique regroupant les îles volcaniques des Canaries (hispanophones), l'archipel de Madère (lusophone), incluant les îles Selvagens ("Sauvages") inhabitées, l'archipel des Açores (lusophone) et les îles du Cap-Vert (lusophones). Cet ensemble fait partie d'un programme de coopération transfrontalière entre les gouvernements de l'Espagne, du Portugal et du Cap-Vert parce que ces îles présentent des caractéristiques communes, environnementales et historiques, entraînant de nombreuses similitudes au plan de la faune et de la flore. Grâce à sa flore et à sa faune, la Macaronésie est l'une des régions naturelles les plus importantes du monde.

Le drapeau des Açores est représenté par un oiseau, un autour des palombes, qui aurait été vu par les premiers marins atteignant l'archipel. Les neuf étoiles représentent les neuf îles de l'archipel. Quant au blason, il symbolise la protection du Portugal.

De plus, les Açores, en tant que région autonome d’outre-mer du Portugal, font partie de l'Union européenne et constituent plus précisément une «région ultrapériphérique» de l'Europe, une RUP. Une RUP est un territoire d'un pays membre de l'Union européenne situé en dehors du continent européen. À ce titre, les Açores bénéficient de «mesures spécifiques qui adaptent le droit communautaire en tenant compte des caractéristiques et contraintes particulières de ces régions.

2 Données démolinguistiques

L'archipel des Açores comptait en 2006 une population de 241 763 habitants. L'île la plus peuplée est São Miguel (129 434 hab.) qui abrite Ponta Delgada (30 000 hab.), la capitale administrative et le centre économique le plus important de la région autonome des Açores. L'île la moins peuplée est Corvo (moins de 360 hab.). La seconde ville en importance est Angra do Heroísmo, sur l’île de Terceira (21 000 habitants).

île Population Municipalités
Corvo    360 Corvo
Flores  4 000 Lajes das Flores et Santa Cruz das Flores
Graciosa  4 780 Santa Cruz da Graciosa
São Jorge 10 500 Calheta et Velas
Faial 15 424 Horta
Pico 15 500 Lajes do Pico, Madalena et São Roque do Pico
Terceira  55 833 Angra do Heroísmo et Praia da Vitória
São Miguel 129 434 Lagoa, Nordeste, Ponta Delgada, Povoação, Ribeira Grande et Vila Franca do Campo
Santa Maria    5 400 Vila do Porto

La plupart des Açoriens parlent le portugais comme langue maternelle, mais il s'agit en général de la variété portugaise de l'açorien (en portugais: açoriano). Cette variété est appelée «dialecto açoriano» ("dialecte açorien") et est considérée comme une variété portugaise dialectale insulaire ("dialectos insulares"). Toutefois, l'açorien n'est pas homogène, il varie d'une île à l'autre, voire d'un village à l'autre, d'où l'expression dialectos açorianos ("dialectes açoriens"). Une étude réalisée en 2006 par Luísa Segura (du Centro de linguistique de l'Université de Lisbonne) portant sur ces dialectes, l'Atlas Linguístico-Etnográfico dos Açores (neuf volumes), témoigne de ces variétés insulaires. Les locuteurs des deux îles numériquement plus importantes, São Miguel et Terceira, parlent des variétés plus différenciées appelées respectivement micaelense (ou dialecto São Miguel) et terceirense.

De façon générale, ce sont les variantes phonétiques qui caractérisent les plus grandes différences d'une île à l'autre, parfois d'une localité à l'autre sur une même île (Terceira et São Miguel). Dans certains cas, des termes ne sont employés que dans une île, alors que d'autres sont utilisés dans plusieurs. Et il y a les variantes phonétiques et les accents, qui peuvent varier d'une île à l'autre. Avec des Portugais, les Açoriens recourent au portugais de Lisbonne, mais entre eux ils ont tendance à utiliser leur variété locale d'açorien, que ce soit le micaelense, le terceirense, le faialense, etc. Le micaelense est celui qui sert de norme; il compte un grand nombre de termes et d'expressions incluant des mots d'origine anglo-américaine et provenant d'immigrants açoriens installés aux États-Unis. Depuis l'arrivée de la télévision portugaise (RTP), les variétés locales ont tendance à s'uniformiser progressivement. Si les Açoriens comprennent aisément le portugais standard, les continentaux comprennent plus difficilement l'açorien ou ses variétés.

Par ailleurs, il faut aussi souligner que beaucoup d'Açoriens ont quitté leur archipel pour l'Amérique. Les Açores ont de tout temps connu une forte émigration, surtout vers les États-Unis, le Canada et le Brésil, voire les Bermudes. Aujourd'hui, la population des anciens Açoriens en Amérique est certainement beaucoup plus élevée que celle de l'archipel. De plus, près de 3 % de la population açorienne actuelle est constituée d’immigrants : si plus de 11 % de ces immigrants proviennent des pays de l'Union européenne, les autres sont originaires du Cap-Vert (de langue portugaise), du Brésil (de langue portugaise), de l'Angola (de langue portugaise), ou encore de l'Ukraine et de la Russie. Enfin, au cours des années quatre-vingt-dix, l'archipel des Açores a aussi connu le retour forcé d'Açoriens déportés des États-Unis et du Canada, en raison des restrictions concernant les lois sur l'immigration.

3 Données historiques

L'histoire de l'archipel des Açores est relativement récente. C'est l'explorateur portugais Diogo de Silves qui aurait découvert les Açores en 1427, notamment les îles São Miguel et Santa Maria. L'archipel était alors inoccupé. Le peuplement n'aurait commencé qu'à partir de 1439, mais ce n'est qu'en 1452 que tout l'archipel (îles Flores et Corvo) fut découvert et reconnu par le navigateur Diogo de Teive. Sous l'initiative de Dom Henrique dit le Navigateur (1394-1460), l'un des fils du roi Jean Ier du Portugal, des habitants de l'Algarve et de l'Alentejo vinrent s'installer dans les îles.

