Les colonies françaises d'Afrique

Afrique occidentale française (AOF) et Afrique équatoriale française (AEF)

(1) L'Afrique équatoriale française

L'AEF (Afrique équatoriale française) est le nom donné au gouvernement général créé en 1910 et regroupant en une fédération les quatre territoires français de l'Afrique équatoriale: le Gabon, le Moyen-Congo (aujourd'hui Congo-Brazzaville), l'Oubangui-Chari (aujourd'hui Centrafrique) et le Tchad

En 1946, le statut de ces colonies fut changé pour celui de Territoires français groupés dans l'Union française. Après avoir été placé sous mandat français en 1919, puis sous tutelle en 1945, le Cameroun rejoignit les États constituant l'Afrique équatoriale française. Cette fédération, dont la capitale était Brazzaville, fit place en 1958 à quatre États qui allaient obtenir leur indépendance.

(2) Afrique occidentale française

L'AOF (Afrique occidentale française) se distingue de l'Afrique équatoriale française. L'AOF correspond à une autre gouvernement colonial créé en 1895 et groupant en une fédération les territoires du Sénégal, de la Mauritanie, du Soudan français (aujourd'hui le Mali), de la Haute-Volta (aujourd'hui Burkina), de la Guinée française, du Niger, de la Côte-d'Ivoire et du Dahomey (aujourd'hui Bénin). Sa capitale était Dakar. En 1958, la décolonisation entraîna l'éclatement de la fédération.

La Constitution française de 1958 regroupa toutes les colonies et possessions françaises sous l'appellation de Communauté française et chacune d'elles (à l'exception de la Guinée qui choisit l'indépendance immédiate) obtint son statut de «République autonome».

Voir aussi la carte AFRIQUE COLONIALE.

Page précédente

France

Afrique

Accueil: aménagement linguistique dans le monde