Le français

Le français est devenu la seconde langue internationale après l'anglais. Linguistiquement parlant, le terme de francophone caractérise tout locuteur qui utilise le français comme langue maternelle. Mais la réalité est plus complexe. Il faut distinguer aussi les pays où le français est la langue officielle et même, selon une expression plus récente, ceux qui «ont en commun l'usage du français».

Carte reproduite avec l'aimable autorisation de M. Mikael Parkvall de l'Institutionen för lingvistik, Université de Stockholm. 

Grâce à son statut de langue officielle (ou co-officielle) dans quelque 37 États, le français reste la deuxième langue du monde sur le plan de la puissance politique. Même si, à l'exemple de l'anglais, il n'est pas la langue maternelle de tous les citoyens dans la plupart des pays concernés, le français occupe des positions stratégiques privilégiées comme langue administrative, langue d'enseignement, langue de l'armée, langue de la justice, langue des médias, langue du commerce ou des affaires, etc.

1 Les racines historiques

Si le français a d'abord été la première langue de la France, c'est parce qu'il a été celle du roi, c'est-à-dire celle du prince le plus puissant, celui qui possédait la plus grande armée et qui prélevait les plus forts impôts. Par la suite, si le français a été la première langue de l'Europe, et ce, du Moyen Âge jusqu'au XVIIIe siècle, c'est parce que la France était le pays le plus peuplé du continent, et que, par voie de conséquence, son monarque était le plus riche et le plus puissant. Ainsi, la cause première de l'expansion du français en Europe et en Amérique est d'ordre démographique, puis d'ordre économique et militaire. Cette observation pourrait, bien sûr, s'appliquer à l'histoire de l'anglais, mais aussi à celle de l'espagnol, du portugais, de l'arabe, du russe, etc.

L'implantation du français en Afrique est plus récente. À l'exception du Sénégal où des postes français ont été établis dès le XVIIIe siècle, l'expansion de cette langue a commencé au XIXe siècle avec de nouvelles conquêtes militaires, ainsi qu'avec l'effort d'évangélisation et le développement du système scolaire. Il en est de même pour l'Océanie (Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Vanuatu, etc.).

2 Le français langue maternelle

Nombre Pays francophones
(L1)
Population totale
(en millions)
Proportion
des francophones
Nombre réel
1 France 67 595 000 82,5 % 55 427 900
2 Canada 36 155 487 22,1 % 7 990 362
3 Belgique 11 289 853 41,0 % 4 628 839
4 Suisse 8 417 700 18,4 % 1 548 856
5 Monaco 37 550 58,0 % 21 780
  Total

123 495 590

 

69 617 737

En principe, la notion de français langue maternelle (L1) ne s'applique qu'à ceux qui le parlent en France (82,5 %), au Canada (22,1 %), en Belgique (41 %), en Suisse (18,4 %) et dans la principauté de Monaco (58 %). Avec ces seuls pays, on ne compterait que 69,6 millions de francophones dans le monde.

Quand on consulte le nombre des francophones réels dans le tableau Les États où le français est langue officielle ou co-officielle, on constate qu'on en comptabilise en fait 98,4 millions. Aux 69,6 millions de ces cinq pays, il faut ajouter à 28,9 millions d'autres francophones pour un total de 98,4 millions de locuteurs du français en L1.

Bien qu'ils soient partout minoritaires, il faut dénombrer également les locuteurs du français langue maternelle dans ces 26 autres pays (sur 31) répartis surtout en Afrique et en Océanie, mais présents aussi aux Antilles et même aux États-Unis.

Si l'on compte les véritables francophones d'Afrique, des Antilles et des États-Unis (1,7 million), d'Océanie, on compterait 110 millions de locuteurs francophones. En 2007, selon une évaluation contenue dans un rapport de l'Organisation internationale de la Francophonie publié à Paris, le nombre de francophones sur la planète aurait franchi pour la première fois la barre des 200 millions, dont 72 millions de «francophones partiels». En 2005, une précédente étude avait estimé le nombre de francophones à 175 millions de personnes. Le nombre de personnes étudiant en français ou apprenant la langue a aussi augmenté; il était descendu à 90 millions en 2002. Il tournerait maintenant autour de 118 millions.