Au milieu du XVe siècle, Jácome de Bruges (Jacob van Brugge), un noble flamand travaillant au service d'Isabelle du Portugal, organisa la colonisation des îles portugaises des Açores en installant en 1450 des familles flamandes sur l'île de Terceira. Par la suite, quelque 2000 Flamands viendront s'installer sur l'île de Terceira. Suivront également des Français qui immigrèrent dans les îles des Açores.

À partir de 1580, l'archipel des Açores tomba sous la domination espagnole à l'instar du royaume du Portugal. Les îles servirent de relais pour les navires espagnols en provenance de l'Amérique et des Antilles. En 1583, Philippe II d'Espagne envoya sa flotte afin de chasser les marchands français installés aux Açores. L'archipel redevint portugais après 1640, soit après la guerre de restauration du Portugal, qui se termina en 1668. La population açorienne commença à augmenter et adopta les dialectes du sud du Portugal, surtout l'Algarve.

La guerre civile portugaise (1828-1834) eut des répercussions dans les Açores. En 1829, à Vila da Praia, les libéraux convainquirent les absolutistes portugais en faisant de l'île de Terceira le quartier général du nouveau régime portugais et en établissant le Conseil de régence (Conselho de Regência) de Marie II du Portugal. En 1836, l'archipel fut divisé en trois districts (distritos) administratifs, sur le modèle de ceux du Portugal même. Ainsi, le district d'Angra comprenait les îles de Terceira, São Jorge et Graciosa, avec Angra do Heroísmo comme chef-lieu (Terceira). Le district de Horta incluait les îles de Pico, Faial, Flores et Corvo, avec Horta (Faial) comme chef-lieu. Enfin, le district de Ponta Delgada comprenait São Miguel et Santa Maria, le chef-lieu demeurant Ponta Delgada sur São Miguel. La division restait arbitraire et ne correspondait pas aux groupes naturels des îles, car elle reflétait plutôt l'emplacement de chaque chef-lieu dans l'archipel. En 1868, le Portugal décida d'imprimer Açores sur ses timbres postaux pour l'usage dans les îles.

À partir de la seconde moitié du XIXe siècle, beaucoup d'Açoriens décidèrent d'immigrer en Amérique, que ce soit au Brésil, aux États-Unis ou au Canada.  Entre 1892 et 1906, des timbres distincts ont été imprimés pour l'usage dans les trois districts administratifs.

En 1943, au cours de la Seconde Guerre mondiale, le dictateur portugais, Antonio de Oliveira Salazar (1889-1970), loua aux Britanniques des espaces dans les îles, ce qui permit aux Alliés de fournir des forces aériennes d'envergure presque au milieu de l'Atlantique, afin de protéger les convois de navires en provenance de l'Amérique. En 1944, l'armée américaine construisit une base aérienne dans l'île de Santa Maria. En 1945, une nouvelle base fut construite dans l'île de Terceira; elle est connue comme «la base de Lajes», située à Praia da Vitória, sur la partie nord-est de l'île de Terceira. Cette base est aujourd'hui utilisée à la fois par l'armée de l'air portugaise, la US Air Force et l'OTAN. La base de Lajes est utilisée chaque année par quelque 15 000 aéronefs, dont des chasseurs des États-Unis et de quelque 20 autres pays alliés.

En 1976, les Açores sont devenues une région autonome et les trois districts (Angra, Horta, Ponta Delgada) ont été supprimés deux ans plus tard. C'est en 1978 qu'entra en vigueur le Statut politique et administratif de la Région autonome des Açores. Le Statut actuel a été approuvé par la loi 39/80 du 5 août, modifié par la loi 9/87 du 26 mars et par la loi 61/98 du 27 août. En 2004, loi constitutionnelle 1/2004 du 24 juillet élargissait de façon importante les pouvoirs législatifs du Parlement açorien, mais le Statut demeure encore en cours de révision. L'actuelle procédure législative a été déclenchée quand l'Assemblée législative régionale a approuvé, à l’unanimité, le 31 octobre 2007, la proposition de loi relative à la troisième révision du Statut des Açores. La tendance actuelle est à l'élargissement de l'autonomie politique et législative sur presque toutes les compétences qui ne relèvent pas des organismes de souveraineté de l'État portugais.

Il existe aux Açores un parti politique indépendantiste, le Partido Nacionalista dos Açores (PNA: le Parti nationaliste des Açores). Il considère que le statut actuel de «région autonome» fait des Açores une colonie du Portugal. S'il était porté au pouvoir, le PAN instaurerait immédiatement le principal dialecte açorien, le micaelense, comme langue officielle des Açores. Les propositions politiques du PAN sont disponibles depuis 1995 dans un programme intitulé "Um projecto para os Açores" («Un projet pour les Açores»). Mentionnons également le Partido Independente Federalista Açoriano (PIFA: le Parti fédéraliste indépendant açorien) qui se définit comme un parti politique exigeant l'autodétermination complète du peuple açorien au sein de l'État portugais. Il faut comprendre que, dans une telle éventualité, la région n'aurait de lien avec le Portugal continental que «son président, son drapeau, son hymne national, ses forces armées et sa politique extérieure». Au point de vue linguistique, ce parti propose le droit à l'usage de la «langue propre» des Açores: "Direito ao uso e promoção de língua própria em todos os âmbitos da vida social" («le droit à l'usage et à la promotion de la langue propre dans tous les contextes de la vie sociale»). Le dialecte açorien n'est pas mentionné, mais on peut supposer qu'il s'agit du micaelense, dont le statut n'est pas précisé, le droit à l'usage de la langue propre ne signifiant pas nécessairement le statut de langue officielle. Dans les faits, ces partis politiques n'ont que fort peu de chance d'accéder au pouvoir, lequel est, depuis 1996, dirigé par le Parti socialiste (PS), laissant loin derrière le Parti social démocrate (PSD). 

