Drapeau de Madère
Région autonome de Madère

Madère

Região Autónoma da Madeira 

(Portugal)

 

Capitale: Funchal
Population: 244 100 (est. 2008)
Langue officielle: portugais
Groupe majoritaire: portugais (plus de 90 %)
Groupes minoritaires: anglais, allemand, espagnol, français, etc. (5,8 %)
Système politique: région autonome du Portugal
Articles constitutionnels (langue):
art. 7, 9, 11, 74 et 78 de la Constitution portugaise du 12 décembre 2001; Loi no 13/91 du 5 juin (Statut politique et administratif de la Région autonome de Madère)
Lois linguistiques:
Avis d''appel d'offres no 15/SRA-DRA/2003 pour le contrat du projet de mise en œuvre de l'approvisionnement en eau et du stockage de l'eau d'irrigation pour le site de Penha d'Águia - 2003 ; Avis d'appel d'offre no 50/2003 du 31 juillet 2003 : "Infrastructures générales de la Technopole de Madère - 3e phase" - 2003; Avis no 7062/2006 (2e série): Concours de recrutement du personnel enseignant pour exercer la fonction d'enseignant du portugais à l'étranger - 2006; Arrêté normatif no 7/2006 - 2006; Avis du 11 août 2006 (méthodes de sélection) - 2006; Avis de concours pour les éducateurs de la maternelle et les enseignants des 1er, 2e et 3e cycles de l'enseignement primaire et de l'enseignement secondaire - 2007; Décret no 67/2007 du 10 juillet (Embauche des professeurs) - 2007; Avis no 151 du 17 août 2007 (Exigences des candidatures) - 2007; Réglementation du travail du 17 septembre 2008 : Avis d'appel d'offres public, no 61/2003: «Centre de santé et de sécurité sociale de San Vicente» - 2008; Avis du 29 décembre 2008 (Processus de sélection pour combler un poste au bureau du directeur du centre de la jeunesse Quinta da Ribeira) - 2008; Arrêté no 60/2008 du 15 mai (Programme Ep-Europa) - 2008.

1 Situation générale

Madère (en portugais: Madeira) est un archipel du Portugal, situé dans l'Atlantique à environ 660 km de la côte africaine (Maroc), 980 km de Lisbonne, 400 km de Gran Canaria (Canaries) et 880 km de Santa Maria, l'île la plus proche des Açores. Cet archipel constitue depuis 1976 une région autonome du Portugal, dont Funchal est la capitale. Par conséquent, le statut de «région autonome» rattache Madère comme région périphérique à l'Union européenne.

L'archipel  de madère est considéré par l'Union africaine comme un territoire «africain» occupé par une puissance étrangère, malgré le fait que ces îles n'ont jamais connu de peuplement «africain» et étaient tout à fait inhabitées lorsqu'elles ont été colonisées par les Portugais en 1419. L’archipel est constitué principalement des îles de Madère (797 km²) et de Porto Santo (43 km²) avec ses îlots, cette dernière étant située à 50 km au nord-est de l'île principale. L'archipel comprend également les trois îles Desertas (14 km²) — Deserta Grande, Bugio et Chão — et les trois Selvagens (4 km²) — Selvagem Grande, Selvagem Pequena et Fora.  Les îles Desertas sont protégées depuis 1990 et constituent une réserve naturelle depuis 1995. Quant aux îles Selvagens, elle sont situées à 280 km de Madère et à 165 km des îles Canaries qui appartiennent à l'Espagne.

Les îles Selvagens font l'objet d'une dispute frontalière entre l'Espagne et le Portugal. En 1938, la souveraineté des îles a été conférée au Portugal, mais en l'absence de représentant espagnols, l'Espagne étant à ce moment-là aux prises avec la «guerre d'Espagne». C'est pourquoi l'Espagne n'a jamais reconnu officiellement la souveraineté portugaise. En 2003, les îles Selvagens ont été choisies par l'UNESCO pour faire partie de la liste du Patrimoine mondial; l'accès à ces petites îles demeure restreint et soumis à une autorisation gouvernementale de Madère.

Les îles Selvagens font partie de la Macaronésie, un ensemble géographique regroupant les îles volcaniques des Canaries (hispanophones), l'archipel de Madère (lusophone), incluant les îles Selvagens ("Sauvages") inhabitées, l'archipel des Açores (lusophone) et les îles du Cap-Vert (lusophones). Cet ensemble fait partie d'un programme de coopération transfrontalière entre les gouvernements de l'Espagne, du Portugal et du Cap-Vert parce que ces îles présentent des caractéristiques communes, environnementales et historiques, entraînant de nombreuses similitudes au plan de la faune et de la flore. Grâce à sa flore et à sa faune, la Macaronésie est l'une des régions naturelles les plus importantes du monde.

Le drapeau de la Région autonome de Madère est formé de deux bandes verticales bleues encadrant une bande jaune. Cette dernière est marquée au centre d’une croix rouge représentant l'ordre du Christ (Ordem dos Cavaleiros de Nosso Senhor Jesus Cristo), un ancien ordre militaire et religieux portugais associé aux templiers.

De plus, l'île de Madère, en tant que région autonome d’outre-mer du Portugal, fait partie de l'Union européenne et constitue plus précisément une «région ultrapériphérique» de l'Europe, une RUP. Une RUP est un territoire d'un pays membre de l'Union européenne situé en dehors du continent européen. À ce titre, Madère bénéficie de «mesures spécifiques qui adaptent le droit communautaire en tenant compte des caractéristiques et contraintes particulières de ces régions.

2 Données démolinguistiques

Municipalités Population
Funchal 100 847
Câmara de Lobos   35 150
Santa Cruz   32 696
Machico   21 321
Ribeira Brava   12 523
Calheta   11 856
Santana    8 491
Ponta do Sol    8 189
São Vicente    6 063
Porto Santo (île)    4 388
Porto Moniz    2 762
Total 244 286

Lors de sa découverte par les Portugais, l'archipel était inhabité. Ainsi, la population actuelle provient essentiellement de la colonisation portugaise. Bien que l'archipel fasse partie politiquement de Union européenne, il est situé en Afrique, à l'instar des Canaries (Espagne). Dans l'île de Madère, plus de 75 % de a population réside dans moins de 35 % du territoire, surtout sur la côte sud, où se trouve la ville de Funchal, capitale de la Région autonome de Madère, qui compte pour 45 % de la population totale (130 000 habitants).