3 Le statut du français dans le monde

La situation du français dans le monde est complexe, car elle comprend des communautés très diverses. Ces communautés ont une langue maternelle qui peut être le créole, une langue africaine, une variété d'arabe, une langue austronésienne, etc. Elles résident dans des pays d'une grande importance démographique (France, Congo-Kinshasa, Cameroun, Côte d'Ivoire, Madagascar, Niger, etc.), dans de tout petits pays ou territoires (Guadeloupe, Martinique, Saint-Barthélemy, etc.) et des pays qui sont non francophones, mais qui comptent des citoyens apprenant le français comme langue étrangère. On peut ainsi distinguer deux sous-ensembles : le français peut être une langue officielle ou co-officielle dans un État souverain ou un État ou un territoire; le français n'est pas une langue officielle, mais il est enseigné comme langue étrangère.

3.1 Le français comme langue officielle ou co-officielle d'un État

États ayant le français
comme langue officielle unique
Bénin 10 160 556 Burkina Faso 17 322 796
Congo-Brazzaville 4 662 446 Congo-Kinshasa 86 895 208
Côte d’Ivoire 22 671 331 France 67 595 000
Gabon 1 672 597 Guinée 11 474 383
Mali 17 994 837 Monaco 37 550
Niger 2 672 987 Sénégal 13 567 338
Togo 7 351 374

-

 
États ayant le français comme langue co-officielle
Belgique (+ néerlandais + allemand) 11 289 853 Burundi (+ kirundi) 9 420 248
Cameroun (+ anglais) 23 739 218 Canada (+ anglais) 36 155 487
Centrafrique (+ sango) 5 277 959 Comores (+ comorien + arabe) 1 071 229
Djibouti (+ arabe) 907 127 Guinée équatoriale (+ espagnol) 1 222 442
Haïti (+ créole) 10 911 819 Luxembourg (+ allemand + luxembourgeois) 576 249
Madagascar (+ malgache) 17 994 837 Rwanda (+ anglais + kinyarwanda) 12 337 136
Seychelles (+ créole + anglais) 91 650 Suisse (+ allemand + italien + romanche) 11 412 107
Tchad (+ arabe) 11 412 107 Vanuatu (+ anglais + bichlamar) 286 434
Dans cette première catégorie (États ayant le français comme langue officielle unique), on compte 13 pays: le Bénin, le Congo-Brazzaville, la Côte d'Ivoire, le Gabon, le Mali, le Niger, le Togo, le Burkina Faso, le Congo-Kinshasa, la France, la Guinée, Monaco et le Sénégal. Cet ensemble regroupe 264 078 403 personnes. Cependant, aucun de ces pays n'abrite 100% de francophones. Au total, 132,8 millions de locuteurs peuvent s'exprimer en français (sur 264,0 M), soit comme langue maternelle, soit comme langue étrangère.   

D'autres pays (16 au total) ont le français comme langue co-officielle: le français, néerlandais et l'allemand en Belgique, le français et l'anglais au Cameroun, le français et le sango en Centrafrique, le français et l'arabe à Djibouti, le français et le créole en Haïti, le français et le malgache à Madagascar, le français, l'anglais et le créole aux Seychelles, le français et l'arabe au Tchad, le français et le kirundi au Burundi, le français et l'anglais au Canada, le français, le comorien et l'arabe aux Comores, le français et l'espagnol en Guinée équatoriale, le français, l'allemand et le luxembourgeois au Luxembourg, le français, l'anglais et le kinyarwanda au Rwanda, le français, l'allemand, l'italien et le romanche en Suisse, le français, l'anglai et le bichlamar au Vanuatu.  Ce sous-ensemble de 156 990 256 personnes n'inclut que 48,4 millions de locuteurs.