4 Le statut d'autonomie

Le statut d'autonomie dont disposent les régions autonomes du Portugal, l'archipel des Açores et l'archipel de Madère, est défini dans la Constitution portugaise de 1976, ainsi que dans les modifications subséquentes, notamment celles de 2005.

4.1 Le régime politique et administratif

Le Titre VII de la Constitution porte sur les régions autonomes. L'article 225 de cette constitution énonce le régime politique et administratif des Açores et de Madère :

Article 225

Régime politique et administratif des Açores et de Madère

1)
Le régime politique et administratif propre aux archipels des Açores et de Madère est basée sur des contraintes géographiques, économiques et sociales et les aspirations historiques vers l'autonomie des populations insulaires.

2) L'autonomie des régions vise la participation démocratique des citoyens, le développement socio-économique et la promotion et la défense des intérêts régionaux, ainsi que le renforcement de l'unité nationale et des liens de solidarité entre tous les Portugais.

3) L'autonomie politique et administrative régionale n'affecte pas l'intégrité de la souveraineté de l'État et s'exerce dans le cadre de la Constitution.

Les deux régions autonomes font partie du Portugal et ne doivent pas porter atteinte à la souveraineté de l'État. D'ailleurs, selon l'article 226 de la Constitution, tout projet d'autonomie doit recevoir l'approbation à la fois du Parlement portugais (Assembleia da República) et du Parlement régional (Assembleia Legislativa):

Article 226

Statuts et lois électorales

1)
Les projets de statuts politiques et administratifs et des lois concernant l'élection des députés aux assemblées législatives des régions autonomes doivent être élaborés par ces derniers et envoyés pour examen et approbation à l'Assemblée de la République.

2) Si l'Assemblée de la République rejette le projet ou y introduit des modifications, elle le rapportera à l'Assemblée législative concernée pour appréciation et émission d'avis.

3) Après réception de l'avis, l'Assemblée de la République procède à la discussion et prend la décision finale.

4) Les modalités prévues aux paragraphes précédents s'appliquent aux modifications des statuts politiques et administratifs et des lois concernant l'élection des députés aux assemblées législatives des régions autonomes.

La région autonome a juridiction sur toutes ses affaires internes et peut adopter les lois — formellement des «décrets» législatifs régionaux»: "decretos legislativos regionais" — qu'elle désire en autant que ces lois (formellement des «décrets») n'affectent pas la souveraineté de l'État portugais. La Région autonome des Açores est soumise aux dispositions de la Constitution portugaise ainsi qu'aux lois portugaises, sous réserve que le Parlement régional a le droit de légiférer dans des matières énoncées dans son statut d'autonomie et que celles-ci ne soient pas exclusives à l'État portugais. Dans le cas des Açores, ces matières sont les suivantes: organisation politique et administrative de l'archipel, adaptation au système fiscal, patrimoine local, agriculture, pêches et ressources marines, commerce, industrie, énergie, tourisme, infrastructures, transports et communications, aménagement du territoire, solidarité et sécurité sociale, santé, famille, travail et formation professionnelle, éducation et jeunesse, culture et innovation technologique, sport, sécurité publique et protection civile.

La région autonome peut aussi adapter à sa spécificité régionale les lois générales émanant des organismes portugais sur les matières non réservées à ces derniers.

4.2 Le représentant de la République

En vertu de l'article 230 de la Constitution, l'État portugais est officiellement représenté par un «représentant de la République» ("Representante da República") appelé auparavant le «ministre de la République» désigné par le président de la République, après consultation auprès du gouvernement. Ce représentant a la responsabilité, selon l'article 233, de signer et de publier les décrets législatifs et les règlements régionaux.  L'article 48 de la loi 2/2009 du 12 janvier sur le statut politique et administratif de la Région autonome des Açores est clair à ce sujet:

Article 48

Ratification du représentant de la République

Les décrets de l'Assemblée législative sont acheminés au représentant de la République pour être ratifiés et publiés.

Ce représentant de l'État dispose même d'un droit de veto pour s'opposer à l'adoption d'un décret législatif (en refusant de le ratifier), mais il faut en ce cas que la Cour constitutionnelle portugaise se prononce sur l'inconstitutionnalité d'un tel décret. Selon l'article 279 de la Constitution, le représentant de la République peut demander à la Cour constitutionnelle une appréciation préventive sur la constitutionnalité d'un décret législatif régional, qui aurait été soumis à la ratification. Aux Açores, le représentant de la République est installé à Angra do Heroísmo sur l'île de Terceira, considérée comme la capitale historique. Sauf en cas de démission, le mandat du représentant de la République doit correspondre à celui du président de la République; lorsque celui-ci quitte ses fonctions, le nouveau président doit désigner un autre représentant de la République.

4.3 L'absence de disposition linguistique

À noter, il n'est aucunement question de langue particulière pour les régions autonomes dans la Constitution, hormis le fait que, selon l'article 11.3 de la Constitution, la langue officielle de la République est le portugais, ce qui inclut en principe les deux régions autonomes des Açores et de Madère.  

Article 11

Symboles nationaux et langue officielle

1) Le drapeau national, symbole de la souveraineté de la République, de l'indépendance, de l'unité et de l'intégrité du Portugal, est adopté par la République instaurée lors de la révolution du 5 octobre 1910.

2) L'hymne national est «La Portugaise».

3) La langue officielle est le portugais.

4.4 Le gouvernement régional

L'Assemblée législative de la Région autonome des Açores (Assembleia Legislativa da Região Autónoma dos Açores) est élue au suffrage universel direct, tous les quatre ans. La Région autonome des Açores est constituée d'un président élu, d'un vice-président et de plusieurs «secrétaires» (ou «secrétariat régional»: Secretaria Regional) qui font office de ministre au sein du gouvernement local: un secrétaire régional (Secretário Regional) équivaut à un «ministre régional», un secrétariat régional, à un ministère régional.