En principe, la population madérienne parle portugais, la langue officielle. Compte tenu qu'il y a au moins 3 % de la population qui est d'origine étrangère, on peut croire que le portugais est la langue maternelle de la quasi-totalité de la population.

Cependant, la plupart des Madériens parlent aussi une variété locale du portugais, le madérien. Il s'agit du dialecte madérien, appelé en portugais le dialecto madeirense, une variété des dialectes insulaires ("dialectos insulares"), qui provient des dialectes méridionaux, notamment de l'Algarve (district de Faro). Ce qui distingue le dialecte madérien du portugais standard, ce sont des particularités phonétiques, grammaticales et lexicales. Il existe un Dicionário de Regionalismos da Madeira («Dictionnaire des régionalismes de Madère») qui témoigne de ces différences, quelques centaines de mots. Cependant, avec l'augmentation des niveaux d'instruction et avec la forte présence de la télévision portugaise dans l'archipel, les spécialistes estiment que certaines caractéristiques de la variété madérienne du portugais (prononciation, grammaire et régionalismes) ont tendance à favoriser un alignement avec le portugais standard.

Quant aux communautés immigrantes, elles parlent toutes sortes de langues, car elles proviennent de près d'une centaine de pays. Cependant, l'une d'entre elles se distingue des autres: les Britanniques. Ceux-ci sont propriétaires de grands hôtels, de luxueuses villas, de restaurants, sans oublier diverses autres entreprises, ce qui entraîne par conséquent une situation favorable pour la langue anglaise sur l'île de madère et celle de Porto Santo. 

3 Données historiques

Bien que l'archipel de Madère ait été connu dès l'Antiquité, son existence ne fut attestée qu'en 1351 sur une carte nautique de Florence et dans des documents de géographie arabe. En réalité, les Phéniciens connaissaient Madère, puis les Arabes y ont fait des incursions, car il l'avaient désigné par «djazirat al ghannam» («île aux Moutons»). Mais ce sont les Portugais qui ont découvert formellement l'archipel de Madère. C'est le navigateur portugais João Gonçalves Zarco qui prit d'abord possession de l'île Porto Santo en 1418, au nom du roi du Portugal; il la nomma ainsi (littéralement «le saint port»), car il y aurait trouvé refuge après une tempête en mer. João Gonçalves Zarco (avec Tristão Vaz Teixeira) arriva à Madère le 1er juillet 1419, et débarqua dans la baie de Machico, le jour suivant. C'est ce qui explique pourquoi le 1er juillet est devenu la date officielle commémorative de la Région autonome de Madère. À l’origine, l'île de Madère était connue sous le nom de «Isola di Legname» dans les atlas italiens de l'époque, ce qui signifiait «île des Forêts», à cause des forêts dont l'île était couverte.

3.1 Une colonie portugaise

De 1420 à 1430, le Portugal décida de peupler l’île de Madère, qui fut divisée en deux capitaineries (puis trois): Funchal et Machico. Les capitaines décidèrent de traduire Legno/Legname en portugais, ce qui donna Madeira. Quant à Deserte, le nom devint Desertas, ce qui démontre que les Portugais ne se considéraient pas comme les véritables découvreurs de l'archipel, qui devint un relais important lors des grandes découvertes. En effet, Christophe Colomb y séjourna (île Porto Santo) et épousa Felipa Perestrello Moniz, la fille de Bartolomeu Perestrelo, capitaine-gouverneur de Porto Santo. À cette époque, Colomb travaillait pour le compte du Portugal, mais la Couronne refusa de financer les expéditions de Colomb vers les Indes (Amériques), qui se tourna vers l'Espagne. La capitale de Madère, Funchal, fut fondée en 1421.

Dès 1452, les Portugais importèrent des esclaves noirs pour les faire travailler dans les plantations de canne à sucre de l'île. Madère devint rapidement le premier producteur de sucre d’Europe. Les villages de Machico, Santa Cruz, Ponta do Sol et Calheta furent fondés pendant cette riche période du sucre. Madère devint aussi un important producteur de céréales, dont plus de la moitié de la production était exporté vers le Portugal. En 1450, Madère comptait 800 familles d'origine portugaise et quelque 3000 esclaves noirs. En 1497, la population de l'île de Madère n'atteignait quel 5000 habitants, essentiellement des Portugais et des Noirs. Par la suite, les Portugais se mirent à exploiter la vigne: ce fut le début des vins de Madère. Cependant, l'économie des îles stagnait et les Madériens commencèrent à émigrer au Brésil.

3.2 Une colonie espagnole

En 1566, Bertrand de Montluc, un corsaire français, débarqua à Funchal avec une armada de onze navires et 1300 hommes. Il fit régner la terreur pendant une quinzaine de jours, pilla l'île, détruisit les stocks de sucre et liquida quelque 300 Madériens. Montluc étant mort, les corsaires français, s'enfuirent avant l'arrivée des renforts envoyés par Lisbonne. En 1580, le roi d'Espagne Philippe II se proclama «roi du Portugal», ce qui transforma Madère, tout comme le Portugal continental, en possession espagnole durant plus d'un demi-siècle. Au cours du XVIe siècle, Madère vit décroître son industrie de la canne à sucre au profit du Brésil, ce qui força Madère à cultiver plus intensivement la vigne en terrasse. Les premiers terrassiers furent les détenus des prisons dispersées dans le royaume. En 1614, Madère comptait près de 30 000 habitants, dont 3000 esclaves.

