Les langues par continent
 

Comme il est difficile de tirer une «photo» instantanée de la situation linguistique actuelle dans le monde, commençons par dresser un résumé selon les pays (langues officielles) et les continents. Au total, conformément aux données du Summer Institute of Linguistics du Texas (Ethnologue), en 1996, le nombre des langues dans le monde était estimé à 6703, en 2002, à 6800. Il n'y a pas eu de nouvelles langues, mais on a mieux comptabilisé les langues.

Selon les continents, les langues du monde se répartiraient comme suit:

Continent

Population

Langues vivantes

Pourcentage

Asie 3,6 milliards

2165

33 %

Afrique 780 millions

2011

30 %

Pacifique 30 millions

1302

19 %

Amérique 828 millions

1000

15 %

Europe 728 millions

225

3 %

Total 6 milliards

6703

100 %

Chart

Source: d'après Ethnologue, 13e édition, Barbara F. Grimes Editor, Summer Institute of Linguistics Inc.,1996.

En ce sens, les données statistiques du Summer Institute of Linguistics du Texas (Ethnologue) s’avèrent valables dans la mesure où un certain ordre de grandeur est respecté. 

En effet, la population du monde n’a pas augmenté à un seul endroit; elle s'est modifiée inégalement sur l’ensemble des continents. D’après l’Onu, la population de l’Asie augmente annuellement de 50 millions d’habitants, celle de l’Afrique de 17 millions, celle de l’Amérique latine et des Antilles de huit millions; quant à l’Amérique du Nord et le Pacifique, la population n’augmente plus de manière significative, mais elle baisse en Europe. Dans les faits, la répartition des langues dans le monde ne devrait pas être radicalement modifiée. C’est pourquoi nous pouvons considérer le tableau ci-dessus comme étant quand même assez représentatif de la répartition des langues dans le monde.

1) L'Europe

Lorsqu’on consulte le tableau des langues d’Europe, on se rend compte qu’il existe 50 États (dont un seul n’est pas souverain: Gibraltar) pour 35 langues officielles différentes mais 222 langues vernaculaires. En fait, à l’exception des petits États comme l’Islande (islandais), le Liechtenstein (allemand) et le Vatican (italien), tous les pays comptent quelques langues et plusieurs en dénombrent plus de 10, notamment l'Allemagne (21 langues), l'Azerbaïdjan (13), la Bulgarie (11), l'Espagne (14), la France (25), l'Italie (33), la Roumanie (14), le Royaume-Uni (12). La Russie demeure la grande championne avec 56 langues sur son territoire.

Autrement dit, la détermination des langues officielles ne présente qu’un portrait partiel de la réalité. Des pays comme la France, l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Italie, etc., comptent de nombreuses langues minoritaires, et certaines d’entre elles ont obtenu un statut officiel sur une base locale. Il en est ainsi pour le basque, le catalan et le galicien en Espagne, le gallois, l’écossais et l’irlandais au Royaume-Uni, le français en Italie (val d’Aoste), le féroïen aux îles Féroé, le frison aux Pays-Bas, etc. De plus, quelques dizaines de langues régionales sans statut de co-officialité sont néanmoins présentes et parfois protégées: le breton, le corse et l’occitan en France, le sarde en Italie, le lapon en Finlande et en Suède, etc. Enfin, il faut mentionner un nombre relativement important de langues immigrantes comme l'arabe, le berbère, le turc, l'hindi, etc.

Pour conclure, retenons que, sur le continent européen, on compte quelque 225 langues différentes — mais 35 langues officielles — représentant environ 3 % des langues du monde. On constatera que, avec 225 langues pour 982 millions d'habitants, l'Europe reste le continent de l'homogénéité linguistique: une langue par tranche de 4,3 millions d'habitants.

2) L'Amérique

L'Amérique est un immense continent de 770 millions d'habitants. Lorsqu’on consulte le tableau des langues d’Amérique, on compte quelque 46 États dont plusieurs sont de tout petits États ou des territoires d’outre-mer appartenant à la France, au Royaume-Uni ou aux États-Unis, sans oublier le Danemark (Groenland) et les Pays-Bas (Antilles néerlandaises). Bref, les langues officielles sont l’anglais (19 États), l’espagnol (19 États), le français (5 États), le néerlandais (2 États), le portugais (au Brésil), le créole (en Haïti), le danois et le groenlandais (au Groenland).