5 La politique linguistique

Le gouvernement autonome des Açores n'a pas de politique linguistique particulière, sauf à l'égard des immigrants. Il n'existe aucune loi linguistique, sauf des lois qui contiennent de façon ponctuelle des dispositions d'ordre linguistique, notamment sur l'emploi du portugais ou de l'anglais. Le portugais est la langue officielle et, en vertu de ce statut, l'Administration régionale n'utilise que le portugais. La Loi 2/2009 du 12 janvier sur le statut politique et administratif de la Région autonome des Açores (Lei no 2/2009, de 12 de Janeiro Estatuto Político-Administrativo da Região Autónoma dos Açores) ne proclame pas de langue officielle pour les Açores. Les trois premiers articles concernent l'autonomie régionale, le territoire régional et les objectifs fondamentaux de l'autonomie régionale:

Article 1er

Autonomie régionale

1) L'archipel des Açores constitue une région autonome de la  République portugaise, dotée de la personnalité juridique de droit public.

2) L'autonomie politique, législative, administrative, financière et patrimoniale de la Région s'exerce dans le cadre de la Constitution et du présent statut.

Article 2

Territoire régional

1) Le territoire de la Région autonome comprend l'archipel des Açores composé des îles de Santa Maria, São Miguel, Terceira, Graciosa, São Jorge, Pico, Faial, Flores et Corvo, ainsi que de leurs îlots.

2) Font encore partie intégrante du territoire régional les eaux intérieures, la mer territoriale et la plate-forme continentale contiguë à l'archipel.

Article 3

Objectifs fondamentaux de l'autonomie

La Région poursuit, à travers l'action des agences du gouvernement propre, les objectifs suivants :

c) La défense et la promotion de l'identité, des valeurs et des intérêts des Açoriens et de leur patrimoine historique ;

d) Le développement économique et social de la Région, et le bien-être et la qualité de vie des populations, sur la base de la cohésion économique, sociale et territoriale, ainsi que la convergence avec le reste du territoire national et l'Union européenne ;

j) L'accès universel, dans des conditions d'égalité et de qualité, aux systèmes d'éducation, de santé et à la protection sociale ;

l) La promotion de l'enseignement supérieur, multipolaire et ajusté aux nécessités de la région ;

Cependant, l'article 124 de la loi 2/2009 compte un paragraphe sur «le portugais comme langue officielle» (paragr. b). Il s'agit de développer «des relations privilégiées avec les entités des pays ayant le portugais comme langue officielle, notamment au moyen de la participation à des projets et des activités de coopération dans le contexte de la Communauté des pays de langue portugaise»:

Article 124

Relations externes avec autres entités

1) Dans le contexte de ses relations externes avec autres entités, il appartient à la Région, en particulier :

b) De développer des relations privilégiées avec les entités des pays ayant le portugais comme langue officielle, notamment au moyen de la participation à des projets et des activités de coopération dans le contexte de la Communauté des pays de langue portugaise ;

e) Participer à des organisations internationales qui ont pour objectif de susciter le dialogue et la coopération interrégionale.

2) Dans le contexte de l'article précédent, la Région peut, au moyen du gouvernement régional, établir ou accéder à des accords de coopération avec des entités d'autres États.

Dans ce contexte, la Macaronésie est un ensemble géographique regroupant les îles volcaniques des Canaries (hispanophones), l'archipel de Madère (lusophone) incluant les îles Selvagens ("Sauvages") inhabitées, l'archipel des Açores (lusophone) et les îles du Cap-Vert (lusophones). Cet ensemble fait partie d'un programme de coopération transfrontalière entre les gouvernements de l'Espagne, du Portugal et du Cap-Vert parce que ces îles présentent des caractéristiques communes, environnementales et historiques, entraînant de nombreuses similitudes au plan de la faune et de la flore. Grâce à sa flore et à sa faune, la Macaronésie est l'une des régions naturelles les plus importantes du monde.

En vertu de l'article 63 de la loi 2/2009, l'Assemblée législative des Açores a juridiction dans les domaines de l'éducation et de la jeunesse. L'article suivant précise quelles sont les questions relatives à la culture:

Article 63

Culture et communication sociale

1) Il relève de l'Assemblée législative de légiférer sur les questions concernant la culture et la communication sociale.

2) Les questions sur la culture et la communication sociale incluent notamment :

a) Le patrimoine historique, ethnographique, artistique, monumental, architectural, archéologique et scientifique ;

b) Les équipements culturels, y compris les musées, bibliothèques, archives et autres espaces de produits culturels ou artistiques ;

c) L'appui et la diffusion de la création et de la production théâtrale, musicale, audiovisuelle, littéraire et chorégraphique, ainsi que d'autres types de création intellectuelle et artistique ;

d) Le folklore ;

e) Les spectacles et les amusements publics dans la Région, y compris les corridas et les traditions tauromachiques dans leurs diverses manifestations;

f) Le mécénat culturel ;

g) La communication sociale, y compris le régime d'aide financière.

La langue n'est pas formellement nommée comme facteur ou produit culturel, mais ce n'est pas impensable qu'elle fasse partie du patrimoine historique des Açores.

5.1 Le portugais comme langue officielle

Quoi qu'il en soit, le portugais standard constitue la langue officielle de facto dans l'archipel, compte tenu qu'il n'existe aucune proclamation officielle dans la législation açorienne à ce sujet, sauf à l'article 11.3 de la Constitution portugaise, qui déclare que «la langue officielle de la République est le portugais». De fait, c'est en portugais que les actes législatifs du parlement régional ("Assembleia Legislativa da Região Autónoma dos Açores") sont rédigés et promulgués. C'est également en portugais que se déroulent les débats parlementaires.

Il en est ainsi dans tous les documents administratifs, qu'ils proviennent du gouvernement central (Lisbonne) ou du gouvernement local (secrétariats régionaux). L'archipel des Açores constitue indéniablement un «pays de langue portugaise», ce qui n'empêche pas le gouvernement local de diffuser certaines informations aux étrangers en anglais, en espagnol ou en français.