Ces deux catégories regroupent donc 181,2 millions de locuteurs du français pour une population éventuelle de 420,9 millions de personnes.  

3.2 Les États fédérés ou territoires autonomes ayant le français comme langue officielle ou co-officielle

Belgique Fédération Wallonie-Bruxelles (anciennement appelée Communauté française de Belgique)
Canada Nouveau-Brunswick (+ anglais)
Nunavut (+ anglais + inuktitut)
Québec
Territoires du Nord-Ouest (+ anglais + chipewyan + cri + dogrib + gwich’in + inuktitut + slavey)
Yukon (+ anglais)
Inde Pondichéry (+ anglais + malayalam + tamoul + télougou)
Italie Vallée d’Aoste (+ italien)
Suisse Berne (+ allemand)
Fribourg (+ allemand)
Genève
Jura
Neuchâtel
Valais (+ allemand)
Vaud
France Guadeloupe
Guyane
Martinique
Saint-Martin
Saint-Barthélemy
Nouvelle-Calédonie
Polynésie
Mayotte
La Réunion
Wallis-et-Futuna
Le tableau ci-contre présente différentes catégories d'États fédérés ou de territoires ayant le français comme unique langue officielle ou comme langue co-officielle.

En Belgique, le gouvernement fédéral est trilingue (néerlandais, français et allemand), mais la Fédération de Wallonie-Bruxelles n'a que le français comme langue officielle. 

Au Canada, le Québec a le français comme langue officielle, alors que le Nouveau-Brunswick, les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon ont aussi l'anglais comme langue co-officielle, voir une ou plusieurs langues amérindiennes.

En Inde, seul le territoire de Pondichéry a le français comme langue co-officielle, mais uniquement par tradition orale, car aucun texte juridique ne le proclame. En fait, les langues officielles sont l'anglais, le malayalam, le tamoul et le télougou, selon les districts concernés.

En Italie, la région autonome de la Vallée d'Aoste est bilingue avec le français et l'italien. 

Dans la Suisse fédérale quadrilingue (allemand, français, italien et romanche), quatre cantons sont unilingues français (Genève, Jura, Neuchâtel et Vaud) et trois autres sont bilingues avec l'allemand (Berne, Fribourg et Valais).

Quant à la France, ses territoires ont tous le français comme unique langue officielle.

Au plan géopolitique, le français demeure la deuxième langue du monde avec 31 pays et 13 territoire (60 États) contre 53 pays et 9 territoires pour l'anglais. Mais ce n'est pas tout, puisque le français constitue, dans une cinquantaine de pays (54 États membres de la Francophonie), une langue administrative, d'enseignement, de la justice, des médias, du commerce ou des affaires et souvent la langue de l'armée. Le statut juridique du français ne se limite pas aux pays où le français est langue officielle ou co-officielle, mais aussi à un certain nombre d'États non souverains.

En Europe, le français est l'unique langue officielle en France, dans la principauté de Monaco et au grand-duché du Luxembourg. Il est aussi l'unique langue officielle des cantons de Genève, de Vaud, de Neuchâtel et du Jura. En Afrique, il est la seule langue officielle au Bénin, du Burkina Faso, de la République centrafricaine, du Congo-Brazzaville, du Congo-Kinshasa, de la Côte d'Ivoire, du Gabon, de la Guinée, du Mali, du Niger, de La Réunion, du Sénégal et du Togo. En Amérique, il conserve ce statut dans les territoires français d'outre-mer : Martinique, Guadeloupe, Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Guyane française. En Océanie, c'est dans les territoires français d'outre-mer (TOM) qu'il jouit de ce même statut: Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, les îles Wallis-et-Futuna.

Par ailleurs, le français est une langue co-officielle en Belgique (français-néerlandais-allemand), en Suisse (français-allemand-italien), au Canada (français-anglais), à Haïti (français-créole), au Burundi (français-kirundi), au Cameroun (français-anglais), aux Comores (français-arabe), à Djibouti (arabe-français), en Guinée équatoriale (espagnol-français), à Madagascar (malgache-français), en Mauritanie (arabe-français), au Rwanda (kinyarwanda-français-anglais), aux Seychelles (anglais-français-créole), au Tchad (arabe-français).