À part ces langues officielles, il faut compter encore un millier de langues dans les deux Amériques. La palme revient aux nombreuses langues amérindiennes. La classification établie par Norman MacQuown et Joseph Greenberg en 1955 dressait une liste de 1700 langues. Cependant, le relevé du Summer Institute of Linguistics (Dallas, Texas: Ethnologue, Languages of the World, 1995, 13e édition), n’en retient qu’environ un millier. Si on exclut les langues européennes (anglais, espagnol, portugais, français, néerlandais) et le créole, il reste au moins 994 langues amérindiennes parlées par environ 25 millions de locuteurs.

Or, les 1000 langues de l’Amérique représentent 15 % des langues du monde. En ce sens, l'Amérique paraît beaucoup plus diversifiée que l'Europe sur le plan linguistique avec une langue par tranche de 760 000 habitants (comparativement à une langue par 4,3 millions d'habitants en Europe). Par contre, même si l'Amérique compte presque autant d'États que l'Europe (45 en Amérique contre 49 en Europe), seulement quelques langues jouissent d'un statut officiel sur ce continent: l'espagnol, l'anglais, le portugais, le français, le néerlandais et le créole haïtien, sans oublier le danois et le groenlandais au Groenland. Contrairement à l’Europe, on ne compte guère de langue bénéficiant d’un statut de co-officialité sur une base locale. Les pays les plus multilingues demeurent le Mexique (289 langues), le Brésil (195 langues), les États-Unis (176 langues), le Pérou (96 langues), la Colombie (79 langues), le Canada (76 langues), le Guatemala (51 langues), le Venezuela (40 langues), la Bolivie (33 langues) et le Paraguay (21 langues). Les pays ou territoires unilingues sont la Barbade (anglais), Cuba (espagnol) ainsi que les Falklands (anglais) et Saint-Pierre-et-Miquelon (français). Plusieurs petits pays créolophones ont deux ou trois langues: Anguilla, Antigua, Bahamas, la Dominique, Haïti, la Jamaïque, la Martinique, Saint-Kitts-et- Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent et les Grenadines, les îles Vierges britanniques.

3) L'Asie

C'est le continent le plus peuplé de la planète avec ses 2,5 milliards d'habitants. Le total des langues de ce continent est de 2180, ce qui représente 33 % des langues du monde. En raison de la population considérable de ce continent et du nombre de pays concernés (exactement 46), le nombre de langues paraît peu élevé: une langue par tranche de 1,1 million d'habitants. Le tableau des langues d’Asie révèle qu’on dénombre 34 langues officielles pour 49 États. L’arabe a acquis une place de choix, car il est officiel ou co-officiel dans 13 États: Arabie Saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Irak, Israël, Jordanie, Koweit, Liban, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Yémen). L'anglais jouit du même statut à Hong-Kong, en Inde, au Pakistan et à Singapour; le chinois est également officiel ou co-officiel dans quatre États (Chine, Macao, Singapour et Taiwan). À part le malais, le coréen et le tamoul, toutes les autres langues officielles n’ont obtenu ce statut que dans un seul État: pashtou, bengali, birman, khmer, farsi, hébreu, japonais, laotien, filipino, etc. Il reste plus de 2000 langues sans aucun statut.

En Asie, les pays les plus multilingues sont l’Indonésie (660 langues), l’Inde (407 langues), la Chine (205 langues), les Philippines (168 langues), le Népal (124 langues), la Birmanie (110 langues), le Laos (92 langues), le Vietnam (86 langues) et l’Iran (68 langues). Les États exceptionnellement unilingues restent les deux Corées (coréen) et les Maldives (maldivien).

4) L'Afrique

Les 725 millions d'habitants de ce continent se répartissent 2011 langues, soit 30 % des langues du monde. Comme l'Océanie, l'Afrique est hétérogène sur le plan linguistique avec une langue par tranche de 360 000 habitants. Bien que l'on dénombre 2011 langues pour 56 États, seulement 14 d'entre elles possèdent un statut officiel (voir le tableau des langues d'Afrique). Parmi celles-ci, le français est officiel (ou co-officiel) dans 23 États, l'anglais dans 19, l'arabe dans 10, le portugais dans cinq, l'afrikaans, le swahili et l’espagnol dans deux (incluant les Canaries).