5.2 Les exigences linguistiques dans le monde du travail

Certaines dispositions linguistiques dans les lois régionales démontrent bien l'importance du portugais aux Açores. Ce ne sont pas des lois «linguistiques», bien que des dispositions linguistiques soient parfois présentes. Ainsi, l'article 8 du Décret législatif régional no 5/1986/A du 18 janvier sur la prévention du tabagisme oblige les fabricants de cigarettes à apposer une publicité négative avec des caractères rédigés en portugais:

Article 8

Publicité négative et teneurs

1) Tous les emballages de cigarettes destinés à la consommation dans la Région autonome des Açores doivent contenir, sous forme claire, dans un endroit parfaitement visible et dans caractères qui permettent facilement la lecture, les informations suivantes :

a) Des messages qui avertissent le consommateur des effets néfastes du tabac et qui dissuadent de la consommation ;

b) Indication sur le contenu de chaque cigarette de la teneur en nicotine, exprimée en milligrammes et en dixièmes de milligramme, ainsi que les condensés de goudron exprimés en milligrammes ;

c) La classification en faible, moyenne ou élevée, faisant référence à ces teneurs respectives.

2) Les lettres doivent être écrites en portugais sans recours aux formes abrégées et imprimées sur fond contrastant dans une partie non détachable de l'emballage, de dimension égale ou supérieure au corps 6 ou au corps 8, en noir.

Un arrêté du Secrétariat général des Transports et du Tourisme (arrêté no 75/1998 du 18 octobre) précise que, chaque fois qu'il existe une divergence entre la version portugaise et d'éventuelles versions en d'autres langues, le texte portugais fait foi (art. 15):

 

Arrêté no 75/1988 du 18 octobre

Article 15

Primauté des textes

Chaque fois qu'il existe une divergence entre la version portugaise et d'éventuelles versions en d'autres langues, le texte portugais fait foi.

 
L'article 8 de lL'arrêté no 33/1988 du 21 juin du Secrétariat régional des Affaires sociales oblige les soumissionnaires étrangers désirant installer une pharmacie aux Açores à connaître suffisamment le portugais :
 
Article 8

2) Les soumissionnaires étrangers, outre la présentation des documents visés au point précédent, devront démontrer qu'ils possèdent une connaissance suffisante de la langue portugaise.

Plusieurs arrêtés normatifs font allusion aux exigences linguistiques pour les téléphonistes ou réceptionnistes de 2e classe, dont l'article 34 de l'arrêté 274/1984:

Article 34

Téléphoniste de 2e classe

1) Les méthodes de sélection à utiliser dans les appels d'offre à combler au poste de téléphoniste de 2e classe sont les suivantes:

a) Une épreuve de connaissances ;
b) Un examen psychologique ou une entrevue

2) L'épreuve de connaissances prendra la forme de connaissances générales qui, afin d'évaluer de manière globale les connaissances au plan de la scolarité obligatoire, doit faire appel soit aux connaissances acquises dans le contexte scolaire, particulièrement dans le domaine de la langue portugaise, soit aux connaissances résultant de l'expérience du citoyen ordinaire.

3) Le choix final des candidats provient de la moyenne arithmétique pondérée avec les indicateurs suivants : examen psychologique ou entrevue - 6 ; épreuve de connaissances - 4.

 
L'article 15 de l'Annexe I de l'arrêté normatif no 211/1990 du 23 octobre, portant sur le Règlement d'entrée et d'accès aux concours pour les postes de personnel du Secrétariat régional du Tourisme et de l'Environnement, exige la connaissance du portugais:
 
Article 15

Résolution de l'incertitude

(9) Vise à vérifier les connaissances d'ordre général, acquises par la fréquentation de l'enseignement obligatoire, particulièrement celles concernant la langue portugaise, à partir de l'expérience des citoyens ordinaires.

(10) Vise à vérifier les connaissances d'ordre général, acquises par la fréquentation de l'enseignement obligatoire, particulièrement celles concernant la langue portugaise, à partir de l'expérience des citoyens ordinaires, sauf pour le recrutement d'opérateurs de reprographie pour lesquels l'épreuve est de nature théorique et pratique.

Les quelques textes législatifs suffisent à démontrer que le portugais est la langue officielle de l'archipel des Açores et qu'il est nécessaire de l'utiliser auprès du public.

5.4 L'anglais

Cependant, d'après l'article 51 du Décret réglementaire régional no 9/1990/A du 9 mars, la langue anglaise est nécessaire dans les installations aéroportuaires, sans préciser quelles sont ces connaissances linguistiques:

Article 51

Assistants d'opérations aéroportuaires

5)
L'admission dans la catégorie d'assistant des opérations aéroportuaires doit être faite moyennant un examen d'épreuves pratiques entre les personnes habilitées au cours complémentaire des lycées ou l'équivalent, qui possèdent des connaissances de la langue anglaise et sont détenteurs d'un permis de conduire pour les automobiles.

 
L'article 8 du Décret réglementaire régional no 43/1984/A du 4 décembre ne précisait pas davantage le degré des connaissances nécessaires de l'anglais pour les assistants d'opérations aéroportuaires:
 

Article 8

Assistants d'opérations aéroportuaires

5) L'admission dans la catégorie d'assistant des opérations aéroportuaires doit être faite moyennant un examen d'épreuves pratiques entre les personnes habilitées au cours complémentaire des lycées ou l'équivalent, qui possèdent des connaissances de la langue anglaise et sont détenteurs d'un permis de conduire pour les automobiles.

Quant au Décret no 58/1997 du 15 octobre, qui provient du ministère des Affaires étrangères du Portugal, il précise les niveaux de prime linguistique à l'anglais ("bónus de língua inglesa": BLI), soit 1500, 2200 ou 2700 escudos portugais (200 escudos = 1 euro), auxquelles ont droit des employés au service des USForazores (Forces des USA aux Açores):
 

Article 20

Bonus en anglais

1) Il existe trois niveaux de prime linguistique à l'anglais (PLA), qui correspondent aux montants suivants: , qui correspondent aux montants suivants:

a) 1500 ;
b) 2200 ;
c) 2700.