De plus, le statut juridique du français s'étend aussi à plusieurs États non souverains. Il est l'unique langue officielle dans la Fédération de Wallonie-Bruxelles en Belgique, dans la province de Québec, dans les cantons suisses de Genève, de Neuchâtel, du Jura et de Vaud. C'est une langue co-officielle dans les cantons de Fribourg (français-allemand), du Valais (français-allemand) et de Berne (français-allemand), dans la province du Nouveau-Brunswick (français-anglais) et les Territoires du Nord-Ouest au Canada (français-anglais), dans le Val-d'Aoste (français-italien) en Italie. Mentionnons enfin le territoire autonome de Pondichéry (tamoul et français; anglais, télougou et malayalam) en Inde.

Conformément à son statut de langue officielle, le français est utilisé, en totalité ou en partie, au Parlement, dans la rédaction des lois, dans les services gouvernementaux ou administratifs, dans les domaines de la justice, de l'éducation, dans la police et les forces armées, dans les médias, le commerce, le monde du travail, l'affichage, etc. Si on tient compte du fait que l'application du statut juridique varie d'un pays à l'autre ou d'une région à l'autre, il s'avère difficile de décrire celle-ci de façon concrète dans le cas du français. Comment savoir, par exemple, si l'affichage est aussi français en Côte d'Ivoire qu'en France, si les écoles francophones sont moins françaises au val d'Aoste qu'en Ontario, si les services municipaux en français sont mieux dispensés en Tunisie qu'en Alberta, etc.

4 Le dénombrement des francophones dans le monde

En principe, la notion de français langue maternelle ne s'applique qu'à ceux qui le parlent en France, au Canada, en Belgique, en Suisse et dans la principauté de Monaco. Cependant, bien qu'ils soient partout minoritaires, il faut dénombrer également les locuteurs du français langue maternelle et surtout ceux dont c'est une langue seconde ou une langue étrangère dans les différents autres pays répartis surtout en Afrique et en Océanie, mais présents aussi aux Antilles et aux États-Unis.

4.1 Le français en Afrique du Nord et au Proche-Orient

Dans les lignes qui suivent, les données statistiques concernant les locuteurs proviennent du rapport de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) de 2014 intitulé «La langue française dans le monde, publié aux éditions Nathan.

Afrique du Nord (Maghreb)
OIF Locuteurs du français
L2
% Population
totale
Algérie 11 200 000 27% 41 423 066
Maroc 10 657 000 31% 33 655 786
Mauritanie 529 000 14% 3 516 806
Tunisie 6 090 000 52% 11 438 575
Proche-Orient
Égypte 2 800 000 3% 90 416 900
Émirats arabes unis 100 000 1% 9 157 000
Liban 1 920 000 32% 5 882 562
Qatar 100 000 4% 2 334 029
Israël 300 000 3% 8 334 000
Total 33 696 000 16% 206 158 753
Dans les pays qui sont présentés dans le tableau ci-contre, le français ne constitue aucunement une langue officielle ou co-officielle, car c'est l'arabe classique qui sert de véhicule officiel. Néanmoins, le français occupe un rôle important, car il est enseigné (L2 = langue seconde) dans toutes les écoles en Algérie, au Maroc et en Tunisie, ainsi que au Liban. Ces quatre pays, ainsi que la Mauritanie, ont été dans le passé des protectorats ou des colonies françaises. Tel n'est pas pour l'Égypte, les Émirats arabes unis et le Qatar, qui font pourtant partie de la Francophonie en tant que membre, observateur ou État associé.

Le résultat est que 33,3 millions d'arabophones (et 300 000 Israéliens) apprennent le français dans ce grand ensemble de 206,1 millions de locuteurs.