Peu de langues «autochtones» du continent ont un statut officiel: à part l'arabe, citons le swahili au Kenya et en Tanzanie), l'amharique en Éthiopie, le créole aux Seychelles, le kinyarwanda au Rwanda et le kirundi au Burundi, le tigrinia en Érythrée, le malgache à Madagascar, le sesotho au Lesotho, le somali en Somalie et le swati au Swaziland. Évidemment, ce statut d’officialité (sauf pour l'arabe classique, l'amharique et le tigrinia) laisse de côté les nombreuses langues chamito-sémitiques (variétés d'arabe et de berbère, langues couchitiques, chamites et tchadiennes) au nombre de 210. 

Les langues de l'Afrique noire (sans compter les dialectes) se révèlent nombreuses: 900 langues nigéro-congolaises, 600 langues bantoues, 100 langues nilo-sahariennes, 30 langues nigéro-kordofaniennes et quatre langues khoïsanes.

En consultant le tableau des langues d'Afrique, on constate que les pays les plus multilingues sont d’abord le Nigeria (470 langues), le Cameroun (279 langues), le Congo-Kinshasa (221 langues), le Soudan (132 langues), la Tanzanie (131 langues), le Tchad (127 langues), puis l’Éthiopie (84 langues), la Côte d’Ivoire (73 langues), le Ghana (72 langues), le Burkina Faso (71 langues) et le Centrafrique (68 langues). Seuls quelques États paraissent montrer une certaine homogénéité linguistique: le Burundi (trois langues), le Rwanda (trois langues), l’île du Cap-Vert (deux langues), les îles Canaries (deux langues), Sao Tomé et Principe (deux langues), le Lesotho (trois langues), l’île de La Réunion (trois langues) et le Swaziland (trois langues).

5) L'Océanie

L’Océanie (ou Pacifique) est le continent de l'émiettement linguistique avec une langue par tranche de 23 000 habitants. Compte tenu de la population relativement faible de ce continent (30 millions d'habitants), le nombre des langues peut paraître déroutant: 1302 langues réparties dans 27 États dont la plupart sont des micro-États ou des territoires du Royaume-Uni, de la France, des États-Unis, de l’Australie ou de la Nouvelle-Zélande (voir le tableau des langues d’Océanie). Si l’on fait exception de l’île de Pâques (en espagnol: Pascua) sous contrôle chilien, l’anglais et le français constituent les grandes langues du Pacifique. En effet, l’anglais est officiel ou co-officiel dans 22 États, le français dans quatre (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Vanuatu et Wallis-et-Futuna). Néanmoins, la chamorro à Guam, l’hawaïen à Hawaï, le kiribati à Kiribati, le maori en Nouvelle-Zélande, le samoan aux Samoa occidentales, le toguien à Tonga, le tuvaluan à Tuvalu et le bichlamar au Vanuatu constituent les langues locales co-officielles. Toutes les autres langues ne bénéficient d’aucun statut particulier dans cette immense région du monde.

Par ailleurs, on compte 738 langues papoues, quelque 260 langues australiennes, près de 500 langues malayo-polynésiennes de type oriental dont 360 langues mélanésiennes, une quarantaine de langues polynésiennes et une vingtaine de langues mélanésiennes. Les pays les plus multilingues sont sans contredit la Papouasie-Nouvelle-Guinée (817 langues), l’Australie (234 langues) et le Vanuatu (109 langues). Les États les plus homogènes au plan linguistique sont Kiribati (deux langues), les Mariannes du Nord (trois langues), les îles Marshall (trois langues), l’île Nauru (trois langues), l’île Niau (deux langues), l’île Norfolk (deux langues), les Samoa américaines (deux langues), les Samoa occidentales (deux langues), l’île Tokelau (deux langues), Tonga (trois langues), Tuvalu (deux langues) ainsi que le territoire de Wallis-et-Futuna (trois langues). Il s'agit de tout petits États comptant généralement moins de 100 000 habitants.

Ainsi, sur les cinq continents, le nombre des langues s’élève à un total de 6703 pour 224 États. Ce nombre correspond à un certain ordre de grandeur, non au dénombrement réel. Tous nos calculs seront désormais effectués en fonction de ces données numériques même si, dans les faits, le nombre des langues est certainement beaucoup plus élevé. D’ailleurs, certaines études avancent même à quelque 20 000 le nombre des langues et dialectes dans le monde.


Dernière mise à jour: 20 déc. 2015

Retour à Diversité des langues

Langues du monde

Accueil: aménagement linguistique dans le monde