2) Les employés au service des USFORAZORES (Forces des USA aux Açores) au moment de l'entrée en vigueur de l'Accord doivent recevoir le montant approprié pour le niveau auxquels ils ont droit, sans devoir présenter de preuves.

3) Les employés qui changent volontairement de poste de travail de PLA différent doivent recevoir un PLA du nouveau poste de travail, s'ils sont qualifiés pour cela. Les employés qui changent involontairement de poste de travail pour un PLA plus bas ou s'il y a un changement de PLA dans l'emploi doivent conserver le PLA du niveau d'origine.

4) Les nouveaux employés ou ceux auxquels il n'a pas été attribué un niveau de PLA sont soumis à l'épreuve du degré de compréhension de l'anglais (NCLA), après laquelle il leur sera attribué un niveau de PLA, s'ils sont qualifiés.

5) Les employés qui ont reçu un PLA de niveau a) et b) doivent se soumettre à une épreuve NCLA pour une promotion à un niveau plus élevé de PLA.

Il existe un autre domaine où la langue anglaise semble avoir préséance sur le portugais: les colloques scientifiques internationaux. En effet, selon l'article 7 de l'Annexe I de l'arrêté normatif 41/2005 du 7 juillet, l'un des critères d'évaluation pour recevoir du financement est la publication des comptes rendus, de préférence en anglais, ou avec des résumés en anglais:
 

Article 7

Évaluation et sélection

2)
Les critères d'évaluation sont les suivants :

d) La prévision de la publication des comptes rendus, de préférence en anglais, ou avec des résumés en anglais, et leur disponibilité sur support électronique;

e) L'intérêt des questions scientifiques dans le cadre de la politique régionale pour la science et la technologie et la communauté scientifique résidant dans la Région.

Quant à l'article 2 de l'Annexe II de l'arrêté normatif 41/2005:

Article 2

Objectifs

Cette mesure poursuit les objectifs suivants :

a) Promouvoir la diffusion, aux niveaux national et international, des résultats de la recherche scientifique, par la diffusion de publications scientifiques de qualité reconnue;

b) Contribuer à la recherche scientifique qui se développe dans la Région dans le cadre de l'Espace européen de la recherche, grâce à la diffusion de publications imprimées et électroniques en anglais ou avec des résumés en anglais.

L'article 2 de l'Annexe III de l'arrêté normatif 41/2005 précise l'importance de l'anglais pour la production scientifique.

Article 2

Objectifs

Cette mesure poursuit les objectifs suivants :

a) Promouvoir la diffusion, aux niveaux national et international, des résultats de la recherche scientifique, par la diffusion de publications scientifiques de qualité reconnue;

b) Contribuer à la recherche scientifique qui se développe dans la Région dans le cadre de l'Espace européen de la recherche, grâce à la diffusion de publications imprimées et électroniques en anglais ou avec des résumés en anglais.

En réalité, le gouvernement régional espère ainsi attirer plus de colloques scientifiques, ce qui entraîne nécessairement des retombées économiques pour l'archipel des Açores.

5.3 L'enseignement du portugais

Comme on le sait, l'archipel fait partie intégrante du Portugal et la langue officielle est le portugais. C'est donc cette langue qui est enseignée dans les écoles. L'arrêté 33/1987 du 21 juillet décrit ainsi le programme pour l'enseignement fondamental:

Article 5

Les programmes de cours visés à l'article 1er sont respectivement les suivants :

1) Pour le niveau équivalent au 1er cycle de l'enseignement fondamental :

le portugais ;
les mathématiques ;
le monde actuel ;

à intégrer à travers des stratégies interdisciplinaires ;

2) Pour le niveau équivalent au 2e et au 3e cycles de l'enseignement fondamental :

a) Les domaines des programmes définis pour les projets qui continuent la stratégie de soutien :

le portugais ;
les mathématiques ;
le monde actuel ;
une langue étrangère : le français, l'anglais ou l'allemand (obligatoire seulement dans le cas de poursuite des études);

b) Les domaines des programmes définis pour les cours du soir des 2e et 3e cycles de l'enseignement fondamental.

L'annexe de l'arrêté normatif 113/1992 du 19 juin énonce les connaissances linguistiques propres à l'école maternelle, sans jamais utiliser le nom de la langue portugaise:

Annexe

"Acquisitions fondamentales à acquérir au jardin d'enfant"

1) Connaissances linguistiques

1. Langue orale

Savoir son nom en entier, son âge, son adresse et habituellement la date de sa naissance.
Utiliser le pronom personnel «je».
S'exprimer de sa propre initiative.
Échanger des idées oralement en écoutant et en parlant.
S'exprimer verbalement avec une autonomie et une clarté progressive en fonction d'objectifs diversifiés.
Utiliser couramment un vocabulaire et une articulation correcte (en pouvant avoir une certaine confusion des sons).
Utiliser différentes ressources avec une intention certaine de communication (dramatisation, dessin).
Effectuer un ordre, une demande suivies de deux ordres, un message.
Retenir des informations à partir d'une déclaration verbale (un message).
Avoir la capacité d'exprimer diverses formes de langage (gestuel, auditif, verbal).
Répondre à une question avec explication.
Demander la signification de mots qu'on ne connaît pas.
Verbaliser des concepts et définir des mots.
Communiquer oralement des découvertes faites par soi-même.
Exprimer correctement des actions passées, présentes et futures.
Utiliser correctement «hier», «aujourd'hui» et «demain».
Utiliser correctement un accord sujet/verbe.
Utiliser correctement le singulier et le pluriel.
Utiliser des phrases composées («Il a pris le ballon et a été dans la rue»).
Posséder une augmentation, une formation et un usage correct de la phraséologie.
Employer à l'opposé de...
Employer le mot final dans des analogies opposées (jeune, jeune fille).
Faire des analogies verbales (par ex. : «l'orange est jaune et la tomate est...», «le laitier livre le lait et le boulanger le...»).
Raconter une histoire et décrire une situation avec un résultat.
Raconter une histoire connue sans l'aide d'illustrations.
Décrire deux événements dans l'ordre dans lequel ils sont produits.
Dans une illustration, décrire ce qui appartient à une certaine classe.
Mettre en ordre et raconter un récit de trois à cinq façons.
Identifier des intervenants (dans les récits oraux).
Participer dans un groupe à l'élaboration d'une histoire et de récits.
Compléter des histoires (en imaginant un ou des résultats de l'histoire).
Établir des liens entre des textes lus avec leurs expériences.
Dramatiser ou rapporter des scènes du quotidien, de situations vivantes ou imaginées.
Être capable d'utiliser des variétés expressives de langue orale (p. ex., des phrases avec «rire», «pleurer», «demander», «ordonner», poser une question, etc.).
Reproduire des vire-langues, rengaines, rimes, chansons.
Reconnaître des éléments sonores communs et différents (dans les rimes, rengaines et vire-langues).
Construire des rimes et des cantilènes.
Utiliser la langue comme instrument d'apprentissage, de planification et d'évaluation des activités.