3.3 Une possession anglaise

En 1662, le roi Charles II d'Angleterre épousa Catherine de Bragance, princesse du Portugal, puis reine d'Angleterre et d'Écosse (avec son mariage avec Charles II). Ce mariage permit à Charles II de devenir propriétaire de l´île de Madère. Par la suite, le vin de Madère devint le seul vin autorisé à être exporté vers les colonies américaines, à la condition que ce soit sur des navires anglais. Ce privilège eut comme conséquence d'attirer beaucoup de Britanniques à Madère; ils y fondèrent de véritables petites dynasties, notamment les Blandy et les Leacock.

En 1703, le traité de Methwen renforça encore le commerce entre le Portugal (Madère) et l'Angleterre. Durant le règne de l'empereur Napoléon, le Portugal s'allia à l'Angleterre. Les troupes britanniques débarquèrent en 1801, repartirent en 1802, mais revinrent en 1807 pour y rester jusqu'en 1814. De nombreux soldats décideront de vivre à Madère et de s'intégrer au sein de la population. Aujourd’hui, les familles d'origine anglaise sont encore très présentes dans la vie économique de l’île; ils possèdent souvent des hôtels, des concessions portuaires, des agences de voyage, des propriétés de campagne, etc. D'ailleurs, l'un des principaux journaux de l’île, le Diario das Noticias, appartient à la famille Blandy. En 1815, Napoléon fut de passage à Madère pendant son voyage vers l’exil de Sainte-Hélène; il reçut alors en cadeau du vin de Madère de la part du gouverneur britannique de l’île.

3.4 De retour au Portugal

L'abolition de l'esclavage en 1834 dans l'Empire britannique et en 1848 en France, puis dans les autres colonies européennes, a eu des conséquences sur l'élimination de l'esclavage à Madère. Les Portugais décidèrent alors de remplacer leurs esclaves par des travailleurs saisonniers ou à contrat (sept ans). Puis une nouvelle vague d'émigration se poursuivit, mais cette fois dans des colonies non portugaises. En même temps, des immigrants juifs étaient arrivés du Maroc depuis 1819; une synagogue fut construite à Funchal en 1836. Mais la réussite des marchands anglais à Madère attira un nombre croissant de Britanniques pendant les mois d’hiver, ce qui introduisit le tourisme. À cette époque, le tourisme à Madère était réservé aux familles aristocratiques européennes, tandis que la production du vin connaissait un essor formidable. En 1852, les vignes furent frappées par des maladies qui détruisirent près de 90 % des récoltes. À partir de 1868, les autorités portugaises publièrent des timbres spécifiques pour Madère.

Selon un recensement de 1891, Madère comptait alors 132 223 habitants. À la fin du siècle, les Madériens cultivèrent la banane à des fins d'exportation. En 1901, les autorités portugaises accordèrent à l'archipel une certaine autonomie, mais ce furent les timbres des Açores qui furent employés pour Madère. En 1926, les militaires prirent le pouvoir au Portugal, mais les Madériens furent les seuls à se soulever contre le régime. Puis, à partir de 1936, l'archipel connut à son tour la dictature d'Antonio de Oliveira Salazar (1889-1970) qui soutenait ouvertement une politique colonialiste. Salazar souhaitait maintenir l'unité territoriale du «Portugal continental, insulaire et ultra-marin», ce qui comprenait Madère et les Açores, perçues comme de simples colonies portugaises. Chaque matin, dans les écoles madériennes, les enfants devaient répéter la devise «A Nação e tudo, todo pela Nação», ce qui signifiait «la nation est tout, tous pour la nation». Salazar se contenta d'exploiter les richesses engendrées par le tourisme à Madère au profit du Portugal, ce qui eut pour effet d'appauvrir considérablement les Madériens exploités et laissés dans la misère. Beaucoup de Madériens décidèrent de fuir l'archipel pour l'Amérique.

3.5 La région autonome

Après la révolution des Œillets de 1974 (Revolução dos Cravos), le Portugal promulgua une nouvelle constitution en 1976, qui instaura un régime particulier d'autonomie pour les deux archipels de Madère et des Açores. Le gouvernement régional administre presque tous les budgets, sauf la politique extérieure et la défense, qui dépendent du Portugal. La région autonome a également le droit de lever ses propres impôts et taxes. L’archipel de Madère dispose depuis lors du statut de Région autonome rattachée au Portugal. L'entrée du Portugal dans la l'Union européenne devint un avantage important pour Madère qui bénéficiera de programmes d'aides au développement, dont un nouveau réseau routier avec ses ponts et tunnels. La ville de Funchal fut complètement retapée, alors qu'elle avait été bombardée par les forces allemandes durant la Seconde Guerre mondiale.

Ces dernières années, l'industrie du tourisme a fait des bonds prodigieux et est devenue la source essentielle des revenus de Madère. Ainsi, pour la seule année 2005, Madère a reçu plus de 850 000 visiteurs, une économie en constante expansion. La capacité d'accueil s'élève aujourd'hui à 3,5 millions de voyageurs. Les principales cultures demeurent la banane, la mangue, la papaye, l'anone et la vigne. La Région autonome de Madère est aujourd’hui plus riche économiquement que le Portugal — Madère est la deuxième région la plus riche du pays, sur un total de 18 «districts», mais elle doit faire face à la pollution et à la déstructuration du paysage causée en partie par le réseau routier auparavant exclusivement en lacets et transformé aujourd'hui en voies modernes et rapides, avec des tunnels et des ponts.

C’est probablement cette situation économique favorable qui, depuis 2003, incite les autorités madériennes à remettre en question leur statut d'autonomie, tel qu'il existe actuellement. Les membres de l’Assemblée régionale demandent notamment de remplacer le «ministre de la République» par un «représentant de la République», comme aux Açores; mais la nouvelle Constitution portugaise a éliminé la fonction de «ministre de la République». Les pouvoirs législatifs de Madère devraient aussi être accrus. La création d’un système fiscal particulier a aussi été proposée.