4.2 Le français en Afrique subsaharienne et dans l'océan Indien

Afrique subsaharienne (Afrique noire)
OIF Locuteurs du français L2 % Population
totale
Bénin (F) 3 848 000 37% 10 160 556
Burkina Faso (F) 3 965 000 22% 17 322 796
Burundi (F) 897 000 9% 9 420 248
Cameroun (F) 9 334 000 39% 23 739 218
Cap-Vert (P) 55 000 10% 538 535
Centrafrique (F) 1 410 000 26% 5 277 959
Congo-Brazzaville (F) 2 717 000 58% 4 662 446
Congo-Kinshasa (F) 33 222 000 38% 86 895 208
Côte d'Ivoire (F) 7 218 000 31% 22 671 331
Djibouti (F) 450 000 49% 907 127
Gabon (F) 1 070 000 62% 1 672 797
Ghana (A) 219 000 0,1% 27 043 093
Guinée (F) 2 974 000 25% 11 474 383
Guinée-Bissau (P) 275 000 16% 1 693 398
Guinée équatoriale (F) 231 000 18% 1 222 442
Mali (F) 2 744 000 15% 17 994 837
Mozambique (P) 81 000 0,1% 27 220 000
Niger (F) 2 439 000 11% 20 672 987
Rwanda (F) 700 000 5% 12 337 138
Sao Tomé-et-Principe (P) 41 000 21% 190 428
Sénégal (F) 4 277 000 31% 13 567 338
Tchad (F) 1 714 000 14% 11 412 107
Togo (F)

2 787 000

36%

7 351 374

Total

82 668 000

24%

335 447 746

Océan Indien
OIF Locuteurs du français L2 % Population totale
Comores  (F-C) 196 000 18% 1 071 229
Madagascar (F) 4 847 000 22% 21 842 167
Maurice (A) 911 000 68% 1 331 155
Seychelles (F-A-C) 50 000 54% 91 650
Total

6 004 000

24%

24 336 201
L'Afrique subsaharienne, c'est l'Afrique située au sud du Sahara. Elle ne comprend donc pas les pays du Maghreb, mais elle s'étend sur tout le reste du continent africain incluant l'Afrique du Sud et l'île de Madagascar. L'Afrique subsaharienne peut aussi être désignée comme l'Afrique noire, car elle est principalement peuplée d'individus ayant la peau de couleur noire, par opposition à l'Afrique du Nord, appelée parfois l'Afrique blanche, peuplée principalement par des populations à la peau blanche ou hâlée (Berbères, Égyptiens, Arabes).

Cet ensemble comprend des pays ayant le français (F) comme langue officielle ou co-officielle, et des pays ayant le portugais (P) ou l'anglais (A). Mais le Cap-Vert (portugais), le Ghana (anglais), la Guinée-Bissau (portugais), le Mozambique (portugais) et Sao Tomé-et-Principe (portugais) font tous partie de la Francophonie. Pour résumer la situation en Afrique subsaharienne, nous pouvons constater que, pour une population totale de 335,4 millions de personnes, 82,6 millions de locuteurs sont instruits en français, ce qui représenterait 24% de ces populations.

En ce qui concerne l'océan Indien, le français est enseigné dans tous ces pays avec des résultats variables. Les anciennes colonies françaises ayant passé sous le Régime britannique, c'est-à-dire l'île Maurice et les îles des Seychelles, ont un taux d'enseignement beaucoup plus élevé que dans les plus récentes colonies françaises (Comores et Madagascar): 68% et 54% pour les uns et 18% et 22% pour les autres. Cependant, en raison de la population considérable de Madagascar (21,8 M), les locuteurs sachant s'exprimer en français sont en plus grand nombre. 

Au total, nous pouvons considérer que 88,6 millions de personnes ont appris le français.

