Les langues internationales

anglais - arabe - chinois -
espagnol - français - portugais - russe


Les langues ont connu des sorts différents au cours de l'histoire. Dans certaines parties du monde, les processus de développement des langues nationales, les efforts d'unification politique et les conquêtes militaires ont porté la cohésion linguistique à son degré maximal. Ce résultat est particulièrement manifeste dans les pays où l'on parle une langue indo-européenne, principalement en Europe et en Amérique. Ailleurs, l'interventionnisme en matière de langue s'amorce lentement et porte parfois un dur coup aux langues minoritaires, dans la mesure où l'expansionnisme linguistique s'exerce au profit des grandes langues déjà bien établies.

Dans cette esquisse des grandes langues du monde, il s’agit des six langues officielles des Nations unies (anglais, français, espagnol, arabe, russe et chinois) auxquelles a été ajouté le portugais. Nous verrons dans quelle mesure ces grandes langues méritent le titre de «langues impériales» au sens négatif du mot, car il n'est pas toujours aisé de jouer un véritable rôle international. De fait, l'anglais et le français sont les seules à prétendre jouer un rôle vraiment supranational. Ces deux langues sont réparties sur les cinq continents et elles sont présentes dans la plupart des instances internationales, ce qui n'est guère le cas ni de l'espagnol, ni du portugais, ni de l'arabe, encore moins du russe et du chinois.

Choix des langues suivantes:


anglais
 

arabe
 

chinois
 

-

 

espagnol
 

français
 

portugais
 

russe
 
Dernière mise à jour: 20 déc. 2015

Retour à Vitalité et mort des langues

Page précédente

 

Langues du monde

Accueil: aménagement linguistique dans le monde