En fait, les autorités madériennes proposent un système fédéral où la région n’aurait de commun avec le Portugal continental que «son président, son drapeau, son hymne national, ses forces armées et sa politique extérieure». Le président de l'archipel en poste depuis 1978, Alberto João Jardim, a menacé le Portugal de «recourir aux institutions internationales, si jamais Lisbonne ne respectait pas la volonté de l’Assemblée régionale, alléguant une fois de plus l’impérialisme de la situation» (Diário de Notícias). Mais la République portugaise tergiverse. Alberto João Jardim le sait trop bien et il n'épargne plus le gouvernement portugais dans ses critiques; il accuse les autorités portugaises de «bluff» ("bluff" est aussi en portugais) et de «bouffonnerie» ("bobice" en portugais). Mais Alberto João Jardim ne sera plus en poste encore bien longtemps; le Portugal mise sans doute sur un successeur plus conciliant. Ce serait oublier la réaction de la population madérienne qui, avec le temps, a développé des sentiments très nationalistes.

4 Le statut d'autonomie

Le statut d'autonomie dont disposent les régions autonomes du Portugal, l'archipel des Açores et l'archipel de Madère, est défini dans la Constitution portugaise de 1976, ainsi que dans les modifications subséquentes, notamment celles de 2005.

4.1 Le régime politique et administratif

Le Titre VII de la Constitution portugaise porte sur les régions autonomes. L'article 225 énonce le régime politique et administratif des Açores et de Madère :

Article 225

Régime politique et administratif des Açores et de Madère

1)
Le régime politique et administratif propre aux archipels des Açores et de Madère est basée sur des contraintes géographiques, économiques et sociales et les aspirations historiques vers l'autonomie des populations insulaires.

2) L'autonomie des régions vise la participation démocratique des citoyens, le développement socio-économique et la promotion et la défense des intérêts régionaux, ainsi que le renforcement de l'unité nationale et des liens de solidarité entre tous les Portugais.

3) L'autonomie politique et administrative régionale n'affecte pas l'intégrité de la souveraineté de l'État et s'exerce dans le cadre de la Constitution.

Les deux régions autonomes font partie du Portugal et ne doivent pas porter atteinte à la souveraineté de l'État. D'ailleurs, en vertu de l'article 226 de la Constitution, tout projet d'autonomie doit recevoir l'approbation à la fois du Parlement portugais (Assembleia da República) et du Parlement régional (Assembleia Legislativa):

Article 226

Statuts et lois électorales

1)
Les projets de statuts politiques et administratifs et des lois concernant l'élection des députés aux assemblées législatives des régions autonomes doivent être élaborés par ces derniers et envoyés pour examen et approbation à l'Assemblée de la République.

2) Si l'Assemblée de la République rejette le projet ou y introduit des modifications, elle le rapportera à l'Assemblée législative concernée pour appréciation et émission d'avis.

3) Après réception de l'avis, l'Assemblée de la République procède à la discussion et prend la décision finale.

4) Les modalités prévues aux paragraphes précédents s'appliquent aux modifications des statuts politiques et administratifs et des lois concernant l'élection des députés aux assemblées législatives des régions autonomes.

La région autonome a juridiction sur toutes ses affaires internes et peut adopter les lois — formellement des «décrets» législatifs régionaux»: "decretos legislativos regionais" — qu'elle désire en autant que ces lois (formellement des «décrets») n'affectent pas la souveraineté de l'État portugais. La Région autonome de Madère est soumise aux dispositions de la Constitution portugaise ainsi qu'aux lois portugaises, sous réserve que le Parlement régional a le droit de légiférer dans des matières énoncées dans son statut d'autonomie et que celles-ci ne soient pas exclusives à l'État portugais. Dans le cas de Madère, ces matières sont les suivantes: organisation politique et administrative de l'archipel, adaptation au système fiscal, démographie et immigration, patrimoine local, musées et bibliothèques, agriculture, pêches et ressources marines, forêts, parcs et réserves naturelles, commerce intérieur et extérieur, industrie, énergie, mines, tourisme et hôtellerie, artisanat et folklore, infrastructures et transports (routiers, maritimes et aériens), communications, aménagement du territoire, habitation et urbanisme, solidarité et sécurité sociale, santé, famille, loisirs et sport, travail et formation professionnelle, éducation et jeunesse, culture et innovation technologique, défense de l'environnement et de la nature, sécurité publique et protection civile, bases militaires, etc., ainsi que d'autres domaines respectant exclusivement les juridictions de la Région autonome, laquelle peut aussi adapter à sa spécificité régionale les lois générales émanant des organismes portugais sur les matières non réservées à ces derniers.

4.2 Le représentant de la République

En vertu de l'article 230 de la Constitution, l'État portugais est officiellement représenté par un «représentant de la République» ("Representante da República") appelé auparavant le «ministre de la République» désigné par le président de la République, après consultation auprès du gouvernement. Ce représentant a la responsabilité, selon l'article 233, de signer et de publier les décrets législatifs et les règlements régionaux.  Ce représentant de l'État portugais dispose même d'un droit de veto pour s'opposer à l'adoption d'un décret législatif (en refusant de le ratifier), mais il faut en ce cas que la Cour constitutionnelle portugaise se prononce sur l'inconstitutionnalité d'un tel décret. Selon l'article 279 de la Constitution, le «représentant de la République» peut demander à la Cour constitutionnelle une appréciation préventive sur la constitutionnalité d'un décret législatif régional, qui aurait été soumis à la ratification. Sauf en cas de démission, le mandat du représentant de la République doit correspondre à celui du président de la République portugaise; lorsque celui-ci quitte ses fonctions, le nouveau président doit désigner un autre représentant de la République.

4.3 L'absence de disposition linguistique

À noter, il n'est aucunement question de langue particulière pour les régions autonomes dans la Constitution portugaise, hormis le fait que, selon l'article 11.3, la langue officielle de la République est le portugais, ce qui inclut en principe les deux régions autonomes des Açores et de Madère.  

Article 11

Symboles nationaux et langue officielle

1) Le drapeau national, symbole de la souveraineté de la République, de l'indépendance, de l'unité et de l'intégrité du Portugal, est adopté par la République instaurée lors de la révolution du 5 octobre 1910.

2) L'hymne national est «La Portugaise».

3) La langue officielle est le portugais.