L'arrêté 71/2003 du 21 août prévoit des cours d'alphabétisation aux adultes; ces cours sont destinés à promouvoir la scolarisation «de la deuxième chance» chez les adultes de façon à percevoir la langue portugaise comme véhicule d'expression culturelle et comme instrument d'identité :

ANNEXE I

Cours d'alphabétisation

Orientations des programmes

I - Lignes directrices

1) Le cours d'alphabétisation, ci-après désigné par «cours», est destiné à promouvoir la scolarisation de la deuxième chance des contextes non formels de l'éducation aux adultes.

2) Le cours est organisé en trois niveaux de compétence, séquentiels et articulés avec une extension de 240 heures  chacun.

3) Nonobstant les dispositions du paragraphe précédent, il est possible de faire fonctionner plusieurs niveaux de compétence de façon simultanée et dans des espaces pédagogiques différents.

4) Le cours d'alphabétisation est structuré, à tous les niveaux de compétence, dans quatre domaines de formation :

a) Vivre en portugais ;
b) Mathématiques et réalité ;
c) Monde actuel ;
d) Société et citoyenneté.

[... ]

II - Programme de référence

1) Domaine de formation: vivre en portugais.

Ce domaine de formation vise le développement de la communication orale et écrite dans le contexte de la reconnaissance de la langue comme véhicule d'expression culturelle et comme instrument d'identité.

Pour cela, il convient de combiner l'analyse du discours oral à la connaissance et la pratique de sa forme écrite et de ses règles ainsi qu'aux relations d'appartenance qui, à travers elle, établissent une communauté et une culture.

5.4 L'enseignement aux immigrants

L'enseignement du portugais aux immigrants semble revêtir une grande importance. Rappelons que plus de 11 % des immigrants proviennent des pays de l'Union européenne ou de l'Ukraine et de la Russie, voire du Canada et des États-Unis. L'article 23 du décret législatif régional 12/2005/A souligne l'importance de faciliter l'intégration des immigrant, en prévoyant, en cas de besoin, des cours de portugais et en développant des programmes scolaires spécifiques pour les élèves dont la langue maternelle n'est pas le portugais :
 

Article 23

Animation socioculturelle


Les responsabilités d'une unité organique au sein de l'animation socioculturelle, sont les suivantes, dont:

a) Promouvoir les relations intergénérationnelles et les valeurs éthiques de la communauté;

b) Promouvoir l'éducation dans des domaines considérés comme pertinents pour la formation intégrale du citoyen, y compris la protection du consommateur, la protection civile, l'éducation à l'environnement et l'éducation à la santé, y compris l'éducation affectivo-sexuelle;

c) Effectuer et coopérer dans des actions de prévention de la toxicomanie au sein de la communauté où elle relève;

d) Maintenir des clubs culturels scolaires comme un moyen de faire participer la communauté éducative dans les domaines de la promotion à l'environnement, la musique, le folklore, la danse, les arts plastiques et d'autres activités de nature culturelle et de loisirs ;

e) Soutenir des activités pour les groupes et associations de jeunes;

f) Participer aux réseaux d'informations de jeunes et fournir des informations spécifiques sur les possibilités d'emploi ;

g) Réaliser des activités d'orientation professionnelle ouvertes à toute la communauté ;

h) Faciliter l'intégration des immigrant, en prévoyant, en cas de besoin, des cours de portugais et en développant des programmes scolaires spécifiques pour les élèves dont la langue maternelle n'est pas le portugais ;

[...]

Article 107

Clubs culturels scolaires

Sont des clubs culturels scolaires ceux qui se destinent au développement des activités d'ordre culturel et récréatif, notamment le développement des activités suivantes :

a) Le fonctionnement des philarmoniques, troupes et autres groupes musicaux ;

b) Le théâtre, le folklore et autres formes de danse ;

c) Les arts plastiques ;

d) Les activités éducatives ou celles qui y sont reliées, y compris les langues ;

e) Le journalisme, l'écriture, la lecture, le débat civique, de la radio et la télévision, du multimédia et des activités connexes;

f) L'astronomie, la radioamateur, le collectionnisme, l'informatique, les technologies de l'information et la communication, et autres activités à caractère technologique et scientifique.

Pour sa part, le ministère des Affaires étrangères du Portugal a conclu un accord entre le Portugal et les Bermudes sur les conditions générales d'emploi et de résidence des travailleurs portugais aux Bermudes. L'article 19 du Décret du gouvernement no 11/1984 du 7 mars
oblige le gouvernement portugais à soutenir et assumer les frais les frais du personnel technique nécessaire à l'enseignement fondamental des enfants des travailleurs portugais pour lesquels des facilités sont disponibles dans les écoles publiques des Bahamas. 