4.3 Le français en Amérique et aux Antilles

Amérique du Nord
OIF Locuteurs
du français L2
% Population
totale
Canada (total) (F) 10 470 000

28%

36 155 487

Nouveau-Brunswick (F) 320 000 42% 753 914
Québec (F) 7 666 000 92% 8 210 533
États-Unis (A) 2 100 000 0,01% 326 112 814
Antilles
Dominique (A) 7 000 9% 73 449
Haïti (F) 4 454 000 40% 10 911 819
République dominicaine (E) 153 000 1% 9 980 243
Sainte-Lucie (A) 3 000 1% 163 362
Amérique du Sud
Uruguay (E)

5 000

0,1% 3 332 972
Total      
En Amérique, les francophones vivent principalement au Canada, d'abord au Québec et au Nouveau-Brunswick (Acadie), mais également dans toutes les provinces canadiennes où ils demeurent très minoritaires. Le nombre des francophones serait de 10,4 millions de personnes.

Il faut ajouter Haïti, la Dominique, la République dominicaine et Sainte-Lucie, ainsi que l'Uruguay, ce qui donne 15 092 000 de personnes.

De ce nombre, il conviendrait d'ajouter les francophones des États-Unis (2 100 000), ainsi que ceux des territoires français de la Martinique (397 310), de la Guadeloupe (474 071), de la Guyane (286 489), de Saint-Martin (35 950), de Saint-Barthélemy (9410) et de Saint-Pierre-et-Miquelon (6286) pour un total de 3 309 516 personnes.

Nous pouvons donc penser qu'en Amérique quelque 18,7 millions de personnes peuvent s'exprimer en français, mai si l'on ajoute les États-Unis (non membre de la Francophonie), on en arrive à 20 millions.


4.4 Le français en Asie et en Océanie

 
Asie centrale

OIF

Locuteurs du
français L2
% Population
totale
Arménie 200 000 6% 3 060 631
Géorgie 18 000 0,1% 4 490 500
Extrême-Orient
Cambodge 423 000 2% 15 458 332
Laos 190 000 2% 6 803 699
Thaïlande 556 000 0,1% 65 242 920
Vietnam 654 000 0,1% 91 700 000
Océanie
Vanuatu (F) 83 000 28% 286 434
Total 2 124 000

1%

187 042 516
Le nombre des francophones en Asie et en Océanie demeure relativement limité, car il ne compte que 2,1 millions de locuteurs.

Toutefois, pour être complet, il faudrait ajouter les ressortissants français des territoires de la Nouvelle-Calédonie (271 464), de la Polynésie (275 918), de Wallis-et-Futuna (13 314). On comptabiliserait 2 684 696 personnes (ou 2,6 millions).

Le Cambodge, le Laos et le Vietnam ont déjà été des protectorats français. Il faut constater aujourd'hui que l'influence du français reste très réduite, bien que ces États soient membres de la Francophonie. La Thaïlande est un État observateur à l'OIF. 

 
4.5 Le français en Europe
 
Le français en Europe comprend des pays dont c'est la langue maternelle en totalité (France) ou en partie (Belgique, Monaco et Suisse), des pays membres ou non de l'OIF, dont le français est une langue d'enseignement.
 
Europe (A - I)
Pays
 
Locuteurs du
français L2
% Population
totale
Albanie (OIF) 320 000 10% 3 063 320
Allemagne 11 943 000 14% 82 800 000
Andorre (OIF) 57 000 79% 71 732
Autriche (OIF) 967 000 11% 8 711 500
Belgique (OIF) 8 088 000 71% 11 289 853
Bosnie-Herzégovine (OIF) 400 0% 3 836 377
Bulgarie (OIF) 185 000 2% 7 153 784
Chypre (OIF) 78 000 6% 1 186 421
Croatie (OIF) 116 000 2% 4 190 669
Danemark 436 000 7% 5 707 251
Espagne 5 022 000 10% 46 438 422
Estonie (OIF) 19 000 1% 1 315 944
Finlande 519 000 9% 5 499 514
France (OIF) 62 968 000 93% 67 595 000
Grèce (OIF) 781 000 7% 10 793 526
Irlande 587 000 12% 4 664 156
Luxembourg (OIF) 521 000 90% 576 249
Macédoine (OIF) 237 000 11% 2 064 032
Hongrie (OIF) 117 000 1% 9 830 485
Italie 9 394 000 15% 61 302 519
Total 102 355 400 30% 338 090 754
Europe (L-U)
Pays
 