4.4 Le gouvernement régional

Le statut politique de l'archipel est défini de façon particulière dans le Statut politique et administratif de la Région autonome de Madère (Estatuto Político Administrativo da Região Autónoma da Madeira), lequel a été approuvé par la loi no 13/91 du 5 juin (Lei n.º 13/91, de 5 de Junho) et revu par la loi no 130/99 du 21 août et la loi no 12/2000 du 21 juin. Les sept premiers articles du Statut définissent le régime d'autonomie de Madère. L'archipel est une région autonome (art. 1) dotée de la personnalité juridique de droit public (art. 2) et composée des îles de Madère, de Porto Santo, des Désertas, des Selvagens et de leurs îlots, ainsi que des fonds marins (art. 3).  L'article 4 énonce que le  régime d'autonomie de Madère est fondé sur ses caractéristiques géographiques, économiques, sociales, culturelles et dans les aspirations historiques autonomes de son peuple. Voici les cinq premiers articles du Statut politique et administratif de la Région autonome de Madère :

Article 1er

Région autonome de Madère

L'archipel de Madère constitue une Région autonome de la République portugaise, dotée d'un statut politique et administratif, et d'organismes gouvernementaux propres.

Article 2

Personne collective territoriale

La Région autonome de Madère est une personne morale territoriale, dotée de la personnalité juridique de droit public.

Article 3

Territoire

1)
L'archipel de Madère est composé des îles de Madère, de Porto Santo, des Désertas, des Selvagens et de leurs îlots.

2) La Région autonome de Madère comprend encore la mer environnante et ses fonds, notamment les eaux territoriales et la zone économique exclusive, conformément à la loi.

Article 4

Régime d'autonomie

1)
L'État respecte, dans son organisation et son fonctionnement, le régime d'autonomie insulaire et l'identité régionale comme expression de son droit à la différence.

2) Le régime d'autonomie propre de la Région autonome de Madère est fondé sur ses caractéristiques géographiques, économiques, sociales, culturelles et dans les aspirations historiques autonomes de son peuple.

Article 5

Autonomie politique, administrative, financière, économique et fiscale

1) L'autonomie politique, administrative, financière, économique et fiscale de la Région autonome de Madère n'affecte pas l'intégrité de la souveraineté de l'État et s'exerce dans le cadre de la Constitution et du présent Statut.

2) L'autonomie de la Région autonome de Madère vise la participation démocratique des citoyens, le développement économique et social intégré de l'archipel, et la promotion et la défense des valeurs et intérêts de son peuple, ainsi que le renforcement de l'unité nationale et des liens de solidarité entre tous les Portugais.

L'Assemblée législative de Madère (Assembleia Legislativa da Madeira) est élue au suffrage universel direct, tous les quatre ans. La Région autonome de Madère est constituée d'un président élu, d'un vice-président et de plusieurs «secrétaires» (ou «secrétariat régional»: Secretaria Regional) qui font office de ministre au sein du gouvernement local: un secrétaire régional (Secretário Regional) équivaut à un «ministre régional», un secrétariat régional, à un ministère régional. Le siège du gouvernement régional est situé à Funchal. Le président du gouvernement régional actuel est l'indélogeable Alberto João Jardim (né en 1943), en poste depuis 1978, et surnommé le «souverain de Madère»; il ne se représentera pas aux élections de 2011. Parmi les élus du Parlement régional, cinq députés siègent également au Parlement portugais.

5 La politique linguistique

Le gouvernement de Madère n'a pas de politique linguistique particulière en tant que région autonome, la RAM (Região Autónoma da Madeira). C'est un archipel entièrement lusophone, aussi bien de facto (dans les faits) que de jure (par la loi). En réalité, la Région autonome pratique une politique similaire au Portugal, qui s'appuie principalement sur la non-intervention, ce qui démontre que les positions de la langue portugaise semblent assurées dans l'archipel madérien.

5.1 La langue de l'État

Le portugais standard constitue la langue officielle de facto dans l'archipel, puisqu'il n'existe aucune proclamation officielle dans la législation madérienne à ce sujet, hormis l'article 11.3 de la Constitution portugaise, qui déclare que «la langue officielle de la République est le portugais».

Article 11

Symboles nationaux et langue officielle

1) Le drapeau national, symbole de la souveraineté de la République, de l'indépendance, de l'unité et de l'intégrité du Portugal, est adopté par la République instaurée lors de la révolution du 5 octobre 1910.

2) L'hymne national est «A Portuguesa».

3) La langue officielle est le portugais.

De fait, c'est en portugais que les actes législatifs du parlement régional ("Assembleia Legislativa da Madeira") sont rédigés et promulgués. C'est également en portugais que se déroulent les débats parlementaires.

Il en est ainsi dans tous les documents administratifs, qu'ils proviennent du gouvernement central (Lisbonne) ou du gouvernement local ("secrétariats régionaux": Secretários Regionais). Quant à l'affichage, il est exclusivement en portugais pour les édifices publics, les toponymes et les odonymes (rues); pour les enseignes commerciales, seules quelques rares affiches apparaissent en anglais, parfois en français.

L'archipel de Madère constitue indéniablement un «pays de langue portugaise», ce qui n'empêche pas le gouvernement local de diffuser certaines informations aux étrangers en anglais, en espagnol ou en français.

5.2 L'enseignement

L'enseignement à Madère est exclusivement dispensé en portugais. Le Décret législatif régional no 26/2001/M adapté à la Région autonome de Madère pour le décret-loi no 6/2001 du 18 janvier (Portugal) ne traite que du portugais comme langue seconde. Le portugais dans l'enseignement primaire ("ensino básico") est dispensé à raison de quatre heures/semaine (2+1+1). Les autres matières sont une langue étrangère (quatre heures/semaine), l'Homme et l'environnement (quatre heures/semaine), les mathématiques (trois heures/semaine) ainsi qu'une formation complémentaire (deux heures/semaine).