Le document le plus important est la Déclaration de rectification no 34/2001 du 6 décembre (Declaração de Rectificação Nº 34/2001 de 6 de Dezembro). Cette description de programme devait faire partie de l'arrêté no 70/2001 du 22 novembre en instaurant dans la Région autonome des Açores le programme du cours de langue portugaise destiné aux étrangers. Toutefois, l'arrêté en question n'a pas publié le contenu du programme du cours, comme le prévoyait le point 2 de l'arrêté visé. C'est pourquoi la déclaration de rectification no 34/2001 du 6 décembre corrige cette omission. Le contenu du programme est publié en annexe et fait partie intégrante de la rectification. La durée du cours est fixée à 160 heures par niveau (niveau I, niveau II et niveau III) pour un total de 480 heures. Voici en résumé la description du cours de la Déclaration de rectification no 34/2001 du 6 décembre:

Niveau I

- Son et graphie
- Compétence en communication

Niveau II

- Compétence en communication
- Oralité
- Lecture/écrite
- Morphologie et syntaxe

Niveau III

- Compétence en communication
- Oralité
- Lecture/écriture
- Morphologie et syntaxe

On peut consulter le texte complèt de la Déclaration de rectification no 34/2001 du 6 décembre, avec la version originale en portugais et une traduction française. On constatera que cette description, prétendument destinée aux étrangers, semble s'adresser en réalité à des spécialistes en grammaire ou en enseignement des langues.  

Par ailleurs, le Secrétariat régional des Transports et du Tourisme a publié l'arrêté no 9/1999 du 4 mars (Règlement sur l'aide à accorder dans le contexte de la conservation de l'identité culturelle des communautés) sur l'aide à accorder aux communautés açoriennes de langue portugaise résidant à l'extérieur des Açores:

Article 10

Critères d'appréciation

1)
L'appréciation des demandes présentées découle de la pondération des facteurs suivants, en vue de la conservation de la langue portugaise et des particularités culturelles açoriennes au sein des communautés émigrées :

a) La valeur intrinsèque du projet en tenant compte de l'innovation, de la diversité des objectifs et de sa dimension culturelle ;
b) L'intérêt communautaire du projet et sa portée ;
c) La capacité à réaliser, à présenter un programme et des activités déjà entreprises par le requérant ;
d) L'équilibre et le caractère raisonnable de la proposition de budget à la réalisation des objectifs du projet;
e) Le domaine d'intervention du projet, en évitant le chevauchement des demandes du même domaine;
f) La localisation du projet doit privilégier, dans le cas d'un grand nombre de demandes, les communautés les plus isolées et/ou moins soutenues ;
g) L'aide accordée précédemment par la Direction régionale des communautés et par le précédent Cabinet d'émigration et le soutien aux communautés açoriennes.


Le gouvernement des Açores espère ainsi soutenir les animateurs pour leurs activités individuelles ou collectives s'inscrivant dans la conservation de l'identité culturelle des Açores au sein des communautés.
 
5.5 Les médias
 
L'archipel des Açores dispose de nombreux journaux, tous en portugais: Diario Insular (Angra do Heroismo), A Uniao (Angra do Heroismo), Correio da Horta (Horta), O Telegrafo (Horta), Diario dos Açores (Ponta Delgada), Açoriano Oriental (Ponta Delgada), Correio dos Açores (Ponta Delgada), etc. Il est possible aussi de se procurer des journaux étrangers en anglais, en français ou en espagnol.
 
La Loi no 32 du 22 août sur la télévision (2003) prévoit à l'article 48 des émissions dans les régions autonomes:
 
Article 48

Concession générale de service public de télévision

2)
La concession générale de service public de télévision est effectuée au moyen de services de programmes dont l'accès n'est pas conditionnel, y compris:

a) Un service de programme généraliste et distribué simultanément dans tout le pays, y compris dans les régions autonomes;

b) Un ou plusieurs services de programmes qui transmettent des thèmes d'intérêt pour les téléspectateurs lusophones vivant à l'étranger et des thèmes spécialement conçus pour les pays de langue officielle portugaise, et qui favorisent l'affirmation, l'évaluation et la défense de l'image du Portugal dans le monde.

4) La concession généraliste de service public de télévision comprend également l'obligation de fournir deux services de programmes, destinés respectivement à la Région autonome des Açores et à la Région autonome de Madère.


La chaîne régionale des Açores, RTP Açores, diffuse ses émissions télévisées en portugais sur le modèle de la Radio Télévision du Portugal (Rádio e Televisão de Portugal); en fait, la RTP des Açores reprend les émissions du Portugal en y ajoutant quelques productions locales. Les Açoriens reçoivent du Portugal plusieurs chaînes de télévision, dont RTP1 et RTP2, SIC, TVI, RTP Internacional, SIC Internacional, Canal Porto, RTP África, TV Record. Pour la radio, mentionnons Rádio Atlântida (Ponta Delgada), Radio Acores TSF (Ponta Delgada), Rádio São Miguel (Ponta Delgada),
Radio Horizonte (Ponta Delgada), Rádio Lumena (Velas), etc.
 
 
La politique linguistique propre à l'archipel des Açores peut se résumer assez simplement : c'est la non-intervention, sauf en ce qui concerne l'enseignement du portugais destiné aux immigrants. Pour le reste, le gouvernement régional s'en tient à la politique pratiquée au Portugal en recourant au portugais dans toute l'administration de l'État et en obligeant occasionnellement certains fabricants à employer le portugais. En ce qui a trait aux immigrants, des cours spécialisés de langue portugaise (seconde) sont dispensés aux immigrants ou aux enfants d'immigrants. Quant à la langue propre des Açores, les variétés açoriennes, le gouvernement régional ne s'en occupe guère; il les ignore et elles ne font même pas partie du patrimoine régional. En fait, la question des langues ne semble guère préoccuper les autorités locales, sauf de façon strictement ponctuelle et épisodique.
Dernière mise à jour: 07 févr. 2016

Madère

Portugal

Europe

Accueil: aménagement linguistique dans le monde