Locuteurs du
français L2
% Population
totale
Lettonie (OIF) 26 000 1% 1 968 957
Lituanie (OIF) 75 000 2% 2 888 558
Malte 55 000 12% 434 403
Moldavie (OIF) 83 000 2% 3 555 200
Monaco (OIF) 30 000 79% 37 550
Monténégro (OIF) 13 000 1% 650 036
Norvège 324 000 6% 5 214 890
Pays-Bas 3 614 000 21% 17 045 144
Pologne (OIF) 1 034 000 0,1% 37 967 209
Portugal 2 423 000 23% 10 341 330
République tchèque (OIF) 189 000 1% 10 445 783
Roumanie (OIF) 1 897 000 9% 19 942 642
Royaume-Uni 10 520 000 16% 65 382 556
Serbie (OIF) 319 000 4% 7 141 929
Slovaquie (OIF) 109 000 2% 5 407 910
Slovénie (OIF) 79 000 3% 2 064 188
Suède 1 074 000 10% 9 998 000
Suisse (OIF) 5 402 000 64% 8 417 700
Ukraine (OIF) 54 000 0,1% 42 774 605
Total 27 320 000 10% 251 678 590

Ce très grand ensemble regroupe 40 États avec une population totale de 589 769 344 de personnes. De ce nombre, quelque 128,6 millions (une moyenne de 21 %) ont une connaissance du français comme langue maternelle, langue seconde ou langue étrangère.

4.6 Les francophones dans le monde

Région du monde Nombre de francophones
(en millions)
Pourcentage
Amérique 20,0   7 %
Asie 2,6 0,1 %
Afrique subsaharienne (noire) 82,6 30 %
Maghreb et Proche-Orient (arabe) 33,6 12 %
Europe 128,6 47 %
Océanie 6,0  2 %
Total 273,4 100 %
Quand on consulte le tableau ci-contre, on constate que le nombre de francophones, toute catégories confondues est de 273,4 millions de locuteurs. Près de la moitié des francophones sont situés en Europe (47%), mais ils sont suivis par l'Afrique subsaharienne (30 %). Plus loin derrière, c'est le Maghreb et le Proche-Orient arabe avec 12 %. L'Amérique (7%) et l'Océanie (2 %) comptent moins de francophones, alors que le nombre de ceux-ci en Asie est limité (0,1%).

Le français est une langue d'enseignement de grande importance dans le monde. En fait, son enseignement aux non-francophones constitue une donnée fondamentale dans le concept de francophonie. Là où le français a acquis le statut de langue officielle, de langue co-officielle ou de langue administrative, il est enseigné comme langue seconde; là où le français ne dispose d'aucun statut officiel, comme au États-Unis, en Colombie, au Royaume-Uni ou au Laos, il est enseigné comme langue étrangère. Précisons que, dans les pays où le français est l'unique langue officielle, il est enseigné à tous les élèves dès le primaire. En tant que langue seconde, il est principalement enseigné au primaire, parfois au secondaire.

Une constatation s'impose lorsqu'on se demande où le français est le plus enseigné comme langue seconde ou langue étrangère: c'est avant tout dans les pays francophones d'Afrique noire, puis dans les pays arabophones d'Afrique ainsi que dans les pays anglophones, lusophones (portugais) et hispanophones.

Au plan de la francophonie mondiale, on compte présentement plus de 273,4 millions de personnes scolarisées en français dans le monde, tous les secteurs d'enseignements réunis (langue maternelle, langue seconde, langue étrangère). En fait, jamais dans l'histoire du français autant de personnes n'ont appris et parlé cette langue. Selon le Conseil économique et social de Paris, le nombre des «francophones» devait atteindre même les 500 millions en l'an 2050.

Le très net déclin du français langue seconde ou étrangère, qui avait commencé dans les années 1960, semble avoir été stoppé. Certains pays d'Europe (Finlande, Irlande, Norvège, Suède, Autriche, Bulgarie, etc.), du Proche-Orient (Égypte, Turquie, Israël, Émirats arabes unis, etc.) et d'Amérique (Brésil, Colombie, Pérou, États-Unis, Canada) connaissent présentement une très nette augmentation des élèves du français langue seconde ou étrangère.

Mais c'est en Afrique francophone et dans les pays du Maghreb que la proportion des effectifs scolaires a le plus augmenté. La population des élèves scolarisés en français est passée de 8 % (1960) à 33 % (1981). Les prospectives pour l'an 2000 montraient une augmentation de 267 % de scolarisés en français, tandis que l'augmentation de la population devait être de 73 %. Dans les pays du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie), pourtant soumis à une politique d'arabisation poussée, la proportion des enfants scolarisés en français a déjà dépassé les 40 %. Bref, comme le français est enseigné dans la quasi-totalité des États du monde, sa situation lui procure une dimension et une portée vraiment internationales... après l'anglais.

5 Les États de la Francophonie

Lors du XVIe Conférence des chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage à Antananarivo (Madagascar), les 26 et 27 novembre 2016, les États suivants étaient représentés:

États membres (54)

Albanie, Andorre, Arménie, Belgique, Bénin, Bulgarie, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Canada, Canada-Nouveau-Brunswick, Canada-Québec, Cap-Vert, Centrafrique, Comores, Congo-Brazzaville, Congo-Kinshasa, Côte-d'Ivoire, Djibouti, Dominique, Égypte, France, Gabon, Grèce, Guinée, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Haïti, Laos, Liban, Luxembourg, Macédoine, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Moldavie, Monaco, Niger, Roumanie, Rwanda, Sainte-Lucie, São Tomé et Príncipe (Saint-Thomas-et-Prince), Sénégal, Seychelles, Suisse, Tchad, Togo, Tunisie, Vanuatu et Vietnam.

États associés (4)

Chypre, Ghana, Nouvelle-Calédonie et Qatar.
États observateurs (26)

Argentine, Autriche, Bosnie-Herzégovine, Canada-Ontario, Corée du Sud, Costa Rica, Croatie, Émirats arabes unis, Estonie, Fédération Wallonie-Bruxelles, Géorgie, Hongrie, Kosovo, Lettonie, Lituanie, Mexique, Monténégro, Mozambique, Pologne, République dominicaine, République tchèque, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Thaïlande (en suspens), Ukraine et Uruguay. 

Le statut de langue internationale du français est réel avec 44 États de langue officielle française dans 31 pays (consulter le tableau Les États où le français est langue officielle ou co-officielle), mais apparaît fragile dans une certaine mesure. Au point de vue des effectifs de ses locuteurs, cette langue progresse très vite, proportionnellement plus que l'anglais; cela est dû à la formidable poussée démographique des pays africains, incluant le Maghreb. On constate des progrès presque fulgurants de l'enseignement en français dans des populations jadis peu scolarisées. C'est cependant un atout qui peut se retourner contre le français, car il n'est nulle part langue maternelle, hormis en France, en Belgique wallonne, en Suisse romande, au Québec et dans quelques régions isolées du Canada anglais. En Amérique, le français se cantonne dans deux États, l'un, petit et pauvre, Haïti; l'autre, le Québec, riche mais sous-peuplé et atteint de décroissance démographique. En fait, la France demeure l'unique pôle solide de la francophonie. C'est une faiblesse dans la mesure où tout repose sur la puissance et la richesse de ce seul pays.

Les autres langues internationales:


arabe
 

chinois
 

espagnol
 

anglais
 

portugais
 

russe
 
Dernière mise à jour: 28 nov. 2017

Retour à Vitalité et mort des langues

Page précédente

 

Langues du monde

Accueil: aménagement linguistique dans le monde