 

En vertu de l'Arrêté normatif no 7/2006 du ministère portugais de l'Éducation, trois niveaux de maîtrise du portugais sont prévus:  initiation, intermédiaire et avancé. Il revient à tout établissement d'enseignement de procéder à une évaluation diagnostique de l'élève, afin de déterminer son niveau de maîtrise linguistique en portugais, notamment en compréhension verbale, en lecture, en production verbale et en production écrite (art. 2) :

Article 2

Groupes de niveau de maîtrise linguistique

1) Pour développer les activités couvertes par le présent arrêté normatif, des règles sont prévues sur la base du Cadre européen commun de référence pour les langues, dont les groupes suivants pour le niveau de maîtrise linguistique :

a) Initiation (A1, A2) ;
b) Intermédiaire (B1) ;
c) Avancé (B2, C1).

2) Les groupes de niveau de maîtrise linguistique sont prévus en fonction des résultats obtenus par les élèves dans l'évaluation diagnostique sur la langue portugaise, en conformité avec les paragraphes qui suivent.

3) Il revient à tout établissement d'enseignement de procéder à une évaluation diagnostique de l'élève, afin de déterminer son niveau de maîtrise linguistique en portugais, notamment en compréhension verbale, en lecture, en production verbale et en production écrite.

4) Le test diagnostique est réalisé et évalué par l'école, sous la coordination d'un professeur de portugais, sur la base du modèle prévu par la Direction générale de l'innovation et du développement des programmes.

Selon l'Avis de concours pour les éducateurs de la maternelle et les enseignants des 1er, 2e et 3e cycles de l'enseignement primaire et de l'enseignement secondaire (24 avril 2007), il faut démontrer une maîtrise linguistique parfaite du portugais pour enseigner :

Article 2.1.3

Les candidats, qui ne sont pas titulaires de la nationalité portugaise ou de pays africains dont le portugais est la langue officielle, doivent démontrer une maîtrise linguistique parfaite du portugais moyennant l'approbation de l'épreuve prévue par l'arrêté no 46/2002 du 15 mars, telle que modifié par l'arrêté no 15-A/2004 du 11 février.

Il existe une université à Madère: c'est l'Université de Madère (Universidade da Madeira). Les départements sont les suivants:

Departamento de Arte e Design
Departamento de Biologia
Departamento de Ciências da Educação
Departamento de Ciências da Saúde
Departamento de Educação Física e Desporto
Departamento de Estudos Anglísticos e Germanísticos
Departamento de Estudos Romanísticos
Departamento de Física
Departamento de Gestão e Economia
Departamento de Matemática e Engenharias
Departamento de Psicologia e Estudos Humanísticos
Departamento de Química
Escola Superior de Enfermagem
Département des arts et du design
Département de biologie
Département des sciences de l'éducation
Département des sciences de la santé
Département de l'éducation physique et des sports
Département des études anglaises et germaniques
Département des études romanistiques
Département de physique
Département de la gestion et de l'économie
Département des mathématiques et de génie
Département de psychologie et des études humanistes
Département de Chimie
École supérieure des soins infirmiers

Dans leur programme scolaire, l’anglais se présente comme la première langue étrangère à cette université, avec 64 % d'étudiants; le français est la seconde langue étudiée avec 32 %. Au total, 3 % des étudiants ont appris l’anglais et le français en même temps. L’allemand ne compte que pour 1 % de l'effectif. On y enseigne aussi l'espagnol, l'italien, le chinois et le russe.

Conformément à l'article 12 du Décret no 67/2007 du 10 juillet, lors de l'embauche des professeurs, il y a lieu de tenir compte de la diffusion de la langue et de la culture portugaises dans les établissements d'enseignement supérieur :

Article 12

Règle générale

1) L'embauche de professeurs vise à assurer un exercice transitoire des années de service au sein de l'administration régionale ou locale.

2) L'embauche peut néanmoins viser :

f) L'exercice des postes dans l'éducation et l'enseignement ou la diffusion de la langue et de la culture portugaises dans les établissements d'enseignement supérieur ;

Dans le cas des enseignants de portugais à l'étranger, il faut, selon l'Avis no 7062/2006 (2e série): Concours de recrutement du personnel enseignant pour exercer la fonction d'enseignant du portugais à l'étranger, en plus du portugais, démontrer une connaissance parfaite d'une langue étrangère, celle du pays concerné, sauf s'il s'agit d'un pays lusophone:
 

Avis no 7062/2006 (2e série)

Concours de recrutement du personnel enseignant pour exercer la fonction d'enseignant du portugais à l'étranger

II - Exigences générales et spécifiques d'admission au concours

1. Le concours peut recevoir comme candidat des citoyens portugais et des ressortissants étrangers jusqu'à la fin de la période de demande et qui satisfont aux conditions suivantes:

1.1 Les exigences énoncées à l'article 22 sur le statut de la profession enseignante sont approuvées par le décret-loi no 139-A/90 du 28 avril. Les pièces justificatives des conditions énoncées aux alinéas c) et e) de l'article 22 du SPE (Statut de la profession enseignante) est effectué au moment de la date du contrat.

1.2 - Il convient de vérifier la maîtrise d'une langue étrangère dans des fonctions de services consulaires, qui s'appliquent ou sont exemptées en vertu des dispositions du paragraphe 3 du présent chapitre.

3. L'attestation de la maîtrise d'une langue étrangère est effectuée en satisfaisant à l'une des conditions suivantes:

3.1 - La mention «Apte» sert de preuve pour les concours antérieurs au sujet de la langue des fonctions consulaires applicables;

3.2 - Il faut posséder un degré supérieur de formation dans la langue officielle des fonctions consulaires applicables;

3.3 - Il faut avoir reçu des leçons au moment de la date d'ouverture de l'appel d'offres pour au moins trois ans dans le domaine consulaire applicable ou dans les fonctions consulaires qui ont la même langue dominante; [...]

4. Les candidats, qui ne sont pas titulaires de la nationalité portugaise ou de pays africains dont le portugais est la langue officielle, doivent démontrer une maîtrise linguistique du portugais moyennant l'approbation de l'épreuve réussie «Apte» comme document de référence autorisant la qualification initiale pour l'enseignement en portugais dans une institution d'enseignement supérieur.

