République d'Irlande

Irlande

Loi sur les langues officielles
(
Official Languages Act)

Partie 2

Organismes de l'État

La version française de cette loi est une simple traduction, elle n'a aucune valeur juridique; cette traduction provient du Bureau de la traduction (Travaux publics et services gouvernementaux Canada).

PART 2

ORGANS OF STATE

Section 5.

Annual report to Houses of Oireachtas

In each year, beginning with the year following the year in which this Act is commenced, the Minister shall make a report to each House of the Oireachtas on the operation in the preceding year of this Act.

Section 6.

Use of official languages in Houses of Oireachtas

(1) A member of either House of the Oireachtas has the right to use either of the official languages in any debates or other proceedings in that House or of a committee of either House, a joint committee of both Houses or sub-committee of such a committee or joint committee.

(2) A person appearing before either House of the Oireachtas or before such a committee, joint committee or sub-committee as aforesaid has the right to use either of the official languages.

(3) Every official report of the debates and other proceedings of the Houses of the Oireachtas shall be published in each of the official languages, except that contributions (whether oral or in writing) in either of the official languages by persons may be published therein solely in that language.

Section 7.

Acts of the Oireachtas

As soon as may be after the enactment of any Act of the Oireachtas, the text thereof shall be printed and published in each of the official languages simultaneously.

Section 8.

Administration of Justice

(1) A person may use either of the official languages in, or in any pleading in or document issuing from, any court.

(2) Every court has, in any proceedings before it, the duty to ensure that any person appearing in or giving evidence before it may be heard in the official language of his or her choice, and that in being so heard the person will not be placed at a disadvantage by not being heard in the other official language.

(3) For the purposes of ensuring that no person is placed at a disadvantage as aforesaid, the court may cause such facilities to be made available, as it considers appropriate, for the simultaneous or consecutive interpretation of proceedings from one official language into the other.

(4) Where the State or a public body is a party to civil proceedings before a court
:

(a) the State or the public body shall use in the proceedings, the official language chosen by the other party, and

(b) if two or more persons (other than the State or a public body) are party to the proceedings and they fail to choose or agree on the official language to be used in the proceedings, the State or, as appropriate, the public body shall use in the proceedings such official language as appears to it to be reasonable, having regard to the circumstances.

(5) Notwithstanding any other provision of this section, a person shall not be compelled to give evidence in a particular official language in any proceedings.

(6) In choosing to use a particular official language in any proceedings before a court, a person shall not be put by the court or a public body to any inconvenience or expense over and above that which would have been incurred had he or she chosen to use the other official language.

PARTIE 2

 ORGANISMES DE L’ÉTAT

Article 5

Rapport annuel aux Chambres de l’Oireachtas

Chaque année, débutant une année après l’entrée en vigueur de cette loi, le Ministre doit faire un rapport à chaque Chambre de l’Oireachtas sur le fonctionnement durant l’année qui a précédé cette loi.

Article 6

Usage des langues officielles dans les Chambres de l’Oireachtas

(1) Tout membre de l’une des Chambres de l’Oireachtas a le droit d’utiliser l’une ou l’autre langue officielle lors de toute délibération et de toute autre procédure dans la Chambre ou d’un comité de cette Chambre, un comité conjoint des deux Chambres ou un sous-comité d’un tel comité ou comité conjoint.

(2) Une personne qui comparait devant l’une des Chambres de l’Oireachtas ou devant un comité ou un comité conjoint ou un sous-comité, tel que susmentionné, a le droit d’utiliser l’une ou l’autre langue officielle.

(3) Tout rapport officiel sur les délibérations et les autres procédures des Chambres de l’Oireachtas doit être publié dans chacune des langues officielles, mis à part le fait que les contributions des personnes physiques (verbales ou écrites) dans l’une ou l’autre langue officielle ne puissent être publiées que dans la langue utilisée par l’auteur.

Article 7

Lois de l’Oireachtas

Dans les plus brefs délais après l’adoption de tout texte législatif de l’Oireachtas, ledit texte doit être imprimé et publié simultanément dans chacune des langues officielles.

Article 8

Administration de la justice

(1) Toute personne physique peut utiliser l’une ou l’autre langue officielle dans tout plaidoyer ou tout document émis par un tribunal.

(2) Tout tribunal ayant une instance devant lui, doit s’assurer que toute personne physique qui comparait ou témoigne est entendue dans la langue officielle de son choix, et qu’en conséquence, elle ne sera pas désavantagée en n’étant pas entendue dans l’autre langue officielle.

(3) Dans le but d’assurer que nul n’est mis en désavantage, tel que mentionné ci-dessus, le tribunal peut demander de prendre les dispositions qu’il juge appropriées, pour faire l’interprétation simultanée ou consécutive de l’instance judiciaire d’une langue officielle à l’autre.

(4) Lorsque l’État ou un organisme public est une partie dans une instance civile devant un tribunal :

(a) l’État ou l’organisme public doit utiliser dans l’instance judiciaire la langue officielle choisie par l’autre partie, et

(b) si deux ou plusieurs personnes (autres que l’État ou un organisme public) sont parties à l’instance et qu’elles omettent de choisir une langue officielle ou de convenir de la langue officielle à utiliser, l’État ou le cas échéant, l’organisme public doit utiliser la langue officielle qui lui appert raisonnable en tenant compte des circonstances.

(5) Nonobstant toute autre disposition de cet article, nul ne peut être contraint de témoigner dans une langue officielle en particulier durant l’instance.

(6) Lorsqu’une personne choisit d’utiliser une langue officielle dans une instance devant un tribunal, elle ne doit pas être mise par le tribunal ou l’organisme public dans une situation inopportune ou coûteuse excédant les coûts qui auraient été engagés si elle avait choisi d’utiliser l’autre langue officielle.

Suite >

Page précédente

 


Partie 1:
Dispositions préliminaires et générales
 
Partie 2: Organismes de l'État Partie 3: Organismes publics
Partie 4: Commissaire aux langues officielles
 
Partie 5: Nom des localités Partie 6: Divers
 

   

République d'Irlande