IV - Documents à présenter

1. Pour que la validation des candidatures puissent être effectuées pour tous ces éléments, le candidat doit présenter, dans le délai pour l'offre de service, les documents suivants et joindre à la copie de la réception le formulaire de demande:

1.5 - Le document prouvant la maîtrise de la langue étrangère au moment de l'application du paragraphe 3 du chapitre II dans le présent avis;

1.7 - Les candidats qui ne sont pas titulaires du portugais et de pays africains dont le portugais est la langue officielle doivent soumettre une photocopie de la preuve des connaissances concernant le portugais, conformément au paragraphe 4 du chapitre II dans le présent avis; [...]

 

Par ailleurs, il existe à Madère une Académie des langues (ALM: Academia de Línguas da Madeira), une association culturelle fondée en 1976 et reconnu par le Conseil d'établissement local. C'est une école de langue située au centre-ville de Funchal, mais on y trouve aussi des succursales à Machico, Santa Cruz et Estreito de Câmara de Lobos. L'ALM a comme objectif d'assurer que tous les étudiants obtiennent la meilleure expérience possible d'apprentissage des langues.

5.3 Les exigences linguistiques dans le monde du travail

Certaines dispositions linguistiques dans les lois régionales démontrent bien l'importance du portugais à Madère. Il ne s'agit pas de lois «linguistiques» — elle sont inexistantes —, bien que des dispositions linguistiques soient parfois présentes. En fait, les «lois» madériennes sont appelées des «décrets législatifs régionaux». Souvent, il s'agit d'un avis ("aviso") destiné à des appel d'offres dans la fonction publique madérienne. Ainsi, en est-il de l'avis no 151 du 17 août 2007: il faut posséder la maîtrise de la langue portugaise (art. 8.2). 

Article 8

Le choix des méthodes utilisées dans l'offre ci-dessus sont les suivantes:

Article 8.2

[... ] Pratiquer la maîtrise de la langue portugaise, notamment au moyen de l'interprétation des textes et du développement des sujets ;

L'avis d'appel d'offre no 50/2003, du 31 juillet 2003 en est un autre exemple:
 

Article 6

a) Les soumissions doivent être acheminées jusqu'à 17h, le 1er octobre 2003, et envoyées par la poste, sous registre, avec accusé de réception ou remis en mains propres contre récépissé.

c) Les soumissions doivent être rédigées en langue portugaise. Les autres documents aussi sont rédigés en portugais; néanmoins, quand de par leur nature et leur origine ils parviennent dans une autre langue, le soumissionnaire doit les faire accompagner d'une traduction dûment autorisée ou déclarer qu'il accepte sa primauté avec tous ses effets sur les originaux concernés.

En septembre 2008, le Secrétariat régional des Ressources humaines publiait cette Réglementation du travail du 17 septembre 2008 au sujet de la connaissance obligatoire du portugais, ainsi que certaines langues étrangères, dans des emplois tels que la sténo-dactylographie, la traduction, la correspondance, etc.:
 

CHAPITRE II

Correspondant dans les langues étrangères.
C'est un employé qui a la tâche principale de rédiger la correspondance et de dactylographier dans
une ou plusieurs langues étrangères.

Sténo-dactylographe dans une langue étrangère. - C'est un employé qui, en plus de la sténographie dans une langue donnée, transcrit à la dactylo des lettres, rapports, projets, manuscrits et registres de machines à dicter.

Sténo-dactylographe en portugais. C'est un employé qui note en portugais en sténographie et dactylographie des lettres, rapports, projets, manuscrits et registres de machines à dicter.

Secrétaire. C'est un employé qui assure le travail quotidien du bureau d'administration ou de gestion. Il exerce des fonctions telles que la sélection du courrier qui sera distribué par les différentes sections ou différents secteurs de la société; la correspondance en portugais, les archives ; les appels téléphoniques et les entrevues. Il peut aussi rédiger des comptes rendus des réunions de travail ; assurer l'exécution des assemblées générales, des réunions de travail, des contrats et des actes.

Traducteur. C'est un employé qui traduit et rédige des textes dans une ou plusieurs langues étrangères. Il a la responsabilité de l'adaptation correcte d'un texte ou d'un article sans modifier les idées essentielles de l'original.

ANNEXE III

Catégories professionnelles

2.20 - Secrétaire. C'est la catégorie minimale qui doit être attribuée à l'employé qui s'occupe de la gestion au moyen du secrétariat spécifique de l'organisme; il doit travailler de sa propre initiative au travail quotidien de routine, assurer de répondre à la correspondance courante, oralement, par écrit et en dactylographiant en portugais et en d'autres langues.

2.21 - Correspondant-traducteur.  C'est la catégorie minimale qui doit être attribuée à l'employé qui, en transformant, en traduisant ou en ayant à assumer la correspondance dans une langue étrangère, occupe la plupart de son temps à l'accomplissement de ces tâches, soit seul soit avec d'autres.

En 2008, le Secrétariat régional de l'Équipement social et des Transports publiait cet avis pour l'obtention d'un poste au Centre de santé et de la sécurité sociale de San Vicente. Selon la Réglementation du travail du 17 septembre 2008 : Avis d'appel d'offres public, no 61/2003: «Centre de santé et de sécurité sociale de San Vicente», les soumissions doivent être rédigées en portugais, ainsi que tous les autres documents; s'ils sont rédigés dans une autre langue, ils doivent être accompagnés d'une traduction autorisée:

Article 6

c) La soumission doit être rédigée en portugais. Les autres documents sont aussi obligatoirement rédigés en portugais; cependant, lorsque, par leur nature ou leur origine, ils sont rédigés dans une autre langue, le candidat doit les faire accompagner d'une traduction autorisée, ou pour lesquels le requérant déclare accepter sa primauté avec tous ses effets sur les originaux.


Dans l'Avis du 29 décembre 2008, le Secrétariat régional des Ressources humaines émettait cet avis sur l'exigence du français et de l'anglais pour combler un poste au bureau du directeur du centre de la jeunesse Quinta da Ribeira:
 
Article 3

Les exigences sont contenues dans l'application du premier paragraphe de l'article 3-A du décret législatif régional no 27/2006/M du 14 juillet.

En ce qui concerne le profil exigé : une expérience vérifiée dans le domaine des techniques et la gestion du tourisme, la réservation d'hébergement, égal ou supérieur à quatre ans, avec la maîtrise de l'anglais et du français ainsi que l'aptitude à la planification et la coordination.

Cet autre appel d'offre était de la même «eau»:

Afin d'aider les jeunes chômeurs à obtenir un emploi dans le cadre du programme Ep-Europa, l'Arrêté no 60/2008 du 15 mai oblige les candidats à connaître l'anglais et la langue du pays où ils se destinent :

Article 3

Destinataires

Le programme Ep-Europa s'adresse aux jeunes chômeurs à la recherche d'emploi inscrite dans l'IRE, âgés entre 18 et 35 ans, répondant aux qualification de niveau III, IV et V, et qi satisfont aux conditions suivantes :

a) Ils détiennent des connaissances de base de la langue anglaise et/ou de la langue du pays de destination ;

L'Avis du 11 août 2006 concerne un poste de préposé aux animaux comme groupe auxiliaire au sein du personnel de la Direction régionale des forêts. La maîtrise du portugais constitue l'une des conditions essentielles pour obtenir ce poste:
 

Article 9

- Les méthodes de sélection à utiliser sont les suivantes :

9.1
- Le test de connaissances générales est évalué selon une échelle de 0 à 20 points; il est oral, d'une durée maximale de trente minutes; il est de caractère éliminatoire et sont abordés des sujets qui, conformément au niveau des qualifications exigées pour la catégorie du poste à combler, évaluent :

- la
maîtrise de la langue portugaise, notamment, au moyen de l'interprétation de textes et du développement de sujets;

Ces quelques textes témoignent de l'importance du portugais dans la vie madérienne, une région essentiellement lusophone.

5.4 Les médias

L'article 129 du Statut politique et administratif de la Région autonome de Madère (Estatuto Político Administrativo da Região Autónoma da Madeira) prévoit que l'État portugais assure la couverture de l'intégralité du territoire de la Région autonome de Madère par le service public de radio et la télévision et garantit également l'accès de la Région aux canaux nationaux de couverture générale:

Article 129

Télévision et Radio

1)
Selon les dispositions constitutionnelles, l'État assure l'existence et le fonctionnement d'un service public de radio et de télévision.

2) L'État assure la couverture de l'intégralité du territoire de la Région autonome de Madère par le service public de radio et la télévision.

3) Le service public de la télévision et de la radio comprend également dans la Région l'existence d'établissements régionaux avec une autonomie de production, d''émissions et d'informations.

4) L'État garantit également l'accès de la Région aux canaux nationaux de couverture générale, conformément à la loi.

Évidemment, ce texte implique que c'est en portugais que le service sera dispensé. De fait, les Madériens reçoivent du Portugal plusieurs chaînes de télévision en provenant de la Radio e Televisão de Portugal, dont RTP1 et RTP2. Parmi les autres chaînes nationales, mentionnons SIC, TVI, RTP Internacional, SIC Internacional, Canal Porto, RTP África, TV Record. Il a y aussi la RTP Madeira, une chaîne régionale madérienne. Il est possible aussi de capter par câble des chaînes internationales: TVE International (espagnol), Globovision (espagnol), SAT-1 (allemand), PRO 7 (allemand), TV Galiza (espagnol), M6 (français), Rai Uno (italien), Rai Due (italien), ZDF (allemand), ARD (allemand), BBC Prime (anglais), RTL (allemand), TV5 (français), France 24 (français), CNN (anglais), SKY News (anglais), FOX Life (anglais), etc.

La Loi no 32 du 22 août sur la télévision (2003) prévoit à l'article 48 des émission dans les régions autonomes:
 
Article 48

Concession générale de service public de télévision

2)
La concession générale de service public de télévision est effectuée au moyen de services de programmes dont l'accès n'est pas conditionnel, y compris:

a) Un service de programme généraliste et distribué simultanément dans tout le pays, y compris dans les régions autonomes;

b) Un ou plusieurs services de programmes qui transmettent des thèmes d'intérêt pour les téléspectateurs lusophones vivant à l'étranger et des thèmes spécialement conçus pour les pays de langue officielle portugaise, et qui favorisent l'affirmation, l'évaluation et la défense de l'image du Portugal dans le monde.

4) La concession généraliste de service public de télévision comprend également l'obligation de fournir deux services de programmes, destinés respectivement à la Région autonome des Açores et à la Région autonome de Madère.

À la radio, les Madériens sont bien desservis par de nombreuses stations : Antena 1, Antena 3, Posto Emissor do Funchal, Radio Calheta (Calheta), TSF Noticias, etc., toutes en portugais. 

Du côté des journaux, le plus connu est le Diário de Notícias de Funchal, car la plupart des autres sont en édition électronique: le Jornal da Madeira (portugais), l'Archipelago News (anglais), le Furabardos (portugais), le Madeira Times (anglais) et le Tribuna da Madeira (portugais). En somme, les Madériens vient dans un pays lusophone et, comme il sont des insulaires, rien ne pourrait mettre en danger la langue portugaise.

 
La politique linguistique propre à l'archipel de Madère se caractérise par la non-intervention. Le gouvernement régional s'en tient à la politique pratiquée au Portugal en recourant au portugais dans toute l'administration de l'État et en obligeant les employés de l'État ou de la fonction publique régionale à maîtriser le portugais. En ce qui a trait aux immigrants, des cours spécialisés de langue portugaise (seconde) sont dispensés aux immigrants ou aux enfants d'immigrants. Quant à la langue propre de l'archipel, la variété madérienne du portugais, elle est simplement ignorée par les autorités régionales; cette langue ne fait même pas partie du patrimoine régional. Comme aux Açores, la question des langues ne semble guère préoccuper les autorités locales, sauf de façon strictement ponctuelle.

Dernière mise à jour: 07 févr. 2016

